Sélection du 01/07/2016 au 07/07/2016
A retenir
> Mourmelon-le-Grand. Le 3e escadron du 501e RCC change de commandement.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 07/07/2016
Après deux années passées à la tête du 3e escadron du 501e RCC de Mourmelon-le-Grand, le capitaine Yann quitte le régiment et sera remplacé par le capitaine Julien.
en page 14
> Zoom sur...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 06/07/2016
> Alerte commerce : rejoignez le millier de commerces vigilants. Si un professionnel se sent victime d’un méfait ou d'un vol… il alerte les services de police qui transmettrons l’information aux entreprises abonnées. Ce dispositif gratuit est proposé par la CCI Châlons et la CCI Reims-Épernay.

> À compter de janvier 2017, la CGPME (Confédération générale du patronat et des petites et moyennes entreprises) deviendra la CPME (Confédération des PME).

en page 1
> Ils bougent.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Raphaël Orban a été nommé Directeur intérimaire du Syndicat Général des Vignerons (SGV).
en page 2
Dans les CCI
> Les Rencontres Business de la filière connexe au Champagne 2016.
CHAMP'ECO
du 04/07/2016
A l’initiative de la CCI Reims-Epernay et de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne, 120 chefs d’entreprise se sont réunis, le lundi 27 juin 2016, chez Moët & Chandon à Epernay pour la 4e édition des Rencontres Business de la filière connexe au Champagne.
en page
Economie régionale
> Signy-l’Abbaye - HydroSun marie l’énergie hydraulique et le solaire thermique.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Une station pilote d’énergies renouvelables, mixant un procédé innovant de station hydraulique et des panneaux solaires thermiques, va être créée au printemps 2017 à Signy-l’Abbaye. Portée par des industriels et acteurs académiques, elle vise à tester l’efficacité d’un modèle avant de pouvoir le commercialiser sur d’autres cours d’eau. Plusieurs entreprises, réunies en cluster, se sont engagées dans ce projet, telles que Era-Sun, la Fonderie Rocroyenne d’Aluminium, Socotep, RM Technologies ainsi qu’EDF. Sur le plan académique, la maquette a été conçue en fabrication additive grâce à la plateforme ardennaise Platinium 3D et l’expertise de l’Ensam de Châlons-en-Champagne. Le dossier est également soutenu par la Com’com des Crêtes pré-ardennaises, l’agence régionale ID Champagne-Ardenne, la CCI et la DDT.
en page 3
> Emploi. L'industrie vient à la rencontre de ceux qui cherchent un travail.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 04/07/2016
Aujourd'hui, le Pôle formation des industries technologiques est présent dans les locaux de la Mission Locale de Sainte-Ménehould, à partir de 13h30. Les intervenants informeront les demandeurs d'emploi sur la possibilité de préparer en alternance un diplôme, du CAP au diplôme d'ingénieur, dans les métiers du secteur professionnel de l'industrie.
en page 16
> Alerte Commerces : rejoignez le millier de commerces vigilants.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Alerte commerces fonctionne dans une logique de sécurité sur la base du volontariat. Si un professionnel se sent victime d’un méfait, d’une tentative de vol… il alerte les services de police qui sont seuls juges de la pertinence à enclencher la transmission de l’information aux entreprises abonnées. Ce dispositif est gratuit et plus de 1 200 commerces de la Marne sont adhérents. Le dispositif Alerte Commerces est géré par la CCI de Châlons-en-Champagne, qui ne demande en contrepartie que la pose d’un autocollant sur la vitrine, la vigilance et l’adhésion à une chartre du commerçant citoyen. Plus d’informations auprès de la CCI de Châlons : eric.cherrier@chalonsenchampagne.cci.fr ou 03 26 21 77 79. CCI Reims-Épernay : Catherine Huguet au 03 26 50 62 43.
en page 8
> Commerce. Un centre-ville à métamorphoser.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 02/07/2016
Vendredi soir, Benoist Apparu, député-maire de Châlons-en-Champagne, a présenté son plan d'actions préparé par son adjoint Ludovic Chassignieux, pour redynamiser le commerce du centre-ville, devant un auditoire fourni à la Comète. Un budget prévisionnel de 66 M€ est alloué à cette opération.
en page 7
> Un an après, dur de déceler les retombées.
L'UNION EPERNAY
du 04/07/2016
Depuis l’inscription sur la liste du patrimoine mondial, les effets peinent à se faire ressentir à Epernay.
en page 7
> Ardennes - Réforme territoriale - Les élus veulent rebattre la carte.
L'ARDENNAIS
du 07/07/2016
Ce jeudi 7 juillet, 42 membres de la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI), se réunissent à la préfecture pour voter le découpage des communautés de communes, dont la carte doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Ce soir, 3 amendements doivent être votés, dont un portant sur la fusion Portes de France - Meuse et Semoy, présentée par Erik Pilardeau et Bernard Dekens. Les deux autres amendements sont portés par Régis Depaix, président de Portes de France. Le 1er baptisé « Liberté et avenir des territoires » propose la fusion des Com’com de Bogny et Givet, mais l’autonomie de celles de l’ouest. Le 2nd « Accord local », rejoint celui d’Erik Pilardeau et Bernard Dekens, auquel il a ajouté un accord sur la future répartition des délégués au sein du conseil communautaire de Portes de France.
en page 6
> La Foire de Châlons accueille l'Argonne le 28 août.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 07/07/2016
Bruno Forget, le commissaire général de la Foire de Châlons, a renouvelé la convention de partenariat avec l'Office de tourisme de Sainte-Ménehould et du pays d'Argonne. Exceptionnellement, pour cette 70e édition, la journée de l'Argonne aura lieu le dimanche 28 août 2016.
en page 16
> La preuve par 200 pour UI Gestion.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
En trente ans, l’Irpac-UI Gestion a permis l’aboutissement de nombreux projets et plus de 200 entreprises de Champagne-Ardenne ont déjà bénéficié du capital investissement. L’Irpac a grandi et s’est spécialisé grâce à la création d’Irpac Création et d’Irpac Développement et le soutien financier de la Région, de la Caisse d’Epargne de Champagne-Ardenne-Lorraine et de Bpifrance. L’objectif du capital d’investissement est de mettre l’entreprise sur de bons rails, qu’elle soit en phase de création ou de développement et passer la main pour pouvoir continuer d’investir dans l’économie régionale.
en page 4
> La traque aux fraudeurs fiscaux porte ses fruits.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Dans la Marne, une centaine d’agents de la Direction des finances publiques étudient les indicateurs qui peuvent inciter l’administration à engager un contrôle fiscal auprès des entreprises et des contribuables. 76 M€ ont ainsi été récupérés en 2015.
en page 12
> Charleville-Mézières - Le 3e Régiment de Génie reste à Charleville et y investit 15 M€.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Après plusieurs mois d’interrogations, le 3e Régiment de Génie de Charleville-Mézières a annoncé un investissement de 15 M€ sur le site carolomacérien, confirmant ainsi son implantation. Ainsi à partir de 2018, de nombreux travaux vont être réalisés à savoir la construction d’infrastructures pour accueillir de nouveaux matériels, la construction de logements ou encore des travaux de voirie, notamment sur le site du Bois Fortant.
en page 10
> Ardennes - Formation - On s’arrache les jeunes chaudronniers.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 05/07/2016
Chaque année, une quinzaine d’élèves sortent de la filière chaudronnerie, proposée par le lycée Jean-Baptiste Clément à Sedan. Et ces profils sont très convoités sur le marché du travail local et national. Le point.
en page II
> Urbanisme. Le futur territoire se dessine.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 02/07/2016
Quelles seront, demain, les zones constructibles ? Le SCoT (Schéma de cohérence territoriale) du Pays de Châlons préconise d'utiliser "les dents creuses" pour préserver l'environnement. Entretien avec Jacques Jesson, président du Syndicat mixte du SCoT et du Pays de Châlons.
en page 15
> L’aéroport de Vatry évite le crash de justesse.
LES ECHOS
du 04/07/2016
Suite à la liquidation de l’ex-délégataire, la Société d’exploitation de Vatry Aéroport (SEVE), dont l’actionnaire principal était la chambre de commerce locale, la plate-forme est officiellement reprise à partir du 1er juillet, en régie directe par le Conseil départemental de la Marne. L’aéroport de Vatry n’est jamais parvenu à décoller, tant du côté passagers que du fret. Après le départ de son principal client, la compagnie britannique Avient Limited, l’activité fret s’est effondrée. En 2015, moins de 4 600 tonnes de marchandises ont transité par Vatry, presque dix fois moins qu’en 2008. Le département peut compter sur le soutien de la nouvelle région Grand Est qui devrait injecter 3,5 M€ sur trois ans dans l’aéroport.
en page 16
> L’opposition se plaint à la Région.
L'UNION
du 02/07/2016
Deux décisions de la majorité ont fâché les autres élus : la subvention de 1,5 M€ en fonctionnement pour l’aéroport marnais de Vatry et le dispositif régional d’aides à l’investissement des communes de moins de 2 500 habitants.
en page 6
> 76 M€ encaissés après des contrôles fiscaux en 2015.
L'UNION
du 02/07/2016
76 M€ ont été encaissés dans la Marne, par le biais de redressements fiscaux, en 2016. Dans ce département, une centaine d’agents de la Direction départementale des finances publiques sont chargés de cette mission de contrôle, soit environ 25 % des effectifs de cette mission de contrôle.
en page 6
> Le Département vise 200 000 passagers à Vatry.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 01/07/2016
Après 15 années de délégation de service public accordée à la SEVE, une société, d’abord propriété du canadien SNC-Lavalin puis de la CCI Châlons, chargée d’exploiter l’aéroport pour le compte du conseil départemental, ce dernier reprendra la gestion de Vatry le 7 juillet. Objectif : arriver à 200 000 passagers, 6 000 tonnes de fret et 6 000 vols d’entraînement, pour atteindre l’équilibre. Détail des idées de René-Paul Savary pour développer un équipement qui ne parvient à décoller depuis 15 ans. > La facture est lourde pour la CCI de Châlons. Elle approche les 4 M€ (0,8 M€ d’achat, 1 M€ de pertes en 2014 et 1,5 M€ de pertes en 2015).
en page 2
> Champagne. Le Brexit ne leur fait pas peur.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 447 du 01/07/2016
Le secteur du champagne ne s’inquiète pas encore de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. « Il est trop tôt pour s’exprimer car aucun planning n’a été établi pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne donc on ne connaît pas encore les impacts réels. Pour le moment, c’est business as usual », estime Thibault Le Mailloux, directeur de la communication du Comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC). Le Royaume-Uni est le premier marché extérieur pour les ventes de champagne avec plus de 34 millions de bouteilles exportées en 2015.
en page 7
Grande région Est
> Grand Est. Le pari réussi du Gaz Vert.
L'USINE NOUVELLE
n° 3475 du 30/06/2016
Le Grand Est s’impose aujourd’hui comme le 1er producteur de France de biométhane. La méthanisation parvient à transformer les déchets ménagers, boue, … en électricité, chauffage ou encore en carburant. Les collectivités locales aident au développement de la filière. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a subventionné 78 installations (10 en Alsace, 37 en Champagne-Ardenne et 31 en Lorraine), créées ou en cours de création, pour une puissance installée de 28 mégawatts. À Troyes dans l’Aube, le cluster national « Biogaz Valley » qui regroupe 74 membres, compte installer dans la commune de Soulaines un démonstrateur préindustriel pour tester les composantes, valider les processus et certifier les performances. Dans le cadre des investissements d’avenir, la plate-forme « Certhimétha » va bénéficier de subventions pour la mise en place, à hauteur de la moitié de ses besoins (4,5 M€).
en page 43
> La Région va investir pour le territoire.
L'UNION EPERNAY
du 07/07/2016
Le Président du Conseil régional Grand Est, Philippe Richert, est venu en visite à Epernay. Il a abordé les grands dossiers du bassin sparnacien parmi lesquels : le TER, le musée et le développement économique.
en page 1
> Le hit-parade du tourisme.
L'Est Républicain
du 06/07/2016
Bilan de l'activité touristique de la Région Grand-Est en 2015. L'Alsace, la Moselle et Verdun ont soutenu l'activité. Top 5 des sites payants les plus fréquentés du Grand Est en 2015, par ordre décroissant : les bateaux-promenades de Strasbourg, le Zoo d'Amneville, Nigloland (Aube), le château du Haut Koenigsbourg et Thermapolis à Amnéville. Détails chiffrés.
en page
> Formation : le Grand Est en tête.
L'EST REPUBLICAIN
du 01/07/2016
La Région Grand Est arrive en tête des régions engagées dans le "Plan 500 000 formations" lancé par l'Etat. Le nombre d'entrées en formation au 17 juin a progressé de 75,7 % d'entrées par rapport à la même époque l'an dernier, soit 13 700 entrées supplémentaires. Une convention a été signée entre Pôle Emploi et la Région qui porte sur un montant de 75 M€ (financés par l'Etat) pour 25 000 places supplémentaires réparties dans les différents bassins d'emploi du Grand Est.
en page
> 38 minutes gagnées entre Reims et Strasbourg.
L'UNION
du 02/07/2016
Longue de 106 km, la seconde tranche de la LGV-Est ouvre dimanche 3 juillet 2016. Au départ de la gare Champagne-Ardenne à Bezannes, on ne mettra plus qu’1h18 pour rallier Strasbourg.
en page 2-3
> « Grand Est », première région frontalière française : 92,4 % des établissements emploient moins de 10 salariés.
Netpme.fr
du 28/06/2016
Première région frontalière, première région en vins blancs et effervescents, le Grand Est est aussi exportatrice et se place en deuxième position dans les domaines agricole et industriel. Elle compte 331 754 entreprises réparties en 390 358 établissements ; 92,4 % d’entre eux emploient moins de 10 salariés. Point de vue de Corinne Genin, directeur général de la CCIR Champagne-Ardenne.
en page
> Grand Est - Sept chantiers prioritaires validés par la revoyure.
LE MONITEUR DES TP
n° 5875 du 01/07/2016
La « clause de revoyure » des contrats de plan 2015-2020 a érigé 7 chantiers en priorité des priorités. Présenté, le 13 juin, par le président de la Région et par le préfet de région, cet exercice de passage en revue des contrats rallonge l’enveloppe de 80 M€, pour aboutir à un total de 2,084 Mrds€ et établit une liste des projets urgents. La Champagne-Ardenne obtient le lancement de la réhabilitation de la ligne Charleville-Givet, le déblocage budgétaire de l’électrification de la ligne Paris-Troyes, et l’achèvement de l’autoroute A 304 dans les Ardennes en 2017.
en page 44
Entreprises à la Une
> Economie. 25 emplois menacés chez Nobel Plastiques.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS
du 06/07/2016
L'avenir de Nobel Plastiques s'assombrit : 25 emplois sont menacés, à la rentrée de septembre à Marolles, suite à trois contrats de production en fin de vie et un marché de 15 M€ affecté à un autre site industriel du groupe basé en Roumanie. Détails.
en page 5
> Périchard Plastiques accélère ses investissements grâce au CRDS.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
L’entreprise Périchard, basée à Saint-Memmie, est spécialisée dans la fabrication par usinage de pièces en matière plastique pour l’industrie des process de packaging. Dans le cadre du Contrat de Redynamisation du Site de Défense de Châlons-en-Champagne, elle bénéficie d’une aide à l’investissement matériel permettant la création de trois emplois. Lors de sa visite, le préfet Denis Cornus, a rendu hommage au chef d’entreprise et rappelle que « ce sont les entreprises qui créent l’emploi. Le CRDS apporte une aide particulière ».
en page 6
> Environnement. Veolia valorise les biodéchets.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7662 du 04/07/2016
Le site Veolia, situé à Beine-Nauroy, a pour objectif de valoriser 5 000 tonnes annuelles de déchets d’ici deux à trois ans, grâce à un déconditionneur de biodéchets, unique à l’échelle industrielle en Champagne-Ardenne, dont il vient de se doter.
en page 8
> MHCS investira 1,5 milliard en 10 ans.
L'UNION ECONOMIE
du 05/07/2016
Le leader du champagne, Moët Hennessy Champagne Services ( filiale du groupe LVMH), va investir 1,5 Mrd€ sur 10 ans pour rénover ses outils de production et augmenter ses volumes : c’est le message qu’a passé MHCS à l’occasion de la 4e édition des « Rencontres Business de la filière connexe au champagne » organisée par la CCI Reims-Epernay et la Communauté de communes Epernay Pays de Champagne. Parmi les investissements : les 270 M€ du futur site de vinification de Veuve Clicquot situé dans la Zac de Cernay - Saint-Léonard près de Reims.
en page VI
> Lacoste va embaucher à Troyes une centaine de personnes.
L'EST ECLAIR
du 05/07/2016
Plus que jamais attaché à ses racines, l'entreprise Lacoste va ouvrir à Troyes une école de formation interne aux métiers de bonnetiers et de teinturiers. Elle va recruter une centaine de personnes en trois ans pour faire face aux nombreux départs en retraite. Lacoste c'est 2 000 salariés en France, dont plus de 1 000 à Troyes.
en page V
> Quand la santé devient connectée. Ce tee-shirt diagnostique l'épilepsie.
L'EST ECLAIR
du 05/07/2016
La start-up BioSerenity (une dizaine de salariés à Troyes) a conçu un tee-shirt connecté, bardé de capteurs qui recueillent une cinquantaine de paramètres physiologiques permettant de prévenir les crises d'épilepsie. Une avancée en matière de santé connectée qui intéresse plus de 500 000 Français épileptiques. > Un pyjama avec Petit Bateau pour éviter le pipi au lit.
en page II
> Ecordal - Le Moulin à couleurs fête 150 ans de pigments naturels ardennais.
L'ARDENNAIS
du 04/07/2016
Lors de sa création en 1866, le Moulin à couleurs d’Ecordal faisait partie des 11 fabriques de terres colorées dans les Ardennes. Aujourd’hui, elle est la dernière en France. L’usine aux méthodes artisanales et labellisée Entreprise du patrimoine vivant, propose une quarantaine de teintes naturelles issues du travail de la terre. Pour célébrer ses 150 ans, l’entreprise a ouvert ses portes au public ce week-end.
en page 32
> Des locaux plus grands et fonctionnels pour l’entreprise Manurégion.
L'UNION REIMS
du 04/07/2016
Spécialisée dans la pose et l’entretien de portes industrielles et d’équipements de quai, Manurégion s’est construit de nouveaux locaux situés derrière la Cartonnerie à Reims. L’entreprise réalise un CA de 15 M€ et compte aujourd’hui 6 agences.
en page 12
> Cristal Union prend le contrôle d’Eridania Italia.
L'UNION
du 04/07/2016
Le groupe coopératif agro industriel Cristal Union (dont le siège est à Reims), producteur de sucre, d’alcool et de bioéthanol d’origine betteravière, a annoncé le rachat de la société Eridania Italia, leader de la commercialisation et de la distribution de sucres, édulcorants et autres produits alimentaires sur le marché italien.
en page 6
> Périchard Plastiques ne connaît pas la crise.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 01/07/2016
L’entreprise Périchard Plastiques, fondée en 1985 et rachetée en 2003 par le groupe familial ardennais Arbor, a reçu la visite des partenaires publics du Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD). Contrat qui a financé à hauteur de 104 000 € les investissements de cette filiale dans du matériel de pointe, dont 25 000 € pour la création de 5 emplois en CDI. Le CA de l’entreprise est en hausse et devrait passer la barre des 3 M€ en 2016. L’entreprise emploie 21 salariés à Saint-Memmie et réalise en moyenne 500 commandes par mois. Elle mise sur la modernisation pour faciliter le quotidien des salariés et développer son activité.
en page 5
> Chaumont - Une inauguration bien suivie pour Greatbatch.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8011 du 01/07/2016
Cet évènement a eu lieu le 30 juin et les invités étaient venus nombreux pour assister à l’inauguration des nouveaux bureaux de cette entreprise, de plus de 350 personnes, spécialisée dans la fabrication d’implants chirurgicaux. Greatbatch a déjà investi 10 M€ et va bientôt investir 7 autres millions dans l’extension d’un bâtiment industriel.
en page 4
> Bongrain et « Caprice des Dieux » fêtent leurs 60 ans.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 8011 du 01/07/2016
Les festivités ont rassemblé plus de 400 invités le jeudi 30 juin et se sont plus de 1 300 personnes qui sont attendues pour les portes ouvertes qui auront lieu le samedi 2 juillet. Cette fromagerie, appartenant aujourd’hui au groupe Savencia, a été créée en 1956 par Jean-Noël Bongrain à Illoud et fabrique depuis un fromage mondialement connu, le « Caprice des Dieux ». Cet anniversaire était également l’occasion d’inaugurer un nouvel atelier d’emballage et de dévoiler La Divine Fromagerie, espace scénographique installé dans l’ancienne fromagerie et qui sera ouvert au public dès le 5 juillet.
en page 4
Juridique et fiscal
> Vérifier les pouvoirs de votre interlocuteur.
Les Echos sociétés
du 07/07/2016
Une société est contrainte de passer de nombreux contrats avec d’autres entreprises et il est important de prendre des précautions avant la signature : certaines personnes ne sont pas habilitées à signer un contrat ou ne disposent pas de mandat... Dans ce cas, si un contrat est signé par une personne non habilitée, l’entreprise en face peut ne pas l’honorer. Seul le représentant légal de la société peut agir au nom et pour le compte de celle-ci, toutefois d’autres personnes peuvent être autorisées à le faire. > Consulter le Kbis de la société. > Vérifier la délégation de pouvoirs. > Invoquer les apparences. > Interroger la société.
en page 01
> Travail détaché : Valls menace Bruxelles de sécession.
LES ECHOS
du 05/07/2016
En 2015 la France a accueilli 286 000 travailleurs détachés, issus principalement de l’Europe de l’Est et de la péninsule ibérique, ils opèrent principalement dans le secteur du BTP, mais aussi dans l’industrie et l’agriculture. Le Premier ministre dénonce une pratique créant du « dumping social ». Il menace de ne plus appliquer la directive de 1996 sur le travail détaché si Bruxelles n’accepte pas de la « remettre à plat ». Il souligne que si le travailleur détaché bénéficie du salaire minimum du pays d’accueil, les cotisations sociales restent dues dans le pays d’origine, soit beaucoup plus basses qu’en France. Une concurrence déloyale selon les PME et TPE, qui détruit les emplois locaux. Un travailleur détaché coûte jusqu’à deux fois moins cher qu’un Français. Si le gouvernement français refuse d’appliquer la directive, il risque une amende de la Cour de justice de l’UE mais aussi de pénaliser ses entreprises. L’an passé 136 000 travailleurs ont été détachés dans l’Union Européenne.
en page 02
> Pourquoi Tarkett fait appel aux marchés.
Les Echos Business
du 04/07/2016
Le fabricant de revêtement de sol, Tarkett (une implantation dans les Ardennes), n’a jamais cherché depuis quinze ans à se financer autrement qu’en sollicitant ses banques. Aujourd’hui, le groupe a décidé de faire appel aux marchés, en émettant un placement privé de droit allemand dit « Schuldschein », de 300 M€. Le recours au crédit semi-obligataire permettra à l’entreprise d’économiser 1 à 2 M€ de frais financiers sur les deux prochaines années, comme l’explique le directeur financier Fabrice Barthélemy.
en page 3
Marketing et Stratégie
> Innovation : Macron veut alléger les normes.
LES ECHOS
du 05/07/2016
Le gouvernement souhaite proposer un dispositif pour favoriser les innovations en mettant en place des dérogations temporaires aux règles en vigueur. Les entreprises et associations porteuses de projets peuvent exprimer leurs besoins d’adaptation des normes auprès de la Direction générale des entreprises, « avec des relais en région et un site internet ». Les acteurs économiques qui estiment être freinés par des raisons administratives peuvent déposer un dossier jusqu’au 31 décembre.
en page 4
Produits et marchés
> Les charcutiers refusent d’étiqueter l’origine des viandes.
L'USINE NOUVELLE
n° 3475 du 30/06/2016
Le président de la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (Fict) refuse l’obligation de mentionner l’origine des viandes sur les produits alimentaires. En effet, la France doit tester un dispositif d’étiquetage sur les produits transformés et selon la Fict cela peut nuire aux industriels et à leur compétitivité : ce dispositif révèlerait le fait que beaucoup de charcutier ne s’approvisionnent pas en France. « Il n’y a pas assez de disponibilité en France, sur certaines pièces, notamment en bio » se justifie la Fict, par exemple l’élevage porcin qui ne répond pas à la demande des consommateurs.
en page 15
> Vers un bouleversement de la filière des sacs plastique.
LES ECHOS
du 04/07/2016
L’interdiction, à partir du 1er juillet, des sacs en matière plastique à usage unique aura un impact sur les industriels. Premiers bénéficiaires, les producteurs de sacs en bioplastique ou de sacs poubelle. Au total, ce sont de 350 à 500 emplois qui pourraient être créés.
en page 21
> L’automobile cherche sa place dans la ville de demain.
Les Echos Entreprises & Marchés
du 01/07/2016
Entre les restrictions de circulation, la rareté et le prix des places de parking et la pollution… Dans les grandes métropoles, la question se pose de l’utilité de la voiture individuelle. L’essor des nouvelles formes de mobilité (covoiturage, autopartage, location entre particuliers, vélo à la demande…) tend à prouver cette tendance citadine, dans un monde où l’on estime que «D’ici à 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans les villes». Les constructeurs sont forcés de s’adapter : véhicules électriques, voitures autonomes, services de mobilité, distribution digitale… > Des restrictions à l’étude dans une dizaine de villes. > Interdiction à Paris, mode d’emploi. > Être propriétaire… ou pas. > Un défi pour l’offre de transports urbains.
en page 20 et 21
Ressources humaines
> Un français au smic coûte moins cher qu’un étranger.
LE MONDE
du 07/07/2016
Lundi 4 juillet, lors du débat sur le projet de loi sur le règlement du budget 2015, Valérie Rabault, députée et rapporteuse général du budget, a indiqué qu’un salarié français au smic coûte désormais moins cher à son entreprise qu’un travailleur détaché en France. En tenant compte des effets du CICE et du pacte de responsabilité, il revient à son employeur à 1 609 € par mois. Les propos de la députée interviennent en plein débat sur le travail détaché, qui a conduit en 2015, plus de 286 000 citoyens étrangers en France, majoritairement dans la construction, l’industrie et les exploitations agricoles.
en page 5
> Chefs d’entreprise, osez parler de vos difficultés.
Les Echos sociétés
du 05/07/2016
Créé en 1999, les CIP (Centres d’information et de prévention des difficultés des entreprises) organisent les « entretiens du jeudi », où les chefs d’entreprise viennent partager leurs difficultés. Le CIP National estime que 3 000 à 4 000 entretiens confidentiels et anonymes sont réalisés chaque année dans les CIP de France. Plus les difficultés sont traitées en amont, plus les chances de les surmonter sont élevées. Les CIP veulent aller plus loin : proposer un soutien psychologique pour répondre à la détresse de certains entrepreneurs. Dans ce but, une convention a été signée avec Apesa France (Aide psychologique pour le soutien des entrepreneurs en souffrance psychologique aigüe). Les visiteurs du CIP pourront se voir proposer cinq séances gratuites chez un psychologue.
en page 01
> Les deux tiers des Français ne travaillent pas où ils habitent.
LES ECHOS
du 01/07/2016
Près de deux actifs sur trois (64 %) exercent leur métier hors de leur commune de résidence, soit 6 points de plus qu'en 1999, selon une étude de l'Insee publiée jeudi. Le poids des "navetteurs" s'est accru dans toutes les régions, mais d'abord et avant tout dans les moins densément peuplées, Bretagne en tête. Les "travailleurs sédentaires" ne sont plus majoritaires qu'en Corse et, hormis La Réunion, dans les régions d'outremer. Les distances s'allongent. En 2013, la moitié des navetteurs réside à plus de 15 km de leur lieu de travail, soit 2 km de plus qu'en 1999. (Texte intégral)
en page 2
Tendances économiques
> L’exécutif veut des universités propriétaires.
LES ECHOS
du 04/07/2016
Le gouvernement se prépare à transférer à certaines universités la propriété de leurs terrains et bâtiments. Pour les universités se pose donc la question de ne pas se voir transférer une simple charge, mais d’y trouver un intérêt. Etre propriétaire permettrait à un établissement de récupérer 100 % des recettes des bâtiments en cas de vente, ou de percevoir des loyers s’il les loue. Pour éviter d’abandonner les universités à leur propre sort, Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, envisage d’impliquer régions et métropoles. Le transfert de l’immobilier pourrait se faire au profit de sociétés immobilières dans lesquelles les collectivités seraient actionnaires. > Une autonomie tirée par la contrainte financière. « L’expérimentation qui se profile est positive » indique Philippe Richert, président de la région Grand Est. Des métropoles, comme Reims, réclament d’être associées au projet, au nom du « facteur d’attractivité » que représente un campus.
en page 4
> Les ménages ont subi plus fortement le choc fiscal que les entreprises.
LES ECHOS
du 04/07/2016
Selon le rapport sur la loi de règlement de la députée Valérie Rabault, les ménages ont contribué plus que les entreprises à la consolidation budgétaire. La part des impôts des ménages dans le PIB n’a cessé de progresser depuis 2007, passant de 22,91 % en 2007 à 23,45 % en 2015. Celle des entreprises a commencé à baisser en 2014 avec le pacte de responsabilité et le CICE.
en page 4
> Tous les hôpitaux sont désormais regroupés.
LES ECHOS
du 01/07/2016
Ce vendredi 1er juillet, les autorités régionales de santé dévoilent la composition des nouveaux Groupements hospitaliers de territoire (GHT). Comme la loi santé l’imposait, depuis novembre 2015, les 850 établissements publics français sont entrés dans ces groupements. Les objectifs sont essentiellement de faire des économies et de mieux organiser l’offre de soins sur chaque territoire.
en page 4
> Pacte de responsabilité retouché : les réactions contrastées du patronat.
LES ECHOS
du 01/07/2016
Suite aux dernières modifications du Pacte, les PME ressortent plutôt satisfaites, en particulier sur les sujets de la prolongation de la prime à l’embauche, la baisse de l’IS pour les PME, un allégement de charges pour les artisans. > Baisse d’impôt sur les sociétés pour les PME : les trois scénarios à l’étude. > Compte pénibilité : ce qui change pour les salariés au 1er juillet.
en page 3
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous