Sélection du 30/03/2017 au 06/04/2017
Dans les CCI
> Le chiffre – 369.
L'ARDENNAIS
du 06/04/2017
C’est le nombre de contrats d’apprentissage enregistrés par la CCI des Ardennes en 2016 pour le compte d’entreprises du département. La CCI aide et accompagne notamment les employeurs afin d’établir ces contrats. (Texte intégral)
en page 2
> Deux nouveaux chèques Initiative Aube.
L'EST ECLAIR
du 04/04/2017
La plate-forme d'initiative locale de la CCI Troyes et Aube a octroyé des prêts d'honneur à deux porteurs de projet : Isabelle Pelletier (Croq'nature, commerce bio à Romilly-sur-Seine) et Lionel Barret (Aube parachutisme à Brienne-le-Château).
en page VIII
Economie régionale
> Le champagne pèse un quart des emplois agricoles du Grand Est.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
L’ensemble de la filière champagne regroupe 16 000 établissements employant, en 2012, 19 000 salariés auxquels s’ajoutent 8 000 travailleurs non-salariés, exploitants agricoles ou travailleurs indépendants. Les 27 000 emplois pèsent 25 % de l’ensemble des emplois agricoles du Grand Est. Les établissements se répartissent en 13 780 viticulteurs, 1 140 établissements de soutien (taille, vendanges…), 550 producteurs de champagne, 260 commerçants intra-filière (matériel et intrants), 150 établissements de services (transport, stockage…), 70 établissements d’équipement viti-vinicoles, 40 fabricants de composants (bouteilles, bouchons, capsules étiquettes) et 10 établissements de conditionnement. La filière est principalement circonscrite dans le cœur de l’aire géographique de l’appellation, la Marne et l’Aube. Reims et Epernay concentrent à la fois le plus grand nombre de producteurs et d’établissements soutenant la filière. Les établissements dépendant d’un groupe sont peu nombreux. Plus de la moitié des salariés relevant de la production du champagne sont regroupés au sein de dix établissements.
> Une filière qui contribue plus à la richesse qu'à l'emploi.

en page 10
> Le vin n’échappe pas au e-commerce.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
L’un des thèmes abordés lors de l’assemblée générale du Groupe des Jeunes Vignerons de Champagne du Syndicat Général des Vignerons, portait sur le développement des achats en ligne. « En 2016, le baromètre Sowine nous apprend que 34 % des Français ont déjà acheté du vin sur internet alors qu’ils n’étaient que 10 % en 2012. Et 18 % des Français achètent sur internet plusieurs fois dans l’année », explique Arnaud Daphy, spécialiste du numérique.
en page 11
> Joinville – Son commerce labellisé.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8285 du 04/04/2017
La CCI Haute-Marne et la Ville avaient initié en 2016 le Challenge accueil qualité commerce services. Les diplômes ont été remis récemment aux 13 commerçants participant à cette action. Ils ont obtenu une note supérieure à 9 sur 10 lors d’une enquête anonyme gérée par un cabinet spécialisé. Cette démarche vient compléter le label Village étape déjà obtenu par Joinville.
en page 5
> Les commerçants passent la caisse aux normes.
L'EST ECLAIR
du 04/04/2017
A partir du 1er janvier 2018, les caisses enregistreuses devront répondre à une nouvelle norme NF525, qui permettra de rendre impossible la fraude à la TVA notamment. Seuls 5 % des commerçants sont actuellement équipés. Raphaël Dos Santos (société JDC qui vend des caisses enregistreuses) est venu présenter cette nouvelle disposition lors de l'assemblée générale des professionnels des marchés de l'Aube.
> Commerçants, attention au démarchage agressif !

en page VI
> La longue route vers l’œnotourisme.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
La journée Vignoble et Qualité organisée par le champagne Nicolas Feuillatte a mis en évidence que les vignerons ont encore une marge de progrès dans l’accueil des touristes. « La part des oenotouristes étrangers a augmenté de 40 % depuis 2009. Ces clients sont à la recherche d’une expérience. La connaissance de la bouteille de champagne doit les amener à la découverte du territoire », explique Frédérick Nebout, directeur de l’Office de tourisme Epernay Pays de Champagne. Selon lui, les freins sont pourtant encore nombreux, à commencer par la capacité d’accueil à la propriété et la maîtrise de l’anglais.
en page 12
> Sainte-Ménehould : un grand parc de loisirs pour jouer avec l’histoire.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
Le parc d’attraction du Bois du Roy créé aux portes de Sainte-Ménehould par Thierry et Elodie Fischesser, exploitants du complexe L’Alegra à Châlons-en-Champagne, proposera en 2020 aux visiteurs une expérience médiévale très ludique. Ce projet, dont l’investissement s’élève à 21 M€, génèrera 500 emplois (180 ETP) pendant 188 jours par an.
en page 3
> Taïwan s’intéresse au tramway rémois.
L'UNION REIMS
du 06/04/2017
Une délégation d’une vingtaine de représentants de Kaohsiung, la seconde ville de Taïwan, a passé quelques heures à Reims pour découvrir le tramway, plus particulièrement la partie située dans l’hyper-centre qui fonctionne sans caténaires et où l’alimentation électrique se fait au niveau du sol, et visiter le dépôt. Kaohsiung a commandé 15 tramways à Alstom qui seront construits en France pour être livrés en 2019.
en page 19
> IUT de Troyes. Une nouvelle licence à la rentrée.
L'EST ECLAIR
du 06/04/2017
L'Institut Universitaire de Technologie de Troyes va ouvrir, à la rentrée prochaine, une nouvelle licence professionnelle "Métiers du marketing opérationnel" au sein du département Techniques de commercialisation (TC), en collaboration avec l'IUT de Reims.
en page 7
> Les BNI Reims Clairmarais joue l’innovation.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
Près de 70 entrepreneurs ont participé à un déjeuner organisé par le BNI Reims Clairmarais sur le thème de l’innovation. Les acteurs locaux de l’innovation (BPI, Innovact, CCI, Réseau Entreprendre, Reims Business Angel, Néo-Business Caisse d’Epargne…) étaient également présents. Le BNI Reims Clairmarais, créé en décembre 2015, a déjà généré 4 M€ de chiffre d’affaires pour ses adhérents.
en page 8
> La Haute-Marne poursuit sa campagne d’attractivité.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8285 du 04/04/2017
La campagne de notoriété visant à attirer dans le département de nouveaux habitants a été renouvelée en 2017. Le budget qui était de 150 000 € en 2016 serait passé à 300 000 € pour cette année. Parmi les actions déjà entreprises figurent l’affichage dans le métro parisien et la participation à des salons. Un premier bilan fait état de plusieurs milliers de personnes touchées par cette campagne. Sa poursuite est prévue avec de nouvelles idées telles que des voyages de presse ou la création d’un film promotionnel.
en page 3
> bpifrance : 2,1 milliards d’euros pour l’économie régionale.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
Les financements de projets par bpifrance ont augmenté de 30 %. Les aides apportées par la banque publique dans le Grand Est ont permis aux entreprises de soulager leur trésorerie et d’obtenir 4 milliards d’euros pour financer leurs projets en 2016. Sur le territoire champardennais, 1 500 entreprises ont été soutenues par 473 M€, permettant de mobiliser près d’un milliard d’euros en 2016. La part de bpifrance dans le financement total est beaucoup plus importante dans les Ardennes et en Haute-Marne en raison des besoins industriels et des difficultés de financement des entreprises. Le ratio est moindre dans la Marne. Au niveau national, bpifrance dispose également d’accélérateurs pour start-up, PME ou ETI. Des entreprises comme Carbonex (Aube), Manquillet Parizel (Ardennes), Eugène Perma (Reims) Produits Plastiques Performants 3 P (Haute-Marne) sont suivies de près par bpifrance.
en page 4
> Le robot, le nouvel ami de l’industrie.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7700 du 27/03/2017
Avec 240 000 robots industriels vendus dans le monde en 2015 (+12 %), le marché de la robotique prend de l’ampleur dans les entreprises industrielles qui apprécient de gagner en productivité. La France est en retard avec 121 robots pour 10 000 employés, elle peut donc mieux faire mais pas au détriment de l’emploi. Lionel Vuibert, délégué général de l’UIMM estime que la branche industrielle aura des besoins importants en France avec 100 000 recrutements par an jusqu’en 2025 (entre 1 500 et 2 500 en Champagne-Ardenne).

> Opération robot réussie pour Carbody et Invicta. Equipementier automobile comptant trois usines en Champagne-Ardenne (Witry-lès-Reims, Rethel et Poix-Terron), Carbody ne regrette pas d’avoir pris le virage de la robotique. La technologie a permis de préserver des emplois en évitant une délocalisation, et de gagner de nouveaux marchés. Le fabricant de poêles à bois et de cocottes en fonte, l’entreprise ardennaise Invicta a investi dans la robotique depuis 2011.

> Des aides pour acheter des robots et former. Fin avril, les entreprises en sauront plus sur l’accompagnement financier apporté par le Conseil régional dans le cadre de l’Usine du Futur.

en page 3
> Betheny. La Ferme 112 est propriétaire.
L'UNION REIMS
du 31/03/2017
Le 30 mars 2017, le Grand Reims a cédé 349 hectares situés sur la commune de Bétheny à l’association Agro-ressources et bioéconomie qui porte le projet de la plateforme expérimentale agronomique et technologique, appelée provisoirement Ferme 112.
en page 12
Entreprises à la Une
> Reims. Une nouvelle agence rémoise pour Gfi informatique.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7701 du 03/04/2017
La société Gfi informatique, spécialisée dans l’édition de solutions et de services informatiques pour les collectivités et entreprises publiques, vient de déménager dans de nouveaux locaux dans le quartier Clairmarais à Reims. L’agence rémoise compte une centaine de collaborateurs qui travaillent pour 200 des plus grands acteurs publics de France, dont 100 % des Conseils départementaux et près de 600 établissements publics. « Tous nos logiciels sont pensés ici à Reims, où nous assurons entre 6 et 7 recrutements par an : développeurs, consultants, commerciaux et membre des équipes support… », explique Laurent Leenhardt, directeur général de la branche software.
en page 2
> Saint-Dizier – Nouvelle organisation pour Yanmar.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8285 du 04/04/2017
Cette organisation est mise en place par Yanmar Europe afin d’augmenter les ventes et de proposer des produits supplémentaires à leur clientèle. La gestion commerciale des filiales françaises et allemandes sera assurée par l’antenne située à Bezannes. Elle sera chargée de la vente, du marketing et de la distribution des machines de Yanmar et de sa filiale Schaeff.
en page 5
> Industrie – Ardennes CN rachète un confrère.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 04/04/2017
La société Nouzonnaise Ardennes CN, spécialisée dans la vente de machines-outils et services associés, a repris la société Omnitechnique (6 salariés) située à Linas dans l’Essonne. Ardennes CN, qui vient de se doter d’un bâtiment flambant neuf de plus de 5.000 mètres carrés avec un showroom, emploie maintenant plus de 50 salariés pour un CA de plus de 20 millions d’euros.
en page III
> Ils ont fait le pari de l’excellence.
L'UNION ECONOMIE
du 04/04/2017
Ils ont de l’or dans les doigts, des idées plein la tête. Bienvenue chez les discrets sous-traitants des grandes marques de luxe. Des exemples avec Sublim Brodeurs et Peaux Luxe à Reims et Marjo Grand maroquinier à Montmirail. La prometteuse entreprise Sublim Brodeurs est accompagnée par Elise Leonard, conseillère de la CCI de la Marne.
en page IV-V
> Vivescia Industries vend Chamtor à l’Américain ADM.
L'UNION ECONOMIE
du 04/04/2017
Vivescia Industries (Reims), bras industriel du groupe coopératif Vivescia et d’homologues du Nord-Est, a décidé de céder son amidonnerie-glucoserie, créée il y a 25 ans dans ce qui est aujourd’hui la bioraffinerie végétale de Pomacle-Bazancourt. Des négociations exclusives sont ouvertes avec le groupe américain ADM (Archer Daniels Midland), le leader du glucose et de l’amidon aux Etats-Unis qui souhaite se développer Outre-Atlantique.
en page III
> Lebronze Alloys ouvre son capital à trois investisseurs spécialisés.
L'UNION ECONOMIE
du 04/04/2017
Le groupe Lebronze Alloys (anciennement Le Bronze Industriel et ses filiales) dont le siège se trouve à Suippes dans la Marne, ouvre son capital à trois investisseurs spécialisés dans l’accompagnement des entreprises de taille intermédiaire (ETI) à fort potentiel.
en page II
> Cristal Union. L'Algérie, porte sucrière de l'Afrique ?
L'EST ECLAIR
du 04/04/2017
La stratégie méditerranéenne de la coopérative champardennaise Cristal Union ne dépend pas seulement des marchés déficitaires européens. Le groupe vise aussi l'Afrique.
en page IX
> Création d'entreprise. Bricolez avec la "Nana".
L'EST ECLAIR
du 04/04/2017
Lauren Le Goff a créé son entreprise, La Nana Bricole, spécialisée dans la conception et la commercialisation de kits d'objets de déco pour les enfants. Ses produits sont en vente sur son site internet www.lananabricole.com ou dans le cadre des ateliers qu'elle propose à domicile. Elle songe à développer ses ateliers dans les salons de thé ou dans les entreprises dans le cadre du team building (renforcement d'équipe).
en page V
> Environnement : un sol vivant nourrit mieux les hommes.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 02/04/2017
Didier Gobillard, gérant de la Sarl Altern’Agri fondée en 2004 à Courtisols, est heureux de voir les études scientifiques valider ses convictions. Réduire les intrants chimiques, produire beaucoup, et surtout sain, c’est bon pour les agriculteurs et les consommateurs.
en page 5
> GFI, la boite informatique qui travaille avec le Louvre et les Hauts de France.
L'UNION REIMS
du 01/04/2017
Née dans les années 70 d’un service de la Ville de Reims, l’entreprise GFI est devenue un des leaders de logiciels pour des acteurs publics comme Paris, le Louvre ou le Grand Est.
en page 15
> Sedan – Santé – Des gâteaux pour les malades du diabète.
L'ARDENNAIS
du 01/04/2017
Les pâtisseries élaborées par Christophe Guénard, boulanger-pâtissier, ont le goût du sucre mais pas sa nocivité grâce à l’utilisation du maltitol (substitut du sucre fabriqué à partir de maïs ou de céréales). La fabrication de ces pâtisseries demande plus de temps et des adaptations techniques, mais Christophe Guénard compte proposer régulièrement de nouvelles recettes. Avant même la mise en vente de ses premiers gâteaux, il avait déjà reçu plusieurs commandes.
en page 21
> Tismail. La chaussette de l'extrême.
L'EST ECLAIR
du 31/03/2017
Le fabricant de chaussettes Tismail (48 salariés à Troyes) participera à une expédition chargée de nettoyer les abords de l'Everest en fournissant à l'équipe des chaussettes spéciales, capables de résister à des - 40° et anti-transpiration.
en page 8
Finances
> Emissions de dette : les entreprises ont accéléré au premier trimestre.
LES ECHOS
du 06/04/2017
Les émissions d’obligations d’entreprise ont augmenté de 30 % au premier trimestre 2017, dans un contexte de très forte volatilité des marchés. Elles ont cherché à assurer leur financement avant une séquence électorale chargée.
en page 23
International
> En Allemagne, l’apprentissage est de moins en moins populaire.
LES ECHOS
du 06/04/2017
En Allemagne, la formation en alternance souffre d’un problème d’image. En 2016, 43 500 places d’apprentissage n’ont pas été pourvues, faute de candidats, contre 17 500 en 2009.
en page 6
Juridique et fiscal
> Les grands groupes paient 18 % des prélèvements obligatoires.
LES ECHOS
du 31/03/2017
Les grandes entreprises continuent de contribuer à hauteur de 18 % aux prélèvements obligatoires en France. Pour la quatrième année, l’Association des entreprises privées (Afep), qui représente les intérêts d’une centaine de grands groupes, a sondé ses membres sur l’impôt qu’ils acquittent en France. Un moyen de recadrer le débat sur les écarts d’imposition entre PME et grands groupes, difficile à appréhender par la statistique.
en page 6
Numérique
> Les jeunes ne sont pas les meilleurs e-consommateurs.
LES ECHOS
du 06/04/2017
Une enquête de KPMG retrace les méandres qui conduisent à acheter sur Amazon ou sur les sites marchands des enseignes. Le e-commerce va continuer de grandir. Il représentait 7,4 % du commerce de détail mondial en 2015 et va grimper à 14,6 % en 2020. Mais les meilleurs clients en ligne ne sont pas les plus jeunes. Ce sont les personnes de 35 à 50 ans qui réalisent le plus de transactions (18,5 en moyenne).
en page 17
Produits et marchés
> BlaBlaCar investit sur le créneau de la location automobile longue durée.
LES ECHOS
du 06/04/2017
Le leader du covoiturage a annoncé mercredi 5 avril le lancement d’une offre de location longue durée de véhicule (LLD). La société a noué pour cela un partenariat avec Opel et ALD Automotive, une filiale de la Société Générale spécialiste de la location longue durée à destination des entreprises.
en page 13
> Agroalimentaire - Chassez le gaspi, innovez.
L'USINE NOUVELLE
n° 3509 du 30/03/2017
Chaque année, 30 % de la production mondiale d’aliments est jetée, soit l’équivalent de 1 000 milliards de dollars. Un quart de ce gaspillage a lieu dans la chaîne d’approvisionnement. Des start-up se mobilisent en France pour moins jeter la nourriture encore consommable.
1. Optimiser la supply chain des entreprises.
2. Donner la véritable date de péremption aux industriels.
3. Faciliter la gestion de la grande distribution.
4. Valoriser les consommateurs acteurs.

en page 78
> Voyage dans l’industrie 4.0.
L'USINE NOUVELLE
n° 3509 du 30/03/2017
Le premier éditeur européen de logiciels, SAP, a invité cinq industriels français (des représentants de L’Oréal, des ETI Trèves, Cuisines Schmidt, Lacroix Electronics et du groupe agri-industriel Vivescia) en Allemagne pour un voyage d’étude sur le thème : l’industrie 4.0 outre-Rhin, un modèle pour l’industrie du futur made in France. Le point clé de la présentation de cette industrie est la chaîne numérique continue ouverte à l’extérieur, qui va de l’automate au système d’information permettant de gérer et de suivre l’ensemble des informations et des services opérationnels de l’entreprise (ERP).
en page 11
Tendances économiques
> L’industrie du futur en vitrine.
L'USINE NOUVELLE
n° 3509 du 30/03/2017
Réalité virtuelle, lignes digitalisées… les 22 sites labellisés par l’Alliance industrie du futur (trois dans le Grand Est) doivent montrer l’exemple, partager leurs bonnes pratiques et entraîner l’industrie vers son futur.
> L’industrie affiche son futur. Qu’est-ce-que l’usine du futur en France ? Les 22 sites apportent des éléments de réponses aux industriels.
> Entretien avec Philippe Darmayan, le président de l’Alliance du futur. « La compétence élément clé du futur ».
> Découverte des vitrines qui transforment leur outil de production.

en page 37
> L’industrie mécanique hexagonale remet de l’huile dans ses rouages.
LES ECHOS
du 03/04/2017
L’activité des entreprises du tissu mécanique français a progressé de presque 2 % en 2016. Le niveau d’investissement a gagné 4 % l’an dernier, le chiffres d’affaires des fabricants de robots à bondi de 15 % et celui des spécialistes des chariots élévateurs s’est envolé de 40 %. Le secteur peine à recruter des candidats pour certains métiers pointus.
en page 17
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Chambre de Commerce et d'Industrie Grand Est - Antenne Champagne-Ardenne
Pour tout renseignement : contactez-nous