Sélection du 21/04/2017 au 27/04/2017
A retenir
> Zoom sur... la déclaration d'échanges de Biens ou de Services (DEB/DES).
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 27/04/2017
CCI International Champagne-Ardenne organise le 11 mai à la CCI de Troyes et de l'Aube une formation pour les dirigeants, responsables comptables, financiers, export, commerciaux, logistique de PME PMI.
Son objectif : maîtriser les flux intra-communautaires de biens et de services au regard des mentions obligatoires sur les factures, les obligations douanières, fiscales et les procédures d’autoliquidation (CA3) et déclaratives (DEB et DES).
Inscription : laurence.legry@champagne-ardenne.cci.fr

en page 1
Dans les CCI
> Australian eChallenge France : Des apprenants de l’IPI en finale.
CHAMP'ECO
du 26/04/2017
Trois apprenants de l’IPI (Institut supérieur de Promotion Industrielle) de Châlons-en-Champagne viennent d’être sélectionnés pour la finale nationale de l’Australian eChallenge France pour leur projet entrepreneurial.
en page
> Le savoir-faire de la Haute-Marne mis en scène.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8305 du 25/04/2017
Afin d’inciter les jeunes à découvrir l’entreprise, la CCI Haute-Marne va réaliser en 2017 10 films de 3 minutes sur le savoir-faire industriel de la Haute-Marne. La réalisation d’un film de 52 minutes est également prévue pour 2018.
en page 5
Economie régionale
> Nogent – Un vaste plan d’actions pour Nogentech
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8305 du 25/04/2017
Afin de favoriser un travail en commun et une mutualisation des connaissances, Nogentech s’est rapproché du pôle de compétitivité Alsace Biovalley. Le cluster nogentais et le pôle alsacien ont participé conjointement au réseau thématique HealthTech. Lors de son assemblée générale du 20 avril, Nogentech a annoncé une liste de projets communs à la majorité des adhérents. Pour mener à bien toutes ces actions, une aide est demandée à la région Grand Est pour permettre l’embauche d’un demi-équivalent temps plein.
en page 4
> Ulule séduit les commerçants langrois.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8306 du 26/04/2017
Une nouvelle forme de financement de projet est apparue dans le paysage de la création ou du développement d’entreprise. Le financement participatif a séduit les gérants des Chats perchés qui souhaitent développer un concept de bar ludique et qui se sont tournés vers la plateforme Ulule pour obtenir le financement nécessaire. C’est l’expérience qu’a également tentée la gérante des Godets Verts pour son projet de microjardinerie.
en page 17
> La fin de la folie food trucks dans l'Aube ?
L'EST ECLAIR
du 25/04/2017
Secteur difficile, business mal préparé, clientèle peu réceptive ? Plusieurs food trucks aubois ont déjà fermé. La folie n'aura pas duré longtemps.
> Diversification. Événementiel et privatisation, la bouffée d'air des food trucks.
> 3 questions sur le secteur des food trucks. Pascal Godeliez, Chambre de Métiers de l'Aube : "Dans l'artisanat, on a 20 % de fermetures dans les trois ans, c'est pareil pour les food trucks".

en page II
> Orange : quand la technologie s’appuie sur la fibre du territoire.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7704 du 24/04/2017
« En Champagne-Ardenne, 65 % de la population est en 4G aujourd’hui. Fin 2017, c’est 81 % de la population champardennaise qui sera en 4G », indique la directrice Orange Nord de France. La création de réseaux le long de la ligne TGV ou le long des autoroutes A4 et A26 est en cours. Au-delà de ses rôles de créateur de réseau et de fournisseur d’accès internet et mobile, Orange s’attache à aller plus loin, notamment au niveau de la conquête de nouveaux marchés et de l’amélioration de la relation-client. « Nous allons faire un plus grand pas dans cette direction avec Orange Bank qui entrera en service cet été. Cela fait partie de notre stratégie d’innovation et de diversification ». Orange compte 1 200 salariés en Champagne-Ardenne, rejoints chaque année par une quarantaine de recrues et près de 150 apprentis dans les secteurs d’activité de l’entreprise.
en page 5
> Le très haut débit, un enjeu important pour Alméa.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8305 du 25/04/2017
Une réunion de travail a eu lieu le 20 avril afin de préparer leur prochain axe de développement autour des métiers des réseaux et télécoms. En effet, le plan "France très haut débit", qui vise à doter le pays du haut débit, va entraîner le déploiement d’un réseau de fibre optique ou de cuivre. Ce chantier nécessitera une main d’œuvre formée à ces technologies. Alméa, anciennement CFA interpro, se prépare donc à dispenser les formations nécessaires.
en page 5
> G. Maubrey, entrepreneur passionné.
L'EST ECLAIR
du 25/04/2017
Portrait de Gérard Maubrey, un grand patron parti avec un CAP en poche et depuis fondateur de Sotralinox à Bréviandes, qui vient de recevoir les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.
en page V
> Ces métiers recherchés en intérim.
L'UNION EPERNAY
du 23/04/2017
Les agences de travail temporaires sont de plus en plus sollicitées. Les volumes d’heures effectuées augmentent. Le classement des profils les plus demandés actuellement : maçons, coiffeurs, chauffeurs poids lourds, électriciens, mécaniciens, électromécanicien, ouvriers viticoles, manutentionnaires…
en page 5
> Châlons-en-Champagne. Des jeunes dans les « Startinbloc ».
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 21/04/2017
La nouvelle fédération de jeunes entreprises Startinblock vient de voir le jour à Châlons-en-Champagne. Composée aussi de groupes installés (à l’instar de La Poste), elle entend porter la voix des jeunes entreprises, partager leurs expériences et favoriser le réseautage et le mentorat entre membres.
en page 11
Grande région Est
> Des leaders régionaux pour une industrie tournée vers le futur.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7704 du 24/04/2017
Le plan régional « Usine du Futur » de la région Grand Est continue de se déployer. La troisième « Communauté des Leaders Usine du Futur du Grand Est » a été lancée par la Région dans l’entreprise Norelem de Fontaine-les-Grès (Aube), entreprise « Leader » de l’Usine du Futur. Le Grand Est est la deuxième région industrielle de France avec 311 000 salariés dans le secteur et surtout un gisement d’emploi très important. Le plan régional usine du futur comprend plusieurs volets, notamment des diagnostics de performance industrielle accessibles aux PME de toutes tailles. Le total des diagnostics va atteindre 110 à la fin du mois d’avril, l’objectif étant de 700. Au-delà des aides publiques, l’idée est de mettre en avant l’existence, sur le territoire du Grand Est, d’une offre de solutions technologiques très performante. Le Grand Est et Business France accompagnent 11 PME innovantes à la foire de Hanovre (Allemagne) du 24 au 28 avril.
en page 15
> 147 304 projets de recrutement dans le Grand Est en 2017.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7704 du 24/04/2017
Selon l’enquête en besoins de main d’œuvre de Pôle emploi dans le Grand Est, l’emploi salarié devrait repartir à la hausse en 2017. 147 304 projets de recrutement sont prévus, soit une hausse de +8 % sur un an. Avec cette hausse des recrutements, le Grand Est se situe au même niveau que l’évolution sur le plan national. Un établissement sur cinq envisage donc de recruter en région. Les recrutements seront saisonniers à 41,7 % mais moins qu’en 2016. Le secteur des services concentre nettement la majorité des recrutements à venir avec 52,6 % des intentions d’embauche. En tête de l’ex-Champagne-Ardenne figure la Marne avec une hausse de 4 % sur un an. Viennent ensuite l’Aube, les Ardennes et la Haute-Marne, seul département à prévoir une baisse des recrutements en 2017.
en page 4
Entreprises à la Une
> Nouvelle direction et nouvelles ambitions pour Guérineau-Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7704 du 24/04/2017
La société d’installation électrique rémoise Guérineau (40 salariés) retrouve du dynamisme sous l’impulsion de son directeur général, Laurent Mouchot. Sur le territoire, la PME entend se positionner sur des chantiers majeurs en terme d’activité d’industrielle et tertiaire, dans le bâtiment et l‘éclairage public. Son implantation marnaise doit aussi servir de point de départ pour rayonner au niveau national sur le marché électrique des centrales nucléaires.
en page 9
> Sedan – Économie – Une entreprise qui roule.
L'ARDENNAIS
du 27/04/2017
Malgré la dématérialisation croissante du permis de conduire, Nolwenn Zoppi vient d’ouvrir sa troisième auto-école. Elle explique le succès de ses auto-écoles, malgré un contexte économique fortement concurrentiel, par la priorité donnée à la prévention routière. Des cours thématiques sont notamment organisés tous les samedis pour le code ; les jeunes profitent de la présence d’un moniteur pour obtenir des explications et apprennent à expliquer une notion avec leurs propres mots.
en page 18
> Un nouveau site pour Ravillon à Esternay.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7704 du 24/04/2017
Les Ets Ravillon, qui comptent dix sites, ont investi 2,5 M€ pour reconstruire leur site d’Esternay. Cette nouvelle implantation, qui rassemble trois activités agricole, viticole et espaces verts, emploie 19 salariés.
en page 8
> Vitry-le-François. 120 licenciements annoncés chez Nobel Plastiques.
L'UNION
du 27/04/2017
Filiale du géant turc Orhan, l’usine Nobel Plastiques de Marolles, spécialisée dans l’équipement automobile et dont l’effectif compte 280 salariés sur le site, prévoit de licencier prochainement 120 d’entre eux. En 2015, une importante commande de faisceaux à carburant avait été retirée au profit d’une autre usine du groupe basée en Roumanie.
en page 3
> Défenseur des Ardennes – Azza Maziane, propriétaire-gérant du Garden Ice Café à Charleville-Mézières.
L'ARDENNAIS
du 25/04/2017
Actuellement propriétaire-gérant du Garden Ice Café, Azza Maziane fut aussi depuis 1993 acteur de la vie du commerce carolo dans les domaines de la restauration et du prêt-à-porter. Suite à l’article de l’Express en janvier dernier, incitant les lecteurs à ne pas venir à Charleville-Mézières, il envisage au prochain reportage négatif de ce genre de « porter plainte, soit avec d’autres acteurs économiques (…) où même tout seul s’il le faut », car selon lui les propos tenus « mettent à mal gratuitement le travail des acteurs économiques et des professionnels du tourisme qui se battent pour défendre notre ville et plus généralement notre département ».
en page 11
> Arnaud Lallement travaille pour Air France.
L'UNION
du 26/04/2017
Arnaud Lallement, le chef-propriétaire du restaurant aux trois étoiles « L’Assiette Champenoise » à Tinqueux proposera aux passagers qui voyageront en première classe avec Air France, douze plats à partir d’octobre 2017.
en page 2
> Machinisme agricole. PM Pro choisit la croissance externe.
L'EST ECLAIR
du 25/04/2017
L'entreprise de machinisme agricole PM Pro (concessionnaire John Deere à Feuges dans l'Aube) a pris le contrôle de Team 3 Services, doublant ainsi son chiffre d'affaires (105 M€), ses effectifs (250 salariés) et son nombre de sites (16 dans l'Aube, la Marne, l'Aisne, le Pas-de-Calais et la Somme).
en page X
> Frey lance une augmentation de capital de 100 millions.
L'UNION ECONOMIE
du 25/04/2017
Le spécialiste rémois de l’immobilier commercial Frey (Bezannes) lance une augmentation de capital de 100 millions d’euros, avec maintien du droit préférentiel de souscription de ses actionnaires. Cette opération devrait permettre de faire entrer de nouveaux actionnaires institutionnels.
en page III
> Visualapp.io veut marquer des points.
L'UNION ECONOMIE
du 25/04/2017
Nicolas Gillet, désormais épaulé par Clément Richet, passe à la vitesse supérieure avec VisualApp.io, la solution de partage de contenus évènementielle. L’entreprise lance une levée de fonds de 50 000 euros et vise, en 2020, 1,8 million d’euros de CA pour un effectif de 16 personnes.
en page II
> So Fast So Good. Des sandwichs à toute heure.
L'EST ECLAIR
du 25/04/2017
L'entreprise So Fast So Good de Romilly-sur-Seine vient d'installer son premier distributeur automatique de sandwiches surgelés au coeur de l'ESC Troyes. La machine est composée d'un congélateur et de fours à micro-ondes pour réchauffer en moins de trois minutes. L'entreprise espère mettre en place plus de 1 000 distributeurs en France.
> 210 emplois créés d'ici cinq ans à Romilly.

en page VI
> Ardennes – Innovation – Un nouveau concept de construction.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 25/04/2017
La société Loft House, créée à Balan, a développé un système de construction de logements à partir de conteneurs maritimes, par chers, ultrasolides, et modifiables à volonté avec une disqueuse et un poste à souder. Ce procédé industrialisé optimise la fabrication et réduit la durée des chantiers, d’où un coût de construction compétitif (<1000€ le m²). En parallèle de cette gamme « box », Loft House développe également des petites maisons préfabriquées et transportables de 44 m² aux normes PMR. Si les premières commandes se concrétisent, Le patron Gauthier Gondel envisage de recruter 20 à 30 personnes.
en page III
> Glaire – Social – Le travail a repris chez Tarkett.
L'ARDENNAIS
du 25/04/2017
La grève, qui avait éclaté spontanément le 11 avril après une réunion dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, a pris fin pour les salariés de l’entreprise Tarkett, spécialisée dans les revêtements de sol. « La direction a accordé quelques avancées », explique Irvin Buchemeyer, délégué syndical CGT, en soulignant toutefois que ces avancées ne sont pas à la hauteur de ce qui avait été demandé : « On a obtenu une augmentation générale d’1,5% avec un talon de 40€. Une prime exceptionnelle de 1.000€ brut sera accordée à chaque salarié quelle que soit sa catégorie socioprofessionnelle ».
en page 17
> Revin – Industrie – « La SAI va monter en puissance ».
L'ARDENNAIS
du 22/04/2017
Selni entend développer la Société Ardennaise Industrielle (SAI) et mise sur son moteur révolutionnaire. Rencontre avec Philippe Vidal, président du groupe Selni, qui répond aux interrogations concernant l’avenir de l’usine.
en page 13
> G Groupe X consolide son activité bois en rachetant le groupe Hess France.
L'USINE NOUVELLE
n° 3512 du 20/04/2017
Présent dans le bois depuis le rachat, en 2013, de Plysorol (devenu Leroy Industries), à Epernay, G Groupe X, holding de l’industriel Christophe Février, très implanté en Champagne, consolide son activité dans ce secteur en reprenant Hess France (200 salariés, 18 millions de CA en 2016) et ses trois usines. Celle de Côte-d’Or est spécialisée dans le déroulage de bois de hêtre et la fabrication de panneaux de contreplaqué plat. Les deux autres, Régnier dans l’Aube et Cardineau en Vendée, produisent du bois moulé-pressé, utilisé dans l’agencement et l’ameublement.
en page 27
International
> Guide 2017 des aides à l’export pour les PME & ETI.
LE MOCI
n° 2034 du 20/04/2017
1ère partie : Aides en France :
1-Diagnotic, conseil, orientation en France : les organisations régionales (les Régions stratèges et leurs partenaires, les Chambres de commerce et d’industrie), les organisations et réseaux nationaux (Business France, BPI France), les autres organismes à connaître (les CCEF, les OSCI).
2-Les régions et collectivités territoriales. Le Grand Est va se doter d’un nouveau Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) dont découlent les nouveaux dispositifs d’aide. CCI international Grand Est est le partenaire stratégique pour l’accompagnement à l’international, en lien avec Business France, BPI France, CCI France international, l’Etat, les organisations professionnelles…
3-Le financement du développement international.
4-Les aides à la prospection
5-Les soutiens aux contrats export
6-Les aides à l’implantation à l’étranger
7-Les aides au recrutement de cadres export
2ème partie : Les aides de l’Union européenne.

en page
Juridique et fiscal
> Déposer sa marque : ne faites pas l’économie d’un expert !
Les Echos sociétés
du 27/04/2017
Après avoir passé des années à bâtir leur marque et à la faire monter en notoriété, certains entrepreneurs se retrouvent à devoir payer des dommages et intérêts se chiffrant à plusieurs centaines de milliers d’euros à des concurrents, et même à ne plus avoir le droit de l’exploiter. C’est un risque auquel s’exposent les créateurs d’entreprise qui ne déposent pas correctement leur marque et ceux qui omettent de la déposer. Moins d’un entrepreneur français sur dix pense à déposer sa marque.
en page 1
> Fraude sociale : nouveau record de redressements pour travail dissimulé.
LES ECHOS
du 27/04/2017
Les montants des redressements des entreprises pour fraudes aux cotisations sociales ont bondi de 20 % sur un an, à 555 millions d’euros. Ce nouveau record s’explique par l’augmentation des pénalités financières et par l’efficacité accrue du ciblage des fraudeurs depuis quelques années. Le secteur de la construction pèse à lui seul plus de la moitié du travail dissimulé détecté.
> L’administration fiscale peut désormais rémunérer les informateurs.

en page 5
> Payer moins d’impôt avec l’épargne salariale.
LES ECHOS
du 21/04/2017
Les entreprises ont jusqu’au 1er juin pour verser des primes de participation et/ou d’intéressement à leurs salariés. Les bénéficiaires disposent d’un délai de quinze jours pour préciser s’ils souhaitent l’empocher ou l’épargner.
> Quel fonctionnement ?
> La prime encaissée est soumise à l’impôt sur le revenu.
> Avantage fiscal et social.
> Exonération à la sortie.
> Effet de levier pour le chef d’entreprise.
> Prélèvement à la source : quel impact ?

en page 42
Produits et marchés
> Vallourec sort la tête de l’eau.
LES ECHOS
du 27/04/2017
Après avoir frôlé la faillite et engagé il y a un peu plus d’un an un vaste plan de sauvetage, Vallourec va mieux. Le spécialiste des tubes sans soudure a réduit sa perte au premier trimestre, à 126 millions d’euros (contre 284 millions l’an dernier).
en page 19
> Economie d’énergie : le boom des opérations à l’euro.
LES ECHOS
du 27/04/2017
Isolation quasi gratuite des combles et pack de LED à prix cassés, sur Internet, les opérations fleurissent pour proposer aux ménages les plus modestes de quoi faire des économies d’énergie. Ces offres connaissent un succès croissant. Pour parvenir à ces niveaux de prix, les offres sont en fait financées par subvention, via le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), qui oblige depuis dix ans les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie chez leur clients, en direct ou via des opérateurs tiers, en versant, par exemple, des primes à l’acquisition d’une chaudière moins énergivore ou en faisant réaliser des travaux d’isolation.
en page 18
> Orange joue la carte du gratuit dans la banque.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 20/04/2017
Un nouvel acteur arrivera le 6 juillet dans l’univers de la banque : il s’agira d’Orange Bank, la banque 100% mobile du groupe de télécoms. Stéphane Richard, PDF d’Orange, a précisé le 20 avril que cette banque en ligne sera gratuite et bénéficiera du réseau de distribution de l’opérateur. Pour les acteurs en place, l’arrivée d’Orange Bank représente une menace par sa capacité à démarcher sa base actuelle de 30 millions de clients. Reste la question de la rentabilité. Aujourd’hui, quasiment aucune banque en ligne n’est rentable en France.
en page 4
Tendances économiques
> L’accès aux dossiers professionnels facilité.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 27/04/2017
Les entreprises devront mettre en œuvre le nouveau règlement européen sur la protection des données, le RGPD, dès mai 2018, qui étend la responsabilité des entreprises quant au traitement des données. Les employeurs devront obtenir les consentements des clients et salariés pour les conditions d’utilisation de leurs données personnelles, qui devront être documentées et gérées par un Data Officer ou « délégué à la protection des donnée ». Un autre des objectifs de ce nouveau règlement est de faciliter l’accès des salariés à leur dossier professionnel.
en page 5
> L’Etat incite à bouleverser les règles de l’héritage pour aider les fondations actionnaires.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 25/04/2017
Un rapport remis mercredi 19 avril à Bercy par l’Inspection Générale des Finances propose de développer un système peu connu, mais jugé efficace pour mettre les sociétés à l’abri : les fondations actionnaires. Pour y parvenir, les rapporteurs préconisent 13 mesures dont certaines faciles à mettre en œuvre. Mais l’une d’entre elles nécessiterait de bouleverser les règles de l’héritage.
en page 4
> Le climat des affaires au plus haut depuis 2011 dans l’industrie.
LES ECHOS
du 26/04/2017
Selon l’Insee, le climat des affaires est resté bien orienté en avril, le moral des chefs d’entreprise dans les services et dans le commerce de détail a reculé, mais il a progressé de trois points dans l’industrie. L’Insee note dans ce secteur que « les carnets de commandes globaux et étrangers, déjà nettement au-dessus de la normale en mars, se regarnissent ». La croissance du premier trimestre est attendue à 0,3 %.
en page 5
> Dépenses publiques : la France championne d’Europe.
LES ECHOS
du 26/04/2017
Selon Eurostat, le niveau de la dépense publique est resté à un niveau élevé durant le quinquennat en France, si on le compare aux pays européens. Il s’établit à 56,2 % du PIB pour 2016, contre 57 en 2013 et 56,7 en 2015. Cette permanence distingue la France de ses voisins européens qui ont déjà commencé à ramener leurs dépenses publiques à leur situation d’avant-crise. Elle se distingue aussi avec son déficit public qui s’est établi en 2016 à 3,4 % du PIB, seule l’Espagne a fait pire (4,5 %) dans toute l’Union européenne. La dette française a continué de grimper en 2016, passant en un an de 95,6 % du PIB à 96 %. En zone euro, ce ratio a au contraire reculé, passant de 90,3 à 89,2 %.
en page 5
> Solide début d’année pour les grands industriels mondiaux.
LES ECHOS
du 21/04/2017
A mesure que tombent les premiers résultats trimestriels, un vent d’optimisme souffle sur les grands industriels. Nestlé, Unilever, Pernod Ricard, Schneider enregistrent des croissances supérieures aux attentes. Les géants de l’alimentation ont notamment bénéficié d’une hausse des prix après des années de déflation en Europe. Le secteur de l’agroalimentaire relève la tête, notamment grâce à l’Asie.
en page 20
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Chambre de Commerce et d'Industrie Grand Est - Antenne Champagne-Ardenne
Pour tout renseignement : contactez-nous