Sélection du 10/06/2016 au 16/06/2016
Dans les CCI
> Jean-Paul Pageau : l’unité du monde patronal dans une CCI Marne forte.
REFLETS ACTUELS
n° 74 du 01/06/2016
En application du schéma directeur voté en novembre 2015, le territoire de la Champagne-Ardenne, au 1er janvier 2017, se composera de quatre CCI, une par département, Reims-Epernay et Châlons-en-Champagne, Vitry-le-François, Sainte-Ménehould fusionnent par décret aboutissant à la CCI territoriale de la Marne. Elu en 2011 à la présidence de la CCI Reims-Epernay, Jean-Paul Pageau est candidat pour un mandat de 5 ans à la tête de la CCI Marne.
en page 9-10
> Numérique : des ateliers gratuits pour les entreprises.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 10/06/2016
La CCI Châlons fait appel à l’association de prestataires Marne numérique pour animer trois ateliers gratuits à destination des entreprises. L’objectif est d’accompagner les entreprises sur les nouvelles technologies et les réseaux sociaux et de les aider à améliorer leur stratégie web. Rendez-vous les 13, 20 et 27 juin dans les locaux de la CCI Châlons rue de Chastillon.
en page 06
> 6 projets accompagnés par Innovact Center.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 444 du 10/06/2016
Six start-up ont été retenues au concours national Innovacts Awards lancé en février 2016, parmi 39 dossiers déposés. Les lauréats de la promotion 2016 vont bénéficier d’un accompagnement sur mesure pendant 9 mois par Innovact Center. Présentation des lauréats.
en page 14
Economie régionale
> Savoir-faire et faire savoir à Chaumont.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7994 du 14/06/2016
Les 17 et 18 juin, aura lieu le Salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne. 65 exposants seront présents lors de cette 5e édition qui se tiendra au gymnase Lemouton à Chaumont. La journée de vendredi est consacrée aux professionnels, qui doivent s’inscrire sur le site www.savoirfaire-hautemarne.fr afin de recevoir leur badge nominatif. Cette année, le village d’exposants sera dédié au design graphique.
en page 8
> Commerce. « Les 135 chalets de Noël sont déjà loués ».
L'UNION REIMS
du 16/06/2016
Tous les chalets du Village de Noël 2016 ont déjà trouvé preneur, a annoncé Eric Toussaint, président des Vitrines de Reims. En 2015, le Village de Noël a attiré 1,7 million de visiteurs. Entretien.
en page 10
> Troyes. Un supermarché sous la Fnac ?
L'EST ECLAIR
du 16/06/2016
Une enseigne du groupe Carrefour pourrait s'implanter au rez-de-chaussée du Mail, galerie commerciale couverte sous la Fnac à Troyes. Depuis 2012, les boutiques ont fermé les unes après les autres. En septembre, il ne restera plus que deux commerces (un institut de beauté et un magasin de petites voitures de collection).
en page 11
> La taxe sur les enseignes fait grincer des dents à Saints-Geosmes.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7993 du 13/06/2016
La loi de modernisation de l’économie de 2008 permet aux communes de mettre en place la taxe locale de la publicité extérieure (TLPE). Saints-Geosmes a décidé de l’instaurer en juin 2015. Proportionnelle à la surface de l’enseigne, cette taxe a provoqué la colère des commerçants. Certains ont diminué la taille ou même supprimé leur enseigne. La commune justifie cette décision par la baisse des dotations de l’Etat et s’engage en contrepartie à réaménager la signalétique des entreprises.
en page 15
> Classement hôtelier : des nouveautés à l'heure du renouvellement.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 23/05/2016
Le classement hôtelier français a été totalement refondu en 2012. Aujourd’hui, à l’heure du renouvellement, plusieurs changements sont intervenus. Certains critères trop subjectifs sont supprimés et d’autres plus structurants sont renforcés. Isabelle Laniesse, responsable CHR & Tourisme à la CCI de Châlons-en-Champagne propose aux établissements intéressés de réaliser un audit à blanc pour vérifier le niveau d’exigence des critères de classement. Contact au 06 30 16 88 85.
en page 9
> Transport ferroviaire. La gare d’Epernay au cœur de l’Europe.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 444 du 10/06/2016
Le 1er juin 2016, le train Moscou-Berlin-Paris a fait pour la première fois escale à Epernay. La capitale du champagne devient soudainement plus accessible pour des milliers de touristes européens.
en page 8
> Champagne. Le « brexit » n’effraie pas plus que ça.
L'UNION ECONOMIE
du 15/06/2016
L’éventuelle sortie de l’Union Européenne de la Grande-Bretagne, 1er marché à l’export (34,2 millions de bouteilles expédiées en 2015), n’inquiète pas trop les spécialistes du champagne, réunis à Epernay dans le cadre des « Rendez-vous Mytik ».
en page VII
> Bioéconomie. L’isobutène, investissement d’avenir.
L'UNION ECONOMIE
du 15/06/2016
Le procédé de production d’isobutène d’origine végétale, développé par la start-up française Global Bioenergies au sein d’ARD à Pomacle, va bénéficier d’une aide financière de 9 M€ dans le cadre du Programme Investissement d’Avenir (PIA).
en page II
> Un incubateur en création à Charleville-Mézières.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7659 du 13/06/2016
Ardenne Métropole et la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne créent un incubateur dans les locaux du centre d’affaires Terciarys, qui devrait être opérationnel dès juillet 2016. Les perspectives sont d’accompagner annuellement 10 porteurs de projet en incubation et 10 projets en accompagnement post-incubation. Pour la Caisse d’Epargne, il s’agit ici de compléter son réseau de Hubs Néo Business sur tout son territoire. De son côté, la Com’com Ardennes Thiérache investit, elle aussi, dans la création de bâtiments à Maubert-Fontaine, afin de faciliter le développement des entreprises.
en page 15
> Les débuts du code privatisé.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 13/06/2016
À compter du 13 juin en France, les deux opérateurs agréés depuis le 21 mai (La Poste et SGS) peuvent ouvrir leurs premiers centres pour l’examen théorique général du permis de conduire (ETG) ou code de la route. Pendant une durée maximale d’un an, l’Etat étalera la fermeture de ses salles. Le code de la route devient payant pour tous (30 €), que l’opérateur soit privé ou public. En France et pour La Poste, 14 sites sont déjà concernés dont Châlons-en-Champagne où le tout premier examen est programmé le vendredi 17 juin (au 1 rue de la Trinité). Ce site est susceptible d’accueillir 16 candidats et proposera, à partir du 24 juin, quatre sessions tous les vendredis. Reims sera la 2e ville concernée en Champagne-Ardenne, avec l’ouverture d’un site le 29 juin.
en page 4
> Reims dans le tsunami numérique.
L'UNION
du 10/06/2016
L’Université de Reims Champagne-Ardenne (Urca) et son supercalculateur ROMEO, qui réalise 250 000 milliards d’opérations à la seconde, développent des partenariats avec les plus grands opérateurs du numérique tels Bull et Nvidia. Le 9 juin 2016, le programme SIMSEO a été lancé, à l’occasion de la journée ROMEO qui se déroulait à la CCI Reims-Epernay. Il vise à sensibiliser les 600 PME-PMI de France à cette technologie que les spécialistes présentent comme « l’or noir » de demain.
en page 60
Entreprises à la Une
> Vrigne-aux-Bois / Vivier-au-Court - La Fonte ardennaise fêtera ses 90 ans en 2017.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 353 du 16/06/2016
Spécialiste européen du moulage vertical, la Fonte ardennaise a été créé en 1927, par la famille Grosdidier. En 2017, elle fêtera donc ses 90 ans. La société, qui emploie 750 salariés, possède depuis 2 ans son laboratoire de robotique. Elle se distingue par la diversité de ses sous-traitants et est présente dans 8 secteurs d’activité. Depuis 1995, le groupe (installé à Vrigne-aux-Bois, Vivier-au-Court et Haybes) a obtenu 6 certifications dans le domaine de la qualité, l’environnement, l’énergie et la sécurité.
en page 11
> Transdev investit dans le stationnement.
LES ECHOS
du 15/06/2016
Le groupe de transport public Transdev (implantations dans la Marne et la Haute-Marne) a annoncé, mardi 14 juin dans un communiqué, être « en phase d’acquisition » du groupe Urbis Park, l’une des principales sociétés de stationnement en France avec 70 000 places gérées dans 40 villes, pour un chiffre d’affaires de 40 M€. Transdev se dote ainsi d’un savoir-faire qui lui permettra comme son rival Keolis, de proposer aux collectivités locales une offre associant transport en commun et gestion du stationnement. (Texte intégral).
en page 19
> Charleville-Mézières - Invicta seul en lice pour Deville.
L'ARDENNAIS
du 15/06/2016
En raison d’un loyer trop conséquent, le tandem Moreau/Thomé a retiré son offre de reprise de l’entreprise Deville, spécialisée dans la fabrication d’appareils de chauffage à bois. Invicta est désormais l’unique candidat en lice pour la reprise. Mais sur les 38 des 79 salariés repris par Invicta, 25 ne souhaitent pas travailler pour le futur repreneur. Pour rappel, le tribunal de commerce de Sedan doit statuer ce jeudi 16 juin. > Quel avenir pour le site et les machines ?
en page 7
> Environnement. Sous la butte, les déchets.
L'UNION REIMS
du 15/06/2016
L’entreprise rémoise Moroni a construit une partie d’un parcours de sport extrême, dans le cadre de l’étape rémoise du Festival international des sports extrêmes (FISE), grâce à de l’écograve, un matériau constitué de résidus de déchets ménagers incinérés.
en page 7
> ACI, dernier fabricant de cuves en inox en Champagne, déménage.
L'UNION ECONOMIE
du 15/06/2016
Unique dans la région, la société ACI, créée en 1989, fabrique depuis 2006 des cuves en inox. Pour rationaliser son activité, l’entreprise a réuni ses deux sites (Oeuilly et Magenta) sur un seul site à Magenta et réfléchit à des innovations dès 2017. ACI a réalisé en 2015 un CA de 1,8 M€. Rémi Fregnaux, son directeur général, dirige également l’entreprise SCDC à Orbais.
en page VI
> 75 ans de présence pour Velux à Bourbonne-les-Bains.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7994 du 14/06/2016
Le 10 juin dernier, à l’occasion de ses 75 ans, Velux a invité les élus locaux à visiter le site de Bourbonne-les-Bains. Imaginées par Villum Kann Rasmussen, un danois, les célèbres fenêtres de toit sont présentes en Haute-Marne depuis 1989 sous le nom des sociétés KH-SK, qui emploient actuellement 140 salariés dans leur usine haut-marnaise. Depuis 2007, seuls les accessoires y sont encore fabriqués.
en page 8
> Servyr, le groupe qui grandît plus vite que le marché.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7659 du 13/06/2016
Le groupe rémois d’assurance Servyr, dirigé par Quentin Renard, accumule les bonnes performances et a plus que doublé ses effectifs au cours des 4 dernières années. 60 nouveaux collaborateurs ont été recrutés en 2015.
en page 8
> Nicolas Feuillatte, première coopérative certifiée OEA.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7659 du 13/06/2016
La certification OEA (Opérateur Économique Agréé), créée en 2008, est un label de qualité valable dans les pays de l’Union Européenne. Véritable passeport pour mieux exporter, cette certification vient d’être attribuée au Centre Vinicole Champagne Nicolas Feuillatte.
en page 5
> Le Centre Vinicole Champagne Nicolas Feuillatte investit 25 M€.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7659 du 13/06/2016
Le Centre Vinicole Champagne Nicolas Feuillatte fête les 40 ans de sa marque par une nouvelle communication (dont la création d’un concept de Champagne gourmand) et une extension de son outil de production de Chouilly. Un entretien avec Laurent Panigai, directeur général adjoint de la coopérative.
en page 4
> IT Days met le cap sur l’entreprise numérique.
L'EST ECLAIR
du 14/06/2016
Le Forum IT Days, organisé par la société Alpix de La Chapelle-Saint-Luc et qui avait attiré l’an passé près de 200 entreprises locales, promet d’être aussi dense que le précédent avec 18 conférences, 50 experts, un espace partenaires et une table ronde. Il se tiendra le 23 juin à l’espace Argence à Troyes, et aura pour thématique "Cap sur l’entreprise numérique".
en page II
> Venteea rend le réseau intelligent.
L'EST ECLAIR
du 14/06/2016
Sur le site Venteea à Vendeuvre-sur-Barse, un consortium d’industriels teste les outils pour optimiser l’énergie éolienne dans le réseau. Pari gagné grâce à ces containers bourrés de haute technologie.
en page II
> Un nouveau centre commercial d’ici 2017.
L'UNION REIMS
du 11/06/2016
« Reims village » composé d’un hypermarché et de 40 boutiques va pousser à la Croix-Blandin à Reims d’ici septembre 2017. Il représente un investissement de 50 M€ avec un CA prévisionnel de 100 M€ par an et devrait générer 400 emplois.
en page 5
> Fermeture d'Eolane : "On est sacrifiés sur l'autel du profit".
L'EST ECLAIR
du 11/06/2016
L'entreprise Eolane (implantation dans l'Aube) fermera le 15 juillet et licenciera ses 34 salariés (30 sur le site de production de Sainte-Savine et 4 au siège des Ulis) qui ont exprimé leur amertume devant la fin de ce fleuron de l'électronique.
en page 5
> Reprise de Cauval : comment Perceva tente de relancer la machine.
L'EST ECLAIR
du 13/06/2016
La préparation de la saison d'été, l'usine de Bar-sur-Aube, l'investissement... François Duparc, président de France Bedding Group, nouveau nom provisoire du groupe Cauval, fait le point sur la reprise du fabricant de matelas.
en page 14
> Saint-Dizier - Valoritech mise en demeure.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7990 du 10/06/2016
Le 10 mars 2016, la Dreal a inspecté Valoritech, entreprise spécialisée dans le traitement des déchets de fonderie, et trois manquements ont été pointés : volume de déchets dépassant le seuil autorisé, absence de dispositif de filtrage et stocks de plus de trois jours. Depuis son installation en octobre 2015, elle suscite la colère des riverains qui dénoncent la nuisance subie. La mise en conformité devra intervenir avant deux mois.
en page 12
> Emploi. Mr Bricolage veut déménager le Jardin de Catherine.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 444 du 10/06/2016
Le Jardin de Catherine, qui exploite les sites de vente en ligne www.le-jardin-de-catherine.com et www.la-maison-de-catherine.com, avait été racheté en 2012 par Mr Bricolage. Aujourd’hui, l’entrepôt situé à Bétheny a été revendu à un autre propriétaire, qui devrait emménager dès le 3 septembre 2016. Les 25 salariés se sont vu signifier la délocalisation de leur emploi sur trois sites distincts (Paris, Le mans et Orléans).
en page 11
International
> Les PME tentées par les affaires avec l’Iran malgré les questions financières.
LES ECHOS
du 14/06/2016
Les hommes d’affaires se pressent à Téhéran pour explorer les possibilités de refaire du commerce et investir en Iran, un marché de 80 millions de consommateurs. Les français ne passent pas à coté : après le Medef et la CGPME, 42 PME accompagnées par six chambres de commerce et d’industrie et le représentant de Business France à Téhéran viennent de nouer les 1ers contacts en Iran. Les Iraniens sont impatients de profiter de l’ouverture économique, mais les banques françaises ne suivent pas. > Les banquiers tétanisés et peu prêteurs. > La France doit clarifier les règles envers l’Iran.
en page 22
Juridique et fiscal
> Prélèvement à la source : point d’étape sur la réforme.
Les Echos Sociétés
du 16/06/2016
Le projet de prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera présenté à l’automne au Parlement, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2017. Cette réforme, qui devrait s’appliquer à partir de 2018, amènera de nouvelles obligations pour l’employeur, qui notamment prélèvera l’impôt directement sur la rémunération de ses salariés. Les 1ers éléments dévoilés par le gouvernement : l’employeur va recevoir par l’administration fiscale, un taux calculé sur la base de la déclaration sociale nominative (DSN), qui se généralisera à l’ensemble du secteur privé d’ici l’été 2017. L’application de ce taux devra se faire via un logiciel de paie, qui devra être adapté par les éditeurs. Dans le cas des indépendants et des bailleurs, dont le revenu n’est calculé qu’au début de l’année suivante, l’impôt fera l’objet d’acomptes (mensuels ou trimestriels) calculés par l’administration sur les bases de l’année passée. Avant son entrée en vigueur, le prélèvement à la source devrait être testé sur un panel d’entreprises.
en page 01
> L’Assemblée adopte en première lecture le projet de loi Sapin 2.
LES ECHOS
du 15/06/2016
L’Assemblée nationale a largement approuvé mardi 14 juin, en première lecture le projet de loi Sapin 2 sur la transparence de la vie économique, qui prévoit notamment la création d’une agence anticorruption, une protection des lanceurs d’alerte, un encadrement des lobbies et un vote contraignant des actionnaires sur la rémunération des dirigeants. Le texte doit désormais être débattu au Sénat.
en page 02
> Nouvelle procédure devant les prud’hommes.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7659 du 13/06/2016
Le décret 2016-660 du 20 mai 2016 précise la nouvelle procédure devant les prud’hommes. Le bureau de conciliation et d’orientation se voit attribuer un rôle plus important. En plus d’intervenir avant l’audience pour assurer la mise en état d’une affaire, définir les délais et conditions de communication des demandes ; il peut entendre, inviter, et mettre en demeure des parties pour la communication des pièces ; rechercher et homologuer un accord à l’amiable. Dès août 2016, il pourra être saisi directement par les demandeurs. Ces derniers et leurs adversaires pourront se défendre eux-mêmes ou se faire assister, sauf en appel, où un avocat ou un défenseur syndical est exigé. Quant à la requête, elle devra être adressée au greffe du conseil des prud’hommes avec des mentions obligatoires sous peine de caducité.
en page 19
Marketing et Stratégie
> Les PME et ETI familiales ont intérêt à ouvrir leur capital.
LES ECHOS
du 14/06/2016
Sur les 146 000 PME et ETI françaises, une sur trois est familiale et leur taux de défaillance est 2 à 3 fois moins élevé que la moyenne, selon une économiste de Bpifrance Le Lab. Une étude montre qu’elles ne sont pas à la recherche de rentabilité et que leur but est de perpétuer et de transmettre l’entreprise dans la famille. Parmi les 417 entreprises interrogées, 41 % ont déjà ouvert leur capital et 9 % envisagent de le faire à court terme. Les entreprises font preuve d’exigence dans le choix du futur actionnaire ou partenaire : il doit comprendre le projet familial et partager ses valeurs. Les PME familiales sont aujourd’hui confrontées à trois défis : le développement de leur croissance à l’interne et à l’externe, le recrutement de nouveaux talents et la transmission de l’entreprise aux générations suivantes. L’ouverture du capital à l’externe peut aider les entreprises à relever ces défis.
en page 01
> 25 raisons de travailler avec une start-up.
Les Echos Business
du 06/06/2016
Les grands groupes gagnent beaucoup à incuber, financer ou passer commande auprès des champions technologiques de demain. Accélérer la R&D, limiter les risques, réagir vite, garder un œil sur les marchés d’avenir, changer sa façon de travailler… Détails des 25 raisons de travailler avec une start-up.
en page 01
Numérique
> Transparence des marchés publics : les start-up en embuscade.
LES ECHOS
du 15/06/2016
À partir du 1er octobre 2018, les collectivités, quelle que soit leur taille, vont devoir publier sur Internet leurs appels d’offres ainsi que l’ensemble de leurs attributions de marchés. Ce sont 30 000 acheteurs qui devront jouer le jeu de la transparence. Les acheteurs publics, comme les entreprises, vont devoir faire le tri dans la multitude d’offres et les start-up sont prêtes à saisir l’occasion pour créer de nouveaux services. La start-up OpenDataSoft explique que savoir « qui achète quoi » lui donnera une meilleure vision, afin de mieux cibler ses interlocuteurs ou prospects.
en page 26
> Doutes sur le potentiel de croissance du numérique.
LE MONDE ECO & ENTREPRISE
du 14/06/2016
Selon une étude d’Idate, institut d’étude spécialisé dans le numérique implanté à Montpellier, les technologies de l'information et de la communication, qui regroupent les télécommunications, l'Internet, la télévision et l'informatique, ont crû de 3,9 % en 2015 dans le monde, atteignant 3 829 Mrds€ de recettes, en légère accélération par rapport à 2014. Cette année, l'Idate table sur une hausse des TIC de 3,9 % à 3 978 Mrds€, tandis que la tendance devrait se poursuivre ces 3 prochaines années. Mais, les TIC restent en deçà du PIB mondial, en croissance, lui, de 4,8 % en 2015.
en page 9
> Baisse de l’usage des réseaux sociaux en 2016.
BLOG DU MODERATEUR
du 08/06/2016
Les chiffres annoncés par les réseaux sociaux sont toujours de plus en plus haut : 150 millions de personnes sur Snapchat, environ 10 fois plus sur Facebook… Pour aller plus loin dans l’analyse, SimilarWeb s’est penché sur l’usage réel des applications Social Media : combien de temps utilisons-nous Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram chaque jour ? Les statistiques dévoilées ne concernent que les applications Android, mais les résultats montrent qu’on assisterait actuellement à une baisse de l’usage des principaux réseaux sociaux.
en page
Produits et marchés
> La sécurité, une filière pleine d’avenir.
L'USINE NOUVELLE
n° 3472 du 09/06/2016
Le salon Eurosatory, dédié à l’armement terrestre, accueillera un public nouveau, des directeurs de sûreté chargés de grands événements, de grandes entreprises et de sites Seveso… qui seront intéressés par des offres sur la protection des sites sensibles, la lutte antiaérienne, la cybersécurité… 40 % des exposants proposeront une offre de sécurité, dont beaucoup de sociétés françaises. La sécurité est en effet une priorité industrielle nationale et a été identifiée, dans le bilan de la Nouvelle France industrielle, comme l’un des neuf domaines d’application les plus porteurs. Les industriels se sont organisés en se réunissant au sein du Conseil des industries de la confiance et de la sécurité (CICS) et le ministère de l’Intérieur a désigné un délégué ministériel aux industries de sécurité. Un objectif commun : faire de la sécurité une filière de référence au même titre que l’aéronautique et la défense.
en page 40
Ressources humaines
> L’industrie française a de plus en plus recours aux travailleurs détachés.
LES ECHOS
du 16/06/2016
En cinq ans, le nombre de travailleurs détachés dans le secteur de l’industrie a été multiplié par deux, pour atteindre une hausse de 27 % en 2015. Les dirigeants d’entreprise expriment leurs difficultés à recruter dans certains métiers et le manque d’attrait des jeunes pour l’industrie. La directrice des relations européennes et internationales de l’UIMM explique que certaines compétences ne sont plus présentes sur le territoire, d’où la nécessité de faire appel à des travailleurs détachés. La hausse s’explique aussi par une augmentation des contrôles qui pousse les entreprises à se mettre en règle. > Un recours pas forcément avantageux.
en page 16-17
> Une « nette embellie » pour les diplômés des grandes écoles.
LES ECHOS
du 16/05/2016
Le taux d’insertion professionnelle des jeunes diplômés est en hausse. Selon l’enquête annuelle de la Conférence des grandes écoles, réalisée auprès de 183 établissements et publiée mercredi 15 juin : le taux net d’emploi est de 83,1 % contre 80,1 % l’année dernière et 58 % des jeunes diplômés trouvent un emploi avant la sortie de l’école et 79 % moins de deux mois après. L’enquête confirme aussi une baisse de la « fuite des cerveaux ».
en page 02
> Pour les salariés, le digital est source de confort.
LE MONDE ECO & ENTREPRISE
du 15/06/2016
À l'occasion de la Semaine pour la qualité de vie au travail du 13 au 17 juin, l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) a tenté de mesurer les conséquences du numérique sur la qualité de vie au travail : la majorité (60 %) des 1 003 salariés interrogés par TNS-Sofres, ont jugé "positif" l'impact du numérique sur leur quotidien ; 57 % perçoivent le numérique comme une opportunité, et 85 % constatent « un effet positif sur leur qualité de vie au travail ». Seul un salarié sur trois souligne « les effets négatifs du numérique sur la charge de travail, la pression et le stress ».
en page 6
Tendances économiques
> L’état de la France.
LE MONDE
du 15/06/2016
Dans son «Rapport annuel sur l’état de la France», le Conseil économique, social et environnemental (CESE) présente les réalités contrastées du pays et bâtit un tableau de bord de ses forces et faiblesses pour mieux guider les politiques publiques. Épaulé par France Stratégie, organisme de réflexion et de conseil rattaché au Premier ministre, le CESE a choisi une dizaine d’indicateurs pour sortir de l’obsession du seul taux de croissance. Les mêmes données seront suivies, analysées et commentées chaque année, pour mesurer les progrès et les éventuels reculs et prendre à témoin l’opinion aussi bien que les responsables publics. Deux indicateurs, particulièrement alarmants, sont mis en avant dans la livraison 2016. D’un côté, le décrochage fort de la France en matière de recherche et développement (R&D) et d’innovation ; de l’autre, notre insatisfaction chronique dans la vie.
en page 1-4
> Comment Bercy et les banques font pression pour marginaliser le chèque.
LES ECHOS
du 13/06/2016
Les banques développent différentes mesures pour décourager les consommateurs à l’usage du chèque. Au 1er juillet 2017, sa durée de validité sera de 6 mois contre un an aujourd’hui. Cette mesure fait partie de la loi Sapin 2, elle doit encore achever la navette parlementaire avant d’entrer en vigueur. Cette annonce est bien accueillie par les établissements bancaires, puisqu’elle témoigne de la volonté de Bercy à faire reculer ce moyen de paiement coûteux, puisque gratuit, et sujet à la fraude. Les banques commencent à repenser leurs modes de distribution du chéquier, de moins en moins automatiques, certaines pensent à du sur-mesure ou du dématérialisé. Pour les TPE et PME, qui reçoivent beaucoup de paiements par chèque, les banques proposent des solutions de paiement mobile tel que le mPOS, (mobile point of sale), qui permettent d’encaisser des paiements par carte bancaire en déplacement. Selon Bernard Cohen-Hadad, président de la commission financement de la CGPME, ces moyens de paiement alternatifs sont peu connus des PME et TPE.
en page 31
> Les créations d’emplois vont faire baisser le chômage.
LES ECHOS
du 10/06/2016
Selon un rapport publié par l’Insee jeudi 9 juin, au 1er trimestre le secteur marchand a créé 40 400 emplois. Depuis le printemps 2015, les entreprises recréent de l'emploi en France. Selon Mathieu Plane, économiste à l'Observatoire économiques : "L'économie française commence à créer assez d'emplois pour absorber la hausse de la population active". En effet, la population croît d’environ 120 000 nouveaux "actifs" par an. Le gouvernement attend 190 000 créations d’emplois en 2016, secteur public inclus. Le chômage devrait donc reculer et toucher 9,5 % de population active contre 10 % l’an passé. L’industrie reste un secteur en difficulté qui continu à perdre de l’emploi, plus de 8 000 emplois détruits au 1er trimestre ; depuis mi 2001 aucun emploi n'a été créé.
en page 02
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous