Sélection du 03/03/2017 au 09/03/2017
A retenir
> zoom sur...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 09/03/2018
>> " Comment protéger son innovation par le brevet en France et à l’étranger ?
L’antenne Champagne-Ardenne de la CCI Grand Est, en partenariat avec l’INPI et le cabinet Bleger-Rhein-Poupon, organise une réunion d’information le 24 mars sur les modalités du dépôt de brevet en France et à l’étranger. Cet atelier sera l’occasion de répondre aux questions relatives aux conditions de brevetabilité, à la procédure de dépôt et d’extension ou encore aux changements à venir (brevet communautaire et Brexit).
Information et inscription : odile.poncelet@champagne-ardenne.cci.fr

>> L'antenne Champagne-Ardenne de la CCI Grand Est et ses partenaires Français et Belges, sont réunis autour du projet RE C² avec pour ambition de structurer une filière transfrontalière de réutilisation des matériaux par le recours aux circuits courts (selon les définitions européennes), afin de valoriser les ressources et savoir-faire locaux et de stimuler le développement économique des territoires transfrontaliers. Ils organisent une journée de sensibilisation le 21 mars.
Information et inscription : a.mercier@ardennes.cci.fr

en page 1
Dans les CCI
> Nouveau programme de formation de la CCI.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7697 du 06/03/2017
CCI International Champagne-Ardenne propose son nouveau programme de formations pour accompagner les entrepreneurs de la région dans leurs démarches export/import. 20 sessions sont programmées jusqu’à la fin de l’année. Renseignement : www.champagne-ardenne.cci.fr ou 03 26 69 33 52
en page 8
> L'Aube au Salon de la logistique à Paris.
L'EST ECLAIR
du 07/03/2017
Aube Développement (CCI Troyes et Aube) exposera au Salon international du transport et de la logistique (SITL) à Paris du 14 au 16 mars, sur le stand commun "Invest in Champagne Ardenne".
en page IV
> « Les CCI ne parlent pas assez de leur utilité ».
Les Journal des Entreprises
du 03/03/2017
Trois questions à Pierre Goguet, nouveau président de CCI France.
en page
Economie régionale
> Des Nuits de champagne pour défendre l’appellation aux Etats-Unis.
L'UNION ECONOMIE
du 07/03/2017
Une délégation rémoise s’est rendue à la Nuit du champagne organisée à Los Angeles le 22 février 2017. Cet événement créé aux Etats-Unis a pour ambition de réaffirmer que le champagne ne vient que de la Champagne et de valoriser le produit dans un pays qui ne reconnaît pas encore entièrement l’appellation.
en page VIII
> Sedan – Économie – La grande région épaule les usines.
L'ARDENNAIS
du 03/03/2017
Isabelle Héliot-Couronne, présidente de la commission innovation pour la Région Grand-Est, a tenu à exprimer un message le lundi 28 février à Sedan, à l’occasion d’une réunion d’informations sur le dispositif de l’Usine du Futur : les entreprises ardennaises ne seront pas les oubliées de la grande région. Le dispositif octroie en effet une expertise gratuite aux entreprises industrielles sélectionnées par une commission permanente. L’objectif du plan régional est d’accompagner les PME dans « la transformation numérique ».
en page 18
> Lac du Der : les nouvelles cellules commerciales en discussion.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS
du 04/03/2017
La Maison du lac, située dans le périmètre de la station nautique, est destinée à s’étendre par l’ajout de cellules commerciales et d’équipements : bowling, boutique du terroir, distributeur automatique de billets…. Ce dossier, auparavant porté par la CCI de Châlons-en-Champagne, vient d’être transféré vers son homologue rémoise. Une rencontre prochaine est prévue à ce sujet avec le Syndicat du Der qui se montre plutôt confiant : « On a déjà des preneurs, des gens impatients d’arriver ». (Texte intégral).
en page 12
> Enseignement supérieur. Le pôle ingénierie renforcé à la rentrée.
L'EST ECLAIR
du 09/03/2017
L'ouverture en septembre de l'Ecole spéciale de travaux publics, du bâtiment et de l'industrie va étoffer le pôle ingénierie aubois. L'ESTP s'installera pour la rentrée prochaine sur le site de Rosières-près-Troyes dans les locaux libérés par LDR Médical.
en page 7
> Reims. Trois nouvelles formations.
L'UNION
du 08/03/2017
Les lycées professionnels Yser, Arago et Eiffel de Reims proposeront à la rentrée 2017 de nouveaux diplômes dans les métiers du bois, du bâtiment et de la gastronomie qui s’inscrivent dans le plan national « 500 nouvelles formations ». Le Grand Est en compte 29 inédites, dont trois dans la Marne et une dans les Ardennes.
en page 2
> Le savoir-faire sedanais intéresse les Chinois.
L'ARDENNAIS
du 05/03/2017
Quatre membres de l’entreprise Sichuan Port and Channel Development (spécialisée dans l’exploitation de barrages hydrauliques et l’aménagement de berges fluviales dans la province chinoise du Sichuan) ont été reçus le jeudi 2 mars à l’hôtel-de-ville de Sedan. Cette délégation, en tournée dans toute la France, avait pour objectif de prendre contact avec des entreprises hexagonales pour assurer l’aménagement de deux parcs « à vocation agricole et touristique » dans le Sichuan. Didier Herbillon leur a notamment suggéré de se rapprocher de l’entreprise locale Vauché, spécialisée dans la fabrication de machines de tri des déchets. Les chinois se sont par ailleurs montrés intéressés par un partenariat entre leur pays et le lycée hôtelier de Bazeilles.
en page 17
> Le champagne se taille la part du lion à Pierry-Sud.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Epernay)
n° 390 du 03/03/2017
Avec environ 20 hectares, la zone d’activité Pierry-Sud, inaugurée en octobre 2010, est la zone d’activité la plus grande de l’agglomération d’Epernay. 65 % des lots ont été commercialisés par Pierry-Sud Développement majoritairement à destination de l’industrie du champagne. 14 entreprises ont actuellement implantées sur le site. Une quinzième, un important constructeur de machines viticoles, va débuter son chantier. Un constat qui rappelle qu’il est difficile d’attirer d’autres secteurs d’activité sur le bassin sparnacien.
en page 3
> Un rapport accablant pour l’université.
L'UNION
du 03/03/2017
Selon le rapport de l’inspection générale de l’administration de l’Education nationale, l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) est notée comme la moins performante dans la catégorie des petites et moyennes universités. « Reims semble peiner à proposer une offre de formation efficace », écrivent les inspecteurs du ministère.
en page 6
Grande région Est
> SIA 2017. Une région agricole d’excellence qui doit le rester.
LA MARNE AGRICOLE
n° 3261 du 03/03/2017
« Grand Est, Terre d’innovation » était le thème que la région Grand Est et la Chambre régionale d’agriculture Grand Est (Crage) avaient choisi de développer sur leur stand, qui réunissait plus de 88 producteurs, lors du Salon international de l’agriculture. C’était aussi l’occasion pour les responsables Grand Est de réaffirmer leur volonté de soutenir un secteur mis à mal par une succession de crises. « Rien ne justifie que la France ait perdu sa place de première puissance agricole européenne. L’engagement de tous les producteurs et de la Région doit permettre de regagner cette place que nous n’aurions jamais dû perdre », a indiqué Philippe Richert, président de la région Grand Est.
en page 5
> 100 000 emplois pour la dépendance des seniors.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7697 du 06/03/2017
Les seniors représentent près du quart de la population dans le Grand Est. L’Insee estime l’augmentation des seniors dépendants à 35 % à l’horizon 2030, avec un tiers d’entre eux lourdement handicapés. Dans cette perspective et dès 2020, près de 100 000 emplois seraient nécessaires entre leur accueil dans des établissements spécialisés du type EHPAD ou l’aide à domicile. Si les seniors sont plus présents en Haute-Marne (29 %) et dans les Vosges (28 %), l’augmentation du nombre de 80 ans et plus serait plus forte dans le Bas-Rhin (+44 %), le Haut-Rhin (+42 %) et la Marne (+41 %).
en page 12
> Transports – Le Medef contre la hausse du versement transport.
L'ARDENNAIS
du 07/03/2017
Ardenne Métropole envisage d’augmenter le versement transport (VT) pour équilibrer son budget transport. Cette taxe, qui concerne tous les employeurs publics ou privés de plus de 11 salariés, est perçue par l’Urssaf avant d’être reversée aux autorités organisatrices de transports. Sur le territoire de l’Agglo, le taux est fixé à 0,6 %. En 2016, cela représentait 5,4 millions d’euros dans les caisses de la collectivité. Une hausse de 0,1 % représenterait 900.000 euros de plus. Une délégation du Medef a rencontré Boris Ravignon la semaine dernière, pour faire part de ses inquiétudes sur le sujet.
en page 7
> On embauche des cadres cette année.
L'UNION ECONOMIE
du 07/03/2017
L’Apec annonce une poursuite de la reprise des embauches en 2017 dans le Grand Est. Au terme d’une enquête menée auprès de 11 000 entreprises, l’association pour l’emploi des cadres estime que les recrutements de cadres devraient progresser de 3,5 % en région. En 2016, les entreprises du Grand Est ont recruté 8 070 cadres, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2015. C’est plus que la moyenne nationale (12 %), mais cette évolution à l’échelle de la nouvelle grande région cache de grandes disparités locales. En 2016, la croissance de recrutement des cadres a été de 20,7 % en Lorraine, de 9,7 % en Alsace mais seulement de 6,5 % en Champagne-Ardenne. La tendance sera la même en 2017 avec un retrait attendu dans l’ex-région Champagne-Ardenne.
en page II
> Bizz & Buzz. Le rendez-vous du numérique.
Le journal des entreprises
du 03/03/2017
Bizz and Buzz, le festival du numérique en Alsace propose sa 4ème édition du 7 au 9 mars. Organisé par la CCI Alsace - Eurométropole, la grand messe du numérique invite cette année le Japon.
en page
> La population du Grand Est vieillit.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 03/03/2017
Selon l’Insee, dans le Grand Est, l’espérance de vie des femmes atteint 84 ans, celle des hommes 78,3 ans. La région compte plus de 1,3 million de personnes âgées de plus de 60 ans, soit près d’un quart de sa population. Un nombre qui va continuer de croître et qui s’accompagne d’une augmentation progressive de la dépendance. En 2030, l’Insee prévoit que plus de 1,7 million de seniors résideront dans la grand région, soit 30 % de plus qu’aujourd’hui et 175 000 pourraient être dépendants.
en page 7
Entreprises à la Une
> Axon’Cable lance ses classes 4.0 2017 : en route vers le futur.
CHAMP'ECO
du 09/03/2017
Du 6 au 10 mars 2017, des jeunes collégiens vont s’immerger dans le monde industriel d’Axon’. Ils s’initieront aux technologies de l’industrie du futur, appréhenderont l’entreprise face à son environnement économique et écologique et découvriront le travail quotidien des « axoniens ».
en page
> Charleville-Mézières – L’électronique industrielle en ligne.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7697 du 06/03/2017
Spécialiste de la vente en ligne de systèmes électroniques pour les industriels du monde entier, l’entreprise Standard Exchange-Industry dirigée par Nicolas Josse, se développe à Charleville-Mézières. L’équipe de SEI espère réaliser un CA de 450.000 euros cette année.
en page 9
> Charleville-Mézières – Industrie – Le mariage avec Opel, une aubaine pour PSA.
L'ARDENNAIS
du 08/03/2017
Selon une majorité de syndicats, le rachat d’Opel par Peugeot-Citroën est une bonne nouvelle. Les 1.600 salariés du site ardennais misent sur des carnets de commandes mieux remplis.
en page 7
> Ardennes – « Lance-toi et crée ton truc ».
L'ARDENNAIS
du 08/03/2017
Pendant trois mois, les hypermarchés Carrefour de Charleville-Mézières et Rethel vont parrainer les concurrents de la 3ème édition de « Lance-toi et crée ton truc ! ». Ce concours est réservé aux porteurs d’un projet d’entreprise âgés de 18 à 25 ans. Ils seront départagés par un jury des hypermarchés et des internautes, avec à la clé un accompagnement de l’enseigne et des dotations pouvant aller jusqu’à 20.000 euros.
en page 2
> Charleville-Mézières et sa région – Economie – Le projet géant de Leclerc à Warcq verra le jour plus tôt que prévu.
L'ARDENNAIS
du 08/03/2017
Le projet Leclerc doit être examiné par la Commission départementale d’aménagement commercial (CDAC). La demande de permis de construire a été déposée. Le porteur de projet, Pascal Henry, déjà directeur de deux Leclerc à Meaux, se montre confiant. Il espère ouvrir non plus en 2020, comme annoncé cet automne, mais en 2019. Ce futur hypermarché de 6.000 mètres carrés, doté d’un drive de sept pistes, d’une station-service, d’un hôtel et de deux restaurants, devrait créer de 150 à 200 emplois. L’investissement global s’élève à 23 millions d’euros.
en page 9
> Dix ans et des investissements pour la Menuiserie Laurent Veyer.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7697 du 06/03/2017
La Menuiserie Laurent Veyer, installée dans la zone de la Croix-Blandin à Reims, a investi 400 000 € dans des machines-outils performantes pour gagner en productivité. Laurent Veyer, qui revendique le « made in Reims » compte s’appuyer sur ses investissements matériels pour continuer à faire grandir son entreprise, en privilégiant l’embauche de ses apprentis. L’entreprise artisanale réalise 500 000 € de chiffre d’affaires.
en page 6
> Manager la performance, la clé de la croissance durable.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7697 du 06/03/2017
L’entreprise pharmaceutique rémoise Delpharm illustre les bonnes pratiques du Lean, l’amélioration continue mise en place par les industriels pour supprimer les gaspillages, réduire les coûts et les délais et augmenter la productivité. Pour l’entreprise, qui fabrique 136 millions de boîtes de médicaments par an, et ses clients, les gains économiques sont estimés à 2,3 M€ depuis 2012. Informations Club Lean : Vincent Thiery – vincent.thiery@marne.cci.fr.
en page 4
> Lalobbe - Industrie Métallurgique – Artisans des belles scènes.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 07/03/2017
La PME ardennaise Alu Soudure Diffusion (ASD) est devenue la référence nationale pour les structures scéniques des défilés de mode, émissions de télévision et grands spectacles. Cette entreprise, implantée à Lalobbe, petit village des Crêtes Préardennaises, a été créée en 2000 par Thierry Chenot, Gérald Mayer, Yves et Estelle Louis (déjà patrons de Tratub). La trentaine de salariés coupe, courbe et soude 400 tonnes de tubes d’aluminium chaque année
en page IV
> Châlons-en-Champagne : Colas va expérimenter sa route solaire.
L'UNION ECONOMIE
du 07/03/2017
Après 10 ans de recherches, le groupe de travaux publics Colas a présenté son concept de Wattway qui transforme les routes en panneaux solaires. Châlons-en-Champagne fait partie des collectivités pilotes qui ont été retenues pour tester le procédé en conditions réelles. Une portion de 50 m2 de bitume sera recouverte de dalles photovoltaïques de quelques millimètres d'épaisseur avant l’été 2017.
en page II
> Chalandry-Élaire – Énergie – Un site de méthanisation à l’horizon 2018.
L'ARDENNAIS
du 04/03/2017
Le projet de méthanisation se précise au lieu-dit la Garoterie. Objectif : injecter du biogaz dans les réseaux d’une zone allant de Chalandry à Charleville-Mézières. Le dossier sera déposé en préfecture en mars et les travaux pourraient débuter à l’automne. Le coût de cette unité de méthanisation est estimé entre 5 et 6 millions d’euros ; les particuliers intéressés pouvant investir pour un minimum de 100€. L’installation de méthanisation pourrait voir le jour à l’automne 2018 et traiterait plusieurs types de déchets : excréments et urines des animaux, paille, gazon et à terme les restes de l’industrie agroalimentaire.
en page 10
> Le III sur les rails.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 06/03/2017
L’ancienne brasserie de la Comète à Châlons-en-Champagne renaît autrement. Avec le projet mis en place par la Semcha, le 111 avenue de Paris, va devenir un équipement économique majeur du territoire. Le premier étage sera réservé aux très petites entreprises, aux artisans et à des entreprises de l’économie sociale et solidaire avec des bureaux, une salle de réunions et un coworking, le tout doté d’équipements numériques.
en page 12
> Les Américains négocient pour Air Liquide Welding.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 04/03/2017
Depuis fin décembre 2016, les 52 salariés du site d’Air Liquide Welding, situé près de l’aéroport de Paris-Vatry, avaient été avertis qu’Air Liquide, la maison-mère, cherchait à vendre la filiale à laquelle ils appartiennent. Le groupe Lincoln Electric est en « négociations exclusives » mais à Vatry, la méfiance est toujours de mise.
en page 7
> Bar-sur-Aube. La société Basset va s'installer : dix emplois attendus.
L'EST ECLAIR
du 04/03/2017
La société Basset, spécialisée dans la vente et la réparation de matériel agricole et viticole, va implanter un nouvel atelier route de Bayel à Bar-sur-Aube. A terme, dix emplois devraient être créés. Elle est déjà présente dans le Barséquanais, à Channes et Polisot.
en page 16
> La Veuve. Les déchets enfin triés dans la Marne.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 03/03/2017
Le nouveau centre de Syvalom (Syndicat de valorisation des ordures ménagères), unique dans la Marne, se situe à La Veuve près de Châlons-en-Champagne et traite 1 000 tonnes de papier et de plastique par mois. La gestion du centre de tri a été confiée à l’entreprise de réinsertion Coved et a permis l’embauche de 13 personnes.
en page 7
Finances
> Financement des PME : l’alternative au prêt bancaire à la peine en 2016.
LES ECHOS
du 06/03/2017
Les emprunts des PME sous le format euro PP ont diminué de 40 % en 2016 en France. Ce format de financement made in France permet à une entreprise d’emprunter plusieurs dizaines de millions d’euros auprès d’un investisseur unique (ou un groupe d’investisseurs), sans pour autant faire appel aux marchés.
en page 28
Marketing et Stratégie
> Nestlé s’initie à la transparence en ouvrant ses usines.
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Numéro un mondial de l’agroalimentaire, le groupe suisse Nestlé dévoile son opération #CestMoiQuiFabrique. Le principe : emmener, durant deux jours, des consommateurs à la découverte de cinq de ses vingt-quatre usines françaises. L’objectif est de rassurer les consommateurs et valoriser ses salariés.
1. Donner à voir pour rassurer le consommateur.
2. Miser sur la communication à 360 degrés.
3. Faire de ses salariés des ambassadeurs.
4. Mettre en avant la marque groupe.

en page 50
> « Des accélérateurs de PME dans toutes les régions ».
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Entretien avec Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance qui multiplie les stratégies d’accompagnement d’entreprises notamment pour les PME et les ETI avec l’accélérateur de PME. L’an passé, Bpifrance a épaulé 5 500 entreprises. Elle prévoit d’en accompagner 1 000 de plus cette année et souhaite démultiplier son action en régions.
en page 46
Numérique
> Sécuriser l’Internet des objets.
INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES
n° 996 du 07/03/2017
La liste des objets connectés s’allonge de jours en jours, formant ce que l’on appelle l’Internet des objets (IoT pour Internet of things). Il s’agit d’un vaste ensemble d’appareils (22,5 milliards en 2016) contrôlables à distance, communiquant entre eux et transmettant les informations qu’ils récoltent. Souvent démuni contre le vol et le piratage, l’objet connecté devient un maillon faible. Les objets de l’IoT doivent être sécurisés et ce dès les premières étapes de leur conception.
1. Sécurité – Une préoccupation rémanente
2. Cryptographie – Un outil incontournable
3. Vulnérabilités – Le chiffrement ne suffit pas
4. Prévention – Une conception adaptée pour prévenir des attaques
5. Perspectives – Evolution des outils cryptographiques

en page 50
> Protection des données – la loi française demeure trop timorée.
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Le règlement européen sur la protection des données va imposer des règles plus contraignantes que la loi française. Les entreprises doivent anticiper les obligations européennes pour ne pas devoir refaire le travail de mise en conformité à la règlementation.
en page 53
> Un site officiel au secours des victimes de cyberattaques.
01net
du 03/03/2017
Grâce au site Web officiel et gratuit nommé Acyma (Actions contre la cybermalveillance), créé avec le soutien du Ministère de l’Intérieur et de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi), il sera possible de bénéficier d’aide en cas d’attaque informatique (vols de données, espionnage, blocage du matériel…) : la marche à suivre sera indiquée après avoir répondu à un questionnaire pour définir précisément la nature du problème.
en page 10
Produits et marchés
> La construction métallique française ferraille contre la concurrence européenne à bas coût.
LES ECHOS
du 08/03/2017
Le secteur de la construction métallique se redresse depuis deux ans. Les carnets de commandes remontent, ils représentent en moyenne sept mois d’activité. 2017 s’annonce bien, grâce à l’amélioration de la conjoncture économique. Mais la concurrence des usines européennes est rude. L’usinage de pièces métalliques est soumis à la concurrence de pays aux coûts de main-d’œuvre plus bas. A l’Europe de l’Est (de 25 % à 35 % moins chère) s’ajoutent l’Espagne, le Portugal et l’Italie.
en page 20
> Robotique – Les ouvriers de l’extrême.
INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES
n° 996 du 07/03/2017
Les robots de l’extrême sont conçus pour aller là où l’homme ne va pas. Ils sont capables de résister aux environnements les plus exigeants, déchargeant les ouvriers des tâches dangereuses ou pénibles. Ils bénéficient des innovations effectuées en robotique militaire, humanoïde ou collaborative, de l’intelligence artificielle, ou encore des capteurs associés à la navigation.
> Des machines pour milieux hostiles.
> Des robots pour les chantiers à risque.
> Viking, une sentinelle sur chenille.
> A l’assaut des grandes dimensions.
> Dans l’enfer de Fukushima. A Marcoule, Maestro orchestre le démantèlement.
> Une précision chirurgicale.
> Une technologie tombée du ciel.

en page 21
> La croissance tranquille des Mousquetaires en 2016.
LES ECHOS
du 06/03/2017
Le commerce indépendant français confirme son dynamisme. Après Leclerc, qui a affiché en 2016 la plus forte croissance en termes de part de marché pour les produits de grande consommation, le groupement des Mousquetaires, dont Intermarché est la figure de proue, a dépassé l’an dernier la barre des 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Son président annonce une nouvelle expansion en 2017.
en page 19
> Ils roulent tous pour l’électrique.
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Les constructeurs automobiles multiplient les lancements de modèles électriques. La production reste modeste, mais la dynamique industrielle est enclenchée. Pour les acteurs de l’industrie automobile, l’irruption du véhicule électrique rebat les cartes sur le plan de l’architecture de l’automobile et son infrastructure. Son essor dépendra des batteries, des moteurs et des bornes de recharge, les constructeurs et les équipementiers sont donc obligés de réviser leurs stratégies. De jeunes pousses, à l’instar des acteurs historiques de l’industrie automobile, souhaitent tirer leur épingle du jeu dans ce marché, en proposant des concepts plus ou moins révolutionnaires.
en page 27
> Avec Opel-Vauxhall, PSA revient dans la course.
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Dans une lettre commune, les ministres de l’Economie allemand et français s’enthousiasment. « L’alliance entre PSA et Opel est susceptible d’améliorer leur compétitivité internationale ainsi que leurs chances à l’exportation. Elle pourrait favoriser la naissance d’un nouvel acteur européen d’envergure mondiale ». La nouvelle entité sera en mesure de produire 5 millions de véhicules à l’horizon 2020-2021. Bien plus que ce que produit PSA seul, avec 3,1 millions de véhicules en 2016.
en page 10
> Commerce – 21 ZTI ont été instaurées en France.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 03/03/2017
Le gouvernement et l’observatoire du commerce dans les zones touristiques internationales (ZTI) ont fait un point d’étape, mercredi 1er mars, sur la mise en œuvre de ces espaces ou les commerçants sont autorisés à ouvrir le dimanche et en soirée. Vingt et une ZTI ont déjà été instaurées par arrêtés (douze à Paris et neuf en province), et deux autres dossiers sont à l’étude, une partie du territoire de la commune d’Arcachon (Gironde) et de la collectivité d’outre-mer de Saint-Martin. (Texte intégral)
en page 5
Tendances économiques
> Etat d’urgence pour le commerce extérieur.
LES ECHOS
du 09/03/2017
Selon les Douanes, le déficit commercial au mois de janvier affiche un niveau jamais atteint sur un seul mois, à 7,9 milliards d’euros. Sur les douze derniers mois, il dépasse 53 milliards d’euros. Il s’explique en partie par des aléas conjoncturels, tels que les mauvaises livraisons d’avions. Il n’en reste pas moins que les problèmes de compétitivité de la France ne sont pas encore réglés : nombre insuffisant de PME exportatrices, concentration trop forte de l’appareil exportateur, coût du travail trop élevé par rapport aux concurrents les plus proches, même si le différentiel avec l’Allemagne s’est réduit.
en page 3
> Les candidats face au chômage de masse.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 06/03/2017
Alors que l’emploi figure au premier rang des préoccupations des Français, tour d’horizon des propositions des candidats pour réformer le marché du travail.
> Le plein-emploi, rêve ou réalité ?
> Tous les français sont-ils également touchés ?
> La dégressivité des allocations-chômage est-elle nécessaire ?
> Modifier le temps de travail a-t-il un impact sur l’emploi ?
> Les baisses des charges sur les entreprises ont-elles permis de faire reculer le chômage ?
> Se dirige-t-on vers la fin du CDI ?
> Quelles sont les failles du système de formation ?
> Les secrets de la flexibilité scandinave.

en page 2-3
> Enquête – Des réponses aux révolutions du travail.
L'USINE NOUVELLE
n° 3505 du 02/03/2017
Les candidats à la présidentielle se penchent sur la question du travail. Des métiers vont disparaître, d’autres vont apparaître. Ces transformations bouleversent non seulement les compétences, mais aussi le temps de travail, qui ne peut plus être abordé sous le seul angle des 35 heures hebdomadaires et doit être envisagé à l’échelle d’une vie.
> Monter en compétences.
> Une plus grande flexibilité du temps de travail.
> A côté du salariat, de nouvelles formes d’emploi.

en page 42
> 75 milliards d’euros de profits pour le CAC 40 en 2016.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE
du 03/03/2017
Les multinationales françaises ont réalisé 75,5 milliards d’euros de bénéfices en 2016, soit 32% de plus que l’année précédente. Ce bond des résultats s’explique par la solide performance des secteurs de la banque et de l’automobile ou par le retour à meilleure fortune d’Arcelor Mittal. Internationalisées, ces entreprises profitent de la croissance mondiale et sont peu pénalisées par la langueur de l’économie nationale. Mais les dirigeants de ces entreprises ne sont cependant par totalement euphoriques : ces bons résultats peinent à se traduire dans les cours de la Bourse : en un an, l’indice CAC n’a progressé que de 12% , la faute aux incertitudes politiques françaises.
en page 4
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Chambre de Commerce et d'Industrie Grand Est - Antenne Champagne-Ardenne
Pour tout renseignement : contactez-nous