Sélection du 27/01/2017 au 02/02/2017
A retenir
> zoom sur...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 02/02/2017
Les démarches export / import ne s’improvisent pas, elles font appel à des savoir-faire et à des compétences spécifiques en technique de commerce international.
Chaque année, CCI International organise dans les CCI de Champagne-Ardenne, des formations courtes sur les techniques du commerce international.
Consulter le catalogue des formations 2017.

en page
Dans les CCI
> CCI de la Marne. Des vœux en forme de manifeste.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
« Nous voulons être plus que jamais la maison des entrepreneurs, être un acteur fédérateur et structurant du développement économique, faire progresser la richesse de la Marne. Des territoires comme l’Ile-de-France ont su rebondir et renouer plus vite avec la croissance. Si nous privilégions les alliances avec la communauté urbaine et les communautés d’agglomération qui sont nos interlocuteurs locaux naturels, ainsi qu’avec le Département, nous avons à jouer la carte de la coopération avec tous les acteurs locaux mais aussi avec nos voisins », a expliqué Jean-Paul Pageau, président de la CCI de la Marne.
en page 8
> La CCI facilite l’orientation des jeunes.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
Organisée par la CCI de la Marne, la 6ème édition de la Nuit de l’Orientation se tiendra le 3 février 2017, de 16h à 21h, au Capitole à Châlons-en-Champagne. Une soixantaine d’exposants seront présents. Parmi eux, pour la première fois, l’Artimobile destinée à promouvoir les métiers de l’artisanat, ainsi que l’option Arts du cirque du lycée Bayen de Châlons pour présenter cette discipline.
en page 7
> Le directeur aux six présidents.
L'EST ECLAIR
du 31/01/2017
Durant 28 ans, Serge-François Martinez a dirigé la Chambre de Commerce et d'Industrie de Troyes et de l'Aube. Entretien avec celui qui a contribué à construire l'ESC Troyes, l'ADPS et Aube Développement.
> Des Douanes à l'ADPS.
> Un souvenir des six présidents de la CCI.
> De l'Hôtel Camusat à l'espace Régley. Quand la CCI passe du XVIIIe au XXIe siècle.

en page II
> Guide Formation 2017 – Nouveau : un bac+5 en management avec la CCI.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 385 du 26/01/2017
A la rentrée prochaine, le pôle formation de la CCI des Ardennes proposera un master pour se former au management et à la gestion en entreprise via l’IFAG (l’Institut de formation aux affaires et à la gestion). Deux sessions de recrutement seront proposées les 11 février et le 18 mars pour les bac+3. Pour l’EGC, les concours auront lieu les 12 et 29 avril. Le pôle formation organise des portes ouvertes le 4 février de 10 à 16h. Contact : 03.24.56.62.61.
en page IX
Economie régionale
> Les fonderies haut-marnaises toujours menacées
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8222 du 31/01/2017
Les cinq fonderies haut-marnaises concernées par le dossier des sables de fonderie auraient pour l’instant obtenu un sursis pour l’envoi des notifications de redressement. Jusque fin mars, elles vont étudier avec la DREAL le reclassement de leur décharge. Au cours d’une réunion entre les représentants de l’Etat et les fondeurs, ceux-ci ont demandé l’annulation de cette taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) sur les trois années passées. Ils s’engagent à travailler avec les services de la Préfecture à la valorisation de ces sables usagés.
en page 5
> Sale temps pour le camping en 2016.
L'UNION
du 30/01/2017
Selon l’observatoire régional du tourisme de la Champagne et de l’Ardenne la fréquentation de l’hôtellerie de plein air est en baisse de -1,21 % de nuitées sur la Champagne-Ardenne. Ce recul de fréquentation est provoqué par le retrait de la clientèle française (-9,2 % de nuitées) alors que la clientèle étrangère est venue plus nombreuse (+4,9 % de nuitées). L’Aube affiche une hausse de +10,35 % de nuitées par rapport à 2015, la Haute-Marne reste stable (+0,33 %) et les Ardennes (-3,6 %) et la Marne (-13,84 %) sont en chute libre.
en page 6
> IRTS : un nouveau cadre pour les futurs travailleurs sociaux.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
L’Institut régional du travail social de Champagne-Ardenne (IRTS) est un acteur régional majeur de la formation initiale. Il forme 550 à 600 apprenants par an, répartis dans 12 filières du niveau V à niveau I. Le taux de réussite au diplôme dépasse 80 %. L’IRTS inaugurait le 20 janvier ses nouveaux locaux reconstruits sur le même site rue Joliot-Curie à Reims. Un investissement de 4 M€ soutenu par la Région Grand Est à hauteur de 2,3 M€.
en page 7
> L’Armée au service de l’économie de proximité.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
Une réunion suivie par plus de soixante chefs d’entreprise a permis au Groupement de Soutien de la Base de Défense Mourmelon-Mailly (GSBdD) de réaffirmer son envie de travailler avec les professionnels du territoire châlonnais, en particulier avec les commerçants.
en page 14
> Chaumont – La zone Plein’Est toujours en développement.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8223 du 01/02/2017
La pépinière Plein’Est a maintenant atteint un taux de remplissage de 100 %. Lors des vœux de l’Agglomération à ses locataires, des informations concernant le parc d’activités ont été communiquées. L’arrivée prochaine de Lisi Aerospace dans cette zone a entraîné l’étude d’autres projets dont celui du machiniste Cormat qui construit actuellement son bâtiment. La construction des bâtiments Lisi devrait commencer fin juin.
en page 11
> L’innovation agricole en débat à Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
Avant un rendez-vous international le 28 mars 2017 à Bruxelles, le Forum pour l’Avenir de l’Agriculture a organisé une édition « régionale » à Reims pour présenter les perspectives d’innovation agricole. Dans la Marne, c’est l’axe de la bio-économie qui est mis en avant avec la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle (1 200 personnes, 1 million de tonnes de blé et 2,5 millions de tonnes de betteraves transformées).
en page 4
> Villiers-en-Lieu – Mega Tournage à la recherche de financement.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8221 du 30/01/2017
Installée depuis 2002, cette entreprise gérée par Jean-François Garnier est spécialisée dans la remise en état de robinetterie pour les raffineries de pétrole. Depuis 2009, il a peu à peu perdu la plupart de ses contrats de sous-traitance. Afin de maintenir son activité jusqu’à son départ en retraite en décembre 2017, cet artisan a eu l’idée de lancer un appel aux dons. En attendant que l’activité reprenne, il espère réunir les 7 000 € qui lui font défaut.
en page 6
> Les prévisions 2017 de Cigéo.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8219 du 28/01/2017
Lors de la présentation de ses vœux le 23 janvier, l’ANDRA a évoqué ses avancées sur l’avant-projet de Cigéo. Les recherches se poursuivent et sont autorisées jusqu’en 2030. Le dialogue et la concertation vont s’intensifier sur le tracé de la liaison intersites et sur les attentes locales concernant l’étude d’impact de Cigéo. D’autres questions concrètes seront également à l’étude puisque le contrat de développement du territoire entrera bientôt dans une phase décisionnelle.
en page 7
> Centrale photovoltaïque. Ils misent sur le soleil de Brienne.
L'EST ECLAIR
du 28/01/2017
La société Valorem projette d'implanter un parc photovoltaïque de 25 hectares sur l'aérodrome de Brienne-le-Château. Une installation source de retombées financières pour les collectivités.
en page 20
> Troyes veut fédérer les communes éloignées.
L'EST ECLAIR
du 30/01/2017
Profitant de leur éloignement des centres de décision des nouvelles grandes régions, plusieurs villes veulent se rassembler pour constituer un nouveau syndicat mixte. Celui-ci pourrait s'étendre de Nogent-sur-Seine à Chaumont, en passant par Sézanne, Troyes, Sens et Bar-sur-Aube.
> Philippe Richert, président du Grand Est : "Ca va changer notre façon de penser".
> Marie-Louise Fort, député-maire de Sens : "Nous sommes loin des centres de décision".
> Sacha Hewek, maire de Sézanne : "Un rapprochement n'est pas exclu".
> Christine Guillemy, maire de Chaumont : "Le Sud Champagne n'est pas structuré".
> Hugues Fadin, maire de Nogent-sur-Seine : "Il faut rapidement engager sa définition".

en page 8
> Chaumont – Un groupe d’investisseurs intéressé par l’usine Caterpillar
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8218 du 27/01/2017
Toujours connue sous le nom de "Snom", l’usine chaumontaise du groupe Caterpillar pourrait être vendue prochainement. La négociation est en cours entre la direction européenne et un groupe d’investisseurs du secteur automobile. Spécialisée dans la fabrication de moteurs et de turbines, l’unité chaumontaise emploie une centaines de salariés. Son chiffre d’affaires en 2015 était de 15 450 400 €.
en page 3
Grande région Est
> Industrie du Futur. Grand Est : convertir 700 PME.
DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE
du 02/02/2017
Le Grand Est se donne pour objectif d'accompagner 700 PME sur le mandat en cours, soit 100 à 150 par an, dans leur mutation 4.0, dans les domaines du process industriel, de l'énergie, des ressources humaines et de l'intégration des nouveaux usages numériques.
en page
> La démographie du Grand Est est freinée par son manque d’attractivité.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7692 du 30/01/2017
Selon le dernier recensement officiel, la population légale du Grand Est, au 1er janvier 2014 est de 5 554 645 habitants. Entre 2009 et 2014, la croissance démographique du Grand Est a été de 0,1 %, cinq fois moins importante qu’en moyenne métropolitaine. Le Grand Est profite encore d’une assez bonne natalité, mais son solde migratoire négatif condamne la région au dernier rang en termes de croissance. C’est la troisième région qui enregistre plus de départs que d’arrivées.
en page 14
> Ancrés dans les régions, les « business angels » élargissent leur terrain de chasse.
LES ECHOS
du 01/02/2017
L’Ile-de-France concentre 36 % des investissements et de fortes disparités existent selon les régions. La réforme territoriale rebat les cartes, notamment dans le Grand Est, où le réseau se structure. « Nous avons rapproché les réseaux des trois anciennes régions du Grand Est pour partager nos informations et mutualiser les risques. Nous y avons gagné en visibilité et voyons des porteurs de projets nous solliciter spontanément », témoigne Bernard Fliegans, président d’Alsace Business Angels. Les réseaux se constituent sur des bases thématiques telles la médecine, la filière bois ou l’environnement. Ils s’articulent également autour des anciens élèves de grandes écoles (Essec, Polytechnique ou Arts et Métiers). Les campus Arts et Métiers ParisTech de Metz et Châlons-en-Champagne ont ainsi rejoint le réseau Est Angels.
en page 26
> Bilan contrasté de l’activité Grand Est.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8222 du 31/01/2017
Selon la Banque de France qui a récemment interrogé les chefs d’entreprise du Grand Est, il a été enregistré en décembre une hausse de la production industrielle et des livraisons. Le secteur des services a lui fait preuve de moins de vitalité. Un léger repli de la production industrielle est attendu tandis que l’activité des services pourrait augmenter à court terme. Les carnets de commande sont malgré tout satisfaisants sauf pour la métallurgie et les produits en matière plastique.
en page 5
> Grand Est – Une grande rencontre numérique.
L'UNION ECONOMIE
du 31/01/2017
Metz accueille le 9 février « Osez l’économie de demain », une grande rencontre numérique. Lorrains, Alsaciens et Champardennais pourront participer à des « pitchs » (présentation de projet express) croisés entre grands groupes et start-up (BigUp For Startup), prendre part à des rendez-vous d’affaires, se rendre dans un village de démonstration dédié aux entrepreneurs et assister à des conférences. L’entrée est libre et gratuite mais les inscriptions sont obligatoires sur www.innovation-responsable.fr (Texte intégral)
en page II
> Charleville-Mézières – Économie – Le Grand Est près de la gare.
L'ARDENNAIS
du 30/01/2017
La nouvelle n’est pas encore officielle, mais la région Grand Est devrait acquérir le bâtiment historique de la CCI des Ardennes, situé à l’angle de l’avenue Corneau et de l’allée de la polyclinique, pour y installer l’agence territoriale Charleville-Mézières Verdun. Pour Géraud Spire, président de la CCI, la proximité avec la Chambre donne du sens au projet, d’autant que l’actuel siège de la CCI devrait être transformé en pôle consulaire une fois sa réhabilitation terminée ; les moyens pourront ainsi être mutualisés. Rencontre avec Olivier Cuissard, directeur de l’agence territoriale Charleville-Mézières – Verdun.
en page 9
Entreprises à la Une
> Connantre. La sucrerie prévoit de recruter 35 salariés.
L'UNION EPERNAY
du 02/02/2017
En raison de campagnes plus longues, la sucrerie Tereos de Connantre et la distillerie de Morains vont embaucher plus de 35 collaborateurs en 2017 et 2018.
en page 15
> Donchery – Chômage partiel chez Invicta.
L'ARDENNAIS
du 01/02/2017
Depuis début janvier, une procédure de chômage partiel est engagée chez Invicta. Sur les 320 salariés, 45 sont au chômage partiel une journée et demie par semaine et ne touchent que 85% de leur salaire. Cette mesure qui est une première pour l’entreprise, est prévue pour 3 mois et sera peut-être reconduite au deuxième trimestre.
en page 3
> Royal Moto France a fini par caler.
L'EST ECLAIR
du 01/02/2017
Retour sur l'entreprise Royal Moto France (RMF), liquidée fin novembre par le tribunal de commerce de Troyes. Créée il y a quarante cinq ans, l'entreprise de Saint-Thibault employait encore une dizaine de salariés.
en page 4
> Les chaussettes Olympia font le pari de la relocalisation dans l’Hexagone.
LES ECHOS
du 31/01/2017
Jacques Marie veut continuer de redresser la marque Olympia, l’ancien concurrent de Kindy, qu’il a repris en 2010 à la barre du tribunal de Troyes. Cinq ans plus tard, Olympia a été intégrée au sein du groupe Tricotage des Vosges, aux côtés de sa marque Bleu Forêt plus haut de gamme et fabriquée dans les Vosges. La société a repris 90 salariés et le site logistique de Romilly (Aube). La production délocalisée en Roumanie, a été rapatriée à 30 % dans l’usine des Vosges. Ce qui lui permet d’apposer l’étiquette made in France. Améliorer la productivité, via la robotisation, mais aussi en améliorant les flux et les changements de métiers, est au cœur de ce rapatriement. Olympia va engager sa diversification. Elle lance en février une petite ligne de sous-vêtement pour hommes.
en page 20
> MS Mode rouvre 44 boutiques.
L'UNION
du 31/01/2017
En décembre MS Mode avaient fermé toutes ses boutiques après le placement en liquidation judiciaire de l’enseigne. Après Okaïdi et Christine Laure qui en ont repris vingt et un, 44 nouveaux points de vente vont rouvrir. Les points de vente de Charleville-Mézières, d’Epernay, de Soissons, Laon et Saint-Quentin vont rouvrir dans les mêmes locaux et avec les mêmes salariés. La boutique de Châlons est reprise par Okaïdi et celle de Reims restera fermée. Reste à savoir si le nouveau groupe conservera le siège social à Reims où dix-huit personnes travaillaient.
en page 6
> TCP accélère dans la logistique.
L'EST ECLAIR
du 31/01/2017
Le transporteur aubois TCP, qui a inauguré jeudi son nouvel entrepôt de 12 000 m² à Sainte-Savine, vient d'acquérir l'entreprise Sotraro de Sézanne. Le groupe TCP emploie désormais 270 personnes et va atteindre en 2017 un chiffre d'affaires de 30 M€.
> Un entrepôt plus sûr, plus écologique.

en page VII
> Près de 160 000 euros pour aider le super-robot.
L'UNION
du 30/01/2017
Lors de la commission permanente, le Conseil régional du Grand Est a attribué plus de 3,7 millions d’euros pour soutenir près de 180 dossiers économiques et innovants. Parmi eux, celui de la start-up Hocaro de Châlons-en-Champagne et ADM Finance basée à Witry-les-Reims.
en page 6
> Axon va construire une nouvelle usine en Inde et convoite un marché géant.
L'UNION EPERNAY
du 28/01/2017
Le groupe Axon’Cable lance la construction d’une nouvelle usine en Inde pour conquérir de nouveaux marchés dans ce pays considéré comme un futur grand du secteur spatial.
en page 16
> Cousances-les-Forges – Installation de Matéco.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8219 du 28/01/2017
Ne pouvant s’agrandir à Saint-Dizier, cette entreprise spécialisée dans la soudure inox, a choisi la zone industrielle d’Ancerville pour implanter sa nouvelle usine. Afin de se diversifier, elle a récemment acheté une machine à découpe laser qui lui permettra de réaliser des pièces de précision. Elle emploie actuellement 12 salariés.
en page 10
> La Fabrique AVIVA : l’accélérateur des bonnes idées.
CHAMP'ECO
du 30/01/2017
Vous avez une bonne idée, utile et innovante ? Vous souhaitez avoir un impact positif sur la société ? La Fabrique Aviva 2017, c’est un million d’euros pour soutenir 200 projets utiles et innovants.
en page
> Glaire – Un drone pour vérifier l’isolation des bâtiments.
L'ARDENNAIS
du 28/01/2017
Après avoir travaillé dans une société d’intérim à Sedan, Vincent Bouret a créé en novembre 2015 sont entreprise Action-drones. « J’avais envie de faire autre chose », affirme ce passionné d’aéromodélisme. Il utilise un drone doté d’une caméra thermique pour mesurer les températures des bâtiments. Des habitants de Glaire ont fait appel à ses services pour vérifier l’isolation de leurs maisons construites dans les années 1970. (Texte intégral)
en page 2
International
> 10 pays pour lancer sa carrière.
Les Echos Start
du 02/02/2017
> Décryptage des destinations les plus prometteuses pour les jeunes et pourquoi.
> Des jeunes nous racontent comment ils ont réussi leur nouvelle vie d’expat.
> La carte d’identité de chaque pays et ses chiffres clés en un coup d’œil.

en page 1
> Guide de la gestion du risque client à l’international.
LE MOCI
n° 2026-2027 du 26/01/2017
Edition 2017 du guide de la gestion du risque client à l’international par Jean-Claude Asfour, consultant en commerce et financements internationaux. Evaluer les risques, verrouiller les contrats, sécuriser et financer, recouvrer ses factures à l’exportation.
en page 1
> L’international ne se joue plus à domicile.
L'USINE NOUVELLE
n° 3500 du 26/01/2017
Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) ne peuvent plus se contenter d’exporter, elles doivent se projeter dans la mondialisation. Ouverture de filiales, recrutement d’experts…, autant de stratégies pour devenir une entreprise vraiment mondiale. 62 % des ETI ne montrent que peu de goût pour les marchés internationaux et réalisent moins de 5 % de leur chiffre d’affaires hors de France. Pourtant, celles qui se lancent réussissent.
en page 48
Juridique et fiscal
> Le plafond du paiement sans contact passera à 30 euros à la fin 2017.
LES ECHOS
du 30/01/2017
Le succès du paiement sans contact, qui permet de régler un achat sans inscrire son code, pousse le Groupement Cartes Bancaires à relever le plafond de paiement autorisé. Il passera de 20 à 30 euros à partir de l’automne 2017. Les cartes et les terminaux devront être mis à jour.
en page 29
> Fiscalité : pourquoi l’OCDE s’attaque au régime français des brevets.
LES ECHOS
du 30/01/2017
Dans le cadre de ses travaux sur l’optimisation fiscale, l’OCDE a trouvé un coin de paradis dans la fiscalité française. Il s’agit du régime sur les brevets, qui permet d’appliquer aux revenus issus de la propriété intellectuelle un taux d’imposition de 15 % au lieu de 33 %. L’OCDE demande à la France de modifier son régime. Pour le ministère de l’Economie et des Finances, ce régime n’est pas « dommageable ».
en page 5
> Les taxes locales évoluent en 2017.
L'USINE NOUVELLE
n° 3500 du 26/01/2017
Locaux industriels ou non industriels, les lois de finances ont modifié certaines assiettes des taxes locales. Les entreprises doivent intégrer ces évolutions dans les budgets de l’année.
en page 61
> Entreprises : un nouvel outil contre l’optimisation fiscale.
LES ECHOS
du 27/01/2017
Selon le secrétaire d’Etat chargé du Budget, Christian Eckert, la France a posé un « jalon important » dans la lutte contre l’évasion fiscale. La France a ratifié l’accord international, permettant d’échanger de façon automatique des données stratégiques sur les multinationales. Chiffre d’affaires, bénéfices, impôts, actifs, capital social, nombre de salariés… les entreprises de plus de 750 millions d’euros de chiffre d’affaires devront transmettre l’ensemble de ces données à l’administration fiscale de leur pays, qui les échangera ensuite avec les Etats signataires de l’accord. 200 groupes français sont concernés par ce reporting « pays par pays ».
en page 5
Marketing et Stratégie
> Les pharmaciens assument leur côté commerçant.
LSA
n° 2444 du 26/01/2017
Les grandes et moyennes surfaces proposent dans leur rayon de plus en plus de produits, qui n’étaient vendus auparavant qu’en pharmacie. Internet part aussi à la conquête de la parapharmacie. Face à ces attaques, les pharmaciens répliquent en créant des enseignes comme par exemple les Pharmacies Lafayette avec leur positionnement « santé low cost » affirmé, des concepts d’officine et même des programmes de fidélité. Des stratégies inspirées de la grande distribution.
en page 8
Numérique
> Objets connectés, attention danger !
INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES
n° 995 du 01/02/2017
De plus en plus présents dans notre quotidien et dans les industries, les objets connectés pourraient être la porte d’entrée d’une attaque lourde de conséquences. Face à cette menace, industriels et académiques se lancent dans des initiatives tous azimuts pour développer les technologies et les méthodes pour vacciner les objets connectés.
>Sécurité – Vacciner les objets intelligents.
>Cryptographie – Se protéger contre les attaques physiques
>Essais – Une plateforme pour éprouver l’Internet des objets
>Organisation – Embauchez des hackers
>Start-up – Cinq technologies pour des objets infaillibles
>Transport – La mobilité du futur dans le viseur des pirates

en page 21
Produits et marchés
> L’industrie joue avec la réalité.
L'USINE NOUVELLE
n° 3501 du 02/02/2017
Virtuelle ou augmentée, la réalité ouvre des perspectives inédites aux industriels. Ils multiplient les usages et intègrent désormais la réalité augmentée dans leur ligne d’assemblage. Ces technologies devraient voir se multiplier des applications sous l’impulsion des acteurs de la high-tech.
> Quand l’industrie chausse ses lunettes.
> D’ici à 2020, une utilisation quotidienne.
> Pour y voir plus clair.
> Les données derrière le casque.
> Une compréhension partagée.
> J’ai testé la formation virtuelle.
> Aux frontières de la réalité.

en page 25
> Dossier - La normalisation des services accélère.
Enjeux
n° 371 du 01/02/2017
Les services pèsent 70 % du PIB européen et autant en termes d’emplois, en grande partie au sein des PME et des TPE. Ils ne représentent toutefois que 2 % des normes européennes. La commission européenne et les instituts nationaux de normalisation organisent la réflexion.
en page 40
> Essilor et Luxottica, les yeux dans les yeux.
L'USINE NOUVELLE
n° 3500 du 26/01/2017
Essilor, le numéro un mondial des verres ophtalmiques, va fusionner avec l’italien Luxottica, fabricant de montures, pour former le leader mondial de l’optique, avec une capitalisation boursière de plus de 50 milliards d’euros. La fusion n’aura pas d’impact sur les usines françaises d’Essilor.
en page 18
> L’e-commerce s’enracine dans le quotidien des Français.
LES ECHOS
du 27/01/2017
Selon la Fevad, acheter sur la Toile devient un geste familier pour les Français. Le commerce en ligne a dépassé la barre des 70 milliards de chiffre d’affaires en 2016 (+14,6 %). Les e-acheteurs réalisent désormais 28 transactions en moyenne par an, contre 23 en 2015. Le budget moyen consacré par les consommateurs français sur Internet est de 2 000 euros par an. Le e-commerce représente 8 % de l’ensemble du commerce de détail.
en page 19
Ressources humaines
> Les CDD courts se multiplient.
LES ECHOS
du 27/01/2017
Une étude de l’Unedic montre la précarité du marché du travail. Les contrats à durée déterminée (CDD) d’un mois ou moins ont explosé ces quinze dernières années. On en comptait 3,9 millions par trimestre début 2016, contre 1,6 million début 2000. Les secteurs qui y recourent le plus sont les arts et spectacles, la restauration, le commerce.
en page 4
Tendances économiques
> Ces chinois qui investissent en France.
Capital
n° 305 du 02/02/2017
Faut-il craindre les chinois de plus en plus nombreux à investir en France ou se réjouir de leur argent frais et de leur management à long terme ?
en page 40-43
> La France, première puissance européenne ? Chiche !
Capital
n° 305 du 02/02/2017
Nous avons tous les atouts, nos entreprises sont prêtes, nos talents trépignent. Il ne manque plus que les réformes. > Nous avons du retard à rattraper… mais nous avons des ressources. > Les réformes des structures pourraient donner des résultats rapidement. > Nos écoles regorgent de futurs Xavier Niel. > Ces grands projets qui vont nous placer en haut du podium. > Sans boulet, nos PME courront encore plus vite.
en page 22-36
> Pourquoi la majorité des Français ont envie de créer une entreprise dans leur région.
LES ECHOS
du 02/02/2017
Une grande enquête d’opinion analyse pour la première fois l’envie d’entreprendre dans toutes les régions. Près d’un Français sur trois (28 %) affirme son désir de créer son entreprise, pourcentage qui grimpe à 47 % chez les jeunes de moins de 25 ans. Les deux tiers estiment que l’écosystème régional favorise le développement des entreprises innovantes. En dehors de leur terre d’attache, les candidats entrepreneurs sont attirés par le sud de la France. Sur le podium des régions les plus entreprenantes, l’Occitanie et Paca montent sur la plus haute marche avec 31 %, talonnées par la Nouvelle-Aquitaine et le Grand Est (30 %) puis Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ile-de-France (28 %).
en page 27
> Economie circulaire : en France comme à Bruxelles, les ambitions montent.
LES ECHOS
du 01/02/2017
La Commission européenne a rappelé son intention de voir « définitivement adopté en 2017 » son plan d’actions sur l’économie circulaire et a annoncé la création d'une plate-forme de financement. L'objectif est d’atteindre, d’ici à 2030, un taux de recyclage de 65 % des déchets municipaux et de 75 % des déchets d’emballages. Aujourd’hui seuls 40 % des déchets des ménages européens sont recyclés.
en page 21
> Croissance : la France occupe la queue de peloton en Europe.
LES ECHOS
du 01/02/2017
La croissance en 2016 en France a été inférieure aux prévisions du gouvernement et plus faible que dans la zone euro. L’Insee a annoncé mardi 31 janvier, que le PIB n’avait progressé que de 1,1 % en 2016. Dans la zone euro, la croissance a accéléré à 1,7 %, l’écart avec la moyenne de la zone euro se creuse. En cause principalement le manque de dynamisme des exportations. L’année 2017 commence cependant sur de bonnes bases.
en page 3
> Niveau record de créations de sociétés : 188 800 en 2016.
Les Echos sociétés
du 31/01/2017
Selon l’Insee, 554 000 nouvelles entreprises ont été créées en 2016, en hausse de 5,5 %, toutes formes juridiques confondues. Les trois quarts d’entre elles sont des entreprises individuelles : 40,2 % des microentreprises, 25,7 % des entreprises individuelles. Enfin, avec 188 000 créations, soit plus du tiers du total, et une hausse de 9,8 %, les sociétés n’ont jamais autant séduit les porteurs de projets.
en page 1
> Le nombre de défaillances d’entreprises est en très net recul.
LES ECHOS
du 31/01/2017
Selon la société Altares, le nombre d’entreprises ayant fait l’objet d’une procédure judiciaire (redressement, liquidation ou sauvegarde) en 2016 a reculé de 8,3 % par rapport à 2015. Les défaillances sont passées à 57 844 en 2016. Tous les secteurs d’activité ont vu le nombre de sinistres reculer, à l’exception de l’agriculture. De la même façon, toutes les tailles d’entreprises profitent de cette amélioration. Dans le même temps, les créations d’entreprises ont tendance à augmenter. L’embellie va se poursuivre cette année : le nombre de défaillances devrait se rapprocher de son niveau d’avant crise.
en page 3
> Reprise confirmée pour les logements neufs en 2016.
LES ECHOS
du 30/01/2017
Sortie de crise pour le bâtiment : la reprise de la construction de logements neufs, amorcée en 2015, s’est confirmée et amplifiée en 2016. Selon les chiffres du ministère du Logement, en 2016, 376 500 logements neufs ont été mis en chantier, soit une progression de 10,4 % par rapport à 2015.
en page 20
> Le moral des ménages au plus haut depuis près de dix ans.
LES ECHOS
du 30/01/2017
Selon l’Insee, l’indice du moral des ménages a retrouvé sa moyenne de long terme en janvier. Il a atteint 100 points. Les craintes des ménages sur le chômage ont de nouveau baissé en janvier et sont au niveau le plus bas depuis juin 2008. Parallèlement les chefs d’entreprise sont aussi plus optimistes qu’avant : le climat des affaires dans l’industrie est au plus haut depuis l’été 2011. Pourtant, avec le Brexit, l’arrivée de Donald Trump, l’élection présidentielle qui arrive en France et le début de remontée du prix du pétrole, les économistes ne revoient pas leur estimation. Les risques qui pèsent sur l’activité économique restent importants en 2017.
en page 4
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Chambre de Commerce et d'Industrie Grand Est - Antenne Champagne-Ardenne
Pour tout renseignement : contactez-nous