Entreprises à la Une
> Revue du commerce. La Boîte à Vin, spécialiste du vin en Bag-in-box.
L'EST ECLAIR
du 29/04/2016
Depuis quelques semaines, Francis Ferrebeuf propose, dans sa boutique la Boîte à Vin rue Clémenceau à Troyes, des vins conditionnés dans un emballage écologique qui s'est imposé en Scandinavie.

Localisation : en page 11

> La Menuiserie Saint-Loup, 10 ans après.
L'EST ECLAIR
du 28/04/2016
En octobre 2005, huit salariés licenciés montaient leur entreprise dans un atelier relais intercommunal à Mesnil-Saint-Loup. Un peu plus de dix ans plus tard, qu'est-elle devenue ? La Menuiserie Saint-Loup ne tourne plus qu'à quatre employés, dont deux qui étaient là à l'origine. En juillet, elle deviendra propriétaire de ses murs en rachetant l'atelier relais de la communauté de communes de l'Orvin et de l'Ardusson.

Localisation : en page 28

> Les transports publics en grève à Reims jeudi et vendredi.
L'UNION REIMS
du 27/04/2016
Les conducteurs des bus et tramway à Reims sont appelés à exercer leur droit de grève les 28 et 29 avril 2016 pour protester contre « les actes intolérables que subissent les conducteurs et les usagers » (incivilités, vols, agressions…).

Localisation : en page 12

> Cauval : "Un pour tous, et tous pour un ?"
L'EST ECLAIR
du 27/04/2016
Les représentants syndicaux des différents sites du groupe Cauval étaient réunis hier à l'Assemblée nationale, à l'appel d'un député du Nord, Alain Bocquet.

Localisation : en page 22

> Un recrutement facilité pour les PME jusqu'à la fin de l'année.
L'EST ECLAIR
du 27/04/2016
A Courteron, l'entreprise Alexandre Réaut terrassement vient d'utiliser le nouveau dispositif d'aide visant à pérenniser les emplois dans les petites et moyennes entreprises.
> Une entreprise à l'ancrage local salutaire.
> Le dispositif Embauche PME, mode d'emploi.

Localisation : en page 18

> Bayel. Cristallerie Royale de Champagne, la belle au four dormant.
L'EST ECLAIR
du 27/04/2016
Le dernier four de la Cristallerie Royale de Champagne a été mis en sommeil hier à Bayel. Le symbole du crépuscule d'une usine, d'une époque, d'un village et d'un savoir-faire. Une trentaine de salariés vont être licenciés.
> Quel avenir pour le site historique ?
> Interview de Claude Monne, retraité de l'entreprise : "Je suis complètement écoeuré, abasourdi, scié".

Localisation : en page 2

> Angélique Krawczuk. L'entreprise est dans le pré.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 25/04/2016
Portrait d'Angélique Krawczuk, ancienne assistante export, qui a réussi sa reconversion en créant la ferme "Mademoiselle Chèvre" à Coussegrey dans l'Aube. Elle ouvrira au mois de juin un distributeur automatique de fromages de chèvre, grâce à un financement participatif.

Localisation : en page 40

> Recycler les lampes usagées devient facile pour les Aubois.
L'EST ECLAIR
du 25/04/2016
L'entreprise Artemise expérimente à échelle départementale la collecte des lampes usagées. Installé à côté des récupérateurs courants de verre, papier ou textile, son conteneur pourrait bientôt équiper toute la France. Le design a été pensé avec l'ESC Troyes et la réalisation a été confiée à l'entreprise Larbaletier de Fontaine-les-Grès.
Enseignement supérieur

Localisation : en page 3

> Bar-sur-Aube. Le nombre de salariés gardés par les candidats à la reprise de Cauval.
L'EST ECLAIR
du 23/04/2016
Le nombre de salariés sauvegardés par les candidats à la reprise du groupe Cauval se précise. Parmi les cinq principaux repreneurs, quatre souhaitent s'appuyer sur le site aubois. Le tribunal de commerce de Meaux prendra sa décision le 17 mai.

Localisation : en page 18

> A Crancey, ICOA embauche et développe sa production de mousse.
L'EST ECLAIR
du 22/04/2016
Grâce au dispositif Embauche PME, Alexandra Omnes vient de rejoindre l'entreprise auboise, spécialisée dans la fabrication de mousse souple polyréthane. ICOA emploie 60 personnes à Crancey et produit environ 8 000 tonnes de mousse par an, destinées pour 45 % à la literie et à 36 % pour les canapés et sièges.
> Le dispositif Embauche PME-TPE.

Localisation : en page 24

> Des projets de reprise à quitte ou double pour Cauval.
L'EST ECLAIR
du 20/04/2016
Carlos Aquinos, patron du groupe Aquinos, confirme vouloir reprendre l’usine auboise et conserver 363 salariés sur les 439. Par contre, le groupe Steinhoff, propriétaire de Conforama, propose de fermer l’usine.
> Steinhoff ne veut pas de Bar-sur-Aube.
> Simmons jette le trouble parmi les repreneurs.
> Carlos Aquinos : « Je suis un industriel, pas un financier ».

Localisation : en page 16

> La SAMR SAS garde toujours un moral d’acier.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 19/04/2016
Reprise il y a 14 ans par Lionel Pellevoisin la société d’application du Métal Rouge, SAMR fondée en 1947, diversifie ses activités en créant en 2011, la société Embiellage Collector spécialisée dans la fabrication des coussinets de qualité pour les collectionneurs de vieilles voitures. Un million d’euros ont été investis en machines sophistiquées et en amélioration de l’outil de production en quatre ans permettant de passer de 20 à 26 salariés.

Localisation : en page 6

> L’hôtel Kyriad, renfort trois étoiles pour l’offre hôtelière de Troyes.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 19/04/2016
Soutenu par BPIFrance, le promoteur immobilier aubois Laurent Sindres a pu implanter un hôtel trois étoiles Kyriad de 77 chambres avenue Chomedey-de-Maisonneuve à Troyes pour un coût global de 6 millions d’euros.

Localisation : en page 5

> Le groupe O2 s’implante à Troyes.
L'EST ECLAIR
du 19/04/2016
Pompier depuis dix-huit ans, le troyen David Moreau a ouvert depuis le 1er avril, une agence dédiée aux services à domicile, l’agence O2, 14 boulevard Georges Pompidou à Troyes. Les services de cette agence seront dispensés sur un périmètre de dix kilomètres autour de Troyes et devrait recruter quinze salariés en CDI d’ici un an.

Localisation : en page III

> Sitel : SFR tient à apporter des précisions.
L'EST ECLAIR
du 16/04/2016
L’opérateur de téléphonie SFR a tenu à préciser que les contrats de sous-traitance avec Sitel arrivaient à échéance. Cette date de fin de contrat était connue depuis deux ans. SFR a néanmoins proposé de prolonger le préavis de six à neuf mois afin de leur permettre d’organiser la baisse d’activité.

Localisation : en page 5