Sélection du 13/05/2016 au 19/05/2016
A retenir
> Zoom sur ...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 19/05/2016
Save the date. 8e édition du Salon SINÃL, les rencontres professionnelles du biosourcé, se tiendra les 24 et 25 mai au Capitole à Châlons-en-Champagne. La CCI Reims-Epernay en collaboration avec Reims métropole tiendront un stand pour la mise en valeur de l’attractivité du Nord Rémois en matière de bioéconomie.

Soutien aux entreprises en difficulté. Quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité, l’entreprise qui rencontre des difficultés peut obtenir un soutien auprès des services du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et du ministère des Finances et des Comptes publics. Les dispositifs sont adaptés à la nature des problèmes rencontrés par les entreprises.

en page 1
Dans les CCI
> Reims. Avec le tram’, tout le monde y gagne.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7655 du 16/05/2016
Soutenue par la Ville de Reims et l’Etat, dans le cadre du volet « reconquête commerciale » du dispositif FISAC Tramway, la CCI Reims-Epernay a lancé une campagne de communication intitulée « Les commerces du tramway vous accompagnent sur toute la ligne » afin de donner de la visibilité aux 500 commerçants situés autour de la ligne du tramway.
en page 10
> Des Rémois dans les Ardennes.
L'UNION REIMS
du 17/05/2016
« Connecting Entrepreneurs », le club de la CCI Reims-Epernay destiné au « réseautage » professionnel, organise le 8 juin 2016 une journée au Domaine Château du Faucon à Donchery dans les Ardennes. Une visite de l’entreprise Sanglier Packaging est également prévue.
en page II
> Les CCI de Reims et Châlons au service des entrepreneurs.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 13/05/2016
Les CCI de Reims-Epernay et Châlons proposent tout au long de l’année des formations adaptées aux attentes des entreprises. D’ici fin juin, trois formations seront proposées aux chefs d’entreprise et leurs collaborateurs : « Optimiser ses entretiens professionnels », « Organiser sa prospection téléphonique », « Accueillir des visiteurs étrangers ». Ces formations payantes peuvent être prises en charge par l’AGEFICE ou le DIF/CIF.
en page 15
Economie régionale
> Revin – Idéal Standard pas touché par l’amiante.
L'ARDENNAIS
du 13/05/2016
Le Conseil d’Etat a rejeté le pourvoi du syndicat de la métallurgie ardennaise, qui désirait faire inscrire la société Ideal Standard sur la liste des établissements ouvrant droit au dispositif de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (Caata). Lors de l’audience publique, le rapporteur du Conseil d’Etat a stipulé que la loi porte sur la nature de l’activité, pas sur la présence d’amiante dans les chantiers. Pour rappel, cette demande avait déjà été refusée par le ministère du Travail et par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne.
en page 4
> Marne – Le cuivre antimicrobien entre dans les bâtiments.
LE MONITEUR DES TP
n° 5868 du 13/05/2016
L’Institut européen du cuivre vient de mettre au point l’utilisation « à grande échelle » de cuivre antimicrobien, qu’il présente comme une première mondiale. L’expérimentation porte sur l’installation de poignées de porte et de rampes en alliage de cuivre antibactérien dans plusieurs bâtiments publics. Le projet s’inscrit dans le cadre du cluster antimicrobien constitué en Champagne-Ardenne autour de l’université de Reims, de différents partenaires institutionnels et d’entreprises locales, dont Le Bronze industriel.
en page 52
> Romilly-sur-Seine. Les commerçants en vitrine sur internet.
L'EST ECLAIR
du 19/05/2016
L'association des commerçants Corail a désormais son site web (www.vitrines-romillyetvillenauxe.fr) et travaille avec la Ville de Romilly-sur-Seine à l'organisation du marché de Noël qui durera deux semaines.
en page 21
> Les finances publiques mettent le paquet sur la formation.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 14/05/2016
Depuis quelques mois, les services des finances publiques de la Marne proposent différentes formules aux jeunes : apprentissage, service civique, immersion. Entretien avec Etienne Effa, directeur départemental des finances publiques.
en page 13
> Tourisme. Un million d’euros d’aides à distribuer d’ici quatre ans.
L'UNION EPERNAY
du 18/05/2016
Le dossier de candidature déposé par le pays de Brie et Champagne fin 2015 pour obtenir des fonds européens baptisés « Leader » a été retenu par la région Grand Est. Les fonds attribués entre 2016 et 2020 concerneront des projets liés au tourisme, au patrimoine ou à la culture.
en page 13
> Université. Le nouveau projet de campus.
L'UNION
du 19/05/2016
Le projet d’un campus unique à Reims n’est plus d’actualité. Guillaume Gellé, nouveau président de l’Université Reims Champagne-Ardenne (URCA), s’oriente vers le maintien de trois campus. « Le projet est modifié mais nous conservons les fondamentaux, à savoir une réduction des surfaces, une mutualisation et une démarche de développement durable. J’ajoute que ce nouveau projet est réalisable sur un seul contrat de plan Etat-Région », a-t-il précisé. Le coût du projet est estimé à 78 M€.
en page 3
> Romilly-sur-Seine. Salon de la création d'entreprises.
L'EST ECLAIR
du 19/05/2016
La huitième édition du Salon de la création et reprise d'entreprises aura lieu vendredi 27 mai à la Maison de l'emploi, 32 rue Milford-Haven à Romilly. Des spécialistes de la création et de la reprise d'entreprises seront présents de 10h à 16h. Ateliers à 10h30 et 14h sur le thème : Comment créer ou reprendre une entreprise ? A 11h et 14h30 : Les aides à la création (Envol,...). (Texte intégral)
en page 21
> Nucléaire: feu vert du Sénat au projet Cigéo (Meuse).
L'Est Républicain
du 18/05/2016
Le Sénat a adopté hier une proposition de loi visant à autoriser la poursuite du projet Cigéo de stockage de déchets radioactifs à Bure. Pour entrer en vigueur, ce texte, porté par le sénateur Gérard Longuet, doit encore être voté à l'Assemblée nationale. Le projet Cigéo, piloté par l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra), prévoit l'enfouissement des déchets les plus radioactifs à 500 mètres sous terre, ainsi que ceux ayant la durée de vie la plus longue. (texte intégral)
en page
> Aménagement à Reims. Posez vos questions à Arnaud Robinet sur la transformation du centre-ville.
L'UNION REIMS
du 18/05/2016
Lors d’une rencontre qui se déroulera le 23 mai 2016 au siège du journal L’union, Arnaud Robinet, maire de Reims, répondra aux questions des habitants sur le projet d’aménagement urbain « Reims Grand Centre » qui sera déployé d’ici 2020.
en page 8
> Clairvaux. Urvoas : "Si la rénovation de la centrale coûte moins cher, on regardera".
L'EST ECLAIR
du 18/05/2016
Le ministre de la Justice, qui a rencontré les élus aubois hier, veut connaître le coût exact de la réhabilitation de la centrale de Clairvaux. Du montant dépendra son avenir.
> Nicolas Dhuicq, député : "Le ministre a des données incomplètes".
> Philippe Dallemagne, conseiller départemental : "Il faudra discuter".
> François Baroin, sénateur : "On a perdu quatre ans".

en page 6
> Ardennes – Un nouveau pas vers la mutualisation pour les chambres de métiers.
L'ARDENNAIS
du 17/05/2016
Il y a quelques semaines, Pierre-Luc Petit-Delclève, directeur général de la Chambre de métiers et de l’artisanat des Ardennes, a pris la même fonction dans la Meuse, suite au départ en retraite de son prédécesseur meusien. Il partage ainsi son temps entre les 2 structures, soit 60 % à la CMA Ardennes et 40 % à Bar le Duc. Selon le président de la CMA, Bernard Detrez, ce « partage » est un pas supplémentaire vers une mutualisation de plus en plus poussée entre les différentes CMA régionales, rendue nécessaire par une baisse des ressources. Globalement les mutualisations concernent les fonctions support, administratives. > Questions à Pierre-Luc Petit-Delclève.
en page 4
> Ardennes – In.site, un outil en ligne pour développer l’économie ardennaise.
L'ARDENNAIS
du 16/05/2016
L’agence de développement économique des Ardennes vient de lancer in.site Ardennes, une plateforme internet, qui propose une offre immobilière d’entreprises de qualité. Actuellement, une quarantaine de biens sont référencés.
en page 4
> Economie. Le Vitryat développe sa capacité éolienne.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS
du 17/05/2016
Le constructeur espagnol d'aérogénérateurs Gamesa, 4e mondial, envisage l'installation de huit nouvelles éoliennes sur les communes du Meix-Tiercelin et de Saint-Ouen Domprot. Une réunion publique aura lieu demain. Le développeur éolien totalise la construction de 76 éoliennes dans la Marne, dont 16 dans le Vitryat. Il projette d'en développer 23 supplémentaires sur ce même territoire et la création d'une unité de maintenance à Vitry. Détails.
en page 5
> Santé. La Sécurité sociale marnaise à l’écoute de 110 000 médecins.
L'UNION
du 14/05/2016
Choisie pour accueillir le premier centre de service inter-régimes, l’Assurance maladie de la Marne ouvrira une nouvelle plate-forme nationale de communication début juillet 2016 sur 1 000 m2 zone Farman à Reims. 63 conseillers aideront les médecins sur la mise en œuvre du tiers payant.
en page 19
> Plug & Start 2016. Tapis rouge pour les grandes entreprises.
L'EST ECLAIR
du 17/05/2016
Pour sa 21e édition, Plug & Start (Technopole de l'Aube) lance une nouvelle formule. Elle mise désormais sur les start-up qui pourraient séduire les grandes entreprises devenant partenaires de l'événement.
en page VI
> Energie. Et revoilà les gaz et huiles de schistes.
L'UNION
du 15/05/2016
Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, veut interdire l’importation de gaz de schiste américain. Dans la région, toutes les craintes des adversaires de cet hydrocarbure interdit en France ne sont pas levées. Christine Lecque, porte-parole du collectif Carmen, qui regroupe une vingtaine d’associations environnementalistes et 150 membres, demande l’abrogation de tous les permis de recherche.
en page 3
> Foire de Châlons - Une 70e édition avec vue sur le Grand Est.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 13/05/2016
Partenaires depuis de nombreuses années, la Foire de Chalons et l’Agence de développement touristique de la Marne (ADT) ont signé une convention pour l’édition 2016 de la Foire. La grande région mise sur une promotion de tout le territoire. Pour se faire, les 10 départements seront réunis durant deux jours sur un espace commun de 50 m². Une vitrine d’exception, visible par 200 000 visiteurs et de nombreux élus du Grand Est.
en page 4
> 7 000 demandeurs d’emploi accompagnés dans la Marne d’ici la fin de l’année.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 13/05/2016
Lancé en janvier, le plan 500 000 formations se déploie partout en France et 75 000 personnes seraient concernées par ce dispositif dans le Grand Est et environ 7 000 dans la Marne pour environ 48 000 chômeurs. Transport, agricole, viticole, industrie, services, tous les secteurs sont concernés par le dispositif.
en page 15
Grande région Est
> Mobilité : deux grand prix pour la Région.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 16/05/2016
Le magazine « Ville, Rail et Transports » a récompensé la région Grand Est en lui décernant deux prix « le Grand Prix TER » et le prix « Offre Intermodale ». Le Grand prix TER est donné à la région ayant obtenu la meilleure note sur des critères quantitatifs tels que ponctualité, taux de réalisations, fréquentation, variation des recettes. Le réseau TER Alsace sort vainqueur dans cette catégorie. Le prix Offre intermodale récompense une initiative ou une réalisation facilitant les correspondances entre le TER et les autres modes de transports publics. Le Grand Est a été primé pour la conception d’abris à vélos modulaires.
en page 14
> 116 quartiers éligibles à la politique de la ville.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 16/05/2016
Le Grand Est occupe le 5ème rang, avec 116 quartiers sur 1 300 éligibles à la politique de la ville. Ces quartiers présentent des caractéristiques communes telles que : pauvreté, précarité de l’emploi et chômage, famille mono-parentales ou nombreuses, populations jeunes ou étrangères. L’objectif de cette politique est de concentrer les moyens publics sur ces zones. > Strasbourg largement en tête. > Une enveloppe de 438 M€ pour 2016. > Des jeunes et des familles mono-parentales.
en page 13
> TGV : L’européenne à l’heure du Grand Est et de l’Unesco.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 16/05/2016
Dès le 3 juillet 2016, Reims relira Strasbourg en 1h17 et Bruxelles en 2h11. Les onze allers-retours quotidiens rapprochent Bezanne de la nouvelle capitale régionale. La constitution du Grand Est et l’inscription de la Champagne-Ardenne au patrimoine de l’Unesco démultiplient les échanges, cette nouvelle ligne facilite la venue des européens. > « Un gain de temps nettement supérieur à la hausse du coût ».
en page 6
> Le commerce international en retrait dans le Grand Est.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 16/05/2016
Les exportations du premier trimestre sont en baisse de 2 % sur un an ainsi que les importations qui reculent de 0,5 %. Le solde des échanges est de 957 M€ contre 1 187 M€ au premier trimestre 2015, soit un recul de 19,4 %. Les départements les plus exportateurs et importateurs sont respectivement le Bas-Rhin, Haut-Rhin, la Moselle et la Marne. Sur les dix départements du Grand Est, c’est la Marne qui affiche le meilleur solde des échanges internationaux (+412 M€). Le Grand Est est la deuxième région exportatrice de France avec 60 002 M€ d’exportations. Du deuxième trimestre 2015 au premier trimestre 2016 le Grand Est a exporté pour 59 820 M€. Les cinq premiers postes d’exportations sont : les produits pharmaceutiques, construction automobile, machines et équipements d’usage général, boissons et produits chimiques, ils couvrent 37 % des exportations.
en page 5
> Des recrutements en hausse, des métiers en tension.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 13/05/2016
L’enquête « Besoins en mains-d’œuvre » réalisée par l’Agence Pôle Emploi révèle les projets de recrutements des entreprises dans le Grand Est. Le nombre de projets de recrutement s’élève à 136 400 pour l’année 2016, soit un chiffre en hausse de 4,3 % pour la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Les projets de recrutement se concentrent sur 8 bassins, dans l’ordre : Strasbourg (16 900), Reims (10 000), Nancy (9 630), Metz (9 000), Troyes (8 170), Epernay (7 500), Colmar (6 570) et Mulhouse (6 000), Châlons-en-Champagne arrive en 14e position avec 3 000 projets.
en page 14
Entreprises à la Une
> Les Ayvelles – PSA prépare la culasse de demain.
L'ARDENNAIS
du 18/05/2016
Un an après la mise en service de nouveaux carrousels pour la production des culasses de dernière génération, la direction PSA des Ayvelles a mis à l’honneur, ce mardi 17 mai, les équipes des carrousels, mais aussi celles qui ont participé à leur installation et à la maintenance. Alors que la production est à plein régime, l’usine travaille déjà sur les pièces du futur. > Une démarche d’amélioration permanente.
en page 5
> Allia : les salariés assommés.
L'EST ECLAIR
du 18/05/2016
Les 86 salariés de l'entreprise Allia à La Villeneuve-au-Chêne ont appris hier avec stupéfaction la fermeture de leur usine de fabrication de WC en céramique. Les élus locaux leur ont apporté leur soutien. Un long combat commence.
en page 2
> L’Allemand Granit implante son siège français à Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7655 du 16/05/2016
Granit Quality Parts, spécialiste de la vente de pièces détachées pour l’agriculture au sein du groupe allemand Fricke, implante son siège français dans la zone Croix-Blandin à Reims. Frédéric Adam, responsable du site rémois, annonce 14 emplois à terme sur place, sans compter les 16 représentants de la société en France. Mais le site accueillera plus de monde grâce à son Académie. « Nous allons former nos clients aux technologies modernes. Nous prévoyons 500 personnes formées en 2016-2017 et le triple en 2017-2018, essentiellement de novembre à mars, quand l’activité agricole est moindre », explique Frédéric Adam.
en page 5
> Villers-devant-le-Thour – L’ardennais qui tatouait le béton.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 17/05/2016
A la tête de l’entreprise Davenne Design, Fabrice Davenne a inventé un nouveau procédé d’impression d’images sur des pièces faites d’un mortier haute performance. Il a ainsi développé un procédé de « béton pictural », qui consiste d’une part à produire des pièces en béton avec des surfaces en relief, et d’autres part d’appliquer des motifs colorés, voire des images correspondant aux reliefs en question. Il a également adapté une imprimante numérique pour qu’elle puisse appliquer une encre utilisant des nano-pigments littéralement capables de tatouer le béton.
en page IV
> « Être le champion de la mobilité ».
L'UNION ECONOMIE
du 17/05/2016
En réduisant la durée du trajet en TGV vers Strasbourg (de 1h55 à 1h17), à partir du 3 juillet 2016, la SNCF ambitionne d’être plus concurrentielle avec la voiture, le covoiturage et l’autocar.
en page V
> BPALC à l’épreuve de taux bas.
L'UNION ECONOMIE
du 17/05/2016
La fusion des établissements de la Banque populaire d’Alsace, Lorraine et Champagne, réalisée en 2014, a été réussie. Le premier bilan se mesure déjà sur les frais de gestion qui, à 369,1 millions d’euros, affichent « une forte baisse » de 6,1 %.
en page IV
> Axon’ primée au Brésil.
L'UNION ECONOMIE
du 17/05/2016
Le groupe multinational Axon’Cable (Montmirail), spécialisé dans le câble et la connectique, vient de recevoir le « Prix de l’entreprise brésilienne » pour sa filiale créée en 2013 au Brésil.
en page IV
> Le cirque vise toujours plus haut.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 13/05/2016
Cités en Champagne a voté, le 12 mai le financement de trois projets à hauteur de 146 500 euros. L’objectif est de permettre à la ville de rayonner dans toute l’Europe grâce aux circassiens. > La création d’un laboratoire de magie nouvelle, unique en Europe, devrait accueillir de nombreux stagiaires en formation. > La mise en place d’un doctorat sur la prévention des risques circassiens permettrait de faire de Châlons-en-Champagne une référence nationale sur la préparation physique et la prévention des risques sur la santé des artistes. > La création d’un langage commun entre cirque et marionnette pour donner au Cnac et à l’Institut international de la marionnette de Charleville-Mézières une dimension internationale.
en page 08
> Pour éviter le chômage partiel, Colas Est mise sur la formation de ses salariés.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Châlons)
du 13/05/2016
Faute de carnets de commandes chargés, les salariés châlonnais de Colas Est suivent une formation dans l’objectif de multiplier leurs compétences et ainsi éviter le chômage partiel. Grâce à un terrain mis à disposition par la Communauté d’agglomérations, une plate-forme a été installée permettant l’apprentissage de nouvelles méthodes de travail. Les salariés pourront ainsi obtenir un diplôme de niveau V ou une certification professionnelle.
en page 4
Juridique et fiscal
> Mieux vaut déclarer les modifications de locaux.
L'USINE NOUVELLE
n° 3468 du 12/05/2016
Omettre de déclarer les modifications effectuées dans ses locaux industriels peut coûter cher pour les redevables de la taxe foncière et de la cotisation foncière des entreprises. Ces obligations déclaratives doivent être mises à jour régulièrement. Les risques : une amende fiscale, la perte d’exonération d’une partie de la taxe foncière ou encore une augmentation de la base d’imposition.
en page 49
Numérique
> Les données, nouvel eldorado pour l’entreprise connectée.
LES ECHOS
du 18/05/2016
Les entreprises étudient de plus en plus leurs clients via leurs données informatiques pour mieux répondre à leurs attentes. Les sociétés d’analyses sont plus nombreuses à faire appel au data scientist pour faire sortir des statistiques une information. Le traitement croisé des données client et des réseaux sociaux permet de déterminer son comportement et quand ce dernier se désabonnera d’un service par exemple. Ces outils et les techniques évoluent très vite, c’est à l’entreprise de définir sa stratégie, privilégiant le plus souvent la sécurité. La data au cœur des stratégies.
en page 24
> Comment cybersécuriser sa supply chain.
L'USINE NOUVELLE
n° 3468 du 12/05/2016
La sécurité informatique d’un donneur d’ordres passe aussi par celle de ses fournisseurs, surtout à l’heure de l’entreprise étendue et du partage d’accès à l’information entre partenaires économiques. En France, l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) demande aux opérateurs d’infrastructures vitales de veiller à la bonne « hygiène informatique » de leurs sous-traitants. > Identifier les sous-traitants à risque > Inclure des clauses de cybersécurité dans les contrats > Evaluer et contrôler la sécurité des fournisseurs > Miser sur les nouvelles offres de services.
en page 46
Ressources humaines
> Intérim : le secteur mute pour capter la clientèle des PME.
LES ECHOS
du 19/05/2016
Les TPE et PME font encore peu appel à l’intérim mais leurs besoins sont réels. Selon une enquête de l’Ipsos pour Randstad, 64 % des PME ont des difficultés à recruter. L’intérim traditionnel change. La part de marché des grands acteurs baisse au profit de plus petites agences tournées vers ces PME qui jouent la carte de la proximité et de la spécialisation. Ce sont les PME qui utilisent le plus les nouveaux outils des agence d’intérim tel que le CDI intérimaire.
en page 25
> Des pistes pour garantir la protection des travailleurs « à la demande ».
LES ECHOS
du 19/05/2016
Le nombre de travailleurs indépendants connait une forte croissance en Europe. Selon l’OCDE, « l’économie à la demande » remet en cause les politiques traditionnelles du marché du travail, notamment sur le régime de la protection sociale. France Stratégie évoque trois pistes d’évolution. La première serait l’adaptation des statuts existants, la deuxième, la création d’un statut hybride, en définissant une catégorie « travailleurs indépendants économiquement dépendants », la dernière, définir un unique statut de l’actif, attribuant des protections croissantes selon le degré de dépendance.
en page 05
> Un chef d’entreprise sur trois renonce à un arrêt maladie.
Les Echos sociétés
du 17/05/2016
Un sur cinq souffre d’un problème de santé chronique, un sur quatre a constaté qu’elle s’était dégradée au cours des cinq dernières années. Cause numéros 1 de stress : les difficultés de l’entreprise, 66 % des dirigeants d’entreprise estiment que leur état de santé est lié à celui de leur entreprise. Un chef d’entreprise sur trois renonce à un arrêt maladie pour ne pas entraver le fonctionnement de sa société.
en page 1
Tendances économiques
> Soutien aux entrepreneurs de la deuxième chance.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 16/05/2016
Le programme COSME, pour la compétitivité des entreprises et PME, s’est doté d’un budget de 2,3 milliards d’euros sur la période 2014-2020. L’appel lancé le 24 mars 2016 a pour objectif de créer et de financer un « réseau européen d’alerte précoce et de soutien aux entreprises et entrepreneurs de la deuxième chance ». Il est en charge de conceptualiser, d’organiser et de mettre en œuvre les services de soutiens aux entreprises ayant connu une banqueroute de bonne foi et étant déterminés à prendre un nouveau départ.
en page 20
> Autoentrepreneurs : 30 % sont actifs au bout de trois ans.
LES ECHOS
du 13/05/2016
Selon une étude de l’Insee publiée le 12 mai, l’autoentrepreneuriat génère un revenu d’appoint plus qu’une ressource principale. Sur les quelque 191 000 autoentrepreneurs inscrits au premier semestre 2010, près de 40 % n’ont jamais déclaré de chiffre d’affaires. Après trois ans, parmi les 62 % ayant effectivement entamé une activité, 49 % parviennent à être pérennes. Les domaines de l’action sociale ou de l’enseignement ont des taux de pérennité supérieurs avec respectivement 71 et 56 %. La probabilité de dégager un chiffre d’affaires est corrélée à l’âge du fondateur : un autotentrepreneur de moins de 30 ans à deux fois moins de chances d’être pérenne à trois ans que son homologue de 50 ans. Une différence majeure avec les créateurs d’entreprises individuelles ou la probabilité d’être pérenne est plus élevée entre 30 et 39 ans.
en page 2
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous