Sélection du 22/04/2016 au 28/04/2016
A retenir
> Zoom sur ...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 28/04/2016
Save the date. Le 30 mai prochain aura lieu la réunion Club Afrique sur le thème « Les villes africaines, croissance et enjeux », organisée par CCI International en partenariat avec les Conseillers du Commerce Extérieur. D’ici 2035, 50 % des populations africaines vivront dans les villes passant ainsi de 400 millions d’habitants à 1,26 milliard. L’urbanisation de l’Afrique s’amorce à pas de géant et c’est un défi pour tout à chacun (citoyens, entreprises, collectivités). Beaucoup reste à penser et à construire. Les entreprises françaises y ont leur place. Contact : international@champagne-ardenne.cci.fr
en page 01
Economie régionale
> Cigéo : Marc Demulsant, nouveau pilote pour le développement local.
CCI Mag - Edition Haute-Marne
n° 7 du 01/04/2016
Rencontre avec Marc Demulsant, sous-préfet, qui a été nommé en septembre 2015 directeur de projet, chargé de la mise en oeuvre opérationnelle de la mission de coordination du projet Cigéo. Il a pour mission, entre autre, d'assurer l’implantation territoriale de Cigéo et le développement économique de la zone concernée.
en page 7
> Des ingénieurs en bioraffinerie et bioéconomie sortiront de l’Urca.
L'UNION ECONOMIE
du 26/04/2016
L’Université de Reims Champagne-Ardenne va ouvrir un cursus master « Ingénierie en bioraffinerie et bioéconomie » à partir de la rentrée 2016. Ce nouveau cursus est d’ores et déjà labellisé par le pôle Industries & Agro-ressources, soutenu par la SFR Condorcet (regroupant chercheurs picards et champardennais), la Région, la Chambre d’agriculture de la Marne et de nombreuses entreprises.
en page III
> Les Mazures – Craintes en béton sur la future usine.
L'ARDENNAIS
du 22/04/2016
Des riverains de la route de Revin, située dans la commune des Mazures, s’inquiètent de l’implantation d’une nouvelle usine à une dizaine de mètres de leur propriété. Il s’agit d’une entreprise, qui fabriquera des moules métalliques et des pièces en béton, créant ainsi une vingtaine d’emplois. Ils entendent faire annuler le permis de construire et ont écrit plusieurs courriers à la Com’com des Portes du France, porteuse de ce projet d’un montant de 1,9 millions d’euros, ainsi qu’à la mairie des Mazures.
en page 16
> La vogue des bureaux partagés.
L'UNION
du 25/04/2016
Les espaces de coworking essaiment à Reims, Charleville et Châlons. Les indépendants se retrouvent à la Capsule, l’espace de coworking abrité par la CCI de Reims. On retrouve parmi eux, des graphistes free-lance, des créateurs d’entreprise ou des salariés à distance qui ne veulent plus travailler chez eux. Verbatim : Christine Séjan, présidente de Reims Coworking.
en page 3
> Charleville-Mézières – 104 candidats pour le campus.
L'ARDENNAIS
du 28/04/2016
Mardi 26 avril, lors du conseil communautaire d’Ardenne Métropole, les élus devaient se prononcer sur la signature d’une convention avec l’IUT carolomacérien. Boris Ravignon a également fait le point sur la construction du campus sur la zone du Moulin Leblanc. Ainsi il a annoncé que 104 cabinets d’architecture ont répondu à l’appel à candidature pour la réalisation du campus. A noter que 5 cabinets ont été retenus et ont jusqu’au mois d’août pour proposer leur vision du site. Un jury se réunira le 30 août pour choisir le lauréat. Côté financier, le coût des bâtiments à construire s’élève à 12,5 millions d’euros auxquels doivent s’ajouter 2,5 millions pour l’environnement du campus.
en page 7
> Charleville-Mézières – Sans subvention, l’avenir d’Initiative Ardennes est incertain.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 346 du 28/04/2016
L’association Initiative Ardennes a peut-être remis ses derniers chèques destinés à soutenir les créateurs ou repreneurs d’entreprises. Cette fois, ce sont 16.300 euros qui ont été partagés avec le soutien du Conseil départemental des Ardennes, qui ne devrait plus avoir vocation à soutenir ce genre d’actions. A ce jour le président de l’association serait dans le flou concernant l’avenir de la structure, qui devrait toutefois être soutenue par la Grande région.
en page 8
> Emploi. Plus de 10 000 postes à pourvoir.
L'UNION REIMS
du 28/04/2016
Selon l’enquête « Besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi, il y a 136 400 projets de recrutement envisagés dans la région Grand Est (+4,3 %, dont 24 282 intentions d’embauches dans la Marne, soit +6,1 %). Sur le bassin d’emploi de Reims, un employeur sur cinq prévoit de recruter en 2016 pour 10 016 intentions d’embauches. Entretien avec Arnaud Bourdaire, en charge des études et statistiques de la région Grand Est pour Pôle emploi.
en page 7
> Développer des compétences durables dans l’entreprise.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7652 du 27/04/2016
La Maison de l’Emploi et des Métiers d’Epernay propose, en mai 2016, plusieurs formations afin de répondre aux besoins exprimés par 25 entreprises du champagne et des métiers connexes au champagne en matière de ressources humaines, de formation continue et de développement de l’emploi. Explications.
en page 10
> La création reprise aidée par le Réseau Entreprendre.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7947 du 26/04/2016
Réseau Entreprendre compte 136 membres dont 19 en Haute-Marne. Cette association née en 1986 a pour objectif d’accompagner les créateurs ou repreneurs d’entreprises dont la réalisation des projets permettra la création d’emplois. Un fonds pour des prêts d’honneur permet l’accompagnement financier mais l’élément le plus important reste le suivi par un chef d’entreprise bénévole pour chaque porteur de projet.
en page 5
> Charleville-Mézières – Formation, un atelier éolien dernier cri.
L'ARDENNAIS
du 26/04/2016
Grâce à 2 nouvelles nacelles livrées en décembre 2015 et avril 2016, et inaugurées jeudi 21 avril, le pôle formation éolien du lycée Bazin dispose d’un matériel de dernière génération. Pour rappel, il s’agit de l’unique pôle de formation initiale ou en alternance dans ce domaine. Le taux d’insertion professionnelle est, sur les 3 dernières années, de 90 %. A noter que le conseil régional finance depuis 2012 les investissements nécessaires à ces formations.
en page 7
> L'avenir de Châlons passe par la "Smart agriculture".
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 25/04/2016
Dans le cadre du Contrat de redynamisation du site de défense de Châlons-en-Champagne (CRSD), le préfet de région, Stéphane Fratacci, est allé à la rencontre d'entreprises châlonnaises engagées dans la "Smart agriculture", une nouvelle filière qui donnera naissance à un cluster dans la ville préfectorale. Parmi les champs d'action du CRSD, l'un concerne la redynamisation du cœur de ville châlonnais. Explications.
en page 14
> « Le but est de faire partager une vision d’avenir ».
L'UNION EPERNAY
du 24/04/2016
René-Paul Savary, président du Conseil départemental, présente le lundi 25 avril 2016 « Marne 2015 » au Palais des fêtes d’Epernay. Les citoyens (chefs d’entreprise innovants, élus…) ayant des idées sont invités.
en page 6
> Givet – Une exposition pour s’informer sur les centrales nucléaires et la radioactivité.
L'ARDENNAIS
du 22/04/2016
La commission locale d’information de Chooz propose une exposition intitulée « la radioactivité, des centaines de questions, une exposition ». Elle est installée jusqu’au 6 mai au centre social Le Lien à Vireux-Wallerand, puis sera visible au centre culturel Pierre-Tassin à Givet du 10 mai au 3 juin.
en page 18
> Evénement. La candidature française à l’Exposition universelle de 2025 passe par Reims.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 437 du 22/04/2016
Du 28 avril au 1er mai 2016, les grands axes du projet de l’Exposition universelle française, porté par ExpoFrance 2025, seront présentés sur le parvis de la cathédrale.
en page 5
> Création d’entreprises. Premier bilan encourageant pour « Entreprenez votre vie ».
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 437 du 22/04/2016
Lancé par le mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre en octobre 2015, l’opération « Entreprenez votre vie » vise à mobiliser les énergies pour recruter 100 Rémois désireux d’entreprendre et à les aider pour créer leur propre activité. Six mois après, le bilan est positif : 126 candidats, 62 lauréats sélectionnés et d’autres à venir.
en page 4
Grande région Est
> Grand Est, grand exportateur.
Dernières Nouvelles d'Alsace (Les)
du 27/04/2016
Dans son étude parue hier, l'Insee comptabilise un CA à l'export de la région Grand Est de 60Md€ , soit 13,5% du total des exportations françaises. Les deux départements alsaciens apportent la moitié de cette manne. 7,8% des PME de moins de 250 salariés sont actives à l'international, alors que le taux est de 6,2% en France. Le Grand Est compte 14 600 entreprises exportatrices dont 2750 font au moins 40% de leur CA à l'export.
en page
> Quelle est la situation économique des 4 aéroports de la région Grand Est ?
france3regions.fr
du 25/04/2016
Reportage qui fait le point sur la situation économique de ces structures aéroportuaires. La nouvelle région Grand Est possède près de 6 millions d’habitants.
en page
> Emploi. 136 400 projets de recrutements dans le Grand Est.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 437 du 22/04/2016
L’enquête « Besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi révèle que le nombre de projets de recrutements des entreprises dans le Grand Est s’élève à 136 400 personnes en 2016, en hausse de 4,3 % par rapport à 2015.
en page 6
Entreprises à la Une
> Charleville-Mézières – David va ouvrir 150 franchises de la Boutique du 3D.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 346 du 28/04/2016
Il y a 6 mois, David Gilloux a créé sa boutique du 3D, spécialisée dans la vente de matériel pour l’impression 3D. Fort du succès rencontré, il compte ouvrir 20 franchises dans les prochains mois en France, dont 4 sont prévues courant mai, 40 d’ici la fin de l’année et 150 pour 2017. Aujourd’hui leader sur le marché France, fournisseur exclusif de nombreuses marques, la Boutique du 3D s’est d’abord fait une réputation sur le net. > Comprendre l’impression 3D et jouer avec les stylos 3D. > Le département est un véritable pionnier en matière d’impression 3D : Présentation du Platinium 3D, une plateforme régionale dédiée à l’impression 3D, et portée par de nombreux partenaires.
en page 7-8
> Villers-Semeuse – Encore deux embauches chez l’entreprise ACR.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 346 du 28/04/2016
Dans le cadre du dispositif « Embauche PME », le préfet des Ardennes a visité l’entreprise Ardennes Copacking Routage, ACR, qui fêtera ses 10 ans cette année. L’entreprise spécialisée dans la logistique, compte actuellement 9 salariés contre 7 en janvier 2014. Elle attend pour début mai, 2 personnes qui seront également embauchées via le dispositif. > Zoom sur le dispositif Embauche PME.
en page 3
> Retail parks : le groupe Frey poursuit son ascension.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7652 du 25/04/2016
Le groupe rémois Frey a remporté deux opérations importantes de renouvellement urbain de parcs commerciaux à Montpellier et à Strasbourg. Retour sur l’ascension du groupe dont l’objectif est d’atteindre le milliard d’euros de patrimoine d’ici 2020.
en page 5
> Une start-up rémoise pionnière de la e-santé.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7652 du 25/04/2016
La start-up rémoise InnovSanté, créée début 2016 par Adnan El Bakri, Metin Oba et Karine Gueguen, entend accélérer l’utilisation du numérique à l’hôpital pour améliorer la prise en charge des patients et réduire les dépenses publiques. L’entreprise développe plusieurs produits et services qui s’appuient sur des applications « intuitives et inter-opérables » avec les systèmes d’information et logiciels existants. Innov’Santé va rejoindre le #58 où Innovact Center accompagne les start-up rémoises. Innov’Santé a reçu le prix du public lors du concours de la Start-up de l’année 2016 parrainé par ENGIE. L’application OhMyBlood a été récompensée meilleur projet de santé publique lors du challenge New Health.
en page 4
> Un recrutement facilité pour les PME jusqu'à la fin de l'année.
L'EST ECLAIR
du 27/04/2016
A Courteron, l'entreprise Alexandre Réaut terrassement vient d'utiliser le nouveau dispositif d'aide visant à pérenniser les emplois dans les petites et moyennes entreprises.
> Une entreprise à l'ancrage local salutaire.
> Le dispositif Embauche PME, mode d'emploi.

en page 18
> Bayel. Cristallerie Royale de Champagne, la belle au four dormant.
L'EST ECLAIR
du 27/04/2016
Le dernier four de la Cristallerie Royale de Champagne a été mis en sommeil hier à Bayel. Le symbole du crépuscule d'une usine, d'une époque, d'un village et d'un savoir-faire. Une trentaine de salariés vont être licenciés.
> Quel avenir pour le site historique ?
> Interview de Claude Monne, retraité de l'entreprise : "Je suis complètement écoeuré, abasourdi, scié".

en page 2
> Le plus grand parc éolien terrestre de France mis en place dans les Ardennes à partir de 2018.
L'USINE NOUVELLE.COM
du 26/04/2016
Porté par WindVision et EFD Energies Nouvelles, le futur parc éolien du "Mont des Quatre Faux " sera mis en service en 2020 sur le territoire de 8 communes du Rethélois et du Vouzinois. Plus de 100 millions d'euros seront investis dans l'élévation de 71 éoliennes de 200 m en bout de pales, permettant la production d'électricité pour plus de 280.000 personnes.
en page
> La Caisse des dépôts veut doubler ses investissements.
L'EST ECLAIR
du 26/04/2016
Le directeur régional de la Caisse des dépôts et consignations est venu présenter les résultats 2015 du groupe dans l'Aube et la Haute-Marne. Il a indiqué vouloir multiplier par 2,5 les investissements sur fonds propres dans le Grand Est.
en page V
> La CDC sort son carnet de chèques.
L'UNION ECONOMIE
du 26/04/2016
La Caisse des dépôts veut investir 40 millions d’euros, en 2016, avec ses fonds propres dans des projets régionaux privés et prendre de nouvelles participations. Elle va, entre autres, miser 4 millions d’euros sur les 20 millions du futur hôtel situé près de la cathédrale de Reims et participer au financement d’un grand programme numérique qui vise au raccordement d’un million de prises en très haut débit internet dans le Grand-Est.
en page III
> Donchery – Les bornes de recharge bientôt assemblées à l’usine Nexans.
L'ARDENNAIS
du 24/04/2016
Suite à un partenariat signé entre Nexans et G2Mobility, la production de bornes de recharges pour véhicules électriques, sera concentrée sur le site doncherois de Nexans. Les appels d’offres ont été lancés pour l’installation de la ligne d’assemblage, ce dernier devant débuter cet été. Certaines pièces seront fabriquées sur place, d’autres par des sous-traitants. La fabrication des bornes impliquera l’embauche d’ingénieurs et de techniciens pour la conception, de personnels de niveau BTS pour superviser les process qualité, et de niveau baccalauréat pour l’assemblage.
en page 13
> Industrie. Après une semaine de grève, Calcia devait rallumer le four.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS
du 25/04/2016
La grève menée au sein de la cimenterie Calcia à Couvrot, par plus de la moitié des salariés, a pris fin le 20 avril dernier.
en page 6
> Recycler les lampes usagées devient facile pour les Aubois.
L'EST ECLAIR
du 25/04/2016
L'entreprise Artemise expérimente à échelle départementale la collecte des lampes usagées. Installé à côté des récupérateurs courants de verre, papier ou textile, son conteneur pourrait bientôt équiper toute la France. Le design a été pensé avec l'ESC Troyes et la réalisation a été confiée à l'entreprise Larbaletier de Fontaine-les-Grès.
en page 3
> Bar-sur-Aube. Le nombre de salariés gardés par les candidats à la reprise de Cauval.
L'EST ECLAIR
du 23/04/2016
Le nombre de salariés sauvegardés par les candidats à la reprise du groupe Cauval se précise. Parmi les cinq principaux repreneurs, quatre souhaitent s'appuyer sur le site aubois. Le tribunal de commerce de Meaux prendra sa décision le 17 mai.
en page 18
> Villers-Semeuse – Ardennes Copacking Routage recrute et s’agrandit pour faire face à la demande.
L'ARDENNAIS
du 22/04/2016
L’entreprise ACR, Ardennes Copacking Routage a été créée en septembre 2006 par Stéphanie Poix Delforge. Elle est spécialisée dans la préparation sur mesure de coffrets cadeaux ou promotionnels pour des sites de ventes en ligne. Elle vient de recruter 2 salariés par le biais du dispositif « Embauche PME », présenté par le préfet, et compte désormais 9 salariés. Installée derrière la zone de Cora, elle a un projet de construction d’un nouveau bâtiment de 3.000 mètres carrés.
en page 6
> McCain fonde sa compétitivité sur la data.
L'USINE NOUVELLE
n° 3465 du 21/04/2016
Chez McCain (une implantation dans la Marne) près de 3 000 collaborateurs prennent leurs décisions (achats, logistique, marketing…) grâce aux données produites par des tableaux de bords mis à jour toutes les 10 à 15 minutes. Cela permet à McCain de s’adapter et de rester plus compétitif. Toutes les usines McCain sont connectées entre elles et partagent les mêmes informations en temps réel. Ainsi elles peuvent savoir quels sont les efforts à faire pour obtenir les mêmes résultats qu’un autre de centre de production plus performant. « Nous ne sommes pas arrivés encore au stade du big data. Mais c’est là que nous voulons aller » exprime Lennie Colborne, manager analytique de McCain Foods.
en page 20
> Nexans et G2mobility font borne commune.
L'USINE NOUVELLE
n° 3465 du 21/04/2016
La Start-up française G2mobility, spécialiste des systèmes de recharges intelligentes pour véhicule électrique, a signé un partenariat avec Nexans (câblier), dans le but d’accélérer le déploiement d’infrastructures en France et à l’international. Avec cet accord la start-up bénéficie d'une levée de fonds de 2,7 millions d’euros auprès de Nexans et de ses actionnaires : Bpifrance et Innonvacom, que bénéficie la start-up. C’est un « partenariat « emblématique » souligne Bpifrance. Les bornes G2mobility devraient être produites sur le site de Nexans à Donchery dans les Ardennes dès juin 2016.
en page 14
> A Crancey, ICOA embauche et développe sa production de mousse.
L'EST ECLAIR
du 22/04/2016
Grâce au dispositif Embauche PME, Alexandra Omnes vient de rejoindre l'entreprise auboise, spécialisée dans la fabrication de mousse souple polyréthane. ICOA emploie 60 personnes à Crancey et produit environ 8 000 tonnes de mousse par an, destinées pour 45 % à la literie et à 36 % pour les canapés et sièges.
> Le dispositif Embauche PME-TPE.

en page 24
Finances
> Affacturage : pourquoi le marché a doublé de taille.
LES ECHOS
du 25/04/2016
Le secteur de l’affacturage, technique qui permet aux entreprises de céder ses factures en échange d’argent, est en hausse de 10 %. Sur les douze derniers mois les entreprises ont cédé 253,7 milliards d’euros de factures. Pour les entreprises c’est un moyen de se protéger des clients qui ne respectent pas les délais de paiement. L’affacturage permet d’octroyer un financement de court terme sans forcément passer par la case crédit, limitant l’usage de fonds propres.
en page 26
Numérique
> L’industrie mondiale met le cap sur le digital.
LES ECHOS
du 28/04/2016
A la Foire de Hanovre, tous les industriels ont vanté leurs gains de productivité grâce au digital et à la numérisation des usines. Le numérique est devenu une priorité et va générer plusieurs milliards de dollars d’investissements dans les années à venir. La digitalisation d’une usine de production va également modifier la position de la concurrence des grands acteurs. Des entreprises pourront proposer des applications dédiées, ce mouvement pourrai voir apparition d’un « Google des usines dans les années à venir ». Emmanuel Macron a appelé l’industrie française à accélérer sa reprise et sa conversion au digital. >Voyage au cœur de l’industrie du futur made in China.
en page 10
> Réalité virtuelle : l’immersion à la portée de tous.
L'USINE NOUVELLE
n° suplément 3464 du 14/04/2016
La conception assistée par ordinateur (CAO) était jusqu’à présent réservée aux grandes entreprises, seules à pouvoir investir dans cette technologie. A ce jour la donne a changé, l’investissement passe de l’ordre du million à celui du millier voir de la centaine d’euros. L’avantage de la réalité virtuelle par rapport à l’usage de la 3D sur écran est l’immersion en taille réelle dans l’espace et la simulation des usages dans des conditions réelles. Elle pourra à l’avenir remplacer les études de marchés classiques. L’apprentissage est aussi un domaine touché par la réalité virtuelle. La SNCF l’utilise pour former ses employés sur les procédures de vérification des trains par exemple. Dans le cadre médical, cela permet aux étudiants de visualiser le corps humain, d’effectuer des diagnostics sur des patients virtuels.
en page 39-40
> Le Business de l’intelligence artificielle.
L'USINE NOUVELLE
n° 3464 du 20/04/2016
Le marché de l’intelligence artificielle (IA) vit un renouveau depuis 5 ans grâce à l’émergence du big data, au développement de nouvelles méthodes comme le deep learning et à l’augmentation de la puissance de calcul et le stockage que permettent le cloud et l’hyperconnectivité des équipements. Un business que les géants du numérique, Amazon, Google… comptent récupérer. > Comment tout va changer. L’IA va jouer un rôle déterminant dans la transformation numérique des entreprises. Aucun secteur ne sera épargné.
en page 26
> Attaque informatique : cinq clefs pour bien réagir.
Les Echos business
du 25/04/2016
Si la « fraude au président » constitue encore la majorité des cas de fraude (55 %), les cyberfraudes représentent aujourd’hui 32 % des tentatives. Quelques règles pour réagir après une attaque : confiner la zone infectée, faire une copie physique du poste, porter plainte, restaurer une sauvegarde, faire des mises à jour et connaître ses failles.
en page 3
> La fibre pourrait créer 10 000 emplois d’ici à 2020.
LES ECHOS
du 22/04/2016
Mis en place en 2013 le déploiement de cette nouvelle technologie sur tout le territoire est prévu d’ici 2022. Toute une filière industrielle gravite autour de ce déploiement, opérateurs de gros, équipementiers, bureaux d’études, génies civils. Cela s’accompagne d’une forte croissance et une hausse de l’emploi, 6 000 en 2015 soit une hausse de 17 %. Les industriels du secteur prévoient un contrat filière avec l’Etat, où il s’engagerait à la création de 10 000 emplois et à la formation de 30 000 personnes d’ici à 2020. Ce contrat pourrait s’inscrire dans le plan 500 000 formations de François Hollande.
en page 21
> Pourquoi passer à une messagerie en ligne.
L'USINE NOUVELLE
n° 3465 du 21/04/2016
La messagerie en ligne est un outil majeur de la communication et de la collaboration en entreprise. Le passage à une solution en ligne s’inscrit dans une démarche de digitalisation. Il constitue le premier pas vers le cloud public, avec ses avantages, ses inconvénients et les risques que cela implique. >Unifier les communications internes. >Connecter les collaborateurs nomades. >Faire plus que la messagerie. > Bénéficier de la souplesse du cloud.
en page 54
Produits et marchés
> Légère embellie en vue dans le papier en France.
LES ECHOS
du 28/04/2016
Selon Agnès Roger, présidente de la Copacel (Union française des industries des cartons, papiers et celluloses) la production papetière augmenterait légèrement en 2016. L’interdiction des sacs en plastique devrait maintenir la demande en 2016. Le secteur va bénéficier de mesures adoptées pour les entreprises consommatrices intensives d’énergie, telles que « la diminution des tarifs de transport de l’énergie ou la compensation du CO2 indirect ». Cependant le prix des matières premières reste élevé et constitue un poste de dépense lourd. L’industrie papetière en France regroupe 75 entreprises, 88 usines et 13.000 salariés qui produisent du papier et du carton ainsi que leur matière première la pâte de cellulose extraite du bois.

en page 13
> Renault, Peugeot et Citroën s’adaptent pour séduire l’automobiliste chinois.
LES ECHOS
du 26/04/2016
Après l’ouverture de l’usine Renault à Wuhal, le PDG vient présenter son nouveau SUV lors du Salon automobile de Pekin qui a débuté ce lundi 25 avril. Le gouvernement chinois autorise le groupe français à produire et à vendre ses 4x4 urbains. La concurrence est rude face aux constructeurs américains, japonais, allemands et coréens. PSA et Renault s’adaptent, ils proposent des véhicules de qualité à des prix raisonnables, dotés de nouvelles technologies. « Il faut parvenir à se différencier, à régler le curseur au bon endroit » confirme Xavier Peugeot chargé de la stratégie de Citroën.
en page 13
> L’Europe de l’acier se bat à coup d’innovations.
L'USINE NOUVELLE
n° 3464 du 20/04/2016
Si la Chine mise sur des investissements massifs dans la production, les acteurs européens de la sidérurgie voient dans la R&D leur planche de salut. Le numérique commence à secouer les travaux de recherche des industriels de la sidérurgie. ArcelorMittal se lance dans le secteur du photovoltaïque. Il finalise un projet d’intégration de cellules photovoltaïques à des panneaux d’acier. « Le développement de nouveaux grades d’aciers devient de plus en plus complexe et se fait le plus souvent par du progrès continu », précise Michel Piette, chef de service métallurgie du centre R&D chez Vallourec.
en page 37
> Accord flexibilité chez Michelin.
LES ECHOS
du 25/04/2016
Le groupe Michelin (une implantation dans l’Aube) investit soixante millions d’euros en Vendée. La production du site de La Roche-sur-Yon va passer de 800 000 à 1,2 million pneus par an, initialement prévue à 100 millions. L’investissement a été réduit du fait du mauvais climat du marché du poids lourd en Europe.
en page 14
> Les hauts dirigeants d’ArcelorMittal.
Les Echos Business
du 25/04/2016
A la tête du leader mondial de la sidérurgie (209 000 salariés, 63,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2015), Lakshmi Mittal travaille avec une structure managériale simplifiée, comprenant son fils, directeur financier et directeur général d’ArcelorMittal Europe, et sept dirigeants, qui représentent les principales régions et fonctions de l’entreprise.
en page 2
Ressources humaines
> Recruter un premier salarié : 4 conseils d’entrepreneurs.
Les Echos sociétés
du 26/04/2016
Pour une jeune entreprise il est important de réaliser de bons recrutements. Une erreur dans le choix de ses collaborateurs peut coûter cher à l’entreprise. >Prenez le temps de vous projeter dans un, deux ou trois ans. >Rechercher un premier salarié expérimenté. >Repérez les trois qualités fondamentale du premier salarié. > Fiez-vous à votre intuition.
en page 01
> Lanceur d’alerte, comment vous protéger.
L'USINE NOUVELLE
n° 3464 du 20/04/2016
Comment signaler un problème grave sans vous mettre en péril et en espérant faire cesser des pratiques condamnables lorsque vous êtes témoin, au sein de votre entreprise, d’actes illégaux ou contraires à l’intérêt général. Prendre un conseil juridique, constituer un dossier, prévenir son entreprise. > Le vrai danger pour l’entreprise, c’est l’omerta.
en page 50
> Recherche flexibilité … et compétences.
L'USINE NOUVELLE
n° 3465 du 21/04/2016
Selon la Dares (ministère du Travail), les ouvriers qualifiés sont aujourd’hui plus nombreux que les non qualifiés parmi les intérimaires. Dans les usines de production, les tâches les moins qualifiantes ont été confiées aux robots. Au montage les postes sont de plus en plus techniques, les intérimaires reçoivent des formations afin d’être opérationnels dès l’entrée en entreprise. Manpower consacre un budget de 15 millions d’euros par an pour la formation dans le secteur de l’industrie. Adecco propose une école de l’alternance : « ils passent dix-huit mois chez le client, dix-huit mois en formation, au bout de trois ans ils peuvent être embauchés par le client » explique Philippe Martinez, directeur général d’Addeco. Le marché des cadres représente un marché de spécialistes avec 2 % des intérimaires. Les établissements de travail temporaire, proposent de nombreuses solutions pour répondre aux besoins de flexibilité et d’externalisation de l’industrie.
en page 50-51
> L’automobile carbure à l’intérim.
L'USINE NOUVELLE
n° 3465 du 21/04/2016
L’automobile « a tiré la reprise de l’intérim en 2015, en hausse de 9,4 % par rapport à 2014 » annonce François Roux, délégué général de Prism’Emploi. C’est inédit, sur une ligne de production huit ouvriers sur dix sont intérimaires. Dans l’usine Renault de Flins, sur la chaine de montage, 84 % des ouvriers sont intérimaires. Le directeur général d’Adecco confirme « les constructeurs et équipementiers comme Faurecia et Valéo sont à l’origine de nos bons résultats 2015 ». Ce recours à l’intérim répond au fort besoin en flexibilité du marché automobile. Cependant on observe un fort turn-over chez les intérimaires ce qui créé des problèmes de cohésion d’équipe et peut jouer sur la qualité du produit. Pour limiter le turn-over, PSA s’est tourné vers le CDI intérimaire. Il permet au salarié intérimaire de rester jusqu’à 3 ans dans l’entreprise. Renault réfléchit à une autre solution, le groupement d’employeurs, dans le Nord par exemple où se concentrent Renault, PSA et Toyota.
en page 48-49
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous