Sélection du 24/03/2017 au 30/03/2017
A retenir
> Zoom sur... l'Economie collaborative.
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 30/03/2017
Le numéro 11 de CCI Mag, le magazine des CCI en Champagne-Ardenne, vient de paraître.
Découvrez le dossier sur l'Economie collaborative : opportunités et risques d’un modèle controversé mais déjà bien ancré dans la société, avec une interview de Antoine Jouteau, directeur général de Leboncoin.

en page
Dans les CCI
> Booster le commerce à Epernay.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7700 du 27/03/2017
Dans le cadre des opérations FISAC menées sur Epernay, la CCI de la Marne propose aux commerçants un accompagnement expert pour mettre en lumière les forces et les faiblesses de leur commerce et les aider à optimiser leur potentiel de développement.
en page 6
> Saint-Dizier – Vingt minutes pour convaincre.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8275 du 25/03/2017
La CCI HAUTE-MARNE organisait le 24 mars un atelier dédié à la création d’entreprise. 10 porteurs de projet ont ainsi pu tester leur projet devant un jury de professionnels composé de banquiers, experts comptables, assureurs, chefs d’entreprise et représentants des chambres consulaires. Le but de ce "crash test" étant pour les créateurs de recueillir l’avis de ces professionnels sur la situation de leur projet, cet atelier est également pour eux une première étape vers la prochaine édition de la « Start’up est dans le pré ».
en page 8
Economie régionale
> Dossier spécial champagne. Un deuxième record en chiffre d’affaires.
L'UNION ECONOMIE
du 28/03/2017
Impacté par le Brexit, les expéditions de champagne vers le Royaume-Uni ont chuté de 14 %. Les Etats-Unis poursuivent une croissance forte (+28 % en 2015) en valeur. Ils atteignent 540 millions d’euros en 2016 et représentent 20 % des 2,7 milliards d’euros que rapporte l’export de champagne.
> Valoriser le terroir.
> L’appellation à reconnaître aux Etats-Unis.
> "Le champagne, symbole de la France qui réussit ".
> Le " fort potentiel du monde chinois ".
> La relation « fusionnelle » de la Scandinavie au champagne.
> International – Le négoce répond à l’appel du grand large.
> 13,2 € la bouteille en France, 25 € aux Etats-Unis.
> La négoce se porte bien pendant que le vignoble cherche des pistes pour croître.

en page VII
> Plus de richesses que d’emplois.
L'UNION
du 24/03/2017
L’Insee Grand Est dévoile une étude consacrée à la filière champagne dans la région. Décryptage de l’emploi, des salaires et des marges. En mars 2017, l’Insee constate un total de 26 820 emplois pour une filière comptant à la fois la production de vins et les entreprises connexes, soit 1 % des emplois de la région. Plus de 3 milliards d’euros de richesse dégagée soit 5 % de la richesse produite par l’ensemble des secteurs marchands dans la région. En moyenne les salariés de la filière touchent un salaire brut plus important de 14 % que l’ensemble des salariés du Grand Est.
en page 6
> Chooz 1 à l’arrêt pour maintenance.
L'USINE NOUVELLE
n° 6508 du 23/03/2017
La première tranche de la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes est à l’arrêt depuis le 24 février afin de réaliser plus de 8 300 opérations de contrôle et maintenance. EDF investit 33 millions d’euros dans ce chantier. Deux mille prestataires sont mobilisés sur place, sous la supervision des 770 salariés du site. Cet arrêt de 70 jours, appelé visite partielle, permettra des contrôles préalables afin de consolider le programme de maintenance des visites décennales, en 2019 pour Chooz 2 et en 2020 pour Chooz 1.
en page 23
> NEOMA Business School ré-accréditée EQUIS pour 5 ans.
CHAMP'ECO
du 28/03/2017
L’accréditation EQUIS de NEOMA Business School est renouvelée pour 5 ans. Une décision qui conforte l’Ecole dans ses choix stratégiques et dans le cercle prestigieux des 1% d’école de management triple accréditées dans le monde.
en page
> Bazancourt. Projet de cession de Chamtor.
L'UNION
du 29/03/2017
Le groupe Vivescia a annoncé qu’il est entré en négociations exclusives en vue de céder Chamtor, situé à Bazancourt près de Reims, au groupe américain ADM (Archer Daniels Midland). « Une opération qui ouvrirait de solides perspectives d’avenir pour Chamtor », indique un communiqué. Chamtor est une entreprise spécialisée dans la transformation et la valorisation du blé. Chamtor emploie plus de 200 salariés. (Texte intégral).
en page 2
> On ferme désormais moins d’usines.
L'UNION ECONOMIE
du 28/03/2017
Tout comme les études conjoncturelles publiées ces dernières semaines par la Banque de France, les Chambres de commerce ou l’Union de l’industrie et des métiers de la métallurgie, l’observatoire national Trendeo laisse entrevoir un début de retournement de tendance. Après des années d’hémorragie, le solde entre ouvertures et fermetures d’usines est positif en 2016. L’an passé, 136 établissements ont mis la clé sous la porte en France, c’est le chiffre le plus faible depuis 2009. Cette tendance se confirme à l’échelon départemental. L’industrie a bénéficié de la baisse du prix de l’énergie, des taux d’emprunt plus bas, du dispositif de suramortissement ou encore du CICE.
en page III
> Un grand canal entre mer du Nord et Méditerranée pourrait passer par la Haute-Marne.
VOIX DE LA HAUTE-MARNE
n° 8798 du 24/03/2017
Ce projet, porté par le Conseil économique et social régional (CESER), date de plusieurs années. Il vient d’être réactivé au niveau de la région Grand Est. Quatre tracés sont envisagés dont trois traversent le sud haut-marnais. L’enjeu économique semble important mais des oppositions existent. Au final, c’est l’Etat qui décidera de la réalisation ou de l’abandon de ce projet.
en page 4
> Le chiffre 4,71.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 479 du 24/03/2017
C’est en milliards d’euros le chiffre d’affaires réalisé par le marché mondial du champagne en 2016, en recul par rapport à 2015 (4,74 milliards d’euros)
en page 2
> Reims a de bonnes chances d’accueillir un site de l’exposition universelle 2025.
L'UNION REIMS
du 24/03/2017
La Ville de Reims soutient la candidature de la France pour accueillir l’exposition universelle de 2025 et souhaite accueillir un des pavillons (ou forums) décentralisés. Il serait installé dans le quartier du port Colbert et consacré à la bio-économie. Résultat officiel en juin 2017.
en page 11
> Reims. Le directeur de Neoma sur le départ.
L'UNION
du 24/03/2017
Le départ de Franck Bostyn, directeur de Neoma Business School depuis 2013, pourrait intervenir en juin 2017. Il avait été nommé au moment de la fusion entre les écoles de Reims et de Rouen pour piloter les deux entités.
en page 6
Grande région Est
> Le Grand Est en retard dans le numérique.
L'UNION ECONOMIE
du 28/03/2017
Selon une étude de l’Insee, le secteur des technologies de l’information et de la communication occupe 34 000 actifs (salariés et non-salariés) dans la région Grand Est, soit 1,6 % des emplois. Cette part est plus faible qu’au niveau national hors Ile-de-France et outre-mer. 11 400 emplois seraient nécessaires en région pour rattraper son retard. C’est dans les grandes villes ou métropoles lorraines et alsaciennes que se concentrent les activités numériques. Charleville-Mézières ne dépasse pas les 1 % de salariés dans le secteur, Reims reste dans la tranche de 1 % à 2 %. Selon Nicolas Gillet, entrepreneur dans le numérique à Reims, « Il faudrait former des demandeurs d’emploi de 30 ou 40 ans, déjà bien encrés sur le territoire, afin d’éviter le phénomène de migration ». L’implantation, au sein d’une école d’ingénierie rémoise, d’un pôle de recherche financé par un géant informatique américain pourrait aller dans ce sens.
en page IV
> Usine du Futur : déjà 80 diagnostics dans le Grand Est.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7699 du 20/03/2017
Le diagnostic de performance industrielle, gratuit pour l’entreprise car financé par la collectivité territoriale, est réalisé par un groupement d’experts. Il porte sur quatre axes : la performance de l’outil de production, l’utilisation des nouvelles technologies, l’excellence environnementale et la valorisation. Il est considéré comme une aide à la décision pour le chef d’entreprise. Pour la Région Grand Est, l’objectif de ce dispositif est aussi d’accompagner entre 100 et 150 entreprises chaque année. Depuis octobre 2016, déjà 80 entreprises ont fait l’objet d’un diagnostic, dont 9 ardennaises, 6 marnaises et une auboise. En avril, le Conseil régional va voter une enveloppe d’aides financières à l’investissement pour les entreprises éligibles.
en page 10
Entreprises à la Une
> Signy-L’Abbaye – Après l’incendie, la Socotep va fermer.
L'ARDENNAIS
du 29/03/2017
Le 21 novembre 2016, le site de production de planches en PVC avait été ravagé par un incendie. Depuis, les 21 salariés sont au chômage technique car l’outil de production est hors d’usage. D’après le directeur général l’entreprise était bien assurée, « mais le réparateur italien des machines a un carnet qui est plein pour un an et demi ». Ne pouvant attendre, il a proposé une machine à 2 millions d’euros. Lundi 27 mars, le patron de Socotep a annoncé la fermeture de l’usine pour décembre prochain. 2 salariés feront valoir leurs droits à la retraite, les autres sont d’ores et déjà en recherche d’emploi.
en page 14
> Montmirail. Label pour Axon’.
L'UNION
du 29/03/2017
Le ministère de l’Economie a décerné le label « grande école du numérique » au groupe Axon’Cable situé à Montmirail pour sa formation en informatique dispensée actuellement à 12 demandeurs d’emploi.
en page 2
> Romilly-sur-Seine. Vélo électrique : Cycleurope dans le peloton de tête.
L'EST ECLAIR
du 29/03/2017
Le vélo à assistance électrique continue de voir ses ventes augmenter chaque année (35 000 vélos produits par an). Une vraie aubaine pour Cycleurope qui voit l'avenir de façon optimiste à Romilly-sur-Seine.
en page 24
> Le Syvalom optimise 100 000 tonnes de déchets.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7700 du 27/03/2017
La construction du nouveau centre de tri du Syndicat de Valorisation des Ordures Ménagères (Syvalom) de la Marne à La Veuve a nécessité un investissement de 11 M€ et a permis de réduire par trois le nombre de kilomètres parcourus par les déchets à trier des 350 000 habitants marnais. Le centre de tri, exploité par Coved, assure depuis avril 2016 le traitement de près de 12 000 tonnes de collecte sélective.
en page 12
> Le chiffre : 456.
L'ARDENNAIS
du 28/03/2017
C’est le nombre de salariés de l’équipementier automobile Faurécia Automotive Industrie basé à Mouzon. Il est le 6ème employeur industriel (hors établissements publics et financiers) du département.
en page 2
> Saint-Dizier – Une première réussie pour ACI2B.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8278 du 28/03/2017
Cette entreprise qui emploie cinq salariés est spécialisée dans la chaudronnerie. Elle vient pour la première fois de sortir de ces ateliers une pièce de cinq tonnes destinée à une entreprise meusienne. Présente depuis 21 ans à Saint-Dizier, elle travaille avec des entreprises locales mais aussi à l’étranger. Son responsable espère développer son activité et embaucher prochainement.
en page 6
> Saint-Dizier – Yanmar reçoit le label Origine France Garantie.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8278 du 28/03/2017
La cérémonie a eu lieu le 22 mars et c’est Yves Jego, président-fondateur de Pro France, qui a remis ce label à Arnaud Berthier, nouveau dirigeant de Yanmar. Filiale d’un groupe japonais employant plus de 20 000 personnes dans le monde, cette entreprise implantée en France depuis 28 ans, produit 7 000 machines par an en Europe et enregistre un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros. Elle a obtenu ce label qui valorise sa fabrication et ses partenariats français. D’autres certifications ont également été obtenues récemment par Yanmar qui répond maintenant aux normes suisses et aux exigences de l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement.
en page 5
> Chaumont –Greatbatch fête les 30 ans de sa prothèse vedette.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8278 du 28/03/2017
A ce jour 2 millions de prothèses Corail ont été fabriquées à Chaumont. Chaque jour 570 patients sont opérés avec cette prothèse qui est présente dans plus de 50 pays. Elle représente à elle seule la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise. Une matinée commémorative a été organisée par Greatbatch le vendredi 24 mars en présence de ses salariés et des cinq chirurgiens fondateurs du groupe Artro qui avait conçu ce produit il y a trente ans.
en page 4
> Des chaudronniers irremplaçables.
L'UNION ECONOMIE
du 28/03/2017
Chaudronnier, fraiseur, monteur sur chantier… Des centaines de postes ont à pourvoir tout de suite dans les entreprises industrielles comme chez Henripré dans la Marne. Depuis 20 ans, Jean-Pierre Henripré peine à attirer de nouveaux ouvriers, même en CDI. Son entreprise, implantée à Saint-Martin-sur-le-Pré et qui compte 27 salariés, est en sous-effectif.
en page VI
> Axon va aussi former des usineurs.
L'UNION EPERNAY
du 28/03/2017
La société Axon’Cable de Montmirail doit lancer en septembre 2017 une formation en usinage sur le modèle de la formation qui est actuellement en cours dans le domaine de l’informatique. L’entreprise fabrique des câbles mais aussi des connecteurs, qui sont des pièces en métal d’où ce besoin de recruter des usineurs.
en page 14
> Verallia modernise en profondeur son usine.
L'UNION EPERNAY
du 28/03/2017
Plus de 20 millions d’euros ont été investis dans le four qui alimente cinq lignes de production dans l’usine Verallia de Oiry. 550 000 bouteilles y sont produites quotidiennement. L’entreprise compte 140 salariés.
en page 10
> Bergnicourt – Consommation – Une framboise qui pétille.
L'ARDENNAIS
du 27/03/2017
Le brasseur Fabrice Devie et sa compagne Julie viennent de mettre au point la recette d’une limonade à la framboise. Lancée il y a 7 ans, la brasserie la Margoulette se porte bien. L’an dernier, son chiffre d’affaires a enregistré une hausse de 30%. Avec leurs produits locaux made in Ardennes, Fabrice et Julie ont tapé dans l’œil de restaurants haut de gamme (L’Assiette Champenoise à Tinqueux, le Domaine de Barive dans l’Aisne et l’Assiette dans le 14e arrondissement de Paris). Une nouvelle boisson devrait voir le jour cet été.
en page 21
> Le chef Philippe Mille, nouvel « ambassadeur champenois en Asie ».
L'UNION REIMS
du 25/03/2017
Le chef des Crayères a ouvert un restaurant à Tokyo où il propose de la gastronomie champenoise. Son objectif est de promouvoir les accords entre les mets et les bulles.
en page 17
> Gosset affiche son excellence.
L'UNION EPERNAY
du 25/03/2017
Le champagne Gosset est labellisé «Excellence française ». Une plaque apposée sur la maison de champagne, située rue Godart-Roger à Epernay, le fait désormais savoir aux visiteurs.
en page 7
> Fabriquer des chaussettes à Romilly : "C'lpied".
L'EST ECLAIR
du 27/03/2017
Corinne Neto et Antonio Pedro se sont lancés dans le défi un peu fou de fabriquer des chaussettes personnalisables. Depuis quelques mois, les clients sont au rendez-vous. Portrait de l'entreprise C'lpied, fabricant de chaussettes Made un Romilly.
en page 17
> Les salariés de MIM suspendus au verdict.
L'EST ECLAIR
du 27/03/2017
Le tribunal de commerce de Bobigny doit se prononcer demain mardi sur les trois offres de reprise qui sont encore en lice pour l'enseigne textile MIM. Dans l'Aube, les magasins de Barberey-Saint-Sulpice, Romilly-sur-Seine et Troyes sont concernés.
en page 4
> CRSD : un coup de pouce de 120 000 euros pour Satec Services.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
n° 393 du 24/03/2017
Filiale du groupe Satec et spécialisée en assurance généraliste, la société Satec Services a choisi Châlons pour installer sa nouvelle plateforme de télémarketing, dédiée aux contrats des particuliers. Elle a créé 9 emplois et à investi 177 000 € en fonds propres pour ce projet. Elle bénéficiera d’une aide de 20 000 € dans le cadre du Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) pour l’investissement matériel, et de 100 000 € d’aide à la création d’emplois, à condition que 11 nouveaux postes soient créés à moyen terme.
en page 3
International
> Afrique de l’Ouest, un grand marché à petits pas.
LE MOCI
n° 2032 du 23/03/2017
Poussée par des investissements publics notables, notamment dans les infrastructures de transport et d’électricité, l’Afrique de l’Ouest affiche une belle santé. Le modèle des partenariats public-privé (PPP) s’y impose.
> Entretien avec Lancina Ki « Le développement des transports est une priorité ».
> Les enjeux d’un marché unique.
> Entretien avec Paul Derreumaux « La circulation des biens et des personnes fonctionne bien ».
> Travailler sur un marché régional en construction.
> Comment le Sénégal peut profiter de l’Uemoa.

en page 21
> Mexique – L’avenir du secteur automobile suscite des incertitudes.
LE MOCI
n° 2032 du 23/03/2017
Cible privilégiée de Donald Trump, l’avenir de l’industrie automobile mexicaine suscite des incertitudes. Sur les 70 milliards de dollars de déficit commercial des Etats-Unis avec son voisin, l’automobile compte à elle seule pour 54 milliards.
en page 6
> Brexit : Theresa May donne le coup d’envoi de deux ans de négociations.
LES ECHOS
du 29/03/2017
La Première ministre britannique adresse ce mercredi 29 mars une lettre au président du Conseil européen, dans laquelle elle notifie le départ du Royaume-Uni de l’Union.
> Huit questions essentielles pour les négociateurs du Brexit : Sur quoi la négociation porte-elle ? Dans quel climat démarrent les négociations ? Le statut des expatriés sera-t-il sécurisé ? Le Royaume-Uni participera-t-il toujours à la défense européenne ? Quel sera le montant de la facture pour Londres ? Combien de temps vont durer les discussions ? Automobile, finance, aérien : de nombreux secteurs plongent dans le brouillard. Quel sera le futur des relations commerciales britanniques ?
> Les pièges à éviter pour les Vingt-Sept. Céder à la division en Europe. Punir la Grande-Bretagne pour l’exemple. La menace du dumping fiscal. Quitter la table des négociations sans accord.

en page 7
Juridique et fiscal
> Data : la CNIL presse les entreprises de se préparer aux futures règles européennes.
LES ECHOS
du 27/03/2017
En mai 2018 le nouveau règlement européen sur le traitement des données personnelles entrera en vigueur. « Les entreprises doivent prendre la mesure de la marche à franchir. Les grands groupes ont bien anticipé, beaucoup moins les autres, pas assez préparés », constate la CNIL. Le futur règlement unifie le cadre et la régulation du traitement des données personnelles dans l’Union et y soumet aussi les services proposés par des entreprises hors du continent. Les exigences se durcissent. Le champ des entreprises concernées est vaste : toutes celles suivant régulièrement et à grande échelle des personnes sont visées par le futur règlement. Un simple fichier client un peu étoffé peut donc suffire.
en page 23
> Entreprise – 4.000 personnes fichées au Fnig.
L'ARDENNAIS
du 27/03/2017
Le Fichier national des interdits de gérer est opérationnel depuis le mois dernier. Il recense actuellement près de 4.000 personnes dans toute la France qui ont l’interdiction de gérer une entreprise à la suite de fraudes. Il est le résultat d’une proposition de loi du député des Ardennes, Jean-Luc Warsmann. Le Fnig permet aux greffes des tribunaux de commerce de savoir si un entrepreneur a été condamné avant de l’inscrire ou non au registre du commerce et de sociétés. (Texte intégral)
en page 2
> Chefs d’entreprise : les assurances qu’il vous faut.
LES ECHOS
du 24/03/2017
Les chefs d’entreprise encourent une responsabilité distincte de celle de leur société et peuvent être amenés à répondre sur leur patrimoine propre des dommages causés à l’entreprise, ou à des tiers, qu’il s’agisse des salariés, de ses clients, de ses fournisseurs, d’un concurrent... Assurer son entreprise ne suffit pas. Les entrepreneurs doivent souscrire des assurances pour couvrir leur responsabilité. Point sur les contrats indispensables.
> Penser à la responsabilité civile.
> Ne pas négliger la prévoyance.
> Qui doit se couvrir contre la perte d’emploi ?
> Un régime fiscal attractif.
> La sécurité avec une assurance homme clef.

en page 40
> Entreprises : le Conseil constitutionnel vide de sa substance la loi sur le devoir de vigilance.
LES ECHOS
du 24/03/2017
Le Conseil constitutionnel a validé la loi sur le devoir de vigilance, mais pas les sanctions qui étaient prévues en cas de manquement aux obligations prévues par le texte. La loi votée en février stipule que toutes les entreprises de plus de 5 000 salariés (ou plus de 10 000 en comptant leurs filiales) et dont le siège social est en France doivent mettre en place un plan de vigilance pour s’assurer que leurs sous-traitants, directs ou indirects, respectent bien les droits humains et environnementaux fondamentaux. En d’autres termes, l’entreprise peut être tenue pour responsable si un de ses sous-traitants fait travailler des enfants ou ne respecte pas les normes environnementales. L’amande pouvait aller jusqu’à 30 millions d’euros.
en page 5
Produits et marchés
> Accord salaire contre temps de travail chez Thales.
LES ECHOS
du 29/03/2017
Le groupe de défense affiche un carnet de commandes record grâce aux succès français à l’export et vient de négocier un accord de grande envergure sur le temps de travail. Le texte, valable trois ans, prévoit la possibilité pour les salariés en forfait jours de renoncer à quatre jours de RTT et de porter ainsi leur durée de travail à 210 ou 214 jours. En échange, une hausse de 3 % du salaire. En contrepartie des assouplissements sur le temps de travail, le groupe s’engage à créer près d’un millier d’emplois.
en page 21
> Leboncoin, acteur majeur de l’économie réelle.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 27/03/2017
Une étude menée par le cabinet Azao et révélée par « Le Monde » mesure les retombées économiques et sociales du site de petites annonces. En 2016, la valeur des biens vendus sur la plate-forme, hors immobilier, a atteint 21 milliards d’euros soit 0,1% du PIB français. L’argent gagné par les particuliers irrigue l’économie réelle. Quelques 450 millions d’euros sont ainsi récupérés sous forme de TVA. L’étude permet de dresser un portrait des utilisateurs du site collaboratif et de leurs motivations d’achat.
en page 4
> Brevets : Valéo ravit à PSA la première place du palmarès des grands déposants.
LES ECHOS
du 27/03/2017
L’équipementier automobile détrône le groupe PSA, qui avait occupé pendant dix ans la pole position de ce classement des déposants de brevets en France. Depuis quatre ans, PSA a cherché à rationaliser son portefeuille de brevets en France, passé de 1 378 en 2013 à 930 l’an dernier. Lancé sur une trajectoire inverse, Valéo a amplifié sa dynamique l’an dernier. Après un bond de 41 %, à 668 brevets en 2015, il accélère encore de 49 % jusqu’à frôler la ligne de 1 000 en 2016. Cette politique offensive de dépôts vise à protéger à la fois les solutions technologiques développées par le groupe mais aussi leurs alternatives, en priorité dans la réduction des émissions de CO2 et la conduite intuitive.
en page 17
Ressources humaines
> La Direction du travail vient en aide aux TPE-PME pour la gestion des RH.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8278 du 28/03/2017
Un appui Ressources humaines est proposé aux entreprises de moins de 300 salariés mais la priorité va à celles qui n’ont pas les moyens de s’enrichir d’un service chargé des ressources humaines. Un prestataire extérieur référencé par la Direccte peut accompagner ces entreprises pendant quelques jours. Une réunion aura lieu le 29 mars à Chaumont pour informer les partenaires sociaux et les chambres consulaires. La Direccte réfléchit au financement de cette action dans lequel l’Etat intervient à hauteur de 50 % maximum.Contact : acal.tpe-pme@direccte.gouv.fr.
en page 5
> Dossier - Handicap et entreprise : décloisonner, innover, proposer.
Les Echos - Supplément Partenaire
du 27/03/2017
Quels sont les principaux types de handicaps ? Comment répondre à ses obligations en matière de handicap en entreprise ? Travailler avec le secteur protégé et adapté. L’impact des lois. L’homme augmenté – handicap et révolution digitale. L’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Une montée en compétence. Handicap et élection présidentielle. Des personnalités prennent la parole. Points de vue et témoignages d’experts. La fonction de responsable mission handicap. L’apport des grands groupes aux PME/ETI.
en page 1
Tendances économiques
> Présidentielle : le commerce plaide pour sauver ses emplois.
LES ECHOS
du 29/03/2017
Les commerçants sont confrontés à une triple révolution : l’e-commerce, la bataille des données personnelles et la robotisation. En France, le commerce représente 3,5 millions d’emplois dont 3 millions de salariés et 500 000 indépendants, pour un total de 873 000 entreprises réalisant 1.409 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 10 % de l’économie. Pour ne pas être au cœur d’une vague de destructions d’emplois massive, les commerçants demandent trois choses aux candidats à la présidentielle. Une équité fiscale entre les commerçants traditionnels et les cybermarchands, la réunion des abattements de charges sur les petits salaires dans un barème unique aboutissant à la suppression de toute charge sur le SMIC et deux crédits d’impôt. L’un permettrait de favoriser la formation en alternance dans les entreprises, l’autre aiderait à la numérisation des petites entreprises.
en page 19
> L’Audit de la France.
Les Echos spécial
du 28/03/2017
A l’aube du nouveau quinquennat, « Les Echos » se penchent sur l’état réel du pays, l’évolution objective de ses forces et faiblesses.
> Le vrai bilan des réformes.
> Sondage : l’échec du quinquennat.
> Impôts, dépenses : les records français.
> La fracture territoriale se creuse.
> Les nouveaux visages de l’Hexagone.
> Les cinq défis de la French Tech.
> Entreprises : la grande bascule du digital.
> Les menaces qui planent sur le CAC 40.

en page 1
> Après un mieux en 2016, le chômage fait du surplace.
LES ECHOS
du 27/03/2017
Selon les chiffres publiés vendredi 24 mars par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs de catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé) a diminué de 3 500 en février (-0,1 %). Sur les trois derniers mois, il a augmenté de 6 500. Selon les dernières prévisions de l’Unédic, le nombre de demandeurs d’emploi sans activité progresserait de 47 000 en 2017 alors qu’il a baissé de 107 400 l’année dernière, après huit ans consécutifs de hausse. Les tendances sont les mêmes pour les chômeurs de catégorie B ou C. Le taux de chômage au sens du BIT serait stable à 9,8 %.
en page 2
> Le statut d’étudiant-entrepreneur fait le plein chez les jeunes.
LES ECHOS
du 24/03/2017
Cette année, 3 300 jeunes de moins de 28 ans se sont déjà portés candidats à l’obtention du statut d’étudiant-entrepreneur, contre 1 884 en 2015 et 923 il y a deux ans. Cette année, 2 267 dossiers ont été acceptés, 60 % de plus qu’en 2015. Le statut permet de conserver à la fin de ses études une protection sociale, des réductions sur les transports et le logement. Dans les 29 pôles répartis en France (un à Reims) les étudiants bénéficient d’un double tutorat, assuré par un membre du monde académique et par un spécialiste de l’entreprise, dirigeant ou conseiller en financement.
en page 29
> Trump menace l’industrie européenne.
L'USINE NOUVELLE
n° 6508 du 23/03/2017
Les mesures annoncées par Donald Trump sur le protectionnisme, et notamment celle sur la taxe ajustable aux frontières, vont perturber les règles du jeu pour les entreprises européennes. Les industriels s’y préparent. Ils cherchent à évaluer les conséquences, secteur par secteur, entre inquiétude et recherche d’opportunité. Le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, estime que l’Union européenne devra réagir rapidement en cas de mesures protectionnistes.
> Trump défie l’industrie européenne.
> Le sang-froid des industriels.
> Entre Berlin et Washington, le torchon brûle.
> "L’Europe devra répondre mesure par mesure ".

en page 26
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Chambre de Commerce et d'Industrie Grand Est - Antenne Champagne-Ardenne
Pour tout renseignement : contactez-nous