Sélection du 02/09/2016 au 08/09/2016
A retenir
> Zoom sur ...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 08/09/2016
Ça bouge en région :
> L'Andra a nommé un nouveau directeur pour le site Bure/Saudron Cigéo. La prise de fonction de Davis Mazoyer comme directeur du Centre de Meuse/Haute-Marne a lieu le 7 septembre.

> Bruno Arcadipane vient d’être élu président du Medef Grand Est, nouvelle organisation issue de la fusion des Medef Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine.

> Daniel Nabet quitte la région. Délégué régional Champagne-Ardenne d’Orange durant 7 ans, Daniel Nabet vient de prendre des fonctions similaires sur le territoire Ile-de-France Sud et Est. Il s’était investi comme élu à la CCI Reims-Epernay, membre du Ceser ou encore président de l’IUT de Reims.

en page
Economie régionale
> La bioéconomie a trouvé sa terre.
L'UNION ECONOMIE
du 06/09/2016
Le territoire champenois, grâce à son agriculture, ses outils de transformation et son effort de R&D, a un vrai rôle à jouer dans l’après-COP21 et la réduction des émissions.
en page VI
> Quand les médicaments servent à chauffer des logements.
L'UNION REIMS
du 06/09/2016
Les médicaments en surplus sont toujours repris par les pharmaciens et ils servent à produire de l’énergie. Les Champardennais sont de bons élèves : en 2015, ils ont rapporté en moyenne à leur pharmacien 233 grammes de médicaments par habitant alors que la moyenne nationale n’est que de 185.
en page 5
> La fréquentation de Vatry s’envole.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/09/2016
Le directeur de l’aéroport de Paris-Vatry, Stéphane Lafay, a dressé un premier bilan positif de la saison 2016, à la foire de Châlons : « en 2015, l’aéroport avait vu passer 80 000 passagers. Fin juillet, nous en étions déjà à 93 000. Il est plus que probable que nous dépasserons la barre symbolique des 100 000 voyageurs avant la fin de l’année. » Une augmentation que le dirigeant a attribuée à une diversification importante des destinations proposées. « Aujourd’hui, nous en proposons une vingtaine. En 2015, il n’y en avait que cinq ».
en page 6
> Charleville-Mézières – Commerce – Rimbaud, un businessman ignoré.
L'ARDENNAIS
du 02/09/2016
Dans la cité carolomacérienne, Arthur Rimbaud et le nom de ses œuvres sont associés à une douzaine d’enseignes, à des organismes publics et même à un festival. Le poète, originaire de Charleville-Mézières, engendre un véritable business. Selon certains commerces : « Cela attire beaucoup de touristes ». En revanche, sa maison natale et le cimetière dans lequel il repose sont mal signalés. D’ici la fin de l’année, la mairie devrait commencer à remédier à ce problème de signalisation, en créant un « parcours Rimbaud » pour valoriser certains lieux.
en page 7
> Reims. Début des Assises du produire en France aujourd’hui.
L'UNION
du 08/09/2016
La seconde édition des Assises du produire en France se déroule aujourd’hui 8 et demain 9 septembre 2016 au Centre des congrès de Reims. Une quinzaine de candidats à l’Elysée et une trentaine de dirigeants d’entreprises françaises débattront sur le thème « A l’heure des grands choix pour la France, quel avenir pour le patriotisme économique ».
en page 5
> Groupe ESC Troyes : prêts à porter haut les couleurs de l'école.
L'EST ECLAIR
du 08/09/2016
Les 580 nouveaux étudiants du Groupe ESC Troyes ont été accueillis par les discours de Didier Papaz, président du groupe, et Francis Bécard, directeur général de l'établissement : "Nous comptons sur vous pour être les ambassadeurs du territoire et de notre ville. Il va falloir être brillants, respectueux et tolérants".
Engagé dans une dynamique forte de développement, le groupe a pour objectif d'atteindre les 2500 étudiants d'ici à 5 ans, cela passera par la poursuite de "la transdisciplinarité et un partenariat renforcé avec les écoles d'ingénieurs, notamment dans la recherche" et l'ouverture du campus camerounais en octobre, dans les locaux du lycée français à Yaoundé.

en page 8
> Aube. Prestations sociales, travail illégal : la chasse aux fraudeurs.
L'EST ECLAIR
du 08/09/2016
Le comité opérationnel départemental anti-fraude de l'Aube a dressé son bilan 2015. Plus de 2,5 millions d'euros de fraudes aux prestations sociales ont été détectés. La lutte contre le travail illégal et les fraudes s'intensifie.
> Travail détaché : pourquoi un coup de collier est nécessaire.
> Travail détaché : un projet de réforme.
> Interview d'Olivier Caracotch, procureur de la République : "Celui qui fraude le fisc fraude potentiellement d'autres organismes".

en page 2
> Champagne : les vignerons en perte de vitesse.
LES ECHOS
du 07/09/2016
Les vignerons qui détiennent près de 90 % des vignes de la Champagne produisent de moins en moins de vin, et se contentent de la production de raisins. Selon Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons de la Champagne : « en huit ans, nous avons perdu 20 millions de bouteilles ». Le marché français est en régression constante au profit de l’exportation. Les 16 000 vignerons n’ont pas de volumes suffisants pour se lancer à grande échelle sur les marchés étrangers. Afin de trouver une nouvelle clientèle, les vignerons ont pris des initiatives telles que la création d’une boutique éphémère à Épernay du 14 juillet au 18 septembre et pendant les fêtes de fin d’année à Paris au Centre Beaubourg, et le développement des ventes sur Internet. L’objectif est de toucher une clientèle étrangère et de faire découvrir le champagne de vignerons.
en page 18
> Champagne. Les viticulteurs alsaciens invités au salon Viti-Vini.
L'UNION EPERNAY
du 07/09/2016
La 9ème édition du salon Viti-Vini, organisé par le Club des entrepreneurs champenois, se déroulera du 11 au 14 octobre 2016 au Millesium à Epernay. 186 entreprises présenteront leur savoir-faire. Un stand sera consacré à la nouvelle région Grand Est et une journée sera dédiée à l’Alsace. Organisée par la CCEPC (Communauté de communes Epernay Pays de Champagne) et la Maison de l’emploi et des métiers, la Passerelle des métiers à l’emploi sera une nouvelle fois présente sur le salon et réunira une quinzaine de professionnels de l’emploi, de l’insertion, de l’orientation et de la formation pour promouvoir les métiers de la filière viti-vinicole.
en page 5
> Châlons en marche pour devenir capitale européenne agricole de demain.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 06/09/2016
Benoist Apparu a annoncé, lors de la clôture de la 70ème Foire, des mesures fortes et la volonté de tous les acteurs : la ville veut devenir le barycentre européen vert. Le maire a détaillé un plan en quatre points. 1. Réorganiser totalement les espaces agricoles. 2. Mettre en place des universités de l’agriculture. 3. Créer le Davos de l’agriculture. 4. Un institut des hautes études de l’agriculture.
>Bruno Forget a dressé un tout premier bilan de la Foire. Il évalue à 240 000 le nombre d’entrées (10 000 de moins que l’an passé), recense 150 à 200 conférences, des visites ministérielles, le pavillon du futur, Reims 2025, le Pari du Végétal…

en page 8
> Charleville-Mézières – Education – Une rentrée très attendue pour les premiers apprentis ingénieurs.
L'ARDENNAIS
du 06/09/2016
Depuis le 8 décembre 2015, l’IFTS (Institut de Formation Technique Supérieur) a reçu l’accord de la commission des titres d’ingénieur pour ouvrir sa nouvelle filière d’ingénieurs « procédés de fabrication innovants ». Quinze élèves ont donc fait leur rentrée lundi 5 septembre. Cette formation en alternance de 3 ans est commune à l’université de Reims Champagne-Ardenne et à l’Université de Technologie de Troyes (UTT). Les entreprises industrielles ardennaises sont très intéressées par ce profil, dans cette première promotion, sept élèves ont signé un contrat notamment avec PSA et la Centrale de Chooz.
en page 6
> Vie-économique – Le club des entrepreneurs forge l’esprit d’entreprise des Crêtes.
L'ARDENNAIS
du 04/09/2016
La communauté de communes de Crêtes Préardennaises soutient la création d’un futur club des entrepreneurs. Lors d’une prochaine réunion, le 12 septembre, le projet de création de ce club devrait se concrétiser et permettre de réfléchir sur les premières opérations à mettre en place. Certains futurs entrepreneurs participent à la naissance du club, notamment Claire Pointillart qui souhaite se lancer dans l’activité de « team buidling » à Puiseux d’ici la fin de l’année. Elle explique « Mon idée, c’est de proposer des activités ludiques efficaces aux entrepreneurs et leurs salariés, qui vont avoir du sens et être positives au développement de leur entreprise »
en page 15
> La gare va bientôt faire peau neuve.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 03/09/2016
L’aménagement du quartier de la gare de Châlons-en-Champagne est un des projets phares de Benoist Apparu. Les travaux devraient commencer d’ici la fin de l’année 2016 pour se terminer à l’été 2018. Une plate-forme multimodale sera créée. Les usagers pourront emprunter tout type de transport à leur sortie du train (vélo, taxi, bus…). Quatre cents places de parking devraient voir le jour. La mairie espère faire de la gare un quartier d’affaires et y implanter des bureaux et des commerces. Les travaux devraient couter 6 995 000 euros. La ville investit 3 795 000 euros dans le projet, Châlons Agglo 2 M€ et l’Etat 1,2 M€.
en page 5
> Des expérimentations en route pour faire revivre la place Foch.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 04/09/2016
La ville de Châlons fait partie des villes françaises accompagnées par la Caisse des dépôts avec la convention « centre-ville de demain ». Elle a été sélectionnée pour tester le dispositif « démonstrateur », qui vise à trouver des solutions concrètes pour conforter l’attractivité du cœur de ville. L’expérimentation va être lancée sur la place Foch. L’ambition municipale est de ramener, à l’horizon 2030, 4 000 nouveaux habitants sur le territoire, 3 000 étudiants et de créer 2 000 emplois. Dans le cadre du CRSD, 68 M€ sont investis.
en page 5
> Des projets sortis de terre, d'autres en incubation.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 02/09/2016
Mis en avant sur le stand de Châlons tout au long de la Foire, le Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD), né pour compenser le départ de l'armée, poursuit ses missions d'accompagnement auprès des porteurs de projets et des entreprises déjà implantées sur le territoire. Bilan.
en page 6
Grande région Est
> Le Grand Est prend ses marques à la foire.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7671 du 05/09/2016
C’est à la foire de Châlons-en-Champagne que Philippe Richert a décidé de prononcer son discours de rentrée et de présenter le nouveau logo de la région Grand Est. Ce dernier « ne devait pas oublier nos racines tout en affirmant de manière très visible l’identité de notre nouvelle région » souligne le président. Son déploiement se fera progressivement. Dans un premier temps, Philippe Richert souhaite réorganiser et créer une cohésion car il existe encore des dispositifs différents d’une ancienne région à l’autre. Il a évoqué de nombreux axes d’action et a souligné que le Grand Est sera présent sur les projets de Champagne-Ardenne comme la liaison Charleville-Givet ou encore le projet du Grand Campus de Reims.
en page 13
> Les régions de France réclament 600 millions d'euros.
Le Républicain Lorrain
du 07/09/2016
"Nous avons hérité dans la loi Notre de compétences supplémentaires en matière de développement économique, de transport scolaire, interurbain et bientôt ferroviaire avec les trains intercités. Or nous avons perdu 250M€ par an depuis 2010 du fait de réforme de la taxe professionnelle, et depuis trois ans, nous subissons une ponction annuelle de 450M€" explique Philippe Richert (LR), président du Grand Est et de l'Association des régions de France (ARF) qui réclame 600M€ de dotations supplémentaires pour notamment aider les PME des territoires. Pour obtenir ses 600M€, deux pistes sont envisagées : obtenir une partie de la taxe carbone et/ou une partie de la contribution à la valeur ajoutée des entreprises -CVAE (qui avec la cotisation foncière des entreprises -CFE- ont remplacé la taxe professionnelle). L'ARF s'oppose en revanche à la création d'une taxe régionale supplémentaire.
en page
> Région Grand Est. Philippe Richert espère atteindre 800 millions d'investissements en 2017.
L'EST ECLAIR
du 06/09/2016
Interview de Philippe Richert, président de la région Grand Est. Il revient sur le budget de la Région, sur les agences territoriales, sur les transports...
> Ligne 4 : à quand les nouveaux trains Coralia ?

en page 2
> Etude INSEE Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Davantage d'emplois dans les espaces périurbains.
Dernières Nouvelles d'Alsace (Les)
du 03/09/2016
L'INSEE Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine a publié en août une étude sur l'évolution de la répartition spatiale de l'emploi dans le Grand Est sur la période 1982-2012. Elle révèle une concentration toujours plus forte de l'activité en périphérie des grands pôles urbains, ce que les auteurs de l'étude nomment une « métropolisation » de l'emploi.
en page
> La rentrée ambitieuse de Richert.
L'UNION
du 02/09/2016
De passage à Charleville-Mézières, Philippe Richert, président de la Région Grand Est, a fait plusieurs annonces : « Dès la rentrée, tous les lycées de la région seront reliés à la fibre optique » et une agence territoriale sera créée dans les Ardennes d’ici la fin de l’année.
en page 4
Entreprises à la Une
> Economie. Somapro, une boîte écoresponsable.
L'UNION REIMS
du 07/09/2016
Pensée, dessinée et réalisée par l’entreprise familiale Somapro, une petite boîte 100 % recyclable et éco-conçue avec un couvercle saupoudreur, contenant des fonds de sauce déshydratés destinés aux marques de distributeurs, place l’entreprise rémoise à l’avant-garde en matière de recyclage. Résultat d’une réflexion de plus de deux ans, le nouveau packaging est sur le point d’être breveté. L’entreprise table sur 10 millions de boîtes par an et vise un chiffre d’affaires de 20 M€ d’ici à 2020. L’entreprise a obtenu une subvention de 24 000 € dans le cadre de la Responsabilité élargie des producteurs (REP) et une autre de 170 000 € de la Région au titre de l’Usine du futur.
en page 10
> Un entrepreneur doit savoir calculer et prendre des risques.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7671 du 05/09/2016
Joseph Puzo, président du groupe Axon (1 800 salariés dont 700 à Montmirail) a reçu la distinction « Performance globale » lors de la Foire de Châlons pour ses performances en matière de maîtrise des risques et de politique de responsabilité sociale. « J’ai essayé de construire une entreprise pérenne en limitant les risques de dépendance : un client ne doit pas dépasser 15 % de notre chiffre d’affaires, un secteur d’activité ne doit pas dépasser 25 % de nos commandes, un pays ne doit pas représenter 50 % de nos marchés », explique Joseph Puzo.
en page 3
> Export. De Troyes à la conquête du Vietnam.
L'EST ECLAIR
du 06/09/2016
Dealexport, jeune société troyenne de conseil, propose d'accompagner les entreprises françaises la conquête des marchés asiatiques. En octobre, elle emmène ses premiers clients vers le Vietnam, avec l'ambition de construire dans la durée. Ce sont des producteurs de champagne, brasseurs, avocats, conseillers patrimoniaux ou promoteurs immobiliers.
en page VI
> Eiffage réunit le Grand Est et les Hauts de France à Reims.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 452 du 02/09/2016
Installée à Arras, la direction régionale Nord d’Eiffage Route (Picardie et Nord-Pas-de-Calais), filiale du groupe Eiffage, s’est vue adjoindre son homologue de l'Est (Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace), jusque-là basé à Nancy, en octobre 2015. Devenue Eiffage Route Nord Est, elle a choisi Reims pour installer son siège social en raison de la situation géographique et du dynamisme de la ville.
en page 7
Juridique et fiscal
> Comment bénéficier du suramortissement industriel.
Les Echos sociétés
du 08/09/2016
La mesure temporaire instaurée en 2015 pour faciliter les entreprises à réaliser des investissements industriels va être prolongée d’un an. Son objectif étant de gagner en productivité ou de moderniser les outils de production. Les entreprises peuvent déduire de leur résultat imposable, en plus de leur amortissement classique, 40 % du prix de revient de l’investissement. Cette déduction peut se cumuler avec d’autres dispositifs. > Entreprises concernées. > Biens éligibles. > Principales extensions. > Particularité des poids lourds.
en page 1
Numérique
> Tirer le meilleur de son showroom.
L'USINE NOUVELLE
n° 3481 du 01/09/2016
Rares sont les entreprises à ne pas céder à la tentation d’ouvrir un espace de démonstration interactif. Pour certains cet investissement doit favoriser le déclenchement d’achat, pour d’autres, montrer la variété d’une offre que leurs clients ne soupçonnent pas. Comment l’organiser : 1. Définir l’objectif recherché. 2. Mettre en scène son savoir-faire. 3. Soigner l’accueil et la convivialité. 4. Transporter le showroom près des clients.
en page 46
Produits et marchés
> Tabac : l’Etat renégocie ses liens avec les buralistes et envisage une hausse des prix.
LES ECHOS
du 08/09/2016
Le contrat d’avenir signé entre l’Etat et les buralistes expirera au 31 décembre 2016, mettant fin à de nombreuses subventions. Les buralistes sont fragilisés par les politiques publiques de lutte contre le tabagisme. Dans ce contexte, le secrétaire d’Etat au Budget rencontre jeudi 8 septembre le président de la Confédération des buralistes. L’objectif de cette séance est de trouver un accord sur les négociations en cours afin de les présenter au congrès annuel de la profession les 5 et 6 décembre. > Dénormaliser le tabac. > Prix : + 15 % évoqués.
en page 3
> Les ressources insoupçonnées de l’usinage.
L'USINE NOUVELLE
n° 3481 du 01/09/2016
Les entreprises profitent de l’usinage et investissent pour améliorer leurs systèmes de production. Alors que les machines-outils atteignent un plafond de performances, des gisements de productivité existent grâce à l’automatisation, à l’intégration des robots et à une réinvention de la production.
en page 36
> Batteries : les géants asiatiques débarquent en Europe.
LES ECHOS
du 02/09/2016
Deux géants asiatiques de batteries, Samsung et LG, amorcent leur déploiement industriel en Europe. Ces deux spécialistes visent le marché des voitures électriques européennes. Au 1er semestre, les ventes de voitures électriques en Europe ont augmenté de 21 %. Dans cette optique, les fabricants de voitures se posent tous la question de l’opportunité de monter leurs propres usines de batteries électriques.
en page 7
> Logements : les ventes s’envolent, pas les prix.
LES ECHOS
du 02/09/2016
Le marché du logement neuf, qui représente un peu moins de 10 % de l’ensemble du marché semble relancé. Les ventes de logements neufs ont bondi de 30 % au 2nd trimestre. La hausse atteint 22 % depuis le début de l’année. Les prix restent stables, sur le marché du neuf comme dans l’ancien et les taux des crédits sont au plus bas.
en page 14
Ressources humaines
> Les nouveaux métiers de la mécanique.
L'USINE NOUVELLE
n° 3481 du 01/09/2016
Le secteur de la mécanique embauche. La profession évoque des recrutements de 42 000 personnes par an d’ici à 2020. Il s’agit en majorité de fonctions classiques mais on voit arriver toute une série de nouveaux métiers (robotique, mécatronique, impression 3D métallique…).
en page 62
> L’apprentissage dopé par l’aide TPE jeunes apprentis en 2015.
LES ECHOS
du 02/09/2016
Selon une étude du ministère du Travail, les très petites entreprises (TPE) ont été le principal moteur de la reprise de l’apprentissage en 2015, mettant à profit une nouvelle aide leur permettant d’accueillir gratuitement des apprentis mineurs. 281 000 nouveaux contrats d’apprentissage ont été enregistrés l’an dernier, soit 2,3 % de plus qu’en 2014.
en page 2
Tendances économiques
> Deux tiers des petits patrons jugent la fiscalité « confiscatoire ».
LES ECHOS
du 07/09/2016
Un sondage Ifop, paru mercredi 7 septembre, une majorité des dirigeants de TPE (57 %) ont le sentiment que les prélèvements augmentent. Les baisses de charges votées depuis 2014 et le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) ne se font pas sentir. Sur 1 000 chefs d’entreprise interrogés, 21 % ont augmenté la rémunération des salariés, 18 % ont évité des licenciements, 15 % ont augmenté leurs investissements.
en page 03
> Le G20 appelé à agir plus fortement en faveur de la croissance mondiale.
LES ECHOS
du 02/09/2016
Le FMI a indiqué, jeudi 1er septembre, qu’il allait probablement abaisser à nouveau sa prévision de croissance mondiale pour 2016 (3,1 %) en raison de la faiblesse de la demande, d’un ralentissement et du creusement des inégalités. Il a appelé le G20 à agir plus fortement contre ces menaces. La Chine et les États-Unis pourraient annoncer leur ratification de l’accord sur le climat signé à Paris en décembre.
en page 7
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous