Entreprises à la Une
> Villers-Semeuse - Les effectifs de la fonderie PSA chutent inexorablement.
L'ARDENNAIS
du 21/11/2014
L’avenir de l’usine ardennaise PSA n’est actuellement pas remis en cause, mais la baisse de ses effectifs inquiète. En effet, selon les syndicats, la plus grosse usine de la région a vu ses effectifs divisés par 2 en 10 ans et actuellement, elle compte 1 700 salariés. Les représentants du personnel, qui attendent désormais le Comité central d’entreprise, le 24 novembre, craignent la suppression d’une soixantaine de postes à Villers-Semeuse.
Automobile et sous-traitance

Localisation : en page 2

> Boult-aux-Bois - Il investit pour maintenir son restaurant.
L'ARDENNAIS
du 21/11/2014
Il y a 3 ans, Lilian Labroche a ouvert, à Boult-aux-Bois, un restaurant baptisé L’Auberge du Saint-Louis, qui propose une cuisine gastronomique « traditionnelle populaire ». Afin de développer son établissement et poursuivre l’activité, il a engagé un nouveau chef. En vue d’améliorer sa carte, il a également investi dans du matériel pour un coût total de 15 000 euros. A noter que Lilian Labroche est également à la tête d’une entreprise de pompes funèbres à Vouziers, activité héritée de son père et qu’il poursuit en parallèle du restaurant.

Localisation : en page 24

> Sedan - Un an après la reprise, AFS Sedan commence à relever la tête.
LA SEMAINE DES ARDENNES
du 20/11/2014
L’entreprise Akers, spécialisée dans la fabrication de cylindres de laminoir, a été reprise, il y a presque un an, par deux des principaux cadres de l’entreprise et rebaptisée AFS Sedan. Aujourd’hui, le bilan est plutôt satisfaisant. En effet, le nombre de salariés est passé de 118 en décembre 2013 à 122 à ce jour. Côté production, les deux associés ont lancé des travaux en juillet, pour une durée de 6 à 8 mois, afin d’améliorer l’outillage et ainsi limiter les rebuts. Côté financier, l’objectif de réaliser 1 M€ de CA sur les nouveaux produits a été réalisé au 31 octobre dernier et celui des 17 M€ de vente des cylindres sera atteint fin décembre prochain. A noter que jusqu’en 2016, AFS fournit à Akers une quantité importante de cylindres de laminoir. Mais ne sachant si le contrat sera renouvelé, les deux associés préparent 2017, avec un projet d’investissement d’1,5 M€ pour l’achat d’une nouvelle machine à ultrason automatique. AFS veut continuer également à développer ses nouveaux produits.

Localisation : en page 15

> Charleville-Mézières - Salon de thé Sutter - Mamie Lou rejoint sa fille à la boulangerie.
LA SEMAINE DES ARDENNES
du 20/11/2014
Josette Sutter a décidé de fermer les portes de son salon de thé, créé il y a 14 ans passage de la République. N’ayant pas réussi à vendre, elle a cassé son bail et fermera les portes du salon Sutter le 29 novembre. Elle rejoindra sa fille, Julie Sutter-Lemoine, à la boulangerie de Tournes.
Produits du terroir

Localisation : en page 12

> Tournes - Goûtez les Carolos de Sébastien et Julie Sutter Lemoine.
LA SEMAINE DES ARDENNES
du 20/11/2014
Portrait et parcours de Sébastien Lemoine et Julie Sutter-Lemoine, fille d’Alain et Josette Sutter, qui ont repris la boulangerie de Tournes le 11 février dernier.
Produits du terroir

Localisation : en page 12

> Poix-Terron - Les salariés des Transports Rousseau ont bloqué l’entreprise.
L'ARDENNAIS
du 19/11/2014
Le 18 novembre, les 17 salariés de la société des Transports Rousseau (entreprise de messagerie implantée à Poix-Terron) ont bloqué l’entrepôt pour réclamer des salaires impayés. En dépôt de bilan, la société, qui a perdu fin octobre la licence de transport de marchandises, devrait être liquidée le 4 décembre prochain par le Tribunal de commerce. En fin d’après-midi les salariés ont obtenu satisfaction et ont levé le blocus.

Localisation : en page 4

> Launois-sur-Vence – Nathalie Liesh-Bibanow – L’or rouge des Ardennes.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 17/11/2014
Portrait de Nathalie Liesh-Bibanow, titulaire d’un master 2 en droit et gestion des entreprises agricoles et agroalimentaires, qui a décidé en 2011 de quitter son métier de conseil en création d’entreprise et sa région pour se consacrer à la production de safran. Elle s’est installée à Launois-sur-Vence, au cœur des Ardennes.
Produits du terroir

Localisation : en page 32

> Launois-sur-Vence – Ardwen : neuf ans d’existence, huit médailles !

du 14/11/2014
Depuis cinq ans, la Chambre d’agriculture de Champagne-Ardenne se fait le relais du Concours Général Agricole des Produits qui récompense les meilleurs produits du terroir français. Chaque année, plus de 4 000 produits sont en compétition. Historique de la brasserie Ardwen, située à Launois-sur-Vence, qui a récolté de nombreuses médailles à ce concours. En 2014, c’est la Woinic Rouge qui a remporté la médaille d’argent. En 2015, la nouvelle « Obscure » sera proposée à la dégustation…
Produits du terroir

Localisation : en page 12

> Ardennes - Amphenol vise 50 recrutements.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 18/11/2014
Il y a deux mois, Amphenol LB France, filiale ardennaise du leader mondial de la connectique, a pris possession d’une nouvelle usine dans la ZAC de Wé, à Carignan. Cet investissement de 11 M€ a pour vocation d’accompagner et soutenir la croissance d’Amphenol, dont le chiffre d'affaires a presque triplé en treize ans. L’entreprise a également fait savoir, par communiqué de presse, qu’elle envisageait « à terme » de procéder au recrutement de 50 personnes pour renforcer les équipes actuelles (270). Ces embauches sont prévues pour les cinq prochaines années.

Localisation : en page II

> Ardennes – Pierre et son alambic ambulant.
L'ARDENNAIS
du 18/11/2014
Portrait de Pierre Cothenet, distillateur depuis 30 ans, qui propose ses services aux bouilleurs de cru, en faisant halte dans leurs communes avec son alambic ambulant.

Localisation : en page 22

> Sedan – Trouver un repreneur pour son commerce n’est pas chose facile.
L'ARDENNAIS
du 18/11/2014
Situées Place de la Halle, Annick Renaudin, gérante d’une boutique de prêt à porter féminin, et Colette Tinant, gérante de Styl’Flor, ont mis en vente leur boutique afin de prétendre à leur retraite. Mais depuis 2 ans, elles ne trouvent pas de repreneurs. D’autres commerçants ont préféré mettre la clé sous la porte plutôt que d’attendre. > L’immobilier souffre de la crise du commerce.

Localisation : en page 17

> Monthermé – Un nouvel aubergiste de 20 ans à la tête de la Roche à sept heures.
L'ARDENNAIS
du 15/11/2014
Quentin Cois, 20 ans, est le nouveau gérant de la mythique Auberge de la Roche à sept heures. Implantée sur les hauteurs de Monthermé au pied du chemin des Crêtes, l’auberge a pour habitude de recevoir du mardi au dimanche une clientèle variée composée de randonneurs, chasseurs, touristes, motards mais aussi de nombreux habitants de la localité. Ce jeune aubergiste souhaite proposer le meilleur de sa gastronomie avec la complicité de la cuisinière confirmée des lieux depuis 12 ans.

Localisation : en page 14

> Fumay – Le directeur reprend son poste.
L'ARDENNAIS
du 15/11/2014
Le président de Fab21 a repris ses fonctions, il conserve les 86 salariés de l'entreprise, qui seront associés au capital estimé à 3,1 M€. L’actionnaire conserve la partie design, qui prendra une forme juridique distincte.
En savoir plus...

Localisation : en page 4

> Nouzonville – Les patrons d’Ardennes Forge définitivement condamnés.
L'ARDENNAIS
du 15/11/2014
Selon une source judiciaire, l’ex-PDG d’Ardennes Forge et son bras droit ont renoncé à faire appel de leur jugement rendu le 1er septembre dernier. Pour mémoire, à la suite du procès marathon qui s’est tenu le 3 juillet dernier, le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières les avait reconnus coupables d’escroquerie aux Assedic (398.610 euros avaient servi à financer des formations factices) et de recours au travail dissimulé. Ils ont été condamnés à des peines de prison avec sursis (respectivement six et quatre mois), ainsi qu’à des amendes (8.000 euros).
En savoir plus...

Localisation : en page 4

> Revin – Electrolux : « On est à la mi-temps et on perd 3-0 ».
L'ARDENNAIS
du 14/11/2014
Jeudi 13 novembre, une réunion s’est tenue entre l’avocat de FO et des salariés d’Electrolux, afin de faire le point sur la situation actuelle. Pour rappel, FO réclame entre autres l’annulation du transfert des contrats de travail d’Electrolux vers la SAI et conteste le PSE d’Electrolux. Leur avocat a annoncé qu’un contredit sera transmis à la cour d’appel de Reims ce vendredi 14 novembre à la suite des décisions successives du tribunal de Grande instance de Charleville-Mézières et du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Ceux-ci se déclarant incompétents, avant de renvoyer le dossier vers le conseil des prud’hommes. La cour d’appel devra donc décider qui est compétent et pourra en outre se pencher sur le fond du dossier.

Localisation : en page 16