Sélection du 04/11/2016 au 10/11/2016
A retenir
> Zoom sur ...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 09/11/2016
> La Sécurité routière s’ouvre à l’open innovation en lançant la 1ère édition du « Prix innovation sécurité routière ». Ce concours s’adresse aux entrepreneurs, groupes ou start-ups, qui mettent leur créativité au service de la sécurité routière. Les gagnants du concours auront le droit d’utiliser le label « 2017 Prix Innovation sécurité routière tous responsables », pour la commercialisation de leurs produits ou services innovants. Il s'agit d'encourager leur diffusion, et inciter les entreprises à poursuivre sur le long terme une politique d’innovation dans le domaine de la sécurité routière. Les candidatures sont ouvertes du 2 novembre au 31 décembre 2016 sur le site internet. Les lauréats seront désignés en février 2017. En savoir plus...


> La simulation numérique appliquée à votre métier.
SiMSEO et ses partenaires vous convient à la session de sensibilisation du jeudi 15 décembre 2016 à 18 h au Crédit Agricole du Nord Est, rue Libergier à Reims sur les enjeux de la simulation numérique.
L’objectif de cette réunion de présenter ce que la simulation peut apporter aux entreprises et comment en faire l’usage via des modules de formation et des offres de services. Information sur www.simseo.fr

en page
Dans les CCI
> Initiative Haute Marne organise ses 10es rencontres.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8140 du 08/11/2016
Elles auront lieu le 28 novembre à 18 h 30 à la CCI à Saint-Dizier.
en page 5
> Développement durable : une journée pour tout savoir.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/11/2016
La 9è Journée régionale de l'environnement et du développement durable (JREDD), organisée par les CCI de Champagne-Ardenne et l'Ademe, se déroulera le mardi 15 novembre à l'Espace Argence à Troyes. Au programme : 22 ateliers, des exposants, une convention d'experts (rendez-vous individuels de 30 minutes), un speed-meeting, une animation théâtrale... Renseignements et inscription sur http://www.jredd.info ou environnement@troyes.cci.fr
> Focus sur la RSE.

en page 4
Economie régionale
> Chaumont – MS Mode en attente de décision.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8142 du 10/11/2016
Cette enseigne ayant été placée en liquidation judiciaire, les quatre salariées du magasin de Chaumont ne sont toujours pas fixées sur leur sort. Le tribunal de commerce doit statuer le 23 novembre sur une éventuelle reprise ou sur la fermeture de cette boutique. En France 134 magasins et 600 salariés vivent la même situation. Un livre d’or destiné aux clientes est ouvert, elles y consignent leur colère et leur intérêt pour la marque.
en page 19
> Quelles solutions pour sauver le commerce de centre-ville ?
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/11/2016
Un récent rapport au gouvernement sur la vacance commerciale des centres-villes met en lumière une aggravation des difficultés, notamment à Troyes, Châlons-en-Champagne et Charleville-Mézières. Le point dans l'Aube avec Didier Moret, responsable de l'Observatoire économique de la CCI Troyes et Aube.
> Les enseignes hésitantes.

en page 12
> Sedan – Commerce – Les franchises boudent le centre-ville.
L'ARDENNAIS
du 05/11/2016
Selon les critères réclamés par les franchises, les locaux commerciaux du centre ancien ne sont pas suffisamment grands. Les surfaces commerciales doivent être comprises entre 120 et 140 mètres carrés et être situées en hyper-centre. Selon Isabelle Raviart, responsable du salon Yves Rocher, ce facteur freine le développement du commerce à Sedan. Benjamin Gérardin, gérant du franchisé Esprit, a pu bénéficier d’une surface d’environ 100 mètres carrés. Dominique Courtat-Guitton, directrice du service Développement Commerce et Tourisme à la CCI 08, estime qu’« il n’y a pas que les franchises pour faire vivre le commerce du centre ».
en page 19
> Charleville-Mézières – Les Ardennes s’invitent dans votre assiette.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 374 du 10/11/2016
Faire le lien entre la grande distribution et les producteurs locaux est une des missions de la Chambre d’Agriculture (CA) qui a donc réitéré l’opération « Les Ardennes dans votre assiette ». Clémence Legrand, de la CA explique : « Cela consiste à valoriser des produits ardennais en proposant aux grandes et moyennes surfaces de créer un rayon dédié à eux pendant 10 jours ». En juillet, l’opération concernait la viande. Cette fois, et jusqu’au 13 novembre, cela concerne les légumes et les fruits de saison.
en page 5
> Reims. Une centaine d’emplois, ça vous intéresse ?
L'UNION REIMS
du 10/11/2016
Pôle emploi organise, en partenariat avec l’Université, la CCI Reims-Epernay et l’Apec, un forum « Jeunes diplômés », le 17 novembre 2016 dans les locaux de la CCI Reims-Epernay. Une quarantaine d’employeurs proposeront plus d’une centaine d’offres d’emploi.
en page 12
> Economie. Reims a dit oui à Laon.
L'UNION REIMS
du 10/11/2016
Une convention de partenariat a été signée hier, 9 novembre 2016, entre Invest in Reims et la Communauté d’agglomération du Pays de Laon. Le but étant de jouer la carte de la complémentarité entre les deux territoires et favoriser l’implantation d’entreprises notamment. Il y a aussi des spécificités communes entre Laon et Reims comme l’agroalimentaire. Laon va disposer du pôle national du pôle de compétitivité agroressources sur la zone du Griffon. Reims espère installer un siège international autour de son propre pôle en faveur de la bioéconomie avec des projets phares comme la ferme 112.
en page 11
> Université. Les étudiants inquiets pour leurs aides.
L'UNION
du 10/11/2016
Selon la fédération Intercampus, l’organisation étudiante de Reims, les aides d’urgence accordées aux étudiants boursiers en difficulté sont menacées dans le cadre de l’uniformisation des dispositifs entrepris par la Région Grand Est. Explications et réactions.
en page 6
> La Semcha, accélératrice du développement économique de Châlons-en-Champagne.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7680 du 07/11/2016
La société d’économie mixte de Châlons porte et accompagne des projets pour développer l’attractivité de l’agglomération et apporter un nouveau souffle au centre-ville. La Semcha table sur près de 12 M€ d’investissements entre 2015 et 2017 et définit trois axes de développement. Premièrement elle investit ou accompagne des projets, comme le ThincLab, deuxièmement elle intervient dans la réhabilitation de l’hôtel de la Haute-Mère-Dieu où elle propose des logements ou des cabines de standing, le troisième axe concerne la redynamisation de centre-ville. > Un nouveau souffle pour le centre-ville. > Le pari des énergies renouvelables. > Ingénierie territoriale.
en page 13
> Le mois de l’ESS propose d’entreprendre autrement.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7680 du 07/11/2016
86 événements vont permettre de mieux comprendre l’économie sociale et solidaire (ESS) en novembre dans toute la Champagne-Ardenne. Le Lancement du mois de l’économie a eu lieu à La Chapelle-Saint-Luc dans l’Aube où une « maison de l’ESS » a été installée. Les porteurs de projet y sont accompagnés dans leurs démarches. Le mois de l’économie solidaire a pour but de faire connaître les spécificités de l’entreprenariat à travers 86 événements. Plus d’informations sur www.lemois-ess.org.
en page 2
> La différence entre alternance et apprentissage.
L'UNION ECONOMIE
du 08/11/2016
L’alternance permet d’allier études et mises en pratique en entreprise. Plébiscitée à la fois par les jeunes et les entreprises, elle permet de s’insérer rapidement dans la vie active. Le contrat d’apprentissage vise avant tout l’acquisition d’un diplôme d’enseignement professionnel ou technologique.
en page XI
> La formation pour changer de vie
L'UNION ECONOMIE
du 08/11/2016
Lancé en février 2016 par la Région Grand Est et soutenu par l’Etat et Pôle emploi, le « Plan 500 000 formations dans la Marne » vise à être « un outil opérationnel de lutte contre le chômage et de développement de l’emploi ». L’action consiste à proposer 25 000 places de formations supplémentaires afin de s’adapter au mieux aux besoins des entreprises.
en page IX
> Un bus pour faire buzzer la création d’entreprise.
L'UNION ECONOMIE
du 08/11/2016
Le Créabus de la BGE Grand Est rencontre ceux qui ont envie de se lancer dans la création ou la reprise d’entreprise. Pour Pierre Georgin, vice-président de Reims Métropole et entrepreneur : « Quand on cherche à se mettre à son compte, on n’ose pas toujours franchir la porte de la chambre de commerce… ».
en page II
> L'Aube a un pied en Chine.
L'EST ECLAIR
du 08/11/2016
Le spécialiste de l'accompagnement français, Optiva Darna, et un bâtisseur chinois, CFLD China, ont signé un accord pour faire émerger des start-up franco-chinoises. Le président du conseil départemental de l'Aube, Biogaz Valley et l'entreprise Levisys ont présenté leurs atouts lors de cette signature.
en page III
> Une dizaine d’universités en difficulté financière.
LES ECHOS
du 07/11/2016
Neuf universités sont concernées : Marne-la-Vallée, Pau, Reims, Toulouse III, Artois, Bretagne Sud, Limoges, Lyon III et Orléans. Les causes sont multiples : hausse de la masse salariale, afflux d’étudiants ou mauvaise gestion. A Reims, où le déficit était de 1,7 million d’euros fin 2015, la direction de l’université va réduire le nombre d’options en licence, sans toucher au nombre d’heures ou de diplômes. Les universités devraient se voir octroyer 200 000 à 3 millions d’euros en plus, au prorata du nombre d’étudiants supplémentaires qu’elles ont accueillies depuis trois ans.
en page 7
> Informatique. Les hackers, tous des criminels ?
L'EST ECLAIR
du 06/11/2016
Avec des gendarmes spécialisés et une formation en cybersécurité, l'Aube est à la pointe de la criminalité en ligne. Mais parmi les hackers, beaucoup n'ont pas d'intentions malveillantes.
> "Tous les jours des entreprises sont ciblées".
> 3 questions à Reza Elgedai, responsable du mastère spécialisé en cybersécurité à l'UTT : "Connaître les systèmes pour mieux les sécuriser".

en page 2
> Formation. Un parcours sur mesure.
L'EST ECLAIR
du 05/11/2016
Qui a dit que l'Education nationale et les entreprises n'arrivaient pas à travailler de concert ? C'est ce que fait l'entreprise 3 Média, centre de contacts à Pont-Sainte-Marie, en proposant à une dizaine de jeunes de passer une mention complémentaire de niveau Bac + 1 en relation clientèle à partir de janvier. Journée portes ouvertes le 15 novembre dans les locaux de l'entreprise. Renseignements au 03 25 45 46 50 - recrutement@3-media.fr
en page 6
> Marne. La fibre déployée entre 2019 et 2025.
L'UNION
du 04/11/2016
Le Conseil départemental de la Marne va adopter aujourd’hui, 4 novembre 2016, les modalités de l’accord avec la région Grand Est en matière de déploiement du très haut débit numérique dans la Marne. La région Grand Est va déployer au total 900 000 prises fibre dans sept départements, un investissement de 1,3 milliard d’euros. Explications.
en page 6
Grande région Est
> Nouvelle politique agricole régionale.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
Le Conseil régional a présenté les axes et les premiers plans d’actions de la politique agricole régionale. Un plan d’urgence de 5 millions d’euros est mis en place pour aider les exploitations à gérer la crise. Pour améliorer la compétitivité, près de 1 000 projets d’exploitations seront accompagnés en 2016, grâce à un effort financier de la Région qui va atteindre plus de 10 M€. Quatre comités sont créés : productions spécialisées, élevage-viande, grandes cultures, viticulture. La région Grand Est se compose de 3 millions d’hectares de surface agricole et génère directement plus de 8 milliards d’euros de chiffres d’affaires, soit près de 15 % du niveau national.
en page 12
> La dette du Grand Est condamnée au mieux à la stabilisation.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
Le Ceser vient de finaliser une étude 2009-2015 portant sur l’analyse des finances des trois anciennes Régions et de l’actuel Grand Est. L’étude révèle deux évolutions majeures sur ces sept exercices : la baisse de la part forfaitaire de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) et la réforme du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage. L’analyse montre des recettes en baisse et des dépenses en hausse ainsi qu’un encours de la dette supérieur au budget.
en page 12
> Le Grand Est leader de la formation professionnelle.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
Le Grand Est a été, le 28 mars dernier, la première région à avoir contracté avec l’Etat sur le plan 500 000 formations. Elle est, dans ce bilan d’étape sur six mois, la première en termes de résultats pour la progression des entrées en formation des chômeurs (+67 %). Maintenir l’offre régionale et doubler le nombre de places en formation, porter une attention particulière en direction des chômeurs de longue durée et des demandeurs peu ou pas qualifiés et ouvrir les formations aux nouveaux métiers, telles sont les axes de l’accord signé en juillet entre Pôle emploi et la Région. Le Grand Est a mis en place 45 000 postes de formation sur les 400 000 enregistrés en France, soit plus de 11 %. Sur le milliard d’euros annoncé au niveau national, le Grand Est reçoit 75 M€, répartis entre Pôle emploi et le Conseil régional. > Plus de 5 400 formations dans la Marne. L’entreprise ARL Concept illustre l’efficacité de la formation préalable à l’embauche.
en page 11
Entreprises à la Une
> Douzy - Trois éventuels repreneurs pour la société Jointec.
L'ARDENNAIS
du 09/11/2016
Jean-Claude Pécheux, gérant de la société douzynoise Jointec, spécialisée dans la fabrication d’aquabikes (vélos de piscine) et de matériel de levage pour personnes handicapées, a annoncé le 8 novembre avoir trois candidats potentiels à la reprise de sa société, placée jeudi dernier en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Sedan (déficit de 50.000€). Les huit salariés sont au chômage partiel depuis plusieurs mois.
en page 22
> Informatique – Les ordinateurs ont désormais un mécano.
L'ARDENNAIS
du 09/11/2016
Passionné d’informatique depuis son plus jeune âge, Gérald Guérin a récemment décidé d’en faire son métier : il a ouvert un atelier de dépannage informatique, au premier étage de sa maison (impasse Jacquemart) à Revin. « Je voulais apporter un service de proximité que les gens n’ont pas à Revin », explique-t-il. En effet, jusqu’à présent il fallait se déplacer jusqu’à Charleville-Mézières pour faire réparer son PC.
en page 17
> Nouveau Leclerc et des emplois à la clé.
L'UNION REIMS
du 09/11/2016
Un nouveau supermarché Leclerc de 2 495 m2, contre 800 m2 jusqu’à présent, ouvrira à Jonchery-sur-Vesle au printemps 2017, avec la création d’un drive et d’une vingtaine d’emplois.
en page 19
> MuséeHome : l’art au bureau.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7680 du 08/11/2016
En février 2016, Florian Corbier a créé à Reims MuséeHome, son entreprise de location d’œuvres d’art d’artistes régionaux. Il vise plus particulièrement le marché des professionnels désireux de décorer leurs locaux et soutient ainsi les créateurs du territoire. MuséeHome a été primée lors du prix Pépite Tremplin 2015 et était finaliste du concours Docteurs-entrepreneurs 2016 au niveau national. L’entreprise a par ailleurs obtenu une bourse French Tech de Bpifrance en juin 2016.
en page 6
> Cryptage de données : MDK détient la clé de toutes les solutions.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7680 du 08/11/2016
Après avoir lancé en 2015 un service de clé USB sécurisée permettant de sauvegarder des données dans un cloud, la société MDK Solutions propose la Kryptkey, un autre modèle de clé USB de chiffrement automatique pour conquérir le marché du grand public. En juin 2016, l’entreprise s’est installée dans les locaux du #58 à Reims.
en page 5
> Spie achète le britannique TriosGroup.
LE MONDE
du 08/11/2016
Lundi 7 novembre, le groupe français d’ingénierie électrique Spie a annoncé l’acquisition de TriosGroup, une entreprise britannique active dans les services liés aux installations et à l’immobilier. Cette société emploie 690 salariés pour un CA annuel de plus de 67 millions d’euros.
en page 5
> Buzancy – Leader du hangar agricole en kit.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 08/11/2016
Le site internet de la PME Screb, première entreprise de fabrication française de hangar en kit gérée par Alexandre et Charles Dont, permet aux agriculteurs du monde entier de concevoir leurs bâtiments agricoles. Il faut compter entre 2 et 3 mois pour être livré. L’entreprise de 32 salariés, réalise déjà un tiers de son CA (16,5 millions d’euros en 2015/2016) à l’exportation. Les dirigeants ont récemment engagé une diversification vers les abris pour les particuliers et les collectivités.
en page III
> Transformation numérique. Faurecia, usine digitale à l’échelle mondiale.
Supplément de L'Usine Nouvelle N°3490
du 03/11/2016
L’équipementier automobile (implantations dans les Ardennes) s’est donné cinq ans pour déployer douze technologies de « digital manufacturing » à l’ensemble de ses usines, 300 dans le monde, entre 2016 et 2020. Le groupe a pris conscience en 2014 du virage du digital, mais Faurecia ne s’est pas engagé dans cette transformation par phénomène de mode. Il a fallu démontrer que le numérique est un facteur d’accélération au service de la qualité. > A chaque métier son tableau de bord. > De nouveaux échanges avec les clients. > Interview de David Degrange directeur du projet Digital.
en page 15-17
> La RSE, levier de la performance de Provexi.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/11/2016
La PME auboise Provexi fera part de son expérience à l'occasion de la Journée régionale de l'environnement et du développement durable, le 15 novembre à Troyes. Elle a obtenu fin 2015 le label Lucie, qui reconnaît son engagement dans la démarche de responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE).
en page 4
> Les Urano père et fils bâtisseurs d’Amazon.
L'ARDENNAIS
du 05/01/2016
L’entreprise Ardennaise Urano a été désignée pour construire près d’Amiens la plateforme géante d’Amazon, le groupe américain spécialisé dans le e-commerce.
en page 4-5
> Duguit Technologies, une usine familiale qui embauche.
L'UNION EPERNAY
du 07/11/2016
Duguit Technologies à Epernay compte aujourd’hui une cinquantaine de salariés. L’entreprise, qui décline son activité via les marques Champagel (leader mondial de la congélation des cols de bouteille) et Allians Robotics (expert en robotique et manutention de bouteilles en verre), continue de rechercher de nouveaux collaborateurs.
en page 9
> Le dossier de l’amiante ressort chez Valéo.
L'UNION REIMS
du 05/11/2016
Le 16 novembre 2016, le Tribunal administratif de Châlons étudiera une nouvelle requête déposée par des salariés de Valéo Reims pour faire reconnaître leur exposition à l’amiante. Si l’établissement est reconnu comme amianté, ce sont 50 salariés rémois supplémentaires qui pourraient bénéficier d’un départ anticipé.
en page 7
> Le réseau Locavor s’installe dans la Marne.
L'UNION EPERNAY
du 05/11/2016
Un nouveau point de distribution de produits locaux référencés sur le site internet Locavor s’ouvre au sud d’Épernay : 23 producteurs et artisans sont déjà inscrits.
en page 7
> Une nouveauté chez Brachet : la machine à lustrer les bouteilles.
CHAMP'ECO
du 07/11/2016
Implantée à Bouzy près d’Epernay et spécialisée dans les machines pour le Champagne, les vins effervescents et tranquilles, l’entreprise Brachet a conçu une machine à lustrer les bouteilles. Une nouveauté qu’elle a présentée tout récemment lors du Salon Viti-Vini 2016.
en page
> Warcq - Le futur Leclerc fait peur.
L'ARDENNAIS
du 04/11/2016
Le projet d’ouverture d’un hypermarché Leclerc à Warcq, à l’horizon 2020, a provoqué de nombreuses réactions dans les milieux économiques et politiques. « Rajouter du mètre carré, ça va forcément faire perdre du chiffre d’affaires à Cora, à Carrefour et aux commerçants de centre-ville », Cédric Thomas, président des Vitrines de Charleville-Mézières. « S’il y avait une grande surface alimentaire, on ne le verrait pas forcément d’un œil très réjoui ! », Patrick Fostier, vice-président de l’agglomération.
en page 12
> Éteignières – Le chauffage des serres inauguré.
L'ARDENNAIS
du 04/11/2016
C’est une première dans le département. Les serres exploitées par l’entreprise d’insertion « Les maraîchers d’Arduina » ont été dotées d’un système de chauffage utilisant un réseau de tuyaux souterrains. C’est une eau chauffée par le refroidissement de l’unité de méthanisation du site d’enfouissement des déchets qui s’écoule dans ces tuyaux. La production de fruits et légumes est donc possible toute l’année. (Texte intégral)
en page 2
International
> Made in France. Produire au Pays autrement.
L'USINE NOUVELLE
n° 3490 du 03/11/2016
En quête d’un nouveau souffle, l’industrie française se remet à investir et produit autrement. Dans ce dossier, découvrez comment des entreprises centenaires et des start-up tirent parti des opportunités actuelles. > Cette French Fab qui fait rêver. > Diagnostic, petite forme. > Le nouveau logiciel du made in France. > L’industrie, c’est vendre une idée à grande échelle. > La France néglige les métaux critiques. > Adidas revient au made in Germany.
en page 37
> Les industriels se pressent au CES.
L'USINE NOUVELLE
n° 3490 du 03/11/2016
On n’arrête plus la french tech ! La France sera présente en force au Consumer Electronic Show de Las Vegas, la grand-messe de l’électronique, du 5 au 8 janvier. La progression spectaculaire de la participation des sociétés françaises observée ces dernières années se confirme. Elles sont déjà 219 à avoir réservé leur stand pour l’événement, soir 130 de plus que l’an passé à la même période. Et 46 produits de 25 d’entre elles seront récompensés par le salon. Un record. Aux côtés des start-up, les industriels français seront également plus nombreux qu’en 2016. Engie, Legrand et La Poste seront rejoints par Air liquide et EDF. Les patrons d’Orange et de Renault-Nissan feront partis du programme de conférences. D’autres grands groupes français devraient aussi bientôt se rendre au CES. (Texte intégral).
en page 24
Juridique et fiscal
> Environnement : les aides fiscales jugées inefficaces.
LES ECHOS
du 09/11/2016
La cour des comptes a fait le bilan des dépenses fiscales en faveur du développement durable. Du crédit d’impôts pour la rénovation au éco-prêt à taux zéro ou les diverses exonérations types TICFE, TICPE, etc., tout a été passé au crible. Première critique, les dispositifs sont trop nombreux. Le bilan est mitigé et les magistrats doutent de l’efficacité de ces aides. La Cour des comptes appelle l’Ademe et le Commissariat général au développement durable à lancer une évaluation globale des politiques en faveur du développement durable et à en assurer un meilleur suivi.
en page 02
> Surendettement et charges sociales personnelles.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
Les dettes de cotisations sociales personnelles d'un gérant majoritaire de SARL peuvent-elles être effacées dans le cadre du traitement de sa situation de surendettement ? Au regard du droit des procédures collectives, il n'est pas considéré comme exerçant une activité professionnelle indépendante. Il ne peut donc pas être mis en redressement judiciaire mais peut bénéficier de la procédure de traitement des situations de surendettement des particuliers. Explications.
en page 16
> Dossier - Vendre son entreprise : combien ça coûte ?
LES ECHOS
du 04/11/2016
Le coût fiscal d'une transmission ou d'une vente d'entreprise peut s'avérer très élevé si l'opération n'est pas préparée en amont. > Optimisez en anticipant. > Le régime spécifique des dirigeants partant à la retraite. > L'effet de levier du démembrement de propriété. > La tactique du report d'imposition. > Le pacte Dutreil : la voie royale pour transmettre à moindres frais. > La donation avant cession : une stratégie efficace pour les plus-values.
en page 37
Marketing et Stratégie
> « Crowdfunding » : les nouvelles règles pour investir.
LES ECHOS
du 10/11/2016
Le gouvernement vient d’assouplir les conditions du recours au financement participatif. Désormais les particuliers peuvent plus facilement investir dans les PME et TPE. > Quelles sont les différentes formes de « crowdfunding » ? > Quels montants investir ? > Combien cela peut-il rapporter ? > Dans quelles entreprises investir ? > A quelle fiscalité est-on soumis ?
en page 37
> Prêt participatif : financer plus rapidement l’immatériel.
Les Echos Sociétés
du 10/11/2016
Le « crowdlending » séduit de plus en plus les TPE : une réponse rapide de la plateforme, des procédures de sélection plus « light », pas de garantie, pas de caution, pas d’hypothèque, moins de tâches administratives, etc. Exposer sa demande de financement sur une plateforme permet de gagner des clients, les investisseurs particuliers se transforment en consommateurs et deviennent de véritables ambassadeurs de la marque.
en page 1
> Jusqu’où automatiser son entrepôt ?
L'USINE NOUVELLE
n° 3490 du 03/11/2016
Les Français sont plus en retard face à l’automatisation des entrepôts que leurs voisins belges et allemands. Les arguments : un montant élevé des investissements et une perte de souplesse. Il faut déterminer les limites et prendre en compte l’évolution des volumes et de l’ensemble de la chaîne logistique. Le calcul du retour sur investissement doit inclure les opportunités générées pour l’entreprise. 1. Bien évaluer la fonction de son entrepôt. 2. Etre cohérant avec la stratégie. 3. Identifier les fonctions à gisement de valeurs. 4. Raisonner au-delà de l’entrepôt.
en page 62
> Comment transformer ses actionnaires en alliés.
Les Echos business
du 07/11/2016
Les sociétés cherchent à bien soigner les relations avec leurs investisseurs. Quatre conseils à l'attention des émetteurs pour éviter d'essuyer un revers de leurs investisseurs : recourir aux TPI, réaliser des enquêtes de perception, associer les institutionnels, sans oublier les individuels.
en page 1
Numérique
> Paris proche de ravir à Londres le titre de capital des start-up.
LES ECHOS
du 10/11/2016
Les capitaux investis dans la French Tech atteignent 857 millions de dollars au troisième trimestre. La France mobilise désormais presque autant que le Royaume-Uni et devance largement l’Allemagne. La France connaît une hausse de 71 % des investissements dans les start-up, par rapport à 2015. Les régions ont aussi contribué à ce phénomène avec, entre autre, Octo Technology, BlaBlaCar ou Zenly. La Banque d’investissement tient aussi un rôle dans ce succès.
en page 31
> Les Français veulent des candidats à la présidentielle proche des start-up.
LES ECHOS
du 09/11/2016
Selon un sondage Ifop Fiducial, les futurs candidats à la présidentielle devraient se rapprocher des jeunes créateurs d’entreprise. Les citoyens interrogés ont confiance à 68 % dans les chefs d’entreprise, loin devant les sénateurs et députés à 17 %. « Les Français exigent qu’un rôle plus important soit accordé aux entrepreneurs en politique ».
en page 25
Produits et marchés
> Le plan de RTE pour éviter la grande panne cet hiver.
Le Monde Économie & Entreprise
du 09/11/2016
L’hiver s’annonce extrêmement tendu en matière électrique en France, pour la première fois depuis des années. Des mesures exceptionnelles vont être mises en place pour compenser l’arrêt d’un nombre record de centrales (près d’un tiers des réacteurs nucléaires est à l’arrêt). Mais s’il fait vraiment froid, ces mesures risquent de ne pas suffire ; des coupures ne sont donc pas exclues, notamment début décembre et en janvier, selon RTE, la filiale d’EDF gestionnaire de 100.000km de lignes à haute tension, qui suit l’équilibre de production-consommation dans l’Hexagone.
en page 4
> Renault recrute à nouveau dans l’Hexagone, mais ses effectifs restent contraints.
LES ECHOS
du 07/11/2016
La direction a indiqué sa volonté de recruter 3 000 salariés en CDI dans l’Hexagone entre 2017 et 2019. Ce volume sera complété par 6 000 contrats jeunes, alternants et stagiaires. Ces recrutements s’ajoutent à 3 000 embauches en CDI déjà annoncées depuis 2015. Cela ne signifie pas nécessairement une remontée des effectifs car en face de ces embauches il y a des départs naturels et le groupe affiche encore une pyramide des âges élevée. Les usines françaises de Renault devraient assembler plus de 750 000 véhicules cette année, contre 510 000 en 2012.
en page 18
> Le prix du tabac va grimper avec la marge des buralistes.
LES ECHOS
du 07/11/2016
Le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, a annoncé vendredi 4 novembre au congrès de la profession que leur remise nette allait passer de 6,9 % du prix de vente public à 8 % en cinq ans.
en page 2
Ressources humaines
> Interview d’Alain Dehaze, PDG monde d’Addeco.
LES ECHOS
du 09/11/2016
Parmi les dix premiers employeurs mondiaux privés, le groupe suisse fait sa révolution digitale, « pour décrypter le marché de l’emploi, nous nous appuyons sur des algorithmes ». Il pousse le développement de l’alternance, qui est, selon lui, encore considéré comme une voie de garage en France alors qu’il mène jusqu’à l’université dans d’autres pays. En Europe le taux de chômage des jeunes est le double de celui du pays sauf dans les pays ou l’apprentissage est très utilisé comme en Allemagne, en Autriche ou en Finlande.
en page 20
Tendances économiques
> Trop nombreux, obsolètes, les parcs d’activités doivent faire le ménage.
LES ECHOS
du 09/11/2016
En France on ne dénombre pas moins de 32 000 zones d’activités économiques. Les intercommunalités prennent les commandes au 1er janvier 2017 et devront assurer leur requalification. En perte de croissance et vieillissantes ces zones d’activités doivent être requalifiées avant de devenir des friches.
en page 26
> Les industriels très prudents pour 2017.
LES ECHOS
du 09/11/2016
L’Insee a publié mardi 8 novembre 2016 les intentions des chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière. Ils ne prévoient pas d’accroître leurs investissements l’an prochain, après les avoir augmentés de 5 % cette année. Ils ont profité des conditions de crédit favorable pour booster leurs investissements mais n’ont pas l’intention d’investir en 2017. Or le gouvernement tablait sur une hausse de l’investissement de 3,5 % par les entreprises pour assurer une croissance à 1,5 % du PIB.
en page 03
> La chimie française se dit prête à créer 60.000 emplois en quinze ans.
Le Monde Économie & Entreprise
du 09/11/2016
Malgré la grève de raffinerie au printemps, l’industrie chimique française s’apprête à boucler sa quatrième année consécutive de croissance. Les industriels estiment même pouvoir relancer l’emploi, pour peu que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires. Leurs estimations se basent sur une étude à l’horizon 2030 réalisée par le cabinet d’Advancy, publiée le 8 novembre.
en page 3
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous