Sélection du 3/03/2016 au 9/03/2016
A retenir
> Zoom sur...
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES
du 09/03/2016
> Recyclage des matériaux verts dans l'automobile... C'est sur ce thème que les acteurs de la filière de la grande région échangeront le jeudi 26 mai à l'école ESI de Reims. Au programme : tables-rondes, exposition, visite de trois sites : le laboratoire de l'ESI, le C.E.R.A et CARBODY. Une 7e édition... pour se mettre au vert !

> Chefs d’entreprises, vous souhaitez développer votre business en Europe ? Créer de nouveaux partenariats technologiques et/ou commerciaux ? Pour cela une porte d’entrée efficace : le réseau Entreprise Europe (EEN ou Enterprise Europe Network), spécialiste des conventions d’affaires. Le principe ? Nous vous accompagnons sur six salons professionnels européens qui se dérouleront au 1er semestre 2016 et organisons pour vous, des rendez-vous BtoB, ciblés et qualifiés. Tous les secteurs sont concernés, construction durable, agroalimentaire, industrie, médical, TIC… A noter : l’événement à ne pas rater pour le monde de l’industrie… Hannover Messe, le 26 avril, à Hanovre. Contact CCI Champagne-Ardenne : Jean-Bernard Massée – 03 26 69 33 65.

en page 1
Dans les CCI
> CCI : La Lorraine consulaire en pièces.
L'EST REPUBLICAIN
du 08/03/2016
L'arrivée de la grande région Est bouleverse les CCI et la Lorraine ne fait pas exception.
en page
> Reconduction de la "Mallette du dirigeant" en Haute-Marne.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7899 du 08/03/2016
Cette opération vise à permettre aux chefs d’entreprise et à leur conjoint-collaborateur de se former sur des sujets importants pour leur activité. La CCI Haute-Marne avait déjà organisé en 2015 une formation sur le numérique. Elle propose cette année deux thématiques : les nouvelles technologies et le marketing et la communication. Contact : Marie-Rose Jaillant : 03 25 07 32 35 – mr.jaillant@haute-marne.cci.fr.
en page 4
> Un marché sur de bonnes fondations.
L'UNION ECONOMIE
du 08/03/2016
Le Salon régional de l’immobilier ouvre ses portes au Centre des congrès de Reims vendredi 11 mars et ceci pour 3 jours. Trois questions à Filipe Dias, responsable du service développement et territoires à la CCI Reims-Epernay, au sujet de Forum Immo’ organisé en partenariat avec Reims Métropole et L’union-L’Ardennais.
en page III
> Charleville-Mézières – Une formation personnalisée.
L'ARDENNAIS
du 06/03/2016
L’EGC, l’ISCEE et Negoventis, délivrant (tous les 3) leurs cours dans les locaux de la CCI Ardennes, ont profité de leurs portes ouvertes communes pour dévoiler leurs atouts. Un pôle formation reconnu, qui sera renforcé en septembre par l’arrivée de l’école de management, IFAG. Avant cette première promotion de jeunes managers, d’autres diplômes seront délivrés : certification professionnelle de niveau 2 pour l’EGC, délivrance du diplôme de comptabilité et de gestion pour l’ISCEE et formation aux métiers commerciaux pour Negoventis.
en page 8
> Charleville-Mézières – Lifting à 4,6 millions pour la CCI.
L'ARDENNAIS
du 07/03/2016
La CCI Ardennes a lancé un appel d’offres de maitrise d’œuvre pour procéder à la réhabilitation de son bâtiment, situé avenue Georges Corneau et inauguré en 1975. Le montant du chantier est évalué à 4,6 M€. Pour financer les travaux, la CCI étudie plusieurs pistes, à commercer par la vente de certains biens. À noter que les candidatures pour la maitrise d’œuvre seront acceptées jusqu’au 16 mars. Les travaux pourraient débuter début 2017.
en page 7
> Le projet de loi sur les Chambres de commerce et chambres des métiers définitivement adopté.
www.localtis.info
du 04/03/2016
Après le vote de l’Assemblée du 17 février, le Sénat a aussi adopté, le 2 mars, le texte de la Commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de loi relatif aux CCI et CMA. Quelques modifications ont été retenues : le texte garanti bien le maintien des services de proximité mais n’impose plus la présence d’une CCI ou d’une délégation dans chaque département. Le taux de 50 % du fonds de modernisation, de rationalisation et de solidarité financière, qui devait aider les chambres hyper-rurales passe finalement à 25 %. L’objectif général restant d’arriver, d’ici 2017, à 13 CCI de région (contre actuellement 22) et une centaine de CCI territoriales (123 à ce jour).
en page
> La CCI soigne ses commerçants.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7644 du 29/02/2016
Ils sont 23 commerçants à avoir réussi l'évaluation (et la visite mystère) de la CCI Reims-Epernay et à avoir obtenu le Challenge Qualité pour leur affaire. La CCI les a récompensés lors d'une soirée durant laquelle a été célébrée la 1 000e adhésion au dispositif Alerte Commerces. Par ailleurs, Yves Guinoiseau, élu de la CCI, a annoncé une campagne de communication sur le tramway rémois du 7 au 21 mai 2016.
en page 11
Economie régionale
> L’export maintient l’industrie régionale.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/03/2016
L’industrie régionale a enregistré une amélioration du niveau des ventes en 2015. Les chiffres d’affaires ont progressé de 1 %, en partie grâce à la bonne tenue des marchés à l’export, sur lesquels les entreprises de la grande région restent performantes (+ 2,4 %). Cette évolution n’a, en revanche, pas été favorable à l’emploi, qui a poursuivi sa baisse (- 0,8 %). Les investissements engagés en 2015, proches de la stabilité, traduisent la prudence des industriels, confrontés à une visibilité modérée sur les principaux marchés. Les prévisions tablent sur une hausse de l’activité et des investissements en 2016. (Texte intégral)
en page 2
> Neoma prête à investir dans son campus rémois.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7645 du 07/03/2016
Les dirigeants de Neoma ont présenté leur stratégie, tournée vers l’innovation et l’international. Yves Bénard, président du conseil d’administration, prévoit le passage du statut d’association de l’école à celui d’une EESC (Ecole d’enseignement supérieur consulaire). Par ailleurs, des travaux voire même la création d’un nouveau site sont à l’ordre du jour. « C’est une ambition réelle et réaliste car, contrairement à d’autres écoles, Neoma n’est pas en difficulté sur le plan financier et n’a plus besoin d’être subventionnée par les CCI », indique Franck Bostyn, directeur général. Neoma compte 8 500 étudiants répartis sur les campus de Reims et de Rouen, dont près de 30 % viennent de l’étranger.
en page 3
> Pierre-Emmanuel Taittinger, élu Président.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7645 du 07/03/2016
Le Bureau de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne – Patrimoine mondial, vient d’élire Pierre-Emmanuel Taittinger en qualité de président suite au décès de Pierre Cheval. Pierre-Emmanuel Taittinger est également président du champagne éponyme et président de l’Association viticole champenoise (AVC).
en page 2
> Chaumont – La Banque de France présente sa note de conjoncture annuelle.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7899 du 08/03/2016
Le bilan et les perspectives pour la région Champagne-Ardenne ont été présentés la semaine dernière, les chiffres de la nouvelle région ont également été abordés. Les effectifs de l’industrie champardennaise ont baissé en 2015 et devrait continuer à baisser en 2016 même si elle devrait connaître une amélioration au niveau des investissements. Le BTP reste le secteur le plus touché.
en page 4
> Ardennes – Le design, un secteur porteur pour les Ardennes.
L'ARDENNAIS
du 08/03/2016
Créée il y a un an et demi par 11 entreprises et 2 investisseurs, le groupement d’entreprises Ardennes Design Industries, ADI, se montre particulièrement actif afin de créer une sorte « d’écosystème autour du design » et plus particulièrement le design haut de gamme. Les entreprises d’ADI représentent 360 emplois et 35 millions d’euros de CA. > Pour la fonderie Rollinger, c’est un support incontournable. > Une formation sur le futur campus ardennais ? > Après un passage à la CCI des Ardennes, l’exposition issue de la collaboration entre la chaire Idis et ADI, est visible à la CCI de Reims jusqu’au 7 avril.
en page 4-5
> Sixième édition de la semaine de l’industrie pour la Haute-Marne.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7899 du 08/03/2016
Elle aura lieu du 14 au 20 mars sur le thème "L’industrie du futur". De nombreuses visites d’entreprises sont organisées pour l’occasion ainsi que d’autres manifestations à destination des jeunes, demandeurs d’emploi et des salariés.
en page 4
> La création du Grand Reims votée.
LES ECHOS
du 08/03/2016
La création de la communauté du Grand Reims a été adoptée lundi en commission départementale de coopération intercommunale. Ce projet de 144 communes comprenant 298 000 habitants deviendra la deuxième agglomération de la grande région de l’Est. Il est dicté par la réforme de la carte intercommunale. (Texte intégral)
en page 26
> Un demi-milliard d’euros de travaux dans le champagne.
L'UNION ECONOMIE
du 08/03/2016
Les maisons confortent leurs positions en Champagne pour des dizaines d’années même si elles sont tournées aussi vers l’international. 3 questions à Philippe Wittwer, directeur général de la CCI Reims-Epernay, qui apporte son regard extérieur sur les travaux menés par les maisons de champagne ainsi que leur incidence sur l’économie régionale.
en page VIII-IX
> Etudes de conjoncture. La morosité s'installe dans l'Aube.
L'EST ECLAIR
du 08/03/2016
Présentation des résultats de l'enquête de conjoncture réalisée par la CCI Troyes et Aube, ainsi que celle de la Banque de France, qui portent sur le second semestre 2015 et les prévisions pour le premier semestre 2016. L'activité économique dans le département reste et restera atone au moins jusqu'à l'été. Une morosité désormais ancrée dans le paysage.
en page II
> Vatry - Un plateau technique unique dans l'Est.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 08/03/2016
D'ici quelques semaines, un nouvel équipement va voir le jour à deux pas de l'aéroport de Vatry : un plateau technique de formation à l'installation et à la maintenance des réseaux cuivre et fibre optique. Un projet porté par Alméa, l'ex-centre Alfor, dont le montant total d'investissement s'élève à 208 000 €, financé à hauteur de 122 000 € grâce aux fonds du CRSD, qui compensent le départ des militaires châlonnais. Ce projet répond aux besoins de formation continue des techniciens chargés du déploiement de la fibre optique et des réseaux cuivre.
en page 6
> Les atouts de la ville se dessinent.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 07/03/2016
Suite à la création du club des ambassadeurs en décembre dernier, réunissant près de 150 acteurs du monde économique et politique, trois à quatre points d'étape sont prévus pour cette année 2016. Une première réunion aura lieu le 7 mars, au cirque historique, où seront présentés de nouveaux ambassadeurs ainsi que l'incubateur et l'accélérateur de start-up avec l'Université d'Adélaïde. Idée innovante à vocation double : tout d'abord, proposer un espace de travail à des start-up australiennes, qui souhaitent se développer en Europe. Puis dans un second temps, le proposer aux entreprises châlonnaises, qui ambitionnent de rayonner à l'international. Le but étant de « créer un écosystème autour de l'incubateur » explique Jérôme Mat, qui est à l'origine de la création du club avec Vincent Dourlet, directeur du Capitole en Champagne.
en page 7
> Neoma va former les futurs cadres du champagne.
L'UNION
du 05/03/2016
Neoma, l’école supérieure de commerce de Reims, va s’ouvrir à l’actionnariat privé. Ses principaux projets : un nouveau Master 2 champagne, un projet immobilier en gestation et une nouvelle forme juridique. Pour l’instant la fusion avec Rouen n’a pas hissé Neoma en haut des classements français (- 6 places au classement Challenge des écoles de commerce, soit 13e), mais elle a permis d’arriver 34e au classement du Financial Times (9e école française).
en page 4
> La ville change, aux commerçants de s'adapter.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE
du 05/03/2016
Certains commerçants ont décidé de se prendre en main afin de revitaliser le centre-ville. Pour cela, plusieurs points ont été modifiés : horaires et périodes d'ouverture plus larges, livraisons et enlèvements des poubelles avant 11h du matin, mise en place de jardinières de fleurs pour égayer les restaurants, cours de langues étrangères (proposés par la Ville)... Le commerce connecté n'est pas oublié, avec la mise en place d'une application via Smartphone et aussi la possibilité d'acquérir plus de compétences et d'améliorer ses outils informatiques via un programme global. Afin de rendre possible ce projet, la Ville dispose d'une enveloppe globale de 13,4 M€ grâce au Contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). La CCI participe également financièrement et accompagne les commerçants désireux de se développer afin d'avoir des commerces attrayants et donner l'envie de consommer en centre-ville explique Michel Gobillot, Président de la CCI Châlons.
en page 10
> Saint-Dizier – Blaise Pascal resserre les liens avec le nucléaire.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE
n° 7895 du 04/03/2016
A l’initiative du Pôle de compétences Energic 52-55, le lycée Blaise Pascal qui propose un enseignement axé sur l’environnement nucléaire, a reçu la visite de la directrice-adjointe de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine. Cet établissement préparant des élèves de cette filière au Bac pro et au BTS, espère ainsi faciliter l’accueil des jeunes en stage dans les centrales ou dans les entreprises du nucléaire.
en page 8
> Jeunes talents du tourisme : les noms des neuf finalistes dévoilés.
L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims)
n° 430 du 04/03/2016
Sur une cinquantaine de candidatures reçues au départ, neuf Jeunes Talents ont été sélectionnés pour la finale de ce concours qui vise à récompenser les meilleures initiatives touristiques dans la Marne.
en page 6
> Déchets nucléaires, 25 milliards d'euros.
Environnement magazine
n° 1745 du 03/03/2016
Le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse - qui concerne également la Haute-Marne) bénéficiera d'un budget de 25 Mrds€ pour un coût estimé par l'Andra à près de 33 Mrds€ et à 20 Mrds€ par les "producteurs de déchets". Le projet de stockage des déchets les plus radioactifs à 500 m sous terre, entre dans sa phase d'avant-projet détaillé, pour la préparation de la demande d'autorisation de création en 2018.
en page
> Concours. Ils ont brillé au Salon de l’Agriculture.
L'UNION
du 03/03/2016
De nombreux éleveurs de la Champagne-Ardenne ont été primés lors du Salon de l’Agriculture. Bien que les concours durent jusqu’à la fermeture le 6 mars, l’édition 2016 est déjà considérée comme très bonne pour les éleveurs du secteur. Le champagne a été également récompensé avec 39 médailles d’or, 44 d’argent et 8 de bronze.
en page 5
Entreprises à la Une
> Des investissements à hauteur de 110 M€ à horizon 2020 pour les Forges de Bologne.
L'USINE NOUVELLE
du 01/03/2016
Le groupe Lisi, propriétaire des Forges de Bologne (730 salariés), mise sur l’avenir de ce site avec une prévision d’investissement global de 150 M€. En parallèle, un développement des activités est au programme pour cette entreprise spécialisée dans la fabrication des pièces de sécurité pour l’aéronautique. Lisi financera les 110 M€ qui seront dédiés à de nouveaux équipements. Pour le futur projet immobilier (déménagement au parc Plein’Est de Chaumont, d’ici 2020), 40 M€ seront pris en charge par Haute-Marne Immo-bail, une société d’économie mixte spécialement créée pour l’occasion.
en page
> Portrait – Stéphane de Rango – Il fait la promotion de la formation.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
n° 7645 du 07/03/2016
Portrait de Stéphane de Rango, qui a réalisé l’ensemble de sa carrière dans la grande distribution sous l’enseigne Cora. Après un premier poste de directeur à Cambrai, suivi de Lens et Metz, il dirigea pendant une dizaine d’années, l’enseigne Cora de Charleville. Depuis 2012, il est à la tête de l’hypermarché de Cormontreuil. Parallèlement, il est également secrétaire du bureau de la CCI Ardennes et préside la Commission formation qui regroupe les écoles de la CCI, à savoir l’EGC, l’ISCEE, Negoventis, et prochainement l’IFAG.
en page 40
> Cristal Union se prépare à la grande bataille du sucre européen.
LES ECHOS
du 08/03/2016
Prévue pour le 30 septembre 2017, la fin des quotas de sucre sera un bouleversement pour tout le secteur et Cristal Union (implantation dans la Marne) a commencé à s’y préparer. La coopérative souhaiterait augmenter sa surface de culture de 20 % et atteindre une production de 17 millions de tonnes de betteraves d’ici 2020. Cristal Union est actuellement la seconde productrice de France et la quatrième en Europe et depuis 10 ans, la coopérative a mis en place une stratégie de développement assez complète et a investi 2 Mrds€ pour son avenir.
> 190 millions d’investissement dans le « plastique bio » et l’essence.

en page 20
> Frey investit 143 millions d’euros.
L'UNION ECONOMIE
du 08/03/2016
Le spécialiste rémois de l'immobilier commercial Frey, dont le siège est à Bezannes, annonce l’acquisition d’un portefeuille d’actifs d’un montant de 143,5 millions d’euros dans le cadre du « Frey Retail Fund ».
en page III
> Année record pour Bollinger.
L'UNION ECONOMIE
du 08/03/2016
Jérôme Philipon, président du directoire de Bollinger, est satisfait car la maison de champagne a enregistré une augmentation de ses ventes en volume de 14 % en 2015. Quant au CA, il croît de 11 % en passant de 78,6 à 87,5 millions d’euros.
en page I
> Les prix font baisser le chiffre d’affaires de Cristal Union.
L'UNION
du 08/03/2016
Le groupe sucrier Cristal Union (Reims) a réalisé un CA 2014-2015 de 1,669 milliard d’euros. C’est moins que le 1,8 milliard de l’exercice précédent mais c’est « une performance très satisfaisant compte-tenu de la forte baisse des prix et des conditions de marché difficiles » se console le groupe. A 43,8 millions d’euros, le résultat net « affiche une baisse assez marquée ». (Texte intégral).
en page 7
> Petit Bateau se dote d'un grand outil logistique pour développer l'export.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/03/2016
Plus de 30 millions d'euros sont investis au Parc logistique de l'Aube pour une nouvelle plateforme de l'entreprise Petit Bateau traitant 23 millions de pièces par an.
en page 10
> Concours général agricole. Le prix d'excellence 2016 pour la maison Jean-Jacques Lamoureux.
L'EST ECLAIR
du 08/03/2016
Les champagnes Jean-Jacques Lamoureux des Riceys ont reçu la plus haute distinction du concours général agricole produits et vins de Paris.
> Les champagnes de l'Aube représentés au plus haut niveau au palmarès 2016.

en page VIII
> Max Lorne, un fabricant d'orthèses remarquablement agile.
L'EST ECLAIR
du 08/03/2016
Portrait de l'entreprise Max Lorne, fabricant d'orthèses pour le genou, la cheville et fabricant de ceintures dorsales. Installée à Villemaur-sur-Vanne (Aube), elle emploie quinze personnes et réalise un chiffre d'affaires de 4,4 millions d'euros.
en page V
> Givet – KME pourrait redevenir Tréfimétaux.
L'ARDENNAIS
du 04/03/2016
Après avoir fait partie du groupe Péchiney pendant plus de 20 ans, en 1987, Tréfimétaux fut repris par KME, qui a décidé en juin 2015 de fermer le site de la Pointe. Début novembre, un accord de principe a été signé entre le repreneur Cupori et KME, engendrant la création d’une nouvelle entreprise. Cette alliance, qui vise la 2ème place du marché du tube de cuivre, adoptera prochainement un nouveau nom commercial. Il pourrait être Tréfimétaux.
en page 16
> Charleville-Mézières – Une ébénisterie de luxe vient à Charleville et recrute.
LA SEMAINE DES ARDENNES
n° 338 du 03/03/2016
Créés en 1841 par Jean Rinck et repris en 2003 par Thierry Goux et Bruno Sachet, les Meubles Rinck s’implanteront au mois d’août, dans d’anciens bâtiments industriels de 1.300 mètres carrés, situés sur le site du Val de Vence. L’entreprise prévoit d’effectuer entre 5 et 6 recrutements. De plus, d’importants investissements vont être réalisés comme l’achat d’une machine d’usinage numérique.
en page 6
> La cristallerie de Bayel va éteindre ses feux.
L'EST ECLAIR
du 04/03/2016
Le groupe Haviland-Daum annonce la fermeture prochaine de la Cristallerie Royale de Champagne (implantation dans l'Aube) et la suppression de trente salariés. L'entreprise était une institution à Bayel depuis 338 ans.
en page 4
Finances
> Les PME sont l’avenir de la Bourse.
LES ECHOS
du 08/03/2016
Les PME font la richesse de la France et peuvent même parfois devenir des valeurs sûres du CAC 40. En 2015, la Bourse de Paris a accueilli 26 PME (27 en 2014). Selon Xavier Lagrandie, spécialiste des valeurs moyennes chez Lombard Odier AM : « La force de la France est d’avoir beaucoup de midcaps qui ont un leadership mondial dans des secteurs très diversifiés ». > « Convaincre les dirigeants d’entrer en Bourse est un travail de long terme ». > Interview de Guillaume Robin, Président de Middlenext, l’association représentative des valeurs moyennes cotées, PDG de Thermador. > Comment réussir son introduction en Bourse.
en page 32
> Les retards de paiement font perdre 16 milliards aux PME.
LES ECHOS
du 07/03/2016
L’Observatoire des délais de paiement met en avant une trésorerie de 12 Mrds€ qui pourrait être libérée, dans l’hypothèse d’un respect des délais (un maximum de 60 jours, selon la loi de modernisation de l’économie de 2009). En 2015, la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes a contrôlé 2 567 entreprises. Actuellement, encore 32 % des entreprises ont toujours un délai de paiement moyen supérieur au délai légal. Depuis l’entrée en vigueur de la loi du 17 mars 2014, 147 décisions d’amendes administratives ont été prononcées pour un total de 4,3 M€.
> Des sanctions renforcées.
> Collectivités, hôpitaux : des résultats préoccupants.

en page 2
> « Crowdlending » : prêter à la place du banquier peut rapporter gros.
LES ECHOS
du 04/03/2016
Le prêt en direct via le modèle du « Crowdlending » peut rapporter entre 4 et 8 % par an. Un rendement intéressant, via ce nouveau circuit de financement, qui permet aussi aux PME-PMI de lever des fonds plus rapidement qu’avec le système bancaire. Mais, malgré la simplicité d’accès et les bons rendements, les placements en « Crowdlending » peuvent s’avérer risqués : il n’existe pas d’assurance « remboursement ».
en page 33
> Le secteur toujours plus porteur des cleantechs.
LES ECHOS
du 04/03/2016
En 2015, les fonds de financement « capital-innovation » concernant les lancements de start-up dans le secteur des cleantechs, ces jeunes entreprises liées au domaine de l’environnement, ont atteint 273 M d’€. Selon l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic), les fonds levés en faveur des cleantechs, quel que soit l’état d’avancement du projet, étaient de 604 M d’€ en 2015, contre 469 M d’€ en 2014. Il n’est pas rare que les grands groupes s’intéressent à ce secteur des cleantechs en devenant actionnaires : c’est le cas des sociétés Valéo, Ikea et Air Liquide (implantations dans la Marne).
en page 22
Grande région Est
> Le Grand-Est est la première région de France du travail frontalier.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE
du 07/03/2016
Actuellement, 44 % des résidents français travaillant à l’étranger sont des habitants de la région ACAL. Pour un total de 160 000 travailleurs transfrontaliers, ils sont 70 000 à œuvrer au Luxembourg, 46 000 en Allemagne, 36 000 en Suisse et 8 000 en Belgique. L’industrie est le premier secteur employeur avec près de 48 000 emplois transfrontaliers (30 %), surtout présents en Allemagne et en Suisse. Le commerce rallie 16 % des salariés (57 % des emplois de ce secteur sont au Luxembourg) et les services aux entreprises représentent 14 %. De façon générale, le nombre d’ouvriers ne cesse de diminuer : en 10 ans, le Grand Est a perdu 11 000 postes, l’Allemagne 15 000 et la Suisse 2 500.
en page 6
> Artisanat – Bernard Detrez élu et décoré.
L'ARDENNAIS ECONOMIE
du 08/03/2016
Le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Ardennes et président sortant de la chambre de l’ex-Champagne-Ardenne, a été élu le 1er mars, vice-président de la nouvelle chambre d’Acal. Selon un scénario connu d’avance, l’Alsacien, Bernard Statler, est président, et le Lorrain Pascal Kneuss, 2ème vice-président de la chambre, qui entrera en fonction le 1er avril. Par ailleurs, Bernard Detrez recevra les insignes de chevalier dans l’ordre des palmes académiques des mains de Philippe Richert, ce jeudi 10 mars, au CFA Interpro de Charleville-Mézières. (Texte intégral)
en page III
> Pour un Fonds numérique à l'échelle de l'Acal.
L'EST REPUBLICAIN
du 07/03/2016
Le Fonds numérique lorrain est dédié à l'investissement dans des projets de création et de démarrage de start-up pour des montants compris entre 100 K€ et 1 M€. Ce Fonds de 7 M€ a déjà placé la moitié de ses ressources dans 7 start-up : Sailendra, Findspire, My Music Teacher, Sesamm, CitizenCam, Smartfizz et Mesagraph (cette dernière ayant été rachetée par Twitter). Son président, Hervé Obed, souhaiterait voir ce fonds doté de 30M€ et rayonner à l'échelle du nouveau périmètre régional.
en page
> Région : seize noms déposés pour le moment.
L'UNION
du 08/03/2016
Dans le cadre du processus engagé par la nouvelle collectivité, tel que voulu par son Président Philippe Richert, le brainstorming se poursuit pour donner un nouveau nom à la région Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine.
en page 6
> Acal – L’OPPBTP fusionne.
LE MONITEUR DES TP
n° 5858 du 04/03/2016
L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) fusionne au 1er mars ses agences Alsace-Lorraine et Champagne-Ardenne pour former une entité à l’échelle de la nouvelle région Acal, placée sous la direction de David Carrette. (Texte intégral)
en page 34
> Sondage : mirabelle pour tout le monde !
L'UNION
du 04/03/2016
Dans un sondage réalisé par Odoxa pour L’union -L’Ardennais et ErDF, la mirabelle et la cathédrale de Strasbourg sont plébiscitées en tant que symboles de la région Grand-Est mais les sondés lorrains et alsaciens étaient plus nombreux que les Champardennais. Les réactions d’Arnaud Lallement de l’Assiette Champenoise à Reims et de Patrick Tassin, président du Ceser du Grand-Est. 3 questions à Laurence Prévost, directrice de l’Office régional de tourisme de Champagne-Ardenne.
en page 2-3
> Une économie au service des anciens.
L'USINE NOUVELLE
n° 3458 du 03/03/2016
Focus sur la Silver économie et l'e-santé, filière d'excellence stratégique du Pacte Lorraine 2013 qui s'étend aujourd'hui à la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine et aux länder allemands limitrophes. Philippe Richert, président de Région fait "de l'accompagnement du vieillissement une ambition spécifique de la nouvelle région". Entretien avec Erwan Salque, directeur de l'innovation et des solutions patients du pôle e-Patients et chef du projet "36 mois de plus" chez Pharmagest Interactive. L'Est de la France, avec sa force industrielle et sa structuration en matière de recherche et développement, ne manque pas d'atouts pour développer la silver économie dans toutes ses composantes.
en page 44-45
Marketing et Stratégie
> Scop, l'entreprise à l'épreuve de la démocratie.
L'USINE NOUVELLE
n° 3458 du 03/03/2016
Issue de secours en cas de difficulté économique, le modèle de Scop (Société coopérative et participative) n'échappe pas à certaines règles. Eclairage.
en page 48-49
Produits et marchés
> 2015, année record pour les brevets en Europe.
LES ECHOS
du 04/03/2016
En 2015, l’Office européen des brevets (OEB) a reçu 160 000 demandes de dépôt de brevet. Une hausse de 4,8 % qui prouve, selon le président de l’OEB Benoit Battistelli, que : « l’Europe continue d’être un pôle majeur pour les innovateurs du monde entier, un marché technologique attractif ». Pour la France, ce sont 10 781 demandes de brevets européens qui ont été effectuées en 2015, dont 5 433 brevets accordés (+ 14,9 %). L’Ile-de-France se classe première région européenne avec 7 421 demandes.
en page 14
> Jeunes créateurs sur la voie de l'industrie.
L'USINE NOUVELLE
n° 3458 du 03/03/2016
L'industrie de la mode français est composée en majorité, d'entreprises de moins de 50 salariés. Surfant sur la tendance du Made in France, les entreprises revendiquant un savoir-faire tricolore se développent depuis 5 ans. Pour résister face à la concurrence, ces petits acteurs mutualisent leurs moyens et misent sur la communication digitale.
en page 42-43
> Les surcapacités chinoises inquiètent.
L'USINE NOUVELLE
n° 3458 du 03/03/2016
La Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine va redonner de la vigueur au mouvement des sidérurgistes européens, qui manifestaient à Bruxelles mi-février contre les importations à bas coût d’acier chinois. Dans son rapport « Surcapacité en Chine : un obstacle à l’agenda de réforme du parti », elle explique les raisons du désordre. Dopée par les incitations gouvernementales des années 2000, la production des aciéristes chinois dépasse aujourd’hui de plus du double celle des quatre principaux pays producteurs dans le monde, à plus de 800 millions de tonnes par an. Tout en étant décorrélé de la demande mondiale… Le taux d’utilisation de leurs usines ne cesse de chuter, tombant à 71 % en 2014, contre 80 % en 2008. Et 60 % des usines chinoises se retrouvent dans le rouge. D’où une forte pression sur les prix qui vient plomber les résultats les entreprises européennes et américaines. (Texte intégral)
en page 20
> Construction : la filière bois en quête de crédibilité.
www.latribune.fr
du 03/03/2016
L'utilisation du bois domestique en France est insuffisamment optimisée. Bien que la forêt métropolitaine représente 30 % du territoire national, soit 16,5 millions d'hectares, la balance commerciale du secteur est très déficitaire à 6 Mrds€. Un échec pour une filière qui génère au global 60 Mrds€ de chiffre d'affaires, et pèse 440 000 emplois.
en page 1
> L'industrie française ne parvient pas à bénéficier à plein d'un contexte porteur.
LES ECHOS
du 03/03/2016
Selon le cabinet Trendeo, sur l'année 2015, la France a encore perdu 44 usines (146 ouvertures, 190 fermetures), contre 54 l'année précédente et 140 en 2013. Bilan : le pays, qui bénéficie d'un environnement exceptionnellement porteur, ne parvient pas à en tirer réellement profit. Les usines qui ont ouvert concernent des domaines comme la chimie, la méthanisation ou le traitement des déchets, celles qui ont fermé, la production de meubles, les produits métalliques et la plasturgie. Second constat, les usines ont continué à diminuer en taille. Entre 2009 et 2015, le nombre médian de salariés est passé de 30 à 20. Pour redresser la barre, le gouvernement a lancé le plan Industrie du futur afin de convaincre les PME de faire un diagnostic de leur outil de production et d'investir dans sa modernisation. A l'heure actuelle elles sont 1 500 à avoir répondu à l'appel. > Le coup de pouce des start-up à l'emploi.
en page 17
Ressources humaines
> La condition d’âge, facteur d’échec du contrat de génération.
LES ECHOS BUSINESS
du 07/03/2016
L’objectif de 220 000 contrats de génération à la fin du second trimestre 2015 est loin d’avoir été atteint, puisque seuls 40 000 contrats avaient été validés à cette période. Un échec qui pousse la Cour des comptes à proposer l’abandon de ces contrats, dont la mise en place ne semble pas évidente. Après avoir fait remarquer que seulement 10 % des plus de 60 ans sont encore en poste dans les entreprises (beaucoup de pré-retraites signées ces dernières années), les PME proposent de réviser à la baisse le critère de l’âge fixé à 57 ans.
en page 5
> L'aide à l'embauche PME : un coup de pouce 100 % décisif.
LES ECHOS SOCIETES
du 03/03/2016
Selon des chiffres du ministère du Travail, près de 28 000 demandes d'employeurs ont été déposées, un mois après la parution du décret, afin de pouvoir bénéficier de « l’aide à l’embauche PME ». Cette nouvelle prime, lancée le 18 janvier 2016 par François Hollande dans le cadre de son plan d’urgence pour l’emploi, accorde à l’employeur une prime trimestrielle de 500 € pendant les deux premières années du contrat, soit 4 000 € au total.
en page 1
Tendances économiques
> Les régions dépensent cinq fois plus qu’il y a trente ans.
LES ECHOS
du 08/03/2016
En 2015, les Conseils régionaux auront dépensé 27,5 Mrds€ selon la Banque Postale. Cette augmentation de budget est en partie liée aux transferts progressifs de compétences aux régions : gestion des lycées et bâtiments universitaires, prise en charge des trains express régionaux et du personnel non enseignant des lycées. Actuellement, les dépenses de fonctionnement peuvent représenter jusqu’à deux tiers du budget des régions. En 2015, leurs investissements ont été de 9,3 Mrds€ (subventions et équipements). Désormais, les régions doivent puiser dans leur fonds de roulement. L’agence de notation Standard & Poor’s estime que l’épargne brute des régions devrait encore se dégrader (21 % en 2015) mais précise que la situation reste globalement saine, à l’exception de 5 régions.
en page 4
> Les trois raisons qui poussent à une réforme des pôles de compétitivité;
http://www.usinenouvelle.com/
du 03/03/2016
Le 4 mars, les pôles de compétitivité se réuniront à Bercy pour fêter leurs dix ans. Créés en 2005, ils ont survécu aux alternances politiques, su convaincre un nombre croissant d’entreprises de les rejoindre et réorienté les financements publics sur les PME et ETI. Mais le contexte pousse à une évolution de leur rôle, voire de leur gouvernance. Emmanuel Macron présentera en juin prochain, une réforme de la politique des pôles de compétitivité après une évaluation de leur action. Trois facteurs principaux poussent à des changements : la cohérence avec la stratégie industrielle nationale, les nouvelles régions, la raréfaction de l'argent public. Détail.
en page
> Les ETI font l'industrie du futur.
L'USINE NOUVELLE
n° 3458 du 03/03/2016
Dans leur ouvrage, intitulé "Industrie 4.0 : les défis de la transformation numérique du modèle industriel allemand", Dorothée Kohler et Kean-Daniel Weisz, fondateurs de Kohler Consulting and Coaching, dressent un bilan de l'initiative Industrie 4.0 allemande et la comparent avec le projet français Industrie du futur.
en page 38-39
> Grands travaux : feu vert à la rallonge de 10 milliards.
LES ECHOS
du 03/03/2016
Le Premier ministre a confirmé le 2 mars, le lancement d'un 3e Programme d'investissements d'avenir (PIA), avec 10 Mrds€ qui lui seront alloués. Cette prolongation devrait être votée au Parlement cette année, pour une entrée en vigueur en 2017. Un rapport de France Stratégie est attendu avant de définir les orientations du PIA 3, mais Louis Schweitzer, commissaire général à l'investissement, en a déjà donné les grandes lignes : l'action du programme doit se renforcer sur des « secteurs prioritaires », tels que « les industries agroalimentaires ou le tourisme ». 500 M€ pourraient être affectés aux régions.
en page 5
Abonnez-vous Parlez-en à UN(e) AMI(e) Archives >
Publicité
Copyright Chambre de Commerce et d'Industrie Champagne-Ardenne - Pour tout renseignement : contactez-nous