Sélection du 09/12/2016 au 15/12/2016
A retenir
> Zoom sur.
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 14/12/2016
Les cybercriminels s'intéressent à tout ce qui fait la valeur de votre entreprise. La protection face aux cybermenaces est une priorité
stratégique. En savoir plus...


Retrouvez le numéro 10 de CCI Mag avec un dossier dédié au Tourisme en Champagne Ardenne " l'industrie de la découverte et de la connaissance franchit un cap dans la région". En savoir plus...

en page
> Pour les pilotes de l’usine du futur.
L'UNION REIMS
du 13/12/2016
Une nouvelle filière d’ingénieurs voit le jour à Reims : elle les formera à la conduite des usines numériques. La première promotion, qui compte 40 étudiants, a commencé son année universitaire en septembre 2016 à Troyes mais la poursuivra à Reims, sur le campus scientifique du Moulin de la Housse.
en page 7
Economie régionale
> Concourrez aux Jeunes Talents du tourisme.
L'UNION
du 15/12/2016
Les inscriptions des Jeunes talents du tourisme sont ouvertes jusqu’au 25 janvier 2017. Les candidats, qui doivent avoir moins de 10 ans d’activité, peuvent concourir dans l’une des trois catégories : champagne et œnotourisme, hébergement, gastronomie et produits du terroir ; activités culturelles, naturelles, artisanales et de loisirs. Dossier d’inscription téléchargeable sur www.lesjeunestalentsdutourisme.com
en page 2
> Charleville-Mézières – Commerce – Terrorisme et météo ont plombé les cafetiers.
L'ARDENNAIS
du 13/12/2016
Lundi 12 décembre, à l’occasion de l’assemblée générale de l’UMIH des Ardennes, François Béguin, Président, a dressé un bilan 2016 assez maussade. Comme le reste du département, le chef-lieu n’a pas été épargné. Il évoque une baisse de chiffre d’affaires de 5 à 10 % selon les établissements. Il a mis en cause la menace terroriste, la météo capricieuse et les nombreuses charges. Le syndicat ardennais compte 275 adhérents, représentant plus de 8200 salariés.
en page 9
> Le territoire se met à nu pour vanter ses atouts.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 09/12/2016
L’agglomération et la Ville de Châlons ont imaginé, avec l’aide de cabinets spécialisés, une campagne de communication pour promouvoir les atouts du territoire. En particulier, les avantages fiscaux liés au Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD). Les visuels mettent en scène des personnes dénudées, en lien avec les secteurs du machinisme agricole, du tourisme, de la logistique…, le tout accompagné d’un slogan choc : « On a tout enlevé, mais on a gardé l’essentiel ».
en page 6
> Économie – La chambre de métiers à l’heure du bilan.
L'ARDENNAIS
du 15/12/2016
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) des Ardennes proposera dès le 1er janvier 2017 des bilans de compétences. Tout salarié ou demandeur d’emploi pourra bénéficier d’un bilan complet dans les locaux de la CMA. > Mode d’emploi.
en page 12
> Environnement. Vieilles éoliennes, véritable enjeu.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 14/12/2016
A Pogny, les plus anciennes éoliennes seront démontées au cours du premier trimestre 2017. Plusieurs idées ou études ont été lancées quant à leur recyclage. Avec 1 300 éoliennes dans la région Grand Est, 470 implantations autorisées mais non construites et une soixantaine de projets en cours d’instruction soit 550 éoliennes, le créneau est « un élément important du potentiel économique de notre région », a indiqué Franck Leroy, hier 13 décembre 2016, en préambule d’une conférence régionale sur l’éolien.
en page 14
> Ablancourt : six éoliennes en plus.
L'UNION EPERNAY
du 12/12/2016
Un nouveau parc éolien va être implanté sur le territoire de la commune d’Ablancourt. Le projet a été relativement bien accueilli par les habitants.
en page 7
> 2016, année record pour Invest in Reims.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 466 du 09/12/2016
Pour Invest in Reims, l’année 2016 se termine sur un nouveau record avec 30 implantations d’entreprises enregistrées et l’annonce de la création de 911 emplois d’ici à 3 ans sur le territoire local. Depuis sa création il y a 13 ans, Invest in Reims a accompagné 207 entreprises et 8 000 emplois.
en page 8
> L’innovation, la face cachée du Cnac.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 09/12/2016
Au Centre national des arts du cirque, la recherche et le développement permettent d’innover dans des domaines aussi variés que la résistance et le recyclage des matériaux, la biomécanique ou encore les neurosciences. Le centre accueille régulièrement des chercheurs. Cyril Thomas, responsable R&D, a vu de nombreux projets émerger en partenariat avec d’autres acteurs, dont la Chaire d’innovation cirque et marionnette avec l’institut international de Charleville-Mézières. Récemment, une expérimentation autour du papier et de ses propriétés physiques s’est déroulée avec l’expertise de deux plieurs-froisseurs. Objectif : créer des agrès en papier.
en page 4
> Le plus puissant parc éolien de l'Aube en projet.
L'EST ECLAIR
du 09/12/2016
22 éoliennes devraient être construites sur le territoire des communes de Salon et Villiers-Herbisse. Ce parc éolien devrait être le plus puissant du département de l'Aube.
> L'enquête publique est en cours.
> La "principale ressource" des villages.

en page 22
Grande région Est
> Le Grand Est vote son budget 2017.
L'UNION
du 15/12/2016
Après son premier budget, voté en mai 2016, le Conseil régional Grand Est vote les 15 et 16 décembre 2016 à Metz, son budget 2017. S’il est augmenté de 12,5 % à 2,858 milliards d’euros, c’est uniquement en raison du transfert de la compétence des transports scolaires pour les Départements. Sans quoi, il baisserait de 0,6 % par rapport à celui de 2016.
en page 6
> Université : une bonne nouvelle.
L'UNION
du 15/12/2016
Le ministre l’a annoncé : le projet commun des établissements du Grand Est fait partie des cinq projets retenus pour développer une université numérique expérimentale. Le budget global du projet est de 8 millions €.
en page 2
> La Région Grand Est souhaite favoriser la performance des entreprises.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8175 du 13/12/2016
La Région Grand Est a inscrit dans ses priorités le plan régional « Usine du Futur ». Le but est de faire progresser les entreprises sur leur chaîne de valeur, de leur permettre d’accéder aux marchés internationaux et de créer un écosystème favorable. Des diagnostics sont ainsi prévus sur quatre axes portant sur l’outil de production et l’organisation industrielle, les nouvelles technologies, l’environnement, le facteur humain. Ce projet prévoit également un accompagnement sur mesure pour la mise en place des actions préconisées.
en page 5
> Midest, il faut y être.
L'UNION ECONOMIE
du 13/12/2016
Pour les entreprises, le salon de la sous-traitance reste incontournable. Le stand collectif, né sous la bannière de la Chambre de commerce et d’industrie des Ardennes puis arborant les couleurs de la Champagne-Ardenne, était l’œuvre de la Chambre de commerce et d’industrie International Champagne-Ardenne, en collaboration avec la CCI Alsace Euro-métropole sous l'enseigne du Grand Est. La Champagne-Ardenne comptait 10 entreprises marnaises et ardennaises (forte proportion de participants ardennais) sur les 20 présentes au Midest 2017 sur le stand collectif du Grand Est.
en page IV-V
> Grand Est : la Région fait pleuvoir les aides.
L'UNION
du 13/12/2016
Lors de la séance de la commission permanente du Conseil régional du Grand Est, diverses aides économiques ont été attribuées. Pour la Marne, Le Parc médiéval d’attractions de Sainte-Ménehould va recevoir 200 000 € de prêt à taux zéro. L’entreprise Cotuplas, deux laboratoires de l’Université de Reims et l’Ensam de Châlons vont recevoir une aide de 563 450 € pour leur projet de machine de surmoulage. A Reims, c’est pour la reprise de la SARL Didier R2S, qui regroupe trois enseignes de tissu d’ameublement, qu’une aide de 70 000 € a été accordée. A Epernay, Duguit Technologies va bénéficier d’une aide de 83 000 € pour renforcer ses compétences en production de froid industriel et en automatisation/robotisation. Enfin une subvention de 9 320 € est accordée à un projet de création d’élevage d’écrevisses à pattes rouges à Sogny-en-l’Angle dans le Vitryat.
en page 6
Entreprises à la Une
> Commerce : les magasins MS Mode vont fermer.
L'UNION
du 15/12/2016
Le Tribunal de commerce de Lille Métropole a rendu sa décision : liquidation judiciaire pour l’enseigne de mode féminine MS Mode dont le siège est situé à Reims. 114 magasins vont fermer dans l’Hexagone. Plus de 500 salariés vont être licenciés, dont 17 dans la Marne et les Ardennes. Les boutiques de Reims, Epernay et Charleville vont fermer alors que celle de Châlons sera reprise par l’enseigne Okaidi, permettant ainsi de sauver les emplois.
en page 6
> Le wifi gratuit dans les TGV Est à l’été 2017.
L'UNION
du 15/12/2016
Le wifi fiable sera disponible dans tous les TGV sur l’intégralité du trajet d’ici la fin de l’année 2017. La première phase concerne les lignes Paris-Strasbourg (celle passant par Reims notamment) et Paris-Bordeaux qui seront dotées d’ici la fin du premier semestre 2017.
en page 6
> En manque d’activité, Colas Nord-Est a formé près de 60 compagnons en 2016.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7685 du 12/12/2016
Pour ne pas faire face à une activité partielle, le directeur de l’agence châlonnaise a choisi de mener une opération de formation pour permettre à ses salariés de monter en qualification. 97 % des salariés ont accepté et au total 31 compagnons ont obtenu un diplôme de constructeur professionnel de voiries et de réseaux, 16 ont décroché celui de conducteur d’engins mécaniques. L’opération représente 17 500 heures de formations pour un budget de 1,1 million d’euro.
en page 12
> Douzy – L’entreprise Cardot continue d’investir.
L'ARDENNAIS
du 14/12/2016
Comme tous les ans, la cérémonie de remises de médailles a été l’occasion pour Philippe Nonnon, président de la société Cardot de faire le bilan de l’année écoulée. Malgré un exercice 2016 en dents de scie au niveau de l’activité, l’entreprise a embauché 5 salariés supplémentaires et a investi dans de nouvelles machines.
en page 22
> OC Logistique : le transport en toute logique.
CHAMP'ECO
du 14/12/2016
Spécialiste du transport et de la logistique de mobilier et encombrant, OC Logistique multiplie les initiatives et les services pour satisfaire ses clients et accompagner sa croissance.
en page
> Romilly-sur-Seine. Duo Motion arrive à la pépinière.
L'EST ECLAIR
du 14/12/2016
Une nouvelle entreprise s'est installée à la pépinière de Romilly-sur-Seine. Il s'agit de Duo Motion, spécialisée dans la production audiovisuelle, l'imagerie 3D (pour les agents immobiliers ou les architectes) et à la prise de vue par drones.
en page 24
> Steelcase rayonne depuis Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7685 du 12/12/2016
L’entreprise américaine Steelcase, leader du mobilier de bureau, dispose depuis un an d’un entrepôt de 7 000 m2 dans la zone de la Pompelle à Reims d’où elle livre les marchés français, belge et anglais (5 000 colis par jour). Lors de l’inauguration de la plateforme logistique de Steelcase, Catherine Vautrin et Arnaud Robinet ont salué le travail de facilitateur d’Invest in Reims et du promoteur immobilier Benoit Migneaux, propriétaire des locaux.
en page 15
> Des pièces haut-marnaises pour le tunnel du Saint-Gothard.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8175 du 13/12/2016
Des pièces produites par Ferry Capitain ont été utilisées pour creuser le tunnel long de 57 km qui vient d’ouvrir en Suisse. Il s’agissait de 15 600 kg de brides, 25 000 kg de cônes de liaison et de 6 500 kg de brides de virole.
en page 5
> Levels3D décroche un nouveau trophée.
L'EST ECLAIR
du 13/12/2016
L'entreprise troyenne Levels3D vient de décrocher un trophée "Numérisation et modélisation des ouvrages existants" à la Cité de l'architecture et du patrimoine, pour son logiciel de numérisation rapide MyCaptR.
en page VI
> La révolution "e38".
L'EST ECLAIR
du 13/12/2016
Stéphane Arlandis a créé "e38", une start-up troyenne et vient de fédérer quatre entreprises auboises (Fauconnet-Fisa, ET3E, Distrame et Freecom) et une école d'ingénieur (EPF Troyes) pour révolutionner la gestion des bâtiments, avec des dizaines d'emplois à la clé.
> Une coopération 100 % auboise inédite.

en page VII
> Piscines Dugain. "Piscine en dur, piscine qui dure".
L'EST ECLAIR
du 13/12/2016
Sur un marché qui retrouve des couleurs, Piscine Dugain tire son épingle du jeu. L'entreprise, qui emploie 15 personnes à La Chapelle-Saint-Luc, vient de recevoir une "palme d'or" décernée par la profession.
> L'Estac, une crédibilité pour l'entreprise.
> Une nouvelle agence à Châlons.

en page V
> Les transports Ruch placés en liquidation judiciaire.
L'EST ECLAIR
du 13/12/2016
En redressement judiciaire depuis le 29 mars, les transports Ruch de Romilly-sur-Seine ont été placés en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'au 20 décembre. L'entreprise emploie une cinquantaine de salariés.
en page 21
> Nouvelles menaces sur l’emploi chez Boehringer.
L'UNION REIMS
du 10/12/2016
Le groupe pharmaceutique Boehringer a annoncé à des salariés rémois par mail un « projet global de changement d’organisation » qui pourrait impacter le site de Reims. Un service pourrait fermer, celui du département bio statistiques et sciences de la donnée, de même qu’une « position au sein du département assurance qualité clinique. Selon des sources de l’entreprise qui évoquent la suppression de 35 emplois en 2017.
en page 12
> La fromagerie Germain déménage pour mieux se développer.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8171 du 09/12/2016
Installée depuis 1921 à Chalancey, cette entreprise positionnée à la fois sur le périmètre d’Appellation d’origine protégée (AOP) du langres et de l’époisses, doit faire face à son développement. En 20 ans sa production a triplé et elle souhaite faire passer sa production de 900 à 1 200 tonnes de fromage produit. L’agrandissement de son site historique étant compliqué, elle devrait s’installer à Vaux-sous-Aubigny d’ici un an.
en page 5
> La sécurité au travail avec Job Protect.
CHAMP'ECO
du 09/12/2016
Xavier Renoult a ouvert récemment à Reims une concession Job Protect, spécialisée dans les produits de qualité liés à la sécurité des personnes au travail. Une initiative opportune alors que la sécurité au travail prend une place de plus en plus prépondérante au sein des entreprises.
en page
> Sedan – Économie – Entre espoir et méfiance.
L'ARDENNAIS
du 09/12/2016
Charles Leclère, chef d’entreprise de 64 ans, annonce travailler à l’implantation de deux usines de maisons préfabriquées dans le Sedanais. Le projet « Kit Home Prefab » suscite espoir chez certains élus, méfiance chez d’autres. Charles Leclère annonce être déjà en lien avec de grands investisseurs parisiens, la Région, la communauté de communes des Portes du Luxembourg et Ardennes Développement.
en page 19
> Revin – Économie – La dernière machine à laver est partie.
L'ARDENNAIS
du 09/12/2016
En début de semaine, la dernière ligne de production de lave-linge s’est définitivement arrêtée au sein de la Société Ardennaise Industrielle (SAI), ex-Electrolux. Les 184 salariés doivent désormais prendre le virage imposé par le rachat de leur usine par le groupe Selni, spécialiste de la fabrication de moteurs. Une première ligne de production de moteurs universels est en marche depuis septembre, une seconde de moteurs BLDC devrait être installée dans le courant du premier semestre 2017.
en page 16
> ING Direct va fermer son centre d’appel rémois.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 466 du 09/12/2016
En vue de sa réorganisation en 2017, la banque ING Direct a annoncé son intention de fermer ses deux agences françaises (Paris et Lyon) ainsi que son centre d’appel de Reims.
en page 8
> De Reims, l’Américain Steelcase livre l’Europe.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 466 du 09/12/2016
Leader mondial du mobilier du bureau, la société américaine Steelcase a installé, il y a un an, sa 2ème plateforme logistique européenne dans la zone industrielle Farman-Pompelle à Reims, avec 35 créations d’emploi à la clé. Laurence Negroni, vice-présidente de Steelcase, est dorénavant ambassadrice du territoire rémois.
en page 8
> L’Assiette Champenoise parmi les 15 meilleures tables du monde !
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 466 du 09/12/2016
Le restaurant L’Assiette Champenoise dirigé par Arnaud Lallement se classe à la 9ème place dans la liste des 1 000 restaurants d’exception du monde.
en page 2
> Blagny – Agriculture – La mécanique au secours de la nature.
L'ARDENNAIS
du 09/12/2016
A l’horizon 2025, l’Europe veut que l’utilisation des désherbants chimiques ait très fortement diminué dans les pratiques agricoles. Alain Bon, inventeur et PDG de Bionalan, propose une désherbeuse mécanique capable d’empêcher les mauvaises herbes de se reproduire. L’engin fournit également la matière première pour les unités de méthanisation. Son inventeur a reçu le prix Gustave-Eiffel cette année. www.bionalan.fr 03.24.22.20.60.
en page 6
Juridique et fiscal
> Cadeaux d’affaires : dressez la liste des bénéficiaires.
Les Echos sociétés
du 09/12/2016
Les fêtes de fin d’année sont l’occasion, grâce aux cadeaux d’affaires, d’entretenir de bonnes relations avec ses clients, les prospects ou les fournisseurs fidèles. L’usage des cadeaux d’entreprise est répandu, et autorisé, mais à certaines conditions. L’entreprise doit pouvoir prouver l’intérêt direct des cadeaux pour son activité. Ils doivent avoir une valeur « non excessive », et être inscrits sur le relevé des frais généraux, dès que leur montant total dépasse 3 000 euros par exercice.
en page 1
Numérique
> Enquête. Le parcours du combattant du créateur d’applis.
LES ECHOS
du 15/12/2016
Des centaines d’applications mobiles sont créées chaque jour et plusieurs millions sont ouvertes quotidiennement sur les smartphones. Revue des embuches rencontrées par les créateurs d’applis.
> Trouver un développeur informatique malgré la pénurie des talents. > Etre sur l’App store et/ou sur le Play store de Google, une étape existentielle. > Comment se rendre visible ? > Du désir au besoin : comment fidéliser ses utilisateurs ? > De la « Love Money » à la levée de fonds. > La quête du modèle économique, le graal des éditeurs.

en page 13
> Choisir aujourd’hui les technologies de demain.
supplément à l'Usine nouvelle
n° 3465 du 08/12/2016
Les entreprises ont du mal à choisir parmi les technologies émergentes celles qui seront indispensables à leurs produits et marchés. La direction générale des entreprises du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, a publié en mai 2016 un rapport intitulé Technologies clés 2020 pour les aider à prendre des initiatives. Ce rapport, publié tous les cinq ans, a pris en compte pour la première fois les besoins et usages futurs des entreprises. Les technologies les plus diffusantes sont : les capteurs, l’internet des objets, la valorisation et l’intelligence des données massives (big data), la simulation numérique, les matériaux avancés. La robotique et robots autonomes devraient aussi avoir une place dans tous les secteurs.
en page 15
Produits et marchés
> La SNCF ouvre (enfin) l’ère du Wi-Fi gratuit dans les TGV.
Le Monde Économie & Entreprise
du 15/12/2016
La compagnie proposait déjà le Wi-Fi sur le TGV Est mais la qualité du service n’était pas au rendez-vous. Aujourd’hui, l’objectif de la SNCF est de donner accès au Wi-Fi à 90% de ses clients TGV d’ici 2020.
en page 7
> En 2017, le bâtiment sera enfin créateur d’emplois.
LES ECHOS
du 15/12/2016
La fédération française du bâtiment (FFB) dresse un bilan du secteur. Les ventes de logements neufs se sont envolées, mais la reprise pour la construction ne sera assurée qu’en 2017. Les 10 000 destructions d’emplois salariés ont été compensées par la création de 10 000 emplois intérimaires. La FFB table sur une création nette de 10 000 emplois pour accompagner la hausse d’activité, estimée à 3,4 %. Si les travaux de rénovation de l’ancien stagnent cela pourrait être dû au travail au noir, mais aussi à cause du pouvoir d’achat et des aides concentrées sur la rénovation énergétique. La fédération prévoit une croissance d’environ 2,1 % par an sur la période de 2015-2021 avec une création de 150 000 emplois.
en page 16
> Les plasturgistes se mobilisent pour utiliser davantage de plastique recyclé.
LES ECHOS
du 14/12/2016
La fédération de la plastrurgie révèle dans une enquête que seulement 46 % des plasturgistes sondés ont déjà utilisé du plastique recyclé. Elle révèle aussi que ceux qui n’en utilise pas évoquent des difficultés à s’approvisionner et ne connaissent pas les caractéristiques techniques du plastique recyclé. Les sondés évoquent un manque d’accompagnement sur les réglementations. La fédération lance un plan d’action avec pour objectif d’accroître de 50 % l’usage du recyclé pour le porter à 400 000 tonnes par an et à 600 000 tonnes en 2020.
en page 18
> La Fonderie se fait mousser.
supplément à l'Usine nouvelle
n° 3465 du 08/12/2016
Les mousses métalliques s’apprêtent à sortir de l’ombre. Ce matériau tire profit des minuscules cavités d’air dans le métal et semble prometteur. Il allie légèreté, résistance, conductivité et porosité et pourrait trouver sa place dans de nombreux secteurs. L’Aircross, que Citroën produira à partir de 2018, intégrera des mousses métalliques en aluminium sur le bas des portières. Une protection contre les chocs assurée auparavant par des panneaux de polyuréthane.
en page 40
> La recette officielle de la bière ne sera plus la même en 2017.
LES ECHOS
du 12/12/2016
La recette de la bière est inchangée depuis 1992. Le « boom » des bières artisanales et l’évolution des pratiques imposent un décret qui stipule les changements. Le texte pose que la bière doit être fabriquée avec au moins 50 % de malt de céréales, d’eau et de houblon ; formalise l’utilisation d’herbes aromatiques, l’utilisation de colorants végétaux, etc. Le brasseur devra indiquer s’il s’agit d’une bière à tel ou tel produit. Les mentions bière de garde et bière « pur malt » font leur apparition. Les nouvelles dispositions de ce décret seront appliquées le 1er janvier 2017. Après 10 ans de baisse puis de stagnation, le marché de la bière en France croît depuis 2015 avec une hausse des volumes de 3 %.
en page 19
> Décathlon s’attaque aux villes moyennes et à Intersport.
LES ECHOS
du 12/12/2016
Le leader des articles de sport en France va transformer 25 de ses enseignes « Décathlon Easy » en « Décathlon Essentiel », format où l’on retrouve l’essentiel de l’offre. La société veut développer ce concept dans 50 nouveaux magasins en France, avec une dizaine d’ouvertures par an dans les villes d’environ 40 000 habitants. Il veut se trouver sur le « trajet de courses du consommateur » et faire concurrence aux rayons sports des grandes surfaces et à Intersport, numéro deux du marché français.
en page 15
Ressources humaines
> Etape importante pour les groupements d’employeurs.
LES ECHOS
du 13/12/2016
Les groupements d’employeurs sont peu connus, on en compte 3 852, employant environ 40 000 personnes en équivalent temps plein, en CDI en majorité. Ils sont présents surtout dans le monde agricole (près de 90 %). Ces associations qui mettent à disposition de leurs entreprises adhérentes, TPE ou PME, des spécialistes à temps partiel dont elles ont besoin, mais qu’elles n’ont pas les moyens d’embaucher, vont connaître une évolution importante. Un décret les rend désormais éligibles à toutes les aides en matière d’emploi et de formation professionnelle. Prime à l’apprentissage, aide à l’embauche d’un premier salarié pour les PME ou encore contrat de génération…
en page 5
> Prêt de salariés : un outil sous-exploité.
Les Echos Business
du 12/12/2016
Le marché de la mise à disposition des salariés est sous-utilisé en France. Il s’agit pourtant d’un dispositif visant à l’optimisation de la masse salariale. Depuis la loi Cherpion, le prêt de salariés à but non lucratif est bien encadré. Il consiste pour une entreprise à mettre à disposition l’un de ses salariés à une autre entreprise pour une durée d’un an maximum, en réalisant un avenant au contrat.
en page 05
> L’industrie du futur bute sur la formation au numérique.
LES ECHOS
du 09/12/2016
La formation apparaît comme le point de blocage à faire sauter pour réussir le virage vers le numérique de l’industrie. Les grands groupes français ont cessé d’investir dans de nouveaux sites hexagonaux depuis quinze ans et se contentent de moderniser ou de maintenir l’existant. Mais leur montée en gamme ne se fera pas sans adaptation des salariés au numérique. Seul problème, « Les PME envoient peu de monde en formation continue » souligne Gilles Lodolo, directeur emploi formation à l’UIMM. Les stages, les MOOC sont suivis par les grands groupes. « Les salariés des PME n’auront jamais le temps de faire des formations au rythme des évolutions technologiques. Il va donc falloir être innovant et créer un nouveau système » explique Isabelle Martin, secrétaire confédérale à la CFDT et membre du Conseil national de l’industrie. > Siemens veut surfer sur la digitalisation des usines > Airbus teste un gant robotique pour ses salariés.
en page 22
Tendances économiques
> Le revenu des agriculteurs s’effondre en 2016.
Le Monde Économie & Entreprise
du 15/12/2016
Selon l’INSEE, le revenu agricole moyen pourrait chuter d’un quart cette année, notamment à cause de la très mauvaise météo. Mais cela ne représente qu’une image partielle de la situation puisque les chiffres ne prennent en compte que les moyennes et grandes exploitations (CA annuel > 25.000€), ce qui exclue 1/3 des fermes françaises. La FNSEA estime à 8.000 le nombre d’agriculteurs en difficulté qui, en 2016, pourraient quitter le métier.
en page 5
> Les défaillances d’entreprises devraient refluer plus lentement l’an prochain.
LES ECHOS
du 14/12/2016
Selon les experts de la Coface, environ 58 200 entreprises ont fait défaillance en 2016 soit 4 % de moins qu’en 2015. Cette performance s’explique par les marges des entreprises qui sont bonnes et par l’accès au crédit facilité pour les entreprises. Certains secteurs sont plus touchés que d’autres dans la défaillance comme la métallurgie, l’électronique, l’habillement et le transport. Pour 2017, la baisse des défaillances sera moindre, malgré un taux élevé de créations d’entreprise car les entreprises connaissent une défaillance après deux à trois ans d’activité.
en page 04
> Légère hausse des salaires.
LES ECHOS
du 09/12/2016
Le salaire moyen par tête (SMPT) a progressé de 0,2 % au troisième trimestre 2016, selon l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), qui gère les cotisations. Au trimestre précédent, le SMPT avait reculé de 0,2 %. Sur un an, il croît de 1,2 %. Le rythme de hausse des salaires ralentit quelque peu puisqu'en début d’année, le SMPT augmentait de 1,8 % sur douze mois glissants. En comparaison, les prix à la consommation pour l’ensemble des ménages ont baissé de 0,3 % au troisième trimestre. Ils ont en revanche augmenté de 0,4 % sur un an. (Texte intégral).
en page 06
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous