Sélection du 06/05/2016 au 12/05/2016
A retenir
> Zoom sur.
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 12/05/2016
Save the date. La réunion Club Afrique, organisée par CCI International en partenariat avec les Conseillers du Commerce Extérieur aura lieu le 30 mai de 18h à 19h30 à la CCI de Reims Epernay. Le thème abordé sera « L'Afrique des villes, croissance et enjeux ».

Les indicateurs du BTP. L’observatoire permanent de l’évolution des qualifications (Opeq) a réalisé un document synthétique, abordant les différentes caractéristiques du BTP au travers d’une batterie d’indicateurs. Sont notamment abordées les thématiques du tissu entrepreneurial, des salariés, du marché de l’emploi, de la formation initiale et continue, etc. Ce document est un véritable outil de suivi des évolutions du secteur. Il replace pour la première fois le BTP champardennais dans le contexte de la nouvelle échelle régionale du Grand Est »


en page 1
> Fabrice Collin, élu Président de la CRVC – Champagne de Castelnau.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7654 du 09/05/2016
Fabrice Collin, viticulteur à Broyes dans le Sézannais, succède à Jocelyne Dravigny à la présidence de la Coopérative Régionale des Vins de Champagne (CRVC).
en page 3
Economie régionale
> Charleville-Mézières – Le marcassol, monnaie locale bientôt lancée dans les Ardennes.
L'ARDENNAIS
du 09/05/2016
Inexistante il y a encore 5 ans, une trentaine de monnaies locales sont aujourd’hui en circulation en France. Dans les Ardennes, l’association « La monnaie locale solidaire du Pays d’Ardenne », présidée par Sylvain Maouche, travaille sur un projet de monnaie locale, qu’elle a baptisé marcassol et qui devrait être mis en circulation dès le début de l’année 2017. Si le fonctionnement de la monnaie est aujourd’hui défini, reste à trouver des « partenaires » qui accepteraient d’être payés en marcassol. A ce jour, 7 commerces ont donné leur accord.
en page 5
> Rethel – Les graines d’entrepreneurs poussent plutôt bien ans le Rethélois.
L'ARDENNAIS
du 12/05/2016
La Boutique de Gestion pour entreprendre BGE accompagne actuellement pour une durée de 3 ans, 17 entrepreneurs du Rethélois qui ont décidé de créer ou reprendre une entreprise. Séverine Reviron, qui a repris un salon de toilettage, fait partie de ces 17 profils aux activités diverses. > 49 entreprises ont été créées entre 2013 et 2016 dans le Rethélois avec l’appui de la BGE des Ardennes, dont 23 sont des commerces, 11 des entreprises du BTP. Elles ont généré 58 emplois. Sur l’ensemble du département, BGE a accompagné 249 entreprises générant 293 emplois.
en page 19
> Evénement. Une convention efficace pour la prochaine Foire.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 12/05/2016
Lundi dernier, l'Agence de développement touristique de la Marne (ADT) et l'Union commerciale industrielle et artisanale (UCIA) de Châlons-en-Champagne ont signé un partenariat visant à la promotion des départements de la nouvelle région Grand Est lors de la 70e édition de la Foire expo de Châlons. Ainsi, les dix départements concernés partageront un espace commun les 26 et 27 août prochain pour présenter leurs territoires et leurs patrimoines.
en page 11
> Subvention régionale : Un million d'euros pour l'ESC Troyes.
L'EST ECLAIR
du 11/05/2016
La région Grand Est va prendre le relais de la subvention d'un million d'euros accordée jusqu'ici par la CCI de l'Aube au groupe ESC Troyes. Il va pouvoir poursuivre ses projets de développement, notamment avec l'EM Lyon Business School, l'international avec un projet en Afrique (Cameroun), et l'ouverture d'une filière Tourisme à la Défense à Paris.
en page 4
> Economie. Le challenge australien continue.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 11/05/2016
La Semcha s'est associée à l'université australienne d'Adélaïde pour organiser l'eChallenge, une compétition internationale de concepts de start-up innovantes. Les demi-finales de l'australien eChallenge France se déroulent aujourd'hui à Châlons-en-Champagne. La finale nationale aura lieu le 26 mai prochain à l'ambassade d'Australie.
en page 11
> ID a enregistré 15 projets d’implantation.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7654 du 09/05/2016
Le 28 avril 2016, ID Champagne-Ardenne, l’agence régionale pour l’Innovation et le Développement, a présenté son bilan d’activité 2015, soit 15 projets d’implantation acquis générant à terme 632 emplois créés ou sauvegardés. Parallèlement, 87 nouveaux projets d’implantation ou de développement ont été identifiés. Précisions.
en page 6
> Saint-Dizier – C’est parti pour la 7e foire commerciale.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7960 du 10/05/2016
Cette 7e édition se tiendra du 13 au 16 mai et aura pour invité d’honneur le Québec. 200 exposants seront présents cette année. Une partie de la foire sera consacrée à la formation, la promotion des filières professionnelles et l’apprentissage avec la présence de la CCI, de l’UIMM et de la Capeb. L’objectif est de battre le record atteint l’année dernière avec 22 300 visiteurs.
en page 6
> Nogent – Le Pôle technologique poursuivra son développement.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7960 du 10/05/2016
Les deuxième et troisième phases des travaux du "Pôle techno" ont été inaugurées le 9 mai en présence de Philippe Richert, Président de la région Grand Est. Celui-ci a indiqué à cette occasion que ce pôle, rassemblant à Nogent des entreprises, des chercheurs et des étudiants, pourra s’appuyer sur la nouvelle région dans son projet de développement.
en page 5
> A Châlons, première université d’été sur « Architecture et Champagne ».
L'UNION ECONOMIE
du 10/05/2016
Du 2 au 12 juillet, la ville de Châlons-en-Champagne en partenariat avec les collectivités accueillera les étudiants et architectes de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nancy dans le cadre d’une université d’été inédite. Un an après l’inscription de la Champagne au patrimoine mondiale de l’Unesco, le vignoble sera au cœur de toutes les attentions. Les étudiants plancheront sur la manière de revisiter les loges de vignes et présenteront leurs maquettes et dessins. Les meilleurs projets seront choisis pour être réalisés par la suite.
en page IX
> Langres élue plus belle ville fortifiée de France.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7956 du 06/05/2016
Ce concours lancé par le site Internet de réservation hôtelière hotel.info concernait les villes de moins de 55 000 habitants. 25 villes ont concouru et c’est avec 3 224 votes sur un total d’un peu plus de 9 000 que la ville de Langres s’est hissée à la première place devant Fougères et Dinan. La forte mobilisation autour de la candidature de Langres est certainement à l’origine de ce succès.
en page 22
> Enseignement supérieur. Guillaume Gellé : "On a besoin de créer une dynamique collective".
L'EST ECLAIR
du 05/05/2016
Elu président de l'Université de Reims Champagne-Ardenne depuis le 21 mars, Guillaume Gellé fait le point sur l'avenir du Centre universitaire de Troyes et sur les projets.
en page 7
> Romilly-sur-Seine. Un plan Marshall de 24 M€ pour relancer l'activité des entreprises.
L'EST ECLAIR
du 06/05/2016
Alors que bien des villes jouent la carte de l'attentisme, Romilly-sur-Seine et les communes voisines ont décidé de s'engager pour façonner le territoire en débloquant 24 millions d'euros dans le cadre d'un plan de soutien aux entreprises de travaux publics, sur quatre ans.
en page 22
> Agriculture. Pour ancrer notre région dans la terre.
L'UNION
du 05/05/2016
« Le pari du végétal », un slogan lancé en 2015 à l’occasion de la foire de Châlons, veut fédérer les acteurs locaux du secteur agricole pour faire de notre région le leader de la bio-économie. Ainsi, le pôle Industries Agro-Ressources (IAR), à Pomacle-Bazancourt, est un outil de recherche et de développement pour offrir de nouveaux débouchés aux productions agricoles locales. La Ferme 112, installée depuis septembre 2015 sur l’ancienne base 112, est destinée à la recherche sur la production elle-même. Sur les 300 000 entreprises que compte le Grand Est, 49 000 sont des exploitations agricoles.
en page 3
> Reims, 10ème ville où il faut investir.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 439 du 06/05/2016
Selon Explorimmo et Explorimmoneuf qui mesurent le dynamisme économique et l’attractivité immobilière des villes, Reims fait une entrée remarquée en 10ème
position (26ème en 2015), devançant Lille, Grenoble, Metz ou Nancy. Une position qui s’explique principalement par la progression du nombre d’étudiants (+3.2 %), des prix de l’immobilier et des loyers à niveaux relativement élevés.

en page 2
> Ardennes – Les aides aux entreprises vont enfin pouvoir être versées.
L'ARDENNAIS
du 05/05/2016
Depuis janvier 2016, la loi NOTRe empêchait le Conseil général des Ardennes de verser 1,5 million d’euros d’aides aux entreprises, sur les 2,3 millions d’euros votés entre août et décembre 2015. Mais le 28 avril, la collectivité a fait verser, via le payeur départemental, 300.000 euros sur les comptes des entreprises bénéficiaires. Le reste sera payé « dès réception des justificatifs nécessaires ».
en page 4
> Pour ancrer notre région dans la terre.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/05/2016
LPVD, acronyme pour "le pari du végétal", lancé à la foire de Châlons en 2015 il vise à faire du territoire un acteur majeur de la bio-économie. La région Champagne-Ardenne s’est déjà dotée du pole Industries Agro-Ressources, à Pomacles-Bazancourt et à Laon, un outil de développement et de recherche notamment sur les biocarburants. La Ferme 112, installé depuis septembre sur l'ancienne base aérienne relance la recherche sur la production elle-même. Hervé Lapie, président de la FDSEA, s’exprime sur le degré d’expertise du département « personne ne le connaît en France, en Europe et dans le monde ». Il souhaite travailler avec le gouvernement pour donner une vision internationale aux savoir-faire du département.
en page 03
> Un village by CA en 2017 à Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7653 du 02/05/2016
Le Crédit Agricole et ses partenaires sont en train de construire « Le Village by CA », un bâtiment de 7 000 m² dédié à accueillir une plateforme et un centre d’affaires réservés aux start-up. Le bâtiment est directement inspiré du premier village ouvert en 2014 à Paris. Un lieu consacré aux innovations, aux nouvelles technologies et aux événements. Le Village by CA accompagnera financièrement ces start-up. Il proposera des prêts d’honneur grâce à la contribution financière de tous les partenaires. A l’heure actuelle, les partenaires sont composés de PME, de grands groupes et de collectivités. Le conseil d’administration compte une dizaine de membre et se laisse encore un an pour s’étoffer.
en page 03
Grande région Est
> Des signes de reprise, mais une économie encore trop fragile.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7654 du 10/05/2016
Avec 59,9 Mrds€, les exportations du Grand Est progressent de 3,2 % en moyenne contre 3,9 % au niveau national et les importations sont en hausse de 0,9 %. Le Bas-Rhin est le 1er département exportateur de la Région (18,2 Mrds€) devant le Haut-Rhin (13,2 Mrds€), la Moselle (13,2 Mrds€) et la Marne (7 Mrds€). Sur les 10 départements, la Meuse, les Ardennes et le Haut-Rhin affichent une baisse des exportations. Les exportations agricoles et agroalimentaires sont en hausse et représentent 17 % de l’ensemble national. Seuls les quatre départements champardennais affichent une progression de leurs exportations. Le niveau des exportations régionales dépasse pour la 1ère fois celui d’avant la crise de 2007. > Carnets de commandes en hausse. > Création d’entreprises en baisse. > 2 700 emplois détruits. > Un chômage en hausse généralisée.
en page 8
> Emploi : l’intérim reprend.
L'UNION ECONOMIE
du 10/05/2016
Après une croissance de 4,3 % en février 2016, l’intérim accélère sa reprise dans le Grand Est en mars avec une progression de 4,9 %. Ce sont l’Aube (+ 17,5 %) et la Marne (+ 11,1 %) qui progressent le plus en mars 2016 par rapport à mars 2015. En revanche, les Ardennes enregistrent une baisse de - 27,4 % et la Haute-Marne - 1,2 %.
en page III
> Bilan électrique RTE : la croissance verte passe par le Grand Est.
LA MARNE AGRICOLE
du 06/05/2016
Réseau de transport d'électricité (RTE) est passé à la "maille du Grand Est" pour la présentation du bilan électrique 2015 (production et consommation). En 2016, RTE investit 120 millions d'euros afin de moderniser et adapter son réseau aux enjeux d'avenir du Grand Est.
en page 20
> « Une conjoncture plus favorable »
L'Est Républicain
du 05/05/2016
Selon les dernières enquêtes de la Banque de France, l'Insee et la Direccte, la situation économique dans le Grand Est s'améliore. L'embellie est plus nette en Champagne-Ardenne, la Lorraine reste à la traîne. C'est le secteur des travaux publics qui plombe les résultats bien qu'un frémissement se fasse sentir. La distribution de crédits en Lorraine reste peu dynamique contrairement à l'Alsace et à Champagne-Ardenne. Globalement le nombre de défaillances d'entreprise est en diminution dans tout le Grand Est. Le taux de chômage diminue également (10,1%) et le Grand Est est désormais au 6e rang national, malgré de fortes disparités constatées sur le territoire (14,2% à Saint-Dié des Vosges ou 12,9% à Charleville-Mézières contre 6,2% à Wissembourg ou 7,2% à Chaumont-Langres).
en page
Entreprises à la Une
> Les ex-salariés de Wayne Dalton pourraient subir un nouveau revers.
L'UNION REIMS
du 12/05/2016
Le rapporteur public a demandé au Conseil d’Etat de valider le plan social de l’entreprise ODCF Wayne Dalton à Reims. Ce revirement est défavorable pour les ex-salariés. 3 questions à Monsieur Philippe Brun « Je m’attends même au pire ».
en page 6
> Sedan – Nano serveur, maxi-possibilités.
L'ARDENNAIS
du 11/05/2016
Basée à Sedan pour le service marketing et au Luxembourg pour l’équipe de développement, la société Absomod lance « Pyramicral », un nano serveur informatique. Ce dernier permet d’envoyer des informations à des objets connectés sans passer par le réseau internet. Cette technologique est amenée à faire face aux zones dites blanches et à être utilisée notamment dans le secteur du tourisme en milieu rural, ou encore dans le commerce. D’ailleurs, il sera mis en service pour la première fois au mois de juin dans une boutique rémoise. A noter qu’Absomod fait appel aux services de l’Agencia design, située à Balan, pour concevoir l’habillage du nano serveur.
en page 19
> Ardennes – Vents favorables pour le parc éolien des 4 Faux.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7654 du 09/05/2016
Le projet de parc éolien du Mont des 4 Faux est développé conjointement par EDF Energies Nouvelles et Windvision. D’un budget de 300 M d’euros, il prévoit l’implantation de 71 éoliennes, pour une mise en exploitation en 2020. La production serait équivalente à la consommation de 280.000 habitants. Lors d’une présentation de la démarche auprès de la CCI des Ardennes et de la CCI de la Marne, le directeur d’EDF Energies Nouvelles a expliqué que les retombées économiques seront également importantes. En effet, les travaux, dont le coût des travaux est estimé 100 M d’euros, pourraient être confiés aux entreprises locales. > Selon le sous-préfet de Rethel, le département est très engagé dans le développement des énergies renouvelables, ce qui en fait le meilleur élève de la région Grand Est. La filière représente 2.219 emplois.
en page 10
> Automobile : Tesla débarque à Reims.
L'UNION ECONOMIE
du 10/05/2016
Le constructeur américain Tesla Motors tient jusqu’au 4 juin 2016 un showroom éphémère aux Halles du Boulingrin à Reims. Il sera possible de découvrir mais aussi de commander les fameux véhicules électriques.
en page III
> Mouvement : Steinmetz défend son bilan.
L'UNION ECONOMIE
du 10/05/2016
Evincé de son poste de directeur général d’ID Champagne-Ardenne, Vincent Steinmetz réagit et se dit fier des actions menées. Elles ont permis la création ou le maintien de 632 emplois et 97 nouveaux projets d’implantation et de développement ont été identifiés. 6 projets de créations d’entreprises innovantes sont entrés en « incubation » et 54 projets innovants ont été accompagnés pour le compte de TPE et de PME et 20 conventions de partenariats ont été scellées. Enfin 18 projets d’innovation ont été aidés dans le cadre des « prestations technologiques réseau » représentant 98 000 euros de subventions.
en page II
> Forum des Métiers du CESI.
CHAMP'ECO
du 10/05/2016
Organisme de formation, le CESI organise à Reims, le samedi 21 mai 2016, un Forum des Métiers. L’occasion de venir échanger avec les entreprises de la région.
en page
> La reprise vue par les patrons.
L'UNION EPERNAY
du 08/05/2016
La reprise économique est discutable pour les patrons du bassin d’Epernay. Trois d’entre eux partagent leur vécu et leurs idées pour préserver cette croissance retrouvée ou à retrouver : Timothée Duguit (Duguit Technologies qui inclue Champagel et Alliance Robotics), Jean-Claude Gombert (Groupe Gombert qui inclue Combert Couverture et les Couvreurs sparnaciens) et Jean-Rémy Legras (Legras Industries).
en page 5
> Cauval. Un nouveau bâtiment pour "plus d'économies et pérenniser les emplois".
L'EST ECLAIR
du 09/05/2016
Pour la CGT, l'avenir du site baralbin du groupe Cauval passe par la construction d'un nouveau bâtiment et non la rénovation des locaux actuels.
en page 14
> Ardeme : investir dans les entreprises locales.
Rapport Développement Durable 2015, CNPE
du 01/03/2016
Dans le cadre de sa démarche de développement économique et sociétal, le CNPE de Chooz a engagé, avec le Groupe d’Exploitation Hydraulique de Revin et la CCI des Ardennes, une démarche intitulée « ARDEME ». Son but est de donner aux entreprises ardennaises l’opportunité d’accéder aux marchés du groupe EDF. En effet, après une évaluation du niveau des entreprises ardennaises par rapport aux exigences d’EDF en termes de Sûreté, Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement, cofinancée par la centrale et la CCI des Ardennes, ces entreprises peuvent travailler en sous-traitance pour les entreprises prestataires d’EDF. En 2015, une trentaine d’entreprises se sont portées volontaires et une dizaine d’entre elles ont reçu un diagnostic qualité pour pouvoir se positionner sur les futurs marchés.
en page 22
> Ardennes – Première microcentrale en service sur la Meuse.
LE MONITEUR DES TP
n° 5867 du 06/05/2016
La 1ère des 3 microcentrales hydroélectriques attendues sur la Meuse est désormais en service, au barrage des Quatre Cheminées à Givet, ancien ouvrage manuel « à aiguilles » préalablement automatisé. Elle délivre une puissance électrique de plus de 1 mégawatt. Conçue pour de basses chutes d’eau (2,5 m) par MJ2 Technologies et entièrement immergée, elle a été construite par le Groupement Corebam mené par Vinci. L’installation sera exploitée par la société Semao, dans le cadre d’un partenariat public-privé de 312 millions d’euros HT sur 30 ans. Signé à l’automne 2013 entre VNF et Baméo, une filiale de Vinci Concessions, le contrat prévoit la reconstruction de 29 ouvrages sur l’Aisne et la Meuse d’ici à 2020, afin de lutter contre les inondations. Les 2 autres microcentrales verront le jour à Ham-sur-Meuse et à Fumay. Avec celle de Givet, elles génèreront 5,3 mégawatts. (Texte intégral)
en page 44
> L’usine de méthanisation de Noirlieu fait la fierté de toute une région.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/05/2016
Neuf mois après son lancement, l’usine de méthanisation tourne quasiment à 100 % de ses capacités. Claude Guichon, président du conseil d’administration de la société Champa’Argonne et exploitant de l’usine espère atteindre les 100 % du potentiel d’ici la fin du mois. Les deux moteurs à gaz sont opérationnels et développent une puissance de trois mégawatts. Les équipes sur place espèrent produire 20 500 mégawatts/heure par an pour répondre aux besoins des communes de l’arrondissement de Sainte-Ménehould. L’unité de production d’électricité est la deuxième plus importante de France en termes de puissance. >Rien ne se perd tout se transforme.
en page 13
Finances
> Les banques françaises face à la grande inconnue des taux zéro.
LES ECHOS
du 09/05/2016
L’environnement de taux faibles s’installe dans la durée, la politique monétaire est passée en dessous de la barre du zéro. Début mars, la BCE a abaissé son taux de dépôt de -0,3 % à -0,4 %. Au lieu d’être rémunérée, les liquidités excédentaires déposées par les banques auprès de la Banque centrale sont taxées. En Europe, certains établissements acceptent de payer pour prêter, en acceptant des taux négatifs. En France, les banques n’ont pas encore répercuté cette taxe sur les particuliers mais certaines appliquent un taux négatif aux dépôts de grandes entreprises. >10 questions pour tout comprendre de l’impact des taux négatifs sur la santé des établissements de crédit. >Les perdants et les gagnants des taux bas.
en page 28/29
Juridique et fiscal
> Coup d’envoi du prêt interentreprises.
L'USINE NOUVELLE
n° 3467 du 09/05/2016
C’était une disposition de la loi Macron d’août 2015. Le décret d’application du prêt interentreprises vient d’être publié. Il permet aux entreprises en excédent de trésorerie d’octroyer des crédits à court terme (deux ans maximum) à leurs partenaires commerciaux. Mais selon la dernière enquête du cabinet Arc, 88 % des entreprises craignent qu’une telle opération engendre une trop grande dépendance vis-à-vis de leur partenaire. Elles ne sont que 13 % à envisager d’y recourir. (Texte intégral).
en page 23
> Impôts - Faire baisser la facture en investissant dans les PME : les nouvelles règles.
Les Echos patrimoine
du 06/05/2016
La loi de finances a modifié le dispositif de réduction d’ISF au titre des investissements dans les PME. Sont désormais éligibles à la réduction d’impôt les seules souscriptions en numéraire, à l’exclusion des versements en nature par apport de biens nécessaires à l’exercice de l’activité. Comment fonctionne le nouveau dispositif ? Quels sont les conditions à respecter et les pièges à éviter ?
en page 6
Numérique
> Engager la conversation avec ses clients en magasin, sur Internet ou une appli…
Les Echos spécial High-Tech
du 12/05/2016
Le marketing conversationnel, conversation entre la marque et le consommateur, est engagé. Sa forme la plus répandue : la réponse aux avis négatifs des internautes sur les réseaux sociaux. Mais ces derniers n’offrent pas de vraies occasions de conversation car les messages s’adressent à une communauté. Les échanges avec le client peuvent se faire sur différents canaux : courrier électronique, site web, smartphone, « call centers », réseaux sociaux, point de contact physique en magasin. >Comprendre à quoi servent les « bots ». Les robots conversationnels bouleversent l’avenir d’Internet et du mobile. Ces petits logiciels « intelligents » sont capables de discuter et répondre aux questions. Ils seraient en train de supplanter les « applis » de nos smartphones et tablettes. Explications.
en page 36
> A l’heure du mobile business.
Les Echos spécial High-Tech
du 12/05/2016
L’usage du smartphone s’est accéléré chez les consommateurs. Malgré cette accélération, les entreprises sont à la traîne : moins d’un tiers des sites sont « mobile-friendly ». Les enjeux sont pourtant multiples. De l’e-commerce à la fidélisation client, en passant par l’aide à la vente, le « drive-to-store », le paiement en magasin, le stockage des factures ou encore l’utilisation industrielle, les possibilités des smartphones sont infinies. Les achats sur mobile représentent déjà près du quart du commerce électronique et environ les deux tiers sont effectués sur tablette.
en page 34
> Bouygues Telecom veut sa part des objets connectés.
LES ECHOS
du 12/05/2016
L’opérateur lance deux offres commerciales dans l’Internet des objets. Il propose aux entreprises un réseau pour assurer la connexion des objets connectés, ainsi que les capteurs qui vont avec. Ces capteurs servent à récolter les données : lecture d’un compteur d’eau, géolocalisation d’un objet…
en page 23
Produits et marchés
> La coutellerie française relève la tête.
LES ECHOS
du 12/05/2016
La capitale française de la coutellerie se trouve dans le Puy-de-Dôme à Thiers, qui concentre 60 % des couteliers devant Laguiole dans l’Aveyron et les bassins historiques tels que la Haute-Marne, la Savoie etc. La fédération française compte 176 fabricants en France pour un chiffre d’affaires de 180 millions d’euros en 2014. Pendant 30 ans, la coutellerie asiatique a balayé le marché français grâce à des prix très bas provoquant une baisse des effectifs de 3 000 à 1 350 salariés entre 1980 et 2014. La coutellerie française connaît un renouveau, les professionnels ont changé de stratégie pour résister à la concurrence des prix bas. > Machines à commandes numériques. > Retournement de tendance.
en page 25
> La forêt, un secteur économique dont la valorisation passera par l’innovation.
LES ECHOS
du 10/05/2016
Le ministre de l’Agriculture a reçu, lundi 09 mai, le plan « innovation & recherche 2025 » pour développer la filière économique du bois français. L’enjeu est de taille car la filière bois pourrait être n°1 en Europe. Le défi principal est d’accroître la consommation domestique du bois en trouvant des usages innovants. Les autres défis sont la modernisation des outils industriels et le financement des changements dans la filière.
en page 16
> Éolien : la filière doit 100 millions à l’Etat.
LES ECHOS
du 09/05/2016
Suite à la décision du Conseil d’Etat, les professionnels de l’éolien vont devoir rembourser l’Etat des aides versées entre 2009 et 2013. Estimé à 100 M€, le montant touche 1 000 contrats d’achat et de nombreux producteurs d’électricité éolienne. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) considère qu’il n’y a pas de motif à demander le remboursement des aides. Cependant, ces aides sont considérées comme des prêts et l’Etat a donc perçu des intérêts. Le Conseil d’Etat a mis l’Etat en demeure et celui-ci dispose de six mois pour le recouvrement des intérêts.
en page 20
Tendances économiques
> Les industriels sont à nouveau prêts à investir.
LES ECHOS
du 11/05/2016
Selon une enquête de l’Insee menée en avril, dans tous les secteurs de l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise ont l’intention d’augmenter leurs investissements de 7 %. Les industriels sont souvent optimistes en début d’année et ravisent leurs prévisions au cours de l’année. La production industrielle manufacturière a baissé de 0,9 % au mois de mars. De nombreux facteurs participent à la reprise de l’investissement : la baisse du coût du pétrole, le CICE (Crédit d’impôt sur la compétitivité et l’emploi) et le coût des financements des investissements bas.
en page 5
> La reprise de l'intérim se confirme : « Un signe positif » selon le baromètre Prism'emploi.
L'Est Républicain
du 05/05/2016
Selon les dernières données de Prism'emploi, l'intérim repart à la hausse dans le grand Est et se situe désormais dans la moyenne nationale. Des variations marquées s'observent selon les territoires. Ce sont les Vosges, la Meuse et l'Aube qui enregistrent les plus fortes progressions. La Moselle enregistre un recul de -3,8% en mars 2016 quand la Meurthe-et-Moselle, les départements alsaciens et la Marne progressent (de 2,8% à 11% selon des départements). Les effectifs intérimaires augmentent davantage dans le secteur des transports et des services (18% et 10% respectivement) alors qu'ils baissent dans le bâtiment (-0,8%). Ceux du commerce et de l'industrie progressent respectivement de 2% et 5%. Les deux tiers du marché de l'intérim concernent les trois départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle.
en page
> Le mécénat s'ancre dans les entreprises françaises.
LE MONDE ECO & ENTREPRISE
du 07/05/2016
Pour la première fois depuis 10 ans, le baromètre du mécénat d'entreprise réalisé par CSA pour le compte d'Admical, montre que l'activité de mécénat d'entreprise connaît une forte hausse en France. La moitié des entreprises de plus de 250 salariés et un quart des PME sont désormais mécènes. Elles ont donné 3,5 milliards d'euros en 2015, soit une augmentation de 25 %. Parmi les mécènes, on compte 72 % de TPE.
en page 6
> Les crédits aux entreprises en phase d’accélération.
LES ECHOS
du 09/05/2016
Les crédits accordés par les banques aux entreprises françaises gagnent en dynamisme. C’est le résultat d’une politique monétaire ultra-accommodante. Les crédits concernent les entreprises qui investissent en équipements, en hausse de 4,1 % en mars dernier. Globalement toutes les entreprises enregistrent une hausse de leurs crédits. Plusieurs facteurs expliquent cette hausse : les taux d’intérêt bas, la baisse du prix du pétrole, le crédit d’impôt et la mesure de suramortissement prolongée d’un an.
en page 02
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous