Sélection du 29/04/2016 au 06/05/2016
Economie régionale
> Nogentech créée FLAAMM.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7953 du 03/05/2016
Ce cluster d’entreprises réunissant 44 adhérents a tenu son assemblée générale le 28 avril dernier. Ces entreprises représentent 3 000 salariés répartis entre le médical et l’industrie. Un premier sous cluster avait déjà été créé pour la partie médicale avec Prosthesis Valley et FLAAMM (Forges Laser Aéronautique Automobile Mécanique Matériaux)vient d’être créé pour la partie industrielle.
en page 5
> Ardennes – Consommation – Les supermarchés ardennais parmi les plus chers.
L'ARDENNAIS
du 02/05/2016
Selon le site des Editions Dauvers, spécialisées dans la grande distribution, les Ardennes figuraient parmi les départements où se pratiquent les prix les plus élevés dans les supermarchés et hypermarchés. Pour la 3ème année consécutive, l’étude a passé au crible 36 millions de prix dans 3.680 magasins dans tout le pays. Si la Charente et les Côtes-d’Armor font partie des départements les moins chers, Paris, Les Hauts-de-Seine et les départements de la Côte d’Azur décrochent la palme des départements où les prix sont les plus élevés. Les Ardennes se classent au 11ème rang des départements les plus chers. Par rapport à un indice de 100 pour la moyenne des prix, ce département affiche 100,5, alors que la Charente est à 95,5. La différence est en apparence mineure, mais peut représenter, sur un panier moyen, plusieurs centaines d’euros. L’Aisne affiche un indice de 98,7 et la Marne de 97,6. (Texte intégral)
en page 6
> Transport ferroviaire : 5 ans de sursis sur le fret de proximité.
L'UNION ECONOMIE
du 03/05/2016
Environ 40 millions d’euros ont été débloqués pour rénover et entretenir le réseau capillaire de Champagne-Ardenne. La zone de triage de Châlons-en-Champagne pourrait devenir une nouvelle plate-forme multimodale où trains et camions s’échangeraient des conteneurs.
3 questions à Charles de Courson, député de la Marne, qui ne voit pas d’objections au financement par les entreprises et pointe du doigt les difficultés de l’activité fret SNCF. Sur les 270 silos de Vivescia, implantés dans une zone allant de Laon à Langres et de Meaux à Epinal, 35 ont un embranchement fer. Pourquoi le réseau capillaire est-il si important ? Les réponses de Christine Guillemy, vice-présidente du Conseil régional du Grand Est, de Patrick Naudin, Sous-préfet d’Épernay et de Pascal Prot, président de Vivescia.

en page IV-V
> Rimogne – Dans les coulisses du nouveau musée de l’ardoise.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 347 du 04/05/2016
Fermé l’été dernier pour travaux et modification de la scénographie, le musée de l’ardoise de Rimogne a rouvert ses portes le 1er mai. Le montant investi par la Ville s’élève à 80.000 euros. Présentation.
en page 2-3
> Ardennes – Les aides aux entreprises vont enfin pouvoir être versées.
L'ARDENNAIS
du 05/05/2016
Depuis janvier 2016, la loi NOTRe empêchait le Conseil général des Ardennes de verser 1,5 million d’euros d’aides aux entreprises, sur les 2,3 millions d’euros votés entre août et décembre 2015. Mais le 28 avril, la collectivité a fait verser, via le payeur départemental, 300.000 euros sur les comptes des entreprises bénéficiaires. Le reste sera payé « dès réception des justificatifs nécessaires ».
en page 4
> Pour ancrer notre région dans la terre.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/05/2016
LPVD, acronyme pour "le pari du végétal", lancé à la foire de Châlons en 2015 il vise à faire du territoire un acteur majeur de la bio-économie. La région Champagne-Ardenne s’est déjà dotée du pole Industries Agro-Ressources, à Pomacles-Bazancourt et à Laon, un outil de développement et de recherche notamment sur les biocarburants. La Ferme 112, installé depuis septembre sur l'ancienne base aérienne relance la recherche sur la production elle-même. Hervé Lapie, président de la FDSEA, s’exprime sur le degré d’expertise du département « personne ne le connaît en France, en Europe et dans le monde ». Il souhaite travailler avec le gouvernement pour donner une vision internationale aux savoir-faire du département.
en page 03
> Un village by CA en 2017 à Reims.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7653 du 02/05/2016
Le Crédit Agricole et ses partenaires sont en train de construire « Le Village by CA », un bâtiment de 7 000 m² dédié à accueillir une plateforme et un centre d’affaires réservés aux start-up. Le bâtiment est directement inspiré du premier village ouvert en 2014 à Paris. Un lieu consacré aux innovations, aux nouvelles technologies et aux événements. Le Village by CA accompagnera financièrement ces start-up. Il proposera des prêts d’honneur grâce à la contribution financière de tous les partenaires. A l’heure actuelle, les partenaires sont composés de PME, de grands groupes et de collectivités. Le conseil d’administration compte une dizaine de membre et se laisse encore un an pour s’étoffer.
en page 03
> Givet – Les produits céréaliers boostent le port de Givet.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7653 du 02/05/2016
Le port de Givet, plateforme multimodale au service des industriels, connait une croissance constante, avec une progression du transit de 403.985 tonnes à 512 tonnes entre 2014 et 2015. Cette augmentation est en particulier due à l’essor des volumes des produits céréaliers. La répartition des flux par destinations pour l’export montre que la Belgique est le client principal avec 46 %, suivie par les Pays-Bas pour 14 %. Pour le développement de l’activité, le quai des trois Fontaines, inauguré en octobre 2015, va profiter au secteur granulats. Il est également prévu la construction d’un bâtiment de stockage de la fonte et une surface de manutention couverte. Ces investissements sont en grande partie financés par la CCI des Ardennes propriétaire du port, avec notamment des aides de l’Etat.
en page 5
> Université de Technologie de Troyes. Les étudiants lancent la première Nuit de l'innovation.
L'EST ECLAIR
du 03/05/2016
Le club étudiant pour l'innovation et l'entrepreneuriat, Innov'UTT, organise la première Nuit de l'innovation lundi 9 mai de 18h à 22h. Au programme, des conférences (dont Microsoft), des tables rondes et des activités.
en page 5
> Enseignement supérieur. L’URCA ouvre un cursus « Ingénierie en bioraffinerie et bioéconomie ».
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 438 du 29/04/2016
A la rentrée 2016, l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) ouvre le premier cursus Master en Ingénierie (CMI) « Ingénierie en Bioraffinerie et Bioéconomie » qui doit accompagner l’essor de la bioéconomie, à l’image du Pôle Agro-Industrie de Pomacle-Bazancourt.
en page 8
> Forte baisse du chômage dans la Marne, l’Aube et la Haute-Marne en mars.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 438 du 29/04/2016
Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a enregistré une baisse de 0,9 % entre fin février et fin mars 2016 dans la région Grand Est, ce qui porte le nombre total de chômeurs à 304 040. Cette tendance se confirme dans la Marne, l’Aube, la Haute-Marne et plus faiblement dans les Ardennes.
en page 2
> Bar-sur-Aube et sa région menacées par un triple choc.
L'EST ECLAIR
du 29/04/2016
Avec Cauval en redressement judiciaire, la fermeture de la Cristallerie royale de Bayel et maintenant l'annonce de la fermeture de la prison de Clairvaux, la région de Bar-sur-Aube va devoir faire face à d'importantes pertes d'emploi mais aussi d'identité.
> A Bar-sur-Aube, la chute s'est enclenchée depuis plusieurs décennies.
> Bâtiment. "Clairvaux n'est pas du tout misérable".
> Le point sur la situation carcérale dans le département.
> Tout un territoire s'unit contre la fermeture de la centrale.
> La crainte des commerçants.
> Menuel : pas de lien avec le projet de Lavau.
> Baroin, Adnot, Dhuicq. Vont-ils tous dans le même sens ?

en page 2
Grande région Est
> 100 millions à injecter dans le Grand Est.
L'UNION ECONOMIE
du 03/05/2016
La Caisse des Dépôts travaille à constituer un fonds doté de 100 millions d’euros voué à prendre des participations dans des entreprises du Grand Est.
en page III
> Une cérémonie de baptême plutôt agitée.
L'UNION
du 30/04/2016
Les élus régionaux ont approuvé le nom du Grand est pour désigner la région et le choix de Strasbourg et Metz pour accueillir leurs réunions. Châlons hérite du siège administratif du Ceser : ce qui ne changera rien puisque les 11 agents concernés s’y trouvent déjà.
en page 4
> Grande Région. Numéric'Emploi Grand Est fédère les recrutements dans le numérique.
lejournaldesentreprises.com
du 28/04/2016
En partenariat avec des universités et écoles alsaciennes, ainsi que des entreprises et des organismes d'aide à l'emploi, trois organisations professionnelles du secteur du numérique ont fondé l'association Numéric'Emploi Grand Est. Le but : mettre en relation les talents et les postes à pourvoir dans le domaines du numérique dans le Grand Est.
en page
> Grand Est – Aménagement du territoire – « Plus de 1 milliard de travaux pour le très haut débit »
LE MONITEUR DES TP
n° 5866 du 29/04/2016
Dans une interview, Philippe Richert, président de la région Grand Est, fixe les priorités de travaux de construction. Dans le transport, il y a 2 sujets ferroviaires majeurs en Champagne-Ardenne, à savoir la réhabilitation de la liaison Charleville/Givet et l’électrification de la ligne Paris Troyes. Il revient également sur le Pacte ruralité et fait un point sur un dossier majeur, à savoir le très haut débit. Ce dernier représentera plus d’un milliard d’euros de travaux qui débuteront en 2017 en Alsace, avant un déploiement à partir de 2018 dans les autres départements du Grand Est.
en page 35
Entreprises à la Une
> Ardeme : investir dans les entreprises locales.
Rapport Développement Durable 2015, CNPE
du 01/03/2016
Dans le cadre de sa démarche de développement économique et sociétal, le CNPE de Chooz a engagé, avec le Groupe d’Exploitation Hydraulique de Revin et la CCI des Ardennes, une démarche intitulée « ARDEME ». Son but est de donner aux entreprises ardennaises l’opportunité d’accéder aux marchés du groupe EDF. En effet, après une évaluation du niveau des entreprises ardennaises par rapport aux exigences d’EDF en termes de Sûreté, Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement, cofinancée par la centrale et la CCI des Ardennes, ces entreprises peuvent travailler en sous-traitance pour les entreprises prestataires d’EDF. En 2015, une trentaine d’entreprises se sont portées volontaires et une dizaine d’entre elles ont reçu un diagnostic qualité pour pouvoir se positionner sur les futurs marchés.
en page 22
> Ardennes – Première microcentrale en service sur la Meuse.
LE MONITEUR DES TP
n° 5867 du 06/05/2016
La 1ère des 3 microcentrales hydroélectriques attendues sur la Meuse est désormais en service, au barrage des Quatre Cheminées à Givet, ancien ouvrage manuel « à aiguilles » préalablement automatisé. Elle délivre une puissance électrique de plus de 1 mégawatt. Conçue pour de basses chutes d’eau (2,5 m) par MJ2 Technologies et entièrement immergée, elle a été construite par le Groupement Corebam mené par Vinci. L’installation sera exploitée par la société Semao, dans le cadre d’un partenariat public-privé de 312 millions d’euros HT sur 30 ans. Signé à l’automne 2013 entre VNF et Baméo, une filiale de Vinci Concessions, le contrat prévoit la reconstruction de 29 ouvrages sur l’Aisne et la Meuse d’ici à 2020, afin de lutter contre les inondations. Les 2 autres microcentrales verront le jour à Ham-sur-Meuse et à Fumay. Avec celle de Givet, elles génèreront 5,3 mégawatts. (Texte intégral)
en page 44
> L’usine de méthanisation de Noirlieu fait la fierté de toute une région.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/05/2016
Neuf mois après son lancement, l’usine de méthanisation tourne quasiment à 100 % de ses capacités. Claude Guichon, président du conseil d’administration de la société Champa’Argonne et exploitant de l’usine espère atteindre les 100 % du potentiel d’ici la fin du mois. Les deux moteurs à gaz sont opérationnels et développent une puissance de trois mégawatts. Les équipes sur place espèrent produire 20 500 mégawatts/heure par an pour répondre aux besoins des communes de l’arrondissement de Sainte-Ménehould. L’unité de production d’électricité est la deuxième plus importante de France en termes de puissance. >Rien ne se perd tout se transforme.
en page 13
> Nogent – Les Forges haut-marnaises comptent pour et sur leur patron.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7953 du 03/05/2016
Créée en 1924, cette entreprise est actuellement gérée par Marc Roussel. Pour assurer la pérennité de ses forges et contrer la concurrence des pays d’Asie, il a misé sur des productions spécifiques telles que les outils pour verriers. Formé à l’Ecole des Forges de Creil, ce patron est également tourneur fraiseur, ajusteur, dessinateur, électromécanicien, etc.
en page 5
> Deville – Vingt-trois licenciements chez Collignon.
L'ARDENNAIS
du 03/05/2016
Placées en redressement judiciaire le 12 novembre 2015, malgré plusieurs vagues de licenciements depuis 2009, les Fonderies Collignon, spécialisées dans la production de pièces en acier moulé et en fonte, ont mis en place un nouveau plan de sauvegarde de l’emploi, PSE, fin mars. Ce dernier a entraîné 23 licenciements, dont 18 départs volontaires. Désormais, l’entreprise compte 76 salariés, soit 2 fois moins qu’en 2009. A noter que la semaine prochaine, les Fonderies Collignon passeront devant le tribunal de commerce, qui devrait accorder une 2ème période d’observation de 6 mois et ainsi permettre à l’entreprise de finaliser l’arrivée du nouvel actionnaire.
en page 11
> Toosla veut mettre du collaboratif dans la location de voitures.
L'UNION ECONOMIE
du 03/05/2016
Toosla, la start-up cofondée par le Rémois Eric Poncin, veut moderniser et numériser le secteur grâce au smartphone et à des loueurs indépendants. Catherine et Eric Poncin ont créé, en 2006 et 2008, les sites de vente en ligne le-jardin-de-Catherine.com et la-maison-de-Catherine.com basés à Reims revendus depuis à l’enseigne Mr Bricolage.
en page III
> Compositex. Elle colle le velours des sièges SNCF.
L'EST ECLAIR
du 03/05/2016
Basée à Rosières-près-Troyes, l'entreprise Compositex vient d'acquérir un outil à un demi-million d'euros capable de réaliser un fil de colle parfaitement continu. L'entreprise de Christian Bricout, spécialisée dans l'assemblage de matériaux souples, a investi 365 000 euros dans cette unité automatisée et a bénéficié d'une subvention de 135 000 euros de la part de la Région.
en page III
> Vouziers – Une société spécialisée dans l’éolien s’installe à la pépinière d’entreprises.
L'ARDENNAIS
du 30/04/2016
Basée à Oust-Marest dans la Somme, l’entreprise Energie Team, spécialisée dans le développement de l’énergie éolienne, vient de prendre ses quartiers sur la pépinière d’entreprises à Vouziers. En effet, la société, 5ème exploitant éolien français, souhaite étendre son action à l’Est de la France pour être présente sur les 2/3 du territoire français. Dans une interview, Vincent Quenot, responsable de l’Agence Nord et son chef de projet Bertrand Philippoteaux, présentent l’entreprise, son objectif, ainsi que ses projets éoliens en cours sur le territoire ardennais. > Initiée par la 2C2A, la pépinière d’entreprises est opérationnelle depuis décembre 2014. La première entreprise installée est le « Rideau métallique ».
en page 23
> Sedan – L’activité d’agent de sécurité a le vent en poupe.
L'ARDENNAIS
du 30/04/2016
L’entreprise LADP sécurité, basée à Wadelincourt, fait une présentation du métier d’agent de sécurité. De plus depuis 2009, la carte d’agent est obligatoire et son obtention est soumise à une certification de formation professionnelle. Ainsi, la gérante de l’entreprise, Isabelle Derulle, a créé un centre de formation spécialisé, opérationnel depuis le début de l’année. Elle propose à la fois des formations initiales, des remises à niveau et des modules complémentaires. Le centre de formation permet notamment de passer le diplôme d’agent de sécurité cynophile, d’agent de prévention et de sécurité ou encore d’agent de service sécurité incendie et assistance à personne.
en page 17
> Ardennes / Marne – Les transports Michaux contraints de fermer leur site de Reims.
L'ARDENNAIS
du 30/04/2016
Jeudi 28 avril, le tribunal de commerce de Sedan a décidé d’homologuer la poursuite de la procédure de sauvegarde de l’entreprise Michaux, entamée le 25 février 2016. La période d’observation a donc été reconduite pour une durée de 6 mois. Actuellement, la direction de l’entreprise familiale, employant 211 salariés, travaille sur la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi, PSE, qui conduira à une restructuration et à la fermeture du site rémois. Cette décision devrait entraîner 26 licenciements.
en page 3
> Fumay – 14 repreneurs sur les rangs pour Fab21.
L'ARDENNAIS
du 02/05/2016
Jeudi 28 avril, le tribunal de commerce de Sedan a décidé de maintenir la période d’observation de l’entreprise Fab21, située à Fumay et placée en redressement judiciaire le 25 février 2016. En effet, les candidats à la reprise du sous-traitant automobile ont jusqu’à ce lundi 2 mai pour déposer leur dossier auprès du tribunal. Pas moins de 14 candidats, français et étrangers, ont manifesté un intérêt pour la reprise de l’entreprise, dont 3 plus particulièrement. Le tribunal de commerce départagera les différents candidats, lors de l’audience fixée au 23 juin.
en page 6
> Reims – Le vrai pouvoir de l’Union.
L'EXPRESS
n° 3382 du 27/04/2016
Dans les coulisses du journal L’Union, au bord du dépôt de bilan en 2012 et qui est redevenu rentable sous la direction du groupe belge Rossel. Une nouvelle formule est prévue à l’automne. > L’Union en chiffres c’est 8 éditions avec celle de l’Ardennais, 83.148 exemplaires vendus chaque jour, dont 18.000 à Reims, 57 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, dont 63 % pour les ventes et 31 % pour la publicité, 242 salariés en CDI dont 121 journalistes et 100.000 visiteurs uniques par jour sur le site de l’Union dont près de 15.000 via les applications mobiles. > Armistice politique > La voix du champagne ? > Les ambitions de Rossel > Jacques Tillier, sans regrets. > Les confidences de Chaunu.
en page I-XVI
> Bernard Marle, capitaine forgeron
VOIX DE LA HAUTE-MARNE
n° 8753 du 29/04/2016
Aujourd’hui retraité, Bernard Marle a travaillé pendant 30 ans dans la production d'implants orthopédiques. De onze employés, la petite entreprise Marle est passée à près de 300 personnes pour une production de plusieurs milliers d'implants par an. Elle est devenue ainsi leader européen. Entretien avec un entrepreneur, forgeron de formation.
en page 20
> Transformation numérique – 100 pépites françaises de l’e-santé.
L'USINE NOUVELLE
n° 3466 du 28/04/2016
Chercheurs, ingénieurs et développeurs web ont pris le virage numérique de la santé. Tous ont la même ambition : utiliser les potentialités du numérique pour révolutionner un secteur très traditionnel. Sélection de 100 start-up innovantes créées il y a moins de dix ans dont DMD Santé, 9 salariés, créée en 2012 à Reims. Fondée par deux médecins et un ingénieur informatique santé, elle a décidé de labelliser elle-même les applications mobiles et les objets connectés. Sa plate-forme d’évaluation européenne mHealth Quality analyse la pertinence et la qualité de la solution suivant plusieurs centaines de critères.
en page 23
> Axon’Cable monte en gamme jusqu’à Mars.
L'USINE NOUVELLE
n° 3466 du 28/04/2016
Après le robot Curiosity de la Nasa, c’est l’ensemble du système de câblage du robot du programme spatial européen ExoMars, qui sera conçu et fabriqué dans les locaux d’Axon’Cable à Montmirail, ETI de 1 800 salariés spécialiste des solutions d’interconnectique. L’entreprise qui n’était qu’une PME de 100 personnes il y a trente-cinq ans a monté en gamme grâce à Joseph Puzo. Optant pour les niches, Axon a très tôt misé sur l’international, réalise 70 % de ses ventes hors France et possède 18 filiales à l’étranger. Surtout, elle s’est rendue incontournable : « Nous sommes fournisseur unique sur au moins 90 % de notre chiffre d’affaires », se félicite le président. Aujourd’hui la société est prête à surfer sur l’industrie 4.0.
en page 10
> Economie. Adhap Services déménage.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 29/04/2016
Depuis son installation en 2014, à Châlons-en-Champagne, rue Léon Bourgeois, l'activité de l'entreprise d'aide à domicile, Adhap Services, n'a cessé d'augmenter sur le département. L'agence châlonnaise a été contrainte de déménager dans la même rue pour des locaux plus grands. Elle emploie, à ce jour, 25 salariés et intervient principalement auprès des personnes âgées. Une nouvelle antenne ouvrira début mai à Vitry-le-François et un projet d'implantation est en cours à Epernay. Entretien avec Emmanuel Bauchet, le gérant.
en page 9
> Economie. En formation au lieu d'être à la maison.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 29/04/2016
L'activité de l'agence Colas, spécialisée dans les travaux routiers et d'étanchéité, est en forte diminution. Au lieu de mettre ses salariés en "activité partielle", Eric Hardy, le chef de l'agence châlonnaise leurs a proposé d'utiliser leur CPF (compte personnel de formation). 97 % de la soixantaine d'employés ont répondu favorablement pour perfectionner leurs compétences. Le coût total de l'opération s'élève à 1,1 M€ pour 17 500 heures de formation. Explications.
en page 8
Juridique et fiscal
> Impôts - Faire baisser la facture en investissant dans les PME : les nouvelles règles.
Les Echos patrimoine
du 06/05/2016
La loi de finances a modifié le dispositif de réduction d’ISF au titre des investissements dans les PME. Sont désormais éligibles à la réduction d’impôt les seules souscriptions en numéraire, à l’exclusion des versements en nature par apport de biens nécessaires à l’exercice de l’activité. Comment fonctionne le nouveau dispositif ? Quels sont les conditions à respecter et les pièges à éviter ?
en page 6
> Bercy élargit son coup de pouce fiscal aux investissements 4.0.
LES ECHOS
du 29/04/2016
Aujourd’hui, 29 avril, le gouvernement présente un amendement au projet de loi numérique. La volonté de ce dernier est de prolonger l’aide fiscale jusqu’en 2017 et d’élargir le champ d’application. Le dispositif qui permet actuellement de déduire 40 % d’un investissement productif de l’impôt sur les sociétés, s’appliquera désormais aux serveurs informatiques associés à ces machines, aux supercalculateurs et à la fibre optique.
en page 03
> Douanes : ce qui change pour les entreprises.
LES ECHOS
du 29/04/2016
Le 1er mai 2016 entre en vigueur le nouveau Code des douanes. Il a pour objectif de fluidifier les démarches pour les entreprises dans un contexte de compétition entre Etats membres pour attirer le dédouanement. Les douanes veulent pousser les entreprises à devenir opérateur agréé, particulièrement les PME qui pensent ne pas avoir accès à ce statut. L’administration souhaite améliorer son image auprès de ces entrepreneurs parfois inquiétés par le contrôle douanier.
en page 03
Produits et marchés
> Spécial Made in France – Le nouvel âge de la fabrication tricolore.
LE MONDE ECO & ENTREPRISE
du 03/05/2016
Du béton au textile en passant par la gastronomie et même certaines gammes de voitures, ou deux-roues, nombreux chefs d’entreprise utilisent le Made in France comme argument commercial. Les sites de e-commerce consacrés aux produits français prospèrent également. Toutefois, un flou persiste sur la définition de Made in France. Le point. > Le textile français reprend des couleurs. > « L’industrie 4.0 » pour relocaliser la production. > Lunetterie : l’impression 3D favorise la créativité et la proximité.
en page 8-11
> Les biologistes médicaux se regroupent face aux nouvelles exigences de qualité.
LES ECHOS
du 03/04/2016
La loi Ballereau de 2013 crée des exigences pour la biologie médicale et instaure un processus d’accréditation. En 2020, 100 % du chiffre d’affaires des laboratoires devra respecter ces nouvelles normes. Face à cette pression de régulation les petits laboratoires se font racheter les uns après les autres. Depuis peu, les indépendants se regroupent et ont créé LaboFrance. Une société par actions simplifiée dont le capital est détenu à 100 % par les biologistes médicaux. Ce groupement est le moyen d’offrir une alternative à la « financiarisation » de la biologie.
en page 05
Ressources humaines
> Santé au travail : les TMS coûtent 1 milliard par an.
LES ECHOS
du 04/05/2016
En 2014, 40 852 salariés ont été pris en charge par la Sécurité sociale pour un trouble musculo-squelettique (TMS). Après deux années de baisse, le nombre de TMS a augmenté de 1,5 % en 2014. Les employeurs ont tout intérêt à prévenir qu’à guérir car les TMS coûtent 1 milliard d’euro par an, intégralement couverts par les cotisations patronales. Ces arrêts de travail représentent 10 millions de journées de travail.
en page 05
> Adopter le bulletin de salaires simplifié !
Les Echos sociétés
du 29/04/2016
Le gouvernement a pris différentes mesures pour simplifier le bulletin de salaire et le rendre plus compréhensible. Applicable depuis le 1er mars 2016 il sera obligatoire au 1er janvier 2017 pour les employeurs d’au moins 300 salariés et au 1er janvier 2018 pour les autres. >Ce qui est regroupé. >Ce qui est ajouté.
en page 01
Tendances économiques
> Le mécénat s’inscrit de plus en plus dans la vie des entreprises.
LES ECHOS
du 04/05/2016
Le mécénat d’entreprise a progressé de 25 % en deux ans. 60 % des budgets mécénats sont alloués par des entreprises de tailles intermédiaires ou par de grosses sociétés mais les TPE sont de plus en plus nombreuses à s’investir. Le mécénat porte à 80 % pour des actions locales. Selon Charlotte Dekoker, déléguée générale adjointe d'Amical, association de promotion du mécénat d'entreprise « Ce n’est pas un hasard si aux Etats-Unis, une étude a montré l’an dernier que les entreprises mécènes sont aussi celles qui se développent le plus ».
en page 20
> Accélération surprise de la croissance dans la zone euro.
LES ECHOS
du 02/05/2016
Selon les estimations d’Eurostat, l’activité a augmenté de 0,6 % au premier trimestre en Europe, après 0,3 % au cours des deux trimestres précédents. Le PIB -richesse créée par ses dix-neuf pays membres- a retrouvé son niveau d’avant-crise. L’inflation est pourtant retombée plus que prévu, à -0,2 % en avril, sous la pression des prix du pétrole. > La France a créé la plus grosse surprise en arrachant une croissance de 0,5 %. Le chômage reste à un niveau élevé, rendant encore fragile la reprise. Le moral des chefs d’entreprise est toutefois plus élevé qu’il y a un an. Les entreprises françaises se remettent à investir. La hausse de leurs investissements a atteint 1,6 % au premier trimestre. > Des situations très contrastées selon les pays : l’Allemagne confirme son rôle de locomotive, Italie : nette embellie sur le front de l’emploi, la croissance espagnole en vitesse de croisière, le Portugal peine à remonter la pente.
en page 8
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous