Sélection du 11/11/2016 au 17/11/2016
A retenir
> Zoom sur ...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 16/11/2016
> Les élections consulaires se sont déroulées du 20 octobre au 2 novembre dernier. Au total 43 517 électeurs, chefs d’entreprises de Champagne-Ardenne, étaient attendus aux urnes.
> Le taux de participation était de 13,32 % dans les Ardennes, 14,74 % dans l'Aube, 12,39 % dans la Marne et 15,97 % dans la Haute-Marne.

en page
Dans les CCI
> Chambre de commerce – Géraud Spire réélu président.
L'ARDENNAIS
du 16/11/2016
Géraud Spire a été réélu président de la CCI des Ardennes, lors de l’installation de la nouvelle assemblée lundi. Il n’y avait pas de grand suspense puisque la liste unique qu’il conduisait, composée de candidats du Medef et de la CGPME, avait été élue à l’issue du scrutin consulaire qui s’est achevé le 2 novembre. C’est le troisième mandat de celui qui est également patron de Gedimat Spire, entreprise spécialisée dans le négoce de bois et de matériaux de construction. (Texte intégral)
en page 6
> Opération "Accueil Qualité" à Troyes. Un label pour dynamiser le commerce.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
Quinze commerçants du Bouchon de Champagne troyen ont suivi le challenge "Accueil Qualité", afin d'obtenir un diagnostic de leur commerce pour améliorer les points faibles et développer les points forts. Cette opération est organisée par la CCI Troyes et Aube, en partenariat avec la Ville de Troyes. Les récipiendaires sont Arômes et gourmandises, Bouygues Telecom, Chez Axelle, Chez Félix, Crèmerie Dominique, Fromagerie Pouillot, Garçon Français, Gionnet fleurs, Italia Mia, Les légumes de Rudy, Maison de la presse, Maroquinerie Poignant, Mon droguiste, Optic 2000, Envie de.
en page VIII
Economie régionale
> Chaumont – Un magasin de bricolage pour le Moulin-Neuf.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8148 du 16/11/2016
Le projet de création d’un magasin de bricolage au Moulin-Neuf est toujours d’actualité selon le dirigeant du centre commercial Leclerc qui gère le dossier. L’enseigne en serait Brico Leclerc. Ce projet prévoit la création d’un bâtiment de 5 700 m² environ et pourrait permettre la création d’une trentaine d’emplois. Il est en attente des autorisations nécessaires au permis de construire et son ouverture est souhaitée pour le 1er trimestre 2018.
en page 11
> Économie – Job Bus, l’intérim mobile.
L'ARDENNAIS
du 17/11/2016
Philippe Schmitz, fondateur et président d’Alterego intérim, a mis en service un « Job Bus », véritable agence itinérante. Il veut prouver qu’une société indépendante peut innover dans un secteur occupé principalement par des grands groupes. « Nous irons au-devant des candidats, sur les places des mairies », explique-t-il. Les permanences seront communiquées par les mairies et par Facebook. Le fourgon Renault a été fourni par Clovis Location, l’aménagement a été réalisé par la carrosserie Dufils de Vouziers et la décoration par Stick Adhésifs.
en page 7
> Une troisième attaque contre l'Hôtel du Castel.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 12/11/2016
Après deux recours déposés pour faire annuler le permis de construire du futur Kyriad à côté du Castel, par des associations de défense du patrimoine, Emmanuel Girardin, le fleuriste, voisin immédiat du site, en a déposé un troisième, le 4 novembre, notamment à cause d'un problème de fenêtres. Ce projet est porté par Christophe Bombaron.
en page 7
> Formation – Une cinquantaine d’emplois encore disponibles.
L'ARDENNAIS
du 17/11/2016
Il ne reste plus que quelques semaines pour les élèves qui souhaitent entamer une formation en CFA et donc trouver un employeur. Si les formations en boulangerie/pâtisserie sont complètes, de nombreuses offres restent sans réponse dans l’hôtellerie et la restauration. Afin d’accorder les recherches des candidats et des professionnels, le CFA de Charleville a organisé le 16 novembre un « job dating » en proposant aux jeunes des listes d’employeurs. Il reste 50 offres d’apprentissage à pourvoir dans la région : 50% dans l’hôtellerie, 30% dans la vente et le reste en esthétique et boucherie-charcuterie.
en page 9
> Le réseau Entreprendre veut doper les PME en croissance.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7651 du 14/11/2016
Le projet Ambition du Réseau Entreprendre ne s’adresse plus uniquement aux porteurs de projets qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Il apporte aussi son expertise aux PME en croissance. Sont ciblées les entreprises de plus de 15 salariés et de 1 M€ qui ont trouvé leur marché. Lancé depuis deux ans au niveau national, le projet Ambition a déjà soutenu 72 sociétés. En Champagne-Ardenne, l’objectif est de soutenir deux à trois dirigeants par an.
en page 05
> Environnement. Moins de déchets, tous concernés.
L'UNION EPERNAY
du 16/11/2016
Pour la 5ème année consécutive, la Communauté de communes Epernay Pays de Champagne (CCEPC) participe à la Semaine européenne de la réduction des déchets du 19 au 27 novembre 2016. Elle propose un programme d’animations variées à l’attention de tous les publics sur le territoire.
en page 13
> Maires de la Marne. Gérard Larcher ou l’éloge de la proximité.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7681 du 14/11/2016
Gérard Larcher, président du Sénat, a été reçu par l’Association des maires de la Marne et Yves Detraigne, son président et sénateur-maire de Witry-lès-Reims, pour évoquer la situation des territoires. Précisions.
en page 12
> Champagne. Le développement durable s’installe dans les vignes.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 462 du 10/11/2016
La certification « Viticulture durable en Champagne », lancée en mai 2014, s’installe peu à peu chez les professionnels. Pour l’obtenir, il faut répondre à environ 90 % des 125 critères énoncés dans le guide des bonnes pratiques du CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne).
en page
> L'Ecureuil soutient les projets étudiants.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
L'Université de Technologie de Troyes (UTT) et la Technopole de l'Aube ont signé un partenariat avec la Caisse d'Epargne afin de redynamiser la démarche de projet et encourager la création de start-up.
en page IX
> UTT. Une chaire pour l'économie du 3e âge.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
La Silver économie, dédiée aux personnes âgées, a désormais une Chaire industrielle et d'innovation territoriale, baptisée Silvertech à l'Université de Technologie de Troyes. Le Living lab (appartement témoin) permet de trouver des solutions pour prolonger l'autonomie des personnes âgées, tout en garantissant leur sécurité.
en page IX
> Young Entrepreneur Center. Trois minutes pour convaincre.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
Pour la fin de leur incubation, les neuf étudiants du YEC (Young Entrepreneur Center) ont été soumis à l'épreuve du "pitch" (convaincre tout investisseur potentiel que leur projet mérite que l'on s'y intéresse). Le YEC est ouvert à tous les étudiants de l'enseignement supérieur troyen. Depuis 2010, il a accompagné 63 jeunes et contribué à la création de 39 nouvelles entreprises.
en page IV
> Le chiffre : 1660.
L'ARDENNAIS
du 12/11/2016
C’est le nombre d’entreprises, toutes activités confondues, qui ont été créées dans les Ardennes en 2015. C’est le commerce qui arrive en tête des créations avec un total de 302 nouvelles entreprises enregistrées auprès de la chambre de commerce et d’industrie l’an dernier. L’immobilier et les autres services aux entreprises arrivent loin derrière avec 178 créations, talonnés par la construction qui affiche un beau dynamisme avec 158 enregistrements. Les ouvertures de restaurants et d’hôtels sont assez faibles avec 89 nouvelles enseignes en un an dans le département. (Texte intégral)
en page 2
> Où en est le parc éolien d'Eclance ?
L'EST ECLAIR
du 11/11/2016
Après un rejet de la demande d'autorisation d'exploiter en août 2015 par la préfète de l'Aube, le projet éolien d'Eclance repart avec une enquête publique et une nouvelle demande.
> Quelles sont les inquiétudes des habitants ?

en page 16
> Cap sur les 3 000 étudiants.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 14/11/2016
Pour augmenter la population universitaire dans la ville préfecture, un campus unique et de nouvelles filières sont en projet : 3 000 étudiants en 2020. Explications.
en page 7
Grande région Est
> Sites Unesco du Grand Est : une première
Vosges Matin
du 14/11/2016
A Reims, le 25 novembre prochain, se tiendront les premières rencontres des sites Unesco de la nouvelle région Grand Est. Les sites inscrits au patrimoine mondial de l'Humanité en Lorraine : la place Stanislas de Nancy, les fortifications Vauban à Longwy et Neuf-Brisach et l'usine Le Corbusier à Saint-Dié des Vosges.
en page
Entreprises à la Une
> Revin – Économie – La production de moteurs a démarré à la Société Ardennaise Industrielle.
L'ARDENNAIS
du 17/11/2016
La ligne de moteurs universels est en marche depuis le mois de septembre au sein de la SAI, ex-Electrolux (propriété de l’entreprise Selni). Elle fonctionne actuellement avec une équipe, mais une seconde devrait être mise en place dans deux semaines et une troisième en janvier. Depuis son lancement, la ligne a produit environ 6.000 moteurs, dont une grande partie est destinée aux machines à laver Electrolux. Une deuxième ligne de production pour des moteurs BLDC (nouvelle génération) devrait voir le jour au premier semestre 2017. 184 personnes travaillent déjà dans l’usine en CDI, mais la direction envisage de recruter une vingtaine de personnes en 2018.
en page 15
> L’enseigne Pharmacie Lafayette rachetée par un fonds de Rothschild.
LES ECHOS
du 17/11/2016
Le fond Five Arrows Principal Investments (FAPI) vient d’acquérir la majorité du capital de la société Lafayette Conseil. Le groupe négocie les prix des articles pour ses réseaux de pharmacies (implantations dans la Marne) et d’optique. Les pharmacies Lafayette réalisent un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros quand une officine classique réalise 1,5 million d’euros de CA en moyenne. Leur objectif est de passer de 117 à 220 pharmacies et de s’étendre au matériel médical. A terme, le réseau veut créer une centrale d’achat pour diminuer les stocks et baisser les prix.
en page 27
> LAMPYRE : Des parfums d’intérieur 100 % Made in Reims.
CHAMP'ECO
du 17/11/2016
Créée fin 2015 par Grégory Piaud de Glencoe, Lampyre commercialise des parfums d’intérieur en hommage à la Ville de Reims et propose des ateliers de création et d’initiation à la parfumerie. Une campagne de crowdfunding est actuellement en cours pour faire grandir l’entreprise.
en page
> Armor-Lux (Guy de Bérac) reprend Karting.
L'EST ECLAIR
du 17/11/2016
Armor-Lux, qui possède l'usine textile Guy de Bérac à Sainte-Savine (35 salariés), a repris Karting, la marque qui créa le premier pantalon extensible en maille, dont Brigitte Bardot fut l'égérie à partir de 1976. Jean-Guy Le Floc'h est convaincu que Karting va lui permettre de renforcer son offre et de toucher une nouvelle clientèle féminine.
en page 6
> Le souffle de la filière éolienne porte Net-Wind.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7651 du 14/11/2016
Située au cœur de la région éolienne de France, la PME Net-Wind Nantaise s’est développée dans la région de Châlons-en-Champagne et emploie 11 techniciens. Il s’agit de la première entreprise de maintenance éolienne indépendante. La croissance de l’entreprise s’est faite par le vieillissement des éoliennes. La réactivité des techniciens sur place plutôt que la concurrence étrangère ou des travailleurs détachés sont à souligner. Benoît Comfaits, responsable des agences Est et Nord, met en avant les formations de proximité apportées par le lycée Bazin de Charleville-Mézières et l’IUT de Châlons. L’entreprise est en réflexion, avec les services de l’Etat, de la Région, les CCI et différentes entreprises, sur la possibilité de créer une filière de fin de vie des éoliennes.
en page 04
> SIKIM ou l’art de traduire le big data en gain de compétitivité.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7681 du 14/11/2016
L’entreprise SIKIM, créée à Reims par Freddy Baudinet, propose à ses clients de prendre une longueur d’avance sur leurs concurrents en traitant et en analysant toutes leurs données pour les transformer en tableaux de bord permettant une prise de décision rapide et efficace. Explications.
en page 8
> Dix ans après la reprise.
L'UNION ECONOMIE
du 15/11/2016
Le Bronze industriel de Suippes était, avant sa reprise il y a dix ans, une entreprise de 400 salariés pour 70 millions de chiffre d’affaires. Depuis la reprise par Michel Dumont, sa famille et ses associés, c’est un groupe prospère, Lebronze alloys, riche de 1 200 collaborateurs dans le monde et qui dégage 210 millions d’euros par an. Portrait.
en page III
> Une antenne de la Siagi s’implante.
L'UNION ECONOMIE
du 15/11/2016
La Siagi, société de caution mutuelle qui apporte aux TPE une garantie financière pour faciliter l’obtention du crédit via tous les réseaux bancaires, a ouvert une antenne dans les locaux de la Chambre de métiers de la Marne à Reims.
en page I
> Vivescia Industries sème en Asie.
L'UNION ECONOMIE
du 15/11/2016
Vivescia accélère ses investissements malgré la mauvaise récolte 2016. Le groupe, qui produit du malt en Australie, de la farine en France et des croissants en Thaïlande, veut faire passer sa part export de 30 à 50 % d’ici 2025.
en page I
> Textile. Garçon Français enfile un sweat-shirt.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
La marque textile troyenne vient d'élargir sa gamme de produits en lançant une ligne de sweat-shirts en série limitée. Elle sera présentée au Salon des produits et innovations made in France à Paris Porte de Versailles du 18 au 20 novembre.
en page IV
> Escao poursuit sa marche en avant.
L'EST ECLAIR
du 15/11/2016
Seule usine survivante du groupe Simpa, le fabricant d'escaliers Escao fait mieux que résister sur un marché pourtant atone : 15 % de chiffre d'affaires en plus, des embauches (90 salariés actuellement) et de nouveaux investissements (nouveau centre numérique, nouveau catalogue et site web rénové).
> Pourquoi Escao est-elle la seule survivante du groupe Simpa ?

en page II
> Charleville-Mézières – Numérique – Reachy, une application mobile pour enrichir le tourisme ardennais.
L'ARDENNAIS
du 13/11/2016
En février 2016, quatre jeunes entrepreneurs, spécialisés dans le développement, la création et le web-design, le conseil stratégique ou le suivi client, décident de lancer une structure commune : Un-zéro-un. Ils participent dans la foulée au premier Hackathon des Ardennes ; l’objectif était de créer une application dédiée au tourisme ardennais. Ils ont brillamment remporté la compétition et un accompagnement d’Ardenne Métropole pour concrétiser leur projet. L’application Reachy qu’ils ont développée permettra d’envoyer des contenus concernant les lieux touristiques proches de nous.
en page 6
International
> L'export en 10 étapes.
LE MOCI
n° 2022 du 10/11/2016
Le guide "L'Export en 10 étapes" offre une véritable boîte à outils aux entrepreneurs. Il répond à la multitude de questions qui surgissent sur le cheminement d'un projet à l'export. Les entrepreneurs qui hésitent encore à franchir le pas de l'export ne sont pas seuls, ils peuvent compter sur tout un réseau d'appuis publics et privés : Bpifrance, Business France, CCI International et CCI France International, organismes publics et privés dans les Régions, conseillers du commerce extérieur, consultants...
en page 6
Juridique et fiscal
> Carrefour épinglé pour ses négociations avec les industriels.
Le Monde Économie & Entreprise
du 14/11/2016
Le mercredi 9 novembre, Carrefour a été assigné devant le tribunal de commerce « pour des pratiques commerciales abusives, contraires aux dispositions du code de commerce (…). Il est notamment reproché à Carrefour d’avoir exigé de ses fournisseurs, sans aucune contrepartie une remise complémentaire de distribution d’un montant significatif, le versement de cette remise étant érigé en préalable à l’ouverture des négociations commerciales annuelles ». Entre octobre et février, les grandes surfaces discutent en effet chaque année avec leurs fournisseurs des tarifs d’achat pour l’année (loi de modernisation de l’économie de 2008).
en page 7
Marketing et Stratégie
> PSA met au défi ses fournisseurs.
L'USINE NOUVELLE
n° 3491 du 10/11/2016
PSA sait qu’il doit être rapide dans l’adoption des technologies de l’usine du futur. Le constructeur a demandé à ses experts métiers de faire remonter les éléments bloquants dans l’adoption des briques technologiques de l’usine du futur. En est ressortie une liste de 20 défis soumise aux fournisseurs du groupe qui se sont organisés pour y apporter des réponses, en se lançant dans des développements spécifiques ou en s’associant à des start-up ou à des partenaires du monde académique.
en page 56
> Les start-up changent d’échelle.
L'USINE NOUVELLE
n° 3491 du 10/11/2016
Les start-up d’hier s’organisent, se structurent, trouvent les financements et changent d’échelle, elles grandissent et on les appelle des scale-up, des jeunes pousses dont le modèle économique est établi et dont l’activité connaît une croissance fulgurante. La croissance des scale-up ne peut pas se faire sans un apport massif de capitaux. Elles doivent aller vite, s’imposer sur leur marché et partir aussitôt à l’international. Les besoins se chiffrent en dizaine de millions d’euros de fonds propres. Les fonds de capital-risque français commencent tout juste à pouvoir suivre. > Les scale-up françaises confient leurs secrets pour opérer leur changement d’échelle.
en page 33
Numérique
> L’impression 3D veut tout faire.
L'USINE NOUVELLE
n° 3491 du 10/11/2016
Les atouts de l’impression 3D, rebaptisée fabrication additive, ont donné des idées aux ingénieurs dans des domaines très éloignés de la fabrication de petites pièces pour l’automobile, l’aéronautique et l’électroménager. La fabrication additive trouve des adeptes dans des secteurs aussi inattendus que le bâtiment, la confection, l’alimentation… Economie de matière pour l’industrie de la confection, possibilité de créer avec précision des structures complexes pour la biologie, production décentralisée pour l’alimentation… les avantages attirent les concepteurs.
en page 50
> Les start-up déçues par le compte PME innovation.
LES ECHOS
du 16/11/2016
Le compte PME innovation doit permettre aux entrepreneurs de réinvestir plus facilement leurs plus-values lors de la revente de leur entreprise. Bercy propose d’instaurer un report de taxation si les sommes sont investies dans des start-up, l’intérêt étant que les éventuelles moins-values viendront compenser les plus-values. L’objectif est de créer un écosystème favorable à l’amorçage de jeunes entreprises. Le projet n'est pas encore voté mais déjà critiqué. Première contestation : le compte PME innovation sera accessible aux salariés ou aux dirigeants possédant au moins 10 %de leur société ou aux actionnaires détenant plus de 25 %. Jean-David Chamboredon, Président d’Aisai, explique que les Business Angel n’y auront jamais accès car ils n’auront pas ce niveau de détention. Autres remarques en matière d’ISF, dans sa première version, le compte PME innovation prolongeait de deux ans l’exonération de l’ISF, dans la dernière version l’exonération est annulée, donc « si le Business Angel perd tout, il devra quand même payer l’ISF » explique Gonzague de Blignière, Président de Raise Investissement.
en page 05
> Les applications de messagerie sortent leurs « bots » pour séduire les marques.
LES ECHOS
du 15/11/2016
Les « chatbots », sont des robots qui répondent automatiquement aux questions posées par l’utilisateur. Cela permet aux marques de communiquer en masse ou de mieux cibler, elles y trouvent une audience incomparable. L’application Messenger de Facebook récence 33 000 « bots » automatiques ou semi-automatiques dans différents secteurs d’activité. Ainsi l’utilisateur peut se tenir informé sur un thème précis. Les applications restent cependant vigilantes, il ne s’agit pas d’inonder l’utilisateur de messages.
en page 24
Produits et marchés
> Mr. Bricolage se restructure et se recentre sur la franchise.
LES ECHOS
du 17/11/2016
Mr Bricolage constitué de 672 magasins indépendants franchisés en France et de 87 points de vente détenus en propre, a voté, à l’unanimité n’être plus qu’un réseau d’indépendants. Le parc va être progressivement cédé à des adhérents possédant déjà des magasins ou à de nouveaux investisseurs. Une dizaine de points de vente seront conservés pour servir d’exemples aux franchises.
en page 21
> Les charcutiers optent pour les emballages en PET.
L'USINE NOUVELLE
n° 3491 du 10/11/2016
Le projet innovant et collaboratif d’amélioration de la recyclabilité des emballages plastiques de charcuterie consiste à remplacer le polychlorure de vinyle (PVC) des barquettes thermoformées de jambon par du polyéthylène téréphtalate (PET), plus facilement recyclable et valorisable. Chaque industriel mène des tests de fabrication et l’Institut du porc analysera les résultats et les validera, ou pas. L’objectif : le lancement du process par les industriels dès 2017.
en page 19
> L’appétit dévorant de la grande distribution pour le bio.
LE MONDE
du 15/11/2016
La grande distribution passe à l’offensive sur le marché des produits bio. Tout comme l’enseigne Carrefour qui compte déjà une dizaine de magasins Carrefour Bio en France, Auchan vient d’ouvrir son premier magasin Cœur de nature à Paris et Lidl propose depuis fin septembre une gamme de 40 produits bio appelée « Si bon, si bio ». En 2016, le marché des produits issus de l’agriculture bio va croître de 20 %.
en page 4
> Le secteur du recyclage voit ses effectifs reculer pour la première fois.
LES ECHOS
du 15/11/2016
Depuis deux ans, la Fédération des entreprises du recyclage alerte sur la crise que traverse le secteur. L’effondrement du cours des matières premières en juillet 2014 a rendu non viables économiquement les matières recyclées, devenues plus chères que les matières premières vierges. Les investissements des entreprises de recyclage ont reculé de 9,2 % et les matières collectées pour recyclage sont tombées sous la barre des 100 millions de tonnes.
en page 21
> Face à la crise, les hôtels cassent les prix.
Le Monde Économie & Entreprise
du 12/11/2016
Faute de clients, les tarifs de novembre pour les établissements français ont chuté de 15% par rapport à ceux du même mois en 2015 et de 17% à Paris, selon le comparateur d’hôtels Trivago. C’est la plus forte baisse enregistrée cette année. La crainte des attentats n’est pas seule en cause ; les hôteliers souffrent de l’arrivée des comparateurs de prix et des plates-formes de réservation et du prodigieux essor d’Airbnb.
en page 3
Ressources humaines
> La négociation collective mise à la portée des TPE-PME.
Les Echos Sociétés
du 17/11/2016
La loi travail facilite la conclusion d’accords dans les entreprises de moins de 50 salariés, dépourvues de délégués syndicaux. Dans ce cas, l’employeur peut négocier avec un représentant élu du personnel. Jusqu’à présent, l’élu devait être mandaté par un syndicat et l’accord soumis à l’approbation d’une commission. Pour faciliter le dialogue, la loi a supprimé cette obligation. Si l’entreprise n’a pas de représentant du personnel, un employé mandaté par un syndicat peut engager le dialogue. Pour favoriser le dialogue la loi travail permet maintenant à ce salarié de négocier sur tous les points pouvant faire l’objet d’une négociation au sein de l’entreprise. Si le dialogue social "ne prend pas" dans les petites entreprises, il est possible d’appliquer des accords types déjà négociés au niveau des branches professionnelles.
en page 1
> Enrichir son dialogue social grâce au numérique.
L'USINE NOUVELLE
n° 3491 du 10/11/2016
Visioconférence des réunions des comités d’entreprise, tracts diffusés par e-mail, blogs syndicaux hébergés sur l’intranet… de nouveaux outils peuvent améliorer les relations sociales. Conseils pour mettre ces outils au service d’un dialogue social de qualité : fluidifier les relations entre la direction et les partenaires sociaux, accueillir les sites syndicaux sur l’intranet, encadrer l’utilisation des e-mails, lever les dernières réticences.
en page 54
> Accidents du travail : le mal de dos coût près de 1 milliard d’euros.
LES ECHOS
du 15/11/2016
La branche accidents du travail de la Sécurité sociale publie mardi 15 novembre ses résultats annuels. Prêt d’un français sur deux souffre au moins une fois dans l’année d’un mal de dos. C’est le deuxième motif de recours au médecin traitant qui donne lieu une fois sur cinq à un arrêt de travail. En 2005, les lombalgies représentaient 13 % des accidents du travail, elles représentent 19 % en 2015.
en page 04
> Quel risque l’employeur prend-il en oubliant d’établir un règlement intérieur ?
Les Echos Business
du 14/11/2016
Le règlement intérieur est obligatoire pour les entreprises ayant au moins 20 salariés. Il s’agit d’un document que le chef d’entreprise doit soumettre pour consultation au comité d’entreprise et pour validation à l’inspecteur du travail. Le règlement intérieur définit les règles relatives à la santé et à la sécurité des travailleurs et celles liées à la discipline. La loi ne prévoit pas de sanction pénale au chef d’entreprise qui omet d’en mettre un en place. Le risque pour l’employeur est d’être privé de tout pouvoir d’infliger une sanction.
en page 05
Tendances économiques
> Commerce : périphérie et centre se rapprochent.
LES ECHOS
du 16/11/2016
La construction de centres commerciaux ne fléchit pas, 55 % des nouveaux projets visent les centres-villes et leur taille. En dépit des politiques de lutte contre l’étalement urbain, la prolifération des retails parks se poursuit en périphérie.
en page 35
> Les créations d’emplois toujours bien orientées.
LES ECHOS
du 14/11/2016
Le secteur privé a engrangé six trimestres de créations nettes d’emplois. Les embauches dépassent les départs naturels ou contraints. L’Insee évalue à 52 000 le nombre de créations nettes d’emplois au troisième trimestre dans le secteur marchand non agricole. L’emploi a progressé dans les services, il s’est stabilisé dans la construction, mais l’industrie continue à détruire de l’emploi.
en page 03
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous