Sélection du 28/10/2016 au 03/11/2016
A retenir
> Zoom sur...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 03/11/2016
L’exposition « Bienvenue chez Ardennes de France » a commencé le 29 octobre à la vitrine du conseil départemental, place Ducale (entrée libre). Conçue conjointement par l’agence de développement touristique, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) et la Chambre d’Agriculture, l’exposition valorise les produits et le savoir-faire ardennais jusqu’au 27 novembre. Renseignements : 03 24 56 06 08.
en page
Dans les CCI
> Salon Expert'in. Tifanette, de Dierrey-Saint-Julien, coup de coeur de l'Export.
L'EST ECLAIR
du 01/11/2016
Lors du salon Expert'in, organisé par les CCI de Champagne-Ardenne à Reims, l'entreprise auboise Tifanette a décroché le prix coup de coeur Perform'Export. Elle est spécialisée dans le commerce de gros en fruits et légumes frais et exporte 80 % de ses produits vers une dizaine de pays.
en page IV
Economie régionale
> Dans l’éolien, l’emploi ce n’est pas du vent.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 02/11/2016
L’installation et la maintenance des éoliennes dans le Grand Est, première région française du secteur, profite aux entreprises locales. L’entreprise Net-Wind installée à Châlons, spécialiste dans la maintenance préventive et curative des éoliennes, a triplé ses effectifs. Elle a décidé d’accompagner son développement d’une véritable politique de formation, en partenariat avec les licences professionnelles de l’IUT de Châlons ainsi qu’avec le lycée Bazin de Charleville-Mézières. L’entreprise a recours à des stagiaires et des jeunes en alternance, qui ont vocation à être embauchés en CDI. Après avoir réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros en 2014 et 3 millions d’euros en 2015, Net-Wind vise 4 millions d’euros en 2016.
en page 8
> Saint-Dizier – Yanmar se dote d’un nouveau site.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8133 du 01/11/2016
Ce site moderne est destiné à son service après-vente et lui permettra de se développer en Europe. D’une surface de 5 200 m², le bâtiment bénéficie également d’une zone d’essais en plein air de 2 000 m². 40 personnes y travaillent pour traiter 200 commandes par jour. Il s’agit également d’un site de formation technique puisque chaque année environ 300 personnes y sont formées. Afin de renforcer sa présence sur le marché européen, Yanmar a racheté cet été la société allemande Terex Construction Equipment.
en page 5
> Énergie – Démocratiser les méthaniseurs dans les Ardennes.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 01/11/2016
La société Métha’ventures s’est installée cette année dans les Ardennes, au sein du pôle d’entreprises de Signy-L’Abbaye, et veut aider les agriculteurs à rattraper leur retard en matière de méthanisation, notamment par rapport aux allemands. Pour cela, elle défend des modèles de méthaniseurs adaptés aux exploitations françaises de tailles petite et moyenne, adaptés à la transformation d’intrants variés, sur un marché où la majorité des machines sont faites pour les grosses exploitations de type allemand. Conscients de l’obstacle financier pour les agriculteurs, le fondateur de Métha’ventures et ses partenaires ont lancé Métha’invest, une structure de portage financier des investissements qui évite l’engagement des exploitants.
en page II
> Saint-Dizier – Yto dévoile son plan quiquennal.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8129 du 28/10/2016
Reprise en 2011 par le groupe chinois Yto, l’ancienne usine McCormick a reçu le 27 octobre la visite du président du groupe venu spécialement à Saint-Dizier pour présenter le plan quinquennal de développement. Ce plan prévoit un doublement de la production de transmissions, qui devrait passer en cinq ans de 500 à 1 000 pièces par an, ainsi qu’une augmentation de la production annuelle de boîtes de vitesse, qui passera de 6 000 à 10 000 pièces. Une nouvelle transmission pourrait être développée et la création d’une ligne de montage n’est pas abandonnée. Encore en perte, le groupe espère revenir à l’équilibre en 2017.
en page 6
> Commerce. Tout le centre-ville sans bouger de chez soi.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 03/11/2016
En 2017, le commerce châlonnais va évoluer. La Ville souhaite mettre en place un site web où les clients pourront retrouver toute l'offre des boutiques participantes. Ludovic Chassignieux, adjoint au Commerce déclare "Le but premier de ce projet est d'encourager le flux de clients dans les boutiques". Explications.
en page 11
> Charleville-Mézières – Économie – Le projet géant de Leclerc à Warcq.
L'ARDENNAIS
du 03/11/2016
Pascal Henry, déjà patron de deux hypermarchés Leclerc à Meaux (Seine-et-Marne) a confirmé le 2 novembre la création d’un nouvel hypermarché à Warcq. Il surfe sur trois atouts : les futurs aménagements routiers (A304 et barreau de raccordement), l’absence d’hyper sur ce secteur et les prix relativement élevés des principaux concurrents (Cora et Carrefour). Il reste des études à mener (environnementale, sismique, etc.) et un permis de construire à obtenir, mais l’ouverture est programmée en 2020. Le projet coutera environ 23M€, mais devrait permettre de créer 200 emplois.
en page 7
> J-15 pour le Salon des vins.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 460 du 28/10/2016
Plus de 37 000 visiteurs sont attendus à la 24ème édition du Salon des vins des vignerons indépendants qui se déroulera du 11 au 14 novembre 2016 au Parc des expositions de Reims. Plus de 300 vignerons et près de 50 exposants des métiers de bouche seront présents.
en page 2
> La Champagne veut passer la barre du million d’œnotouristes d’ici à 5 ans.
LES ECHOS
du 03/11/2016
Défendre le champagne et promouvoir la Champagne sont les deux objectifs de la marque territoriale baptisée « La Champagne, Refined Art de Vivre », déposée par la région Grand Est et le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC). Ce concept s’inscrit dans l’objectif que s’est fixé le territoire de doubler la fréquentation touristique et de rattraper le retard de fréquentation des caves par rapport à Bordeaux. Pour les professionnels, le défi est de capitaliser sur la notoriété et l’image de l’appellation. Sur le terrain, plusieurs initiatives ont déjà vu le jour. Il y a deux ans, la coopérative Cogevi a créé à Ay la Cité du champagne. La maison de Champagne de Venoge a acquis l’hôtel Gallice pour y aménager un appartement, quatre suites et un bar de dégustation.
en page 26
> Tourisme. Paris qui pleure, Reims qui rit.
L'UNION REIMS
du 30/10/2016
L’Office de tourisme de l’agglomération rémoise a enregistré une augmentation de sa fréquentation en juillet et en août 2016. « Plus 10 % de visiteurs en juillet, plus 15 % en août par rapport à l’an dernier », selon le directeur Philippe Verger. Ces bons résultats peuvent s’expliquer notamment par le report de la clientèle de Paris pour des raisons de sécurité, l’implantation de l’office de tourisme dans ses nouveaux locaux, l’inscription récente des « Coteaux, maisons et caves de Champagne », les retombées du Reims city pass.
en page 7
> Intelligence artificielle : l’URCA à la pointe.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
L’URCA (Université de Reims Champagne-Ardenne), soutenue par Reims Métropole, compte faire du Centre de Calcul Romeo la plaque tournante de l’intelligence artificielle et mettre le super-calculateur Roméo au service des industriels et ainsi renforcer l’attractivité territoriale.
en page 4
> Sainte-Ménehould veut créer un pôle national dédié à la couleur.
L'UNION ECONOMIE
du 01/11/2016
La cité argonnaise annonce la création d’un centre de ressources et incubateur d’envergure nationale dédié à la couleur, au service des chercheurs, des industriels ou des artisans. Elle espère trouver un nouveau développement autour de ce sujet vaste, pluridisciplinaire et complexe, présent dans de nombreux domaines d’activité : le textile, la cosmétique, l’emballage, le design, l’agroalimentaire… Le mode économique semble déjà sensible à l’initiative. Des sociétés ménéhildiennes ont déjà fait part de leurs problématiques liées à la couleur. Aluminium Ferri, par exemple, a besoin d’une constance dans l’imprégnation des couleurs qu’elle applique sur les poignées et profilés haut de gamme qu’elle produit. Le premier occupant d’Iris (institut de recherche et d’innovation de Sainte-Ménehould) sera 5i Conseil, un centre de formation dédié aux arts graphiques et aux emballages. Iris sera gérée par une association. Le pôle couleur a aussi l’appui de la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne, la CCI et de la CGPME.
en page III
> Ardennes - Emploi – Quatre-vingts postes de cadres cherchent toujours preneurs.
L'ARDENNAIS
du 31/10/2016
Actuellement, 700 offres d’emploi de cadres sont à pourvoir en Champagne-Ardenne, dont 80 pour les Ardennes. Pour aider les sociétés locales à recruter, la pépinière d’entreprises du Val de Vence organise vendredi 4 novembre un séminaire qui a pour thème : « La construction de l’image de marque de l’entreprise ».
en page 4
> Débat avec les banquiers de l'Aube. "Côté banque, le robinet est ouvert".
L'EST ECLAIR
du 01/11/2016
Après avoir rencontré les élus, c'est désormais devant les banquiers que les petites entreprises auboises (buralistes, chauffeurs de taxi, artisans du bâtiment, coiffeurs, pharmaciens, jeunes agriculteurs...) font front commun pour trouver des solutions à leurs difficultés.
en page IV
> Reims. Un Créathon pour imaginer une start-up.
L'UNION ECONOMIE
du 01/11/2016
Le nouveau lieu éphémère Quartier Libre accueillera, le week-end prochain, un Créathon, dont l’objectif est d’aider, pendant deux jours, des entrepreneurs à imaginer, conceptualiser et prototyper un projet de start-up tech. Cette initiative entre dans le cadre du SwitchUpChallenge qui soutient la création et l’innovation technologique au service de la société.
en page II
> Consommation. Visualisez la qualité de la couverture du réseau 4G à Reims.
L'UNION REIMS
du 02/11/2016
Selon la liste dressée par le gouvernement, aucune commune marnaise parmi les 237 référencées n’est située en « zones blanches », c’est-à-dire non couverte en téléphonie et internet mobile. Tour d’horizon de la couverture à Reims.
en page 8-9
> Chambre de métiers – Percée à la CGPME au niveau national.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 01/11/2016
Les listes « Fiers d’être artisans », affiliées notamment à la CGPME, ont remporté 26 des 74 chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) de France. Soit 35% du total contre 17% en 2010. Des listes « sans étiquettes » remportent, quant à elles, 11 chambres soit 14%. L’UPA perd donc de la vitesse en ne représentant désormais plus qu’une chambre sur deux. Elle se maintient toutefois de justesse dans l’Aisne et la Marne (même si la CGPME conteste l’élection) et a remporté le scrutin dans les Ardennes où les formations concurrentes ont formé une unique liste commune. (Texte Intégral)
en page II
> Champagne-Ardenne Business Club. Joseph Puzo : « Mettre en relation des chefs d’entreprise ».
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 460 du 28/10/2016
Interview de Joseph Puzo, PDG d’Axon’Cable à Montmirail et président du Champagne-Ardenne Business Club, le nouveau collectif de dirigeants d’entreprise.
en page 8
> Enseignement supérieur. L’œnologie rapproche l’URCA et l’Université Haute-Alsace.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 460 du 28/10/2016
A l’occasion des vendanges institutionnelles à Colmar, l’URCA et l’Université Haute-Alsace ont annoncé leur volonté de porter ensemble un projet universitaire dans le domaine de la vigne et du vin. La première action commune concernera le Diplôme national d’œnologie (DNO) délivré par l’URCA.
en page 7
> La Chapelle-Saint-Luc. Enfin un lieu pour faire du "business" de manière solidaire.
L'EST ECLAIR
du 28/10/2016
La Chapelle-Saint-Luc s'apprête à combler, ce soir, un manque dans le paysage économique aubois en dédiant un lieu à l'économie sociale et solidaire (ESS).
> 3 questions à Marc Blondeau, représentant départemental de la Chambre régionale de l'ESS : "Ce lieu va nous permettre d'être identifiés".

en page 11
> Troyes, une ville où il fait bon étudier.
L'EST ECLAIR
du 28/10/2016
La ville de Troyes se classe au 21e rang des villes où il fait bon étudier, selon le palmarès de L'Etudiant-EducPros, parmi 43 villes universitaires. Le classement se fait selon différents critères comme l'attractivité, l'emploi, la vie étudiante, le cadre de vie...
en page 11
Grande région Est
> Les aides aux étudiants varient d’une région à l’autre.
L'UNION
du 28/10/2016
Plusieurs dispositifs existent pour aider financièrement les étudiants à se déplacer sur le territoire ou à l’étranger. Mais ces aides ne sont pas les mêmes selon les régions... Mises en place par l’ex région Champagne-Ardenne, que deviendront-elles ? Seront-elles maintenues par le Grand Est ? Détails.
en page 3
Entreprises à la Une
> Manurégion s’ouvre de belles perspectives.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
L’entreprise rémoise Manurégion, spécialiste des portes sectionnelles et des équipements de quai, a déménagé son siège social et son agence rémoise dans de nouveaux locaux de 600 m2 rue Philippe, afin de poursuivre sa croissance. L’entreprise, qui s’est étendue à Roissy, Dijon, en Lorraine et à Sélestat en Alsace depuis début 2016, compte 85 collaborateurs et une vingtaine d’intérimaires. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 13 M€ en 2014, 14,4 M€ en 2015 et a pour objectif d’atteindre 16 M€ en 2016.
en page 6
> La Capsule fourmille d’idées.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7679 du 31/10/2016
L’espace de coworking rémois, hébergé dans les locaux de la CCI Reims-Epernay, dresse le bilan de la 1ère année de son bureau présidé par Christine Sejean. « Nous avons effectuée 96 animations (formations, apéro-entrepreneurs, conférences…) dont la Jelly Week, notre semaine du coworking, qui a réuni 390 visiteurs. Elles permettent aussi de nous faire connaître et d’accueillir des coworkers de manière exceptionnelle comme l’équipe de BlaBlaCar et diverses personnes de passage à Reims », explique Christine Sejean.
en page 5
> ITE Conception : de l’usinage à l’impression 3D.
CHAMP'ECO
du 03/11/2016
Spécialisée dans le domaine de la mécanique de précision, la conception et la fabrication d’équipements connexes aux effervescents, l’entreprise ITE Conception basée à Damery, repousse les limites de la fabrication grâce à sa récente acquisition d’imprimantes 3D.
en page
> Sun Deshy, une entreprise à la pointe de la déshydratation.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 31/10/2016
Située à Noirlieu, à une vingtaine de kilomètres de Sainte-Ménehould, Sun Deshy s’est imposée dans le domaine du pressage de la luzerne et de la pulpe de betteraves. Derrière ce nom à consonance britannique se cache la réunion de trois coopératives de déshydratation. L’entreprise compte plus de 900 agriculteurs adhérents et emploie plus de 130 personnes. Elle produit plus de 140 000 tonnes de luzernes déshydratées, 50 000 tonnes de pulpes de betteraves et propose également des granulés de bois pour le chauffage. Son chiffre d’affaires a atteint les 45 millions d’euros en 2015. Elle exporte ses productions à travers l’Europe mais aussi vers les Émirats Arabes Unis.
en page 14
> Saint-Martin-sur-le-Pré - Covi Camions et Bus investit mais peine à recruter.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 31/10/2016
Rachetée en 2014 par le groupe familial Coquidé, largement implanté dans les Hauts de France, l’entreprise connaît un nouvel envol. Spécialisée dans la vente d’utilitaires et de poids lourds de la marque Iveco et Fiat aux professionnels, l’entreprise propose désormais une branche bus Iveco. Les propriétaires viennent d’investir 500 000 euros sur le site et l’activité location a pu être développée. Le site compte également un service atelier et un magasin de pièces détachées. L’entreprise emploie 15 salariés sur le site de Châlons et 15 sur celui de Reims, elle réalise un chiffre d’affaires annuel de 16,7 millions d’euros.
en page 12
> Romilly-sur-Seine. Une boutique éphémère qui veut aussi fédérer les commerçants.
L'EST ECLAIR
du 02/11/2016
Les magasins éphémères ont le vent en poupe. Le premier du genre vient d'ouvrir, rue de La Boule-d'Or à Romilly-sur-Seine, une boutique de lingerie. Un concept encouragé par la municipalité et les commerçants.
en page 19
> Du bois torréfié pour le barbecue qui séduit les bonnes tables rémoises.
L'UNION REIMS
du 31/10/2016
Installée à Beaurieux, près de Fismes dans la Marne, depuis 2015, la société ADM Bois et Torréfaction, dirigée par Alexandre Di Marzo, est le seul producteur français de bois torréfié pour barbecue. L’entreprise, qui compte aujourd’hui 19 salariés, travaille en collaboration avec Charbonneaux Brabant de Reims pour la distribution.
en page 8
> La directrice générale de Pok distinguée.
L'EST ECLAIR
du 01/11/2016
Alexandra Grandpierre, directrice générale du fabricant de matériel de lutte contre l'incendie à Nogent-sur-Seine, est lauréate de bronze du Prix femme dirigeante à l'occasion de la 3e édition des Trophées "Les femmes de l'économie" du Grand Est.
en page 17
> Énergie - En route pour les 1.000 bornes pour Nexans à Donchery.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7678 du 24/10/2016
Nexans a décroché un marché important de bornes de recharges pour véhicules électriques pour Enedis (ex-ERDF). Les bornes sont donc fabriquées sur le site Nexans Power Accessories France à Donchery, qui embauche 200 salariés. La livraison des premières bornes pour Enedis a déjà commencé ; 50 bornes sont construites par jour dans l’entreprise ardennaise.
en page 7678
> 34 entreprises du Grand Est ont rendez-vous au salon Expoprotection.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 460 du 28/10/2016
34 entreprises du Grand Est seront présentes à la 26ème édition d’Expoprotection, le salon de la prévention et de la gestion des risques, du 7 au 9 novembre 2016 à Paris. La société rémoise Clic-It recevra le Trophée d’Argent 2016 pour sa solution brevetée d’assurage de sécurité pour les activités de hauteur.
en page 7
International
> Suez se réorganise en Chine pour muscler sa croissance.
LES ECHOS
du 02/11/2016
Suez, le géant de l’eau et des déchets, poursuit son choc de simplification. Après avoir unifié ses différentes marques l’an dernier pour imposer partout le nom de « Suez », il s’attaque à son organisation en Chine et à Taïwan. Il y dessert notamment en eau potable une vingtaine de millions d’habitants, contre 12 millions en France. Les diverses coentreprises de Suez en Chine, toutes activités confondues, représentent 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le français réunit ses activités chinoises au sein d’une société unique, en coentreprise avec son partenaire hong-kongais NWSH.
en page 15
> L’Europe et le Canada signent un accord de libre-échange historique.
LES ECHOS
du 31/10/2016
Le traité de libre-échange (Ceta) entre le Canada et l’Union européenne a été signé le 30 octobre à Bruxelles, après la levée des objections de la Wallonie. Le Ceta va permettre la suppression de 99 % des droits de douane entre l’Union européenne et le Canada, son douzième partenaire commercial. Le Canada ouvre ses marchés publics fédéraux, régionaux et municipaux aux firmes européennes et reconnaît juridiquement 145 indications géographiques protégées, dont 42 françaises.
en page 5
> Ces secteurs dans lesquels les entreprises françaises réussissent.
LES ECHOS
du 28/10/2016
Une étude, réalisée par le cabinet de consultants PwC, indique que les entreprises françaises spécialisées dans l’aérospatial, la communication, la santé et les technologies de l’information enregistrent des croissances supérieures à la moyenne de leur secteur. Sur les 247 entreprises étudiées, avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 Mrd€, se distinguent aussi les secteurs des biens de consommation, de la chimie ou encore du luxe.
en page 2
> Foires et salons France-Monde 2017.
LE MOCI
n° 2020/2021 du 27/10/2016
L'événementiel demeure une valeur sûre et indispensable au développement de nombreux secteurs. Les salons professionnels restent des lieux de rencontres business privilégiés pour les entreprises, leurs clients, leurs fournisseurs, leurs sous-traitants. Retrouvez les 4 443 rendez-vous d'affaires dans 120 pays et les 168 événements en France dans le numéro spécial du Moci.
en page
> Les Européens satisfaits de l’accord commercial avec la Corée du Sud.
LES ECHOS
du 02/11/2016
En juillet, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et la Corée du Sud a fêté ses cinq ans, le délai prévu pour la suppression des droits de douane sur près de 99 % des produits échangés entre les deux partenaires. D’un point de vue commercial, les résultats sont là : depuis 2011, les exportations européennes ont fait un bond de 55 %. Sur les huit premiers mois de 2016, l’Union a dégagé un excédent de 1,2 milliard d’euros avec son partenaire asiatique. La France a dégagé en 2015 son 8ème excédent sur ce marché.
en page 7
Juridique et fiscal
> Vente ou revendre à perte, mode d’emploi.
Les Echos sociétés
du 03/11/2016
De mauvais choix d’achats, un contexte économique difficile qui rend le client morose… quelle que soit la raison, un commerçant peut se retrouver avec du stock sur les bras. La revente à perte est encadrée par la loi. Elle sera considérée comme une pratique commerciale déloyale si le professionnel déroge à ces règles. Explications.
en page 1
> RSI : comprendre la méthode de calcul des cotisations.
Les Echos sociétés
du 31/10/2016
Le régime social des indépendants demeure l’organisme de protection sociale auprès duquel les artisans et les commerçants, mais aussi les professionnels libéraux pour leur assurance maladie-maternité, doivent obligatoirement s’affilier et régler leurs cotisations sociales. Quelle est l’assiette des cotisations ? Comment sont-elles calculées ? Rappel des règles applicables.
en page 1
Numérique
> Données personnelles : les nouvelles règles du jeu.
Les Echos business
du 31/10/2016
Les atteintes à la vie privée sont encadrées par la loi Lemaire et un récent règlement européen. Cinq étapes pour éviter la « datastrophe » : contacter la Cnil, désigner un DPO, ranger ses données, se faire certifier, surveiller les sous-traitants.
en page 1
> Les assureurs peinent à convaincre les PME en matière de cybersécurité.
Le Monde Économie & Entreprise
du 28/10/2016
En janvier 2016, une étude du cabinet PwC révélait que 52% des entreprises françaises envisageaient de souscrire une police d’assurance pour protéger leurs données confidentielles. Mais dix mois plus tard, rien n’a changé. Selon AXA, moins d’1% des TPE et à peine 5% des PME sont couvertes pour ces risques. Pourtant les intrusions se multiplient : elles ont progressé de 51% en France en 2015 contre 38% dans le monde.
en page 6
Produits et marchés
> Malt : le géant français Soufflet s’installe en Inde.
LES ECHOS
du 02/11/2016
Le groupe céréalier Soufflet vient de s’offrir, fin octobre, sa première malterie en Inde, avec Alwar, une société familiale d’une capacité de production de 18 000 tonnes. Le groupe table sur une croissance du marché indien de la bière de 5 % par an.
en page 19
> Primark accélère en France.
LES ECHOS
du 31/10/2016
Le discounter irlandais a ouvert son 9ème magasin à Lille, trois mois après son arrivée en France. Le modèle économique de la chaîne, qui totalise 320 magasins dans onze pays, pour un chiffre d’affaires de 7 milliards de livres en 2015, repose sur de très faibles marges, pratiquement aucune dépense en communication et surtout de très gros volumes. La société travaille sans intermédiaire et achète les matières premières au plus près du lieu de fabrication.
en page 17
Ressources humaines
> L’Etat et les régions ont moins financé la formation professionnelle.
LES ECHOS
du 03/11/2016
Les fonds de la formation professionnelle ont augmenté de 0,8 % en 2014, mais cette progression résulte de l’effort des entreprises, les contributions des régions et de l’Etat étant en retrait. L’Etat a ralenti son financement de 3,9 % et les conseils régionaux, qui ont cette compétence dans leur portefeuille, ont réduit de 1,7 %.
en page 4
Tendances économiques
> Chômage : les failles du cumul des revenus et des indemnités.
LES ECHOS
du 03/11/2016
Selon une étude du Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET), la proportion des demandeurs d’emploi concernés par l’activité réduite a triplé depuis le milieu des années 1990, et elle a augmenté de plus de 80 % depuis la crise en 2008. L’étude montre que l’activité réduite est bien plus souvent subie que voulue. Seuls 8 % des chômeurs qui cumulent travail et indemnisation trouvent un CDI.
en page 3
> Le plan Industrie du futur creuse son sillon dans les régions.
LES ECHOS
du 02/11/2016
Les initiatives se multiplient pour inciter les petits industriels à passer à l’usine numérique. Pour impliquer les PME, les promoteurs de l’Industrie du futur ont nommé treize ambassadeurs dans les régions, ce qui marque le poids grandissant accordé aux collectivités locales dans le dispositif. > Bpifrance veut pousser les PME françaises à se moderniser. La banque publique espère accorder 2,1 milliards d’euros de prêts Industrie du futur sur trois à cinq ans.
en page 24
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous