Flash du jour
mercredi 03 avril 2019
Champagne-Ardenne Actualités

Dans les CCI
Charleville-Mézières – Économie - Chambre de commerce, pôle économique.
La CCI 08 vient de voter son budget, en déficit en raison de la baisse de ses revenus fiscaux imposée par l’État. Dans ce contexte, la CCI veut réorganiser son parc immobilier, sur fond de contestation sur la valeur de ses actifs. En effet, l’inspection générale des finances les a évalués à 25 millions d’euros, très surévalués selon le président Géraud Spire. Elle vient de mettre en vente son immeuble du 26-28, avenue Corneau. Le bâtiment abritait jusqu’à maintenant son Pôle formation, qui déménagera sur le campus du Moulin Le Blanc en juillet. Un local commercial situé dans la résidence Arduinna sera également mis en vente lorsque les services auront regagné le siège actuellement en travaux. Parallèlement, la chambre consulaire est à la recherche d’occupants pour le 2ème étage de son bâtiment qui sera livré ce printemps, et qui sera dorénavant trop vaste pour son seul usage. Géraud Spire continue à préconiser la mutualisation de services avec la CMA08. Il a annoncé que le rez-de-chaussée du bâtiment accueillera la succursale ardennaise de la Banque de France courant 2020. Malgré les interrogations sur son avenir financier, la CCI entend poursuivre des investissements immobiliers sur plusieurs de ses sites. Outre la construction d’un nouveau bâtiment sur le port de Givet, qu’elle finance pour la moitié du coût de 900.000 euros, elle va engager 300.000 euros de travaux au parking central de l’avenue Jean-Jaurès. Ces chantiers seront financés sur le fonds de roulement de la CCI, qui reste supérieur à la moyenne des autres chambres. En revanche, la loi de finances prévoit une nouvelle baisse du plafond des ressources fiscales des CCI, ce qui entraîne, pour celle des Ardennes, une diminution de 389.000 euros par rapport à 2018 (-17 %), plus forte que la baisse nationale. Même si la CCI a prévu de diminuer ses charges de 470.000 euros en 2019, elle présente de nouveau un budget en déficit, de 391.000 euros, dans l’attente d’une possible péréquation nationale. Un budget rectificatif sera soumis à l’assemblée générale le 24 juin ou le 30 septembre. « Si le complément de ressources ne comble pas ce déficit, nous n’aurons pas d’autre choix que de diminuer la masse salariale, » dit Géraud Spire. La CCI emploie actuellement 29 salariés.
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 9
CCI des Ardennes : des ressources toujours plus limitées.
L’assemblée générale de la CCI des Ardennes, qui a eu lieu le lundi 25 mars dans ses locaux de Sedan. L’actualité de la CCI est marquée par la diminution de ses ressources fiscales de 389.000 euros en 2019 (-17%). En conséquence, la chambre consulaire présente un budget déficitaire de 391.000 euros mais soumis à des incertitudes dans l’attente du vote de la loi Pacte. Même en cas d’allégement de la note, le président craint devoir diminuer la masse salariale. >Industrie dynamique, mais commerce en souffrance. >Un pacte fédérateur. >Export : forte progression des Ardennes. >Les marionnettes en appellent au mécénat.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 5
Economie régionale - Commerce
Charleville-Mézières – Commerce - Rue du Moulin, l’épicerie fermée.
Depuis mardi 26 mars, l’épicerie de nuit Alimentation générale du Moulin est fermée en raison d’une fermeture administrative de deux semaines imposée par le préfet des Ardennes. La décision a été prise à la suite de ventes d’alcool après l’heure autorisée alors qu’un arrêté de police a été pris le 27 décembre 2018 par le maire afin d’interdire la vente de boissons alcoolisées à emporter de 22 à 8 h. Le but est d’éviter les troubles à l’ordre public aux alentours de la place Ducale. Pour certains riverains, cette fermeture est un soulagement.
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 12
Reims. Les Chinois font un tabac dans les bars de la ville.
Cinq des plus gros bars-tabac de Reims ont été repris, depuis 2016, par de jeunes commerçants d’origine chinoise, qui ont pour la plupart quitté Paris pour Reims. 3 questions à Julien Sauvage, président de la Chambre syndicale des buralistes de la Marne et vice-président national. Un « monopole troublant » pour Eric Toussaint, le président des Vitrines de Reims. Le système de la « Tontine » au cœur des financements.
L'UNION REIMS

du 03/04/2019
en page 14-15
Economie régionale - Hôtellerie, restauration, tourisme
Charleville-Mézières – Stationnement - La place Ducale est passée à l’heure d’été.
Depuis lundi 1er avril, et pour six mois, il est interdit de stationner d’un côté de la place Ducale. Les cafetiers vont pouvoir déployer leurs terrasses pour le plaisir des habitants et des touristes.
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 7
Mœurs-Verdey. Vivre comme au XVIIe au château de Placard.
L’héritier de la famille des Portes lance des travaux de grande envergure sur le château à Mœurs-Verdey, afin d’y créer des chambres d’hôtes. Ouverture prévue en 2020.
L'UNION EPERNAY

du 03/04/2019
en page 15
Economie régionale - Divers
Environnement - Ardenne Métropole fait un premier bilan de son dispositif d’autopartage.
Les véhicules électriques à disposition des habitants de la communauté d’agglomération, rencontrent un certain succès en zone rurale (plus de 70 % des utilisations). En revanche, certains véhicules peinent à rencontrer leur public à Charleville-Mézières (13,3 %) et à Sedan (16,3 %). Mis en service progressivement, à partir du mois de septembre dernier, le déploiement s’est achevé à la mi-octobre. Ce système d’autopartage avec bornes de recharge électriques, compte une flotte de 32 véhicules sur tout le territoire.
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 6
Le coworking arrive à Dormans !
Géré par l’Association Dormans Initiative Partagée, présidée par Philippe Dumont, Dormans Coworking a ouvert ses portes début mars 2019. Il s’agit d’un espace de travail partagé, connecté et convivial, destiné à créer une dynamique sur le bassin économique de Dormans.
En savoir plus...
CHAMP'ECO

du 03/04/2019
en page
Aÿ-Champagne. Pas moins de onze budgets votés.
Le président de la Communauté de communes de la Grande Vallée de la Marne (CCGVM) a présenté en détail le budget 2019 de la structure intercommunale. Le total du budget principal de la CCGVM pour 2019 s’élève à 13 449 173 €, contre 16 587 191 € en 2018.
L'UNION EPERNAY

du 03/04/2019
en page 9
Châlons. La route solaire coûte mais innove.
Installée en plein centre-ville rue Thiers, la route solaire se veut un argument technologique et écologique fort pour la Ville de Châlons-en-Champagne. Entretien de Charles Lhermitte, directeur général adjoint de l’entreprise Quadran, spécialisée dans les énergies renouvelables.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 03/04/2019
en page 15
Environnement à Vitry-le-François. Des arbres fruitiers poussent en ville.
Les Vitryats sont invités à s’occuper de deux vergers participatifs qui viennent d’être plantés dans les quartiers du Hamois et des bords de Marne, à Vitry-le-François.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 03/04/2019
en page 7
Aménagement à Tinqueux. La nouvelle crèche sera construite sur une pédagogie novatrice.
La crèche Croix-Cordier va être reconstruite et sa capacité d’accueil sera portée à 65 places. Coût des travaux : 4,5 M€ desquels il faut déduire les différentes subventions.
L'UNION REIMS

du 03/04/2019
en page 19
Patrimoine au Val-de-Vesle. Le mausolée en rénovation.
Le coût des travaux de rénovation du mausolée s’élève à 43 762 €HT, subventionnés à hauteur de 20 000 € par le Grand Reims.
L'UNION REIMS

du 03/04/2019
en page 17
Patrimoine à Reims. Un mois de chantier pour protéger le cryptoportique.
La Ville de Reims consacre 109 000 € à la rénovation du monument antique de la place du Forum qui prend l’eau et se dégrade.
L'UNION REIMS

du 03/04/2019
en page 4
Plurial Novilia porte un projet de 14 hectares à Bétheny.
Bétheny va accueillir un ambitieux programme du bailleur rémois Plurial Novilia qui va construire plus de 400 logements en une dizaine d’années, en y développant en partie des panneaux solaires en toiture.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 13
Bétheny : le développement raisonné au nord de Reims.
Le maire de Bétheny, Alain Wanschoor, présente la stratégie de sa commune pour son développement économique. Entre croissance et préservation de son côté rural, de nombreux projets d’entreprises sont en action : création du parc d’activités de La Husselle 2, un vaste programme immobilier, un hôtel, de la logistique, un projet d’installation de panneaux solaires…
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 12
La bienveillance dans le management, c’est possible.
Aude Milesi, conférencière, consultante et formatrice spécialisée en stratégie de communication managériale, était l’invitée des associations NRC Neoma Reims Conseil et DCF Dirigeants Commerciaux de France, le 26 mars 2019, pour une soirée dédiée à la communication positive.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 6
Objectif innovation pour Vitalyance.
La coopérative champenoise Acolyance a déménagé sa filiale Prestalyance (ex-LMHabillage) basée à Oiry et son service Vigne situé à Reims, dans des locaux en zone industrielle de Mardeuil (près d’Epernay), où elle a investi 1,2 M€. « Nous sommes les seuls à proposer une offre globale de prestations. Nous occupons 3 000 m2, soit 800 m2 de plus qu’à Oiry », apprécie Charlotte Lagache, la directrice du site.
En savoir plus...
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 4
Education. Main dans la main pour aller plus loin.
Pour clore la 11e édition des Cordées de la Réussite, une cérémonie avec remise de diplômes s'est déroulée vendredi 29 mars, dans les locaux de Y Schools (ex Groupe ESC Troyes). Cette année, soixante-dix lycéens de première et terminale de quatre lycées ont bénéficié du dispositif des Cordées de la Réussite qui proposent deux ateliers distincts du théâtre et l'aide à l'orientation.
L'EST ECLAIR

du 03/04/2019
en page 9
Entreprises à la Une
Buzancy – La SCREB, leader du hangar agricole en kit.
La SCREB (Système de Charpente Rapide Évolutive à Bâtir), qui a été créée en 1991, poursuit sa belle aventure dans le vouzinois où elle emploie 40 salariés et réalise un CA de 22 millions d’euros dont 20% à l’export. Elle assemble 25.000 tonnes d’acier par an. Elle produit 1,5 hectare de hangar par semaine à destination des agriculteurs et artisans qui peuvent ensuite auto construire leur équipement par écran. En août 2017, l’entreprise s’est agrandie en absorbant sa voisine Tole-Pro, spécialisée dans le profilage et le pliage. Avec la société de construction Modulobase, elles appartiennent au groupe Plethre.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 10
Fumay - Nexans investit 1,5 millions d’euros à Fumay.
Le groupe Nexans va investir 1,5 million d’euros dans une nouvelle ligne de production plus moderne sur son site de Fumay. Sa conception nécessitera 6 mois de travail avant son transfert par convoi exceptionnel vers Fumay. Après des tests, elle devrait être mise en place au printemps et monter en puissance maximale à l’automne. Grâce à cette modernisation, le site qui produit actuellement 100.000 kilomètres de câbles par an (40 millions d’euros de CA), devrait fabriquer 30.000 kilomètres de câbles LAN supplémentaires en 2020. Le site emploie 147 salariés et quelques intérimaires.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 9
Glaire – Économie - Le fabricant de moquette fixé sur son sort aujourd’hui.
Quel avenir pour les 24 salariés de Moquettes et sols de France (MSF) et les 12 salariés de sa filiale, Support Ardennes industries (SAI) ? Ce mercredi 3 avril, le tribunal de commerce de Paris doit donner la réponse. Pour les syndicats et la plupart des ouvriers, la liquidation judiciaire fait peu de doute, car les sociétés MSF et SAI, cumulent à elle deux 1,6 million d’euros de déficit.
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 21
Revin - Économie - Nous voulons redorer l’usine.
Après 4 mois de formation du personnel à la ligne de montage et des tests, Delta Dore a lancé en janvier la production de moteurs pour volets roulants électriques. Pour mémoire, 1,5 million d’euros ont été investis, dans l’outillage ainsi que les travaux. Philippe Noslier, directeur industriel du groupe, est très satisfait de cette reprise. Christophe Giboni, ancien salarié d’Electrolux qui est désormais le directeur du site Revinois, acquiesce : « Ce ne sont plus les mêmes procédés et pas les mêmes technologies que sous la SAI mais les employés connaissent le contexte précédent, ils travaillent sereinement sur les 10.000 mètres carrés de l’entreprise. Nous voulons redorer l’usine. » Actuellement, l’usine compte 23 salariés mais la direction ne cache pas des besoins en salariés dans les années à venir. 75 embauches étaient espérées en octobre. Ce discours n’a pas changé. « Pourquoi pas fin 2020, mais avant il faut aller chercher de nouveaux clients. » Le groupe aimerait créer un showroom à Revin pour ses clients. « Cela ferait venir des voyageurs pour des nuitées, des repas dans le secteur », observe Philippe Noslier, complété par Christophe Giboni. « Pourquoi pas en septembre ou octobre. Le pacte Ardennes ? Le port de Givet peut nous aider à nous approvisionner car on fait venir de Chine des livraisons régulières de composants. Quant à l’A304, elle est sans doute arrivée tard pour Revin mais maintenant elle est indispensable. »
L'ARDENNAIS

du 03/04/2019
en page 16
Ils bougent – Hervé Didier, directeur d’AMI (Walor Vouziers).
L’ex-usine Ardennes Machining Industries, aujourd’hui baptisée Walor Vouziers, est à présent dirigée par Hervé Didier. Âgé de 39 ans, passé par la Sartech à Bazeilles, la fonderie PSA à Charleville-Mézières pour le compte d’Altrans et enfin la tuilerie Monier, il avait intégré AMI en 2014. (texte intégral)
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 3
Chooz – 100 millions d’euros investis pour contrôler la centrale nucléaire de Chooz.
A l’occasion de sa visite décennale, l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire ardennaise a été arrêtée mi-mars pour une durée de 130 jours. Différentes interventions mobiliseront plus de 2.300 intervenants d’entreprises partenaires. Ils travailleront en collaboration avec les salariés EDF du site. En 2018, la centrale nucléaire qui emploie 800 salariés et 200 prestataires permanents a produit 21,6 TW/h, a embauché 34 salariés et a passé 2,1 euros de commandes avec des entreprises ardennaises.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 3
L’actu des commerces à Vitry-le-François. Prêt-à-porter, créateurs et touche française.
Hélène François a établi sa boutique de prêt-à-porter Mewali dans l’ancien magasin Actuel de la place de la Halle à Vitry-le-François.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 03/04/2019
en page 10
Merci pour le chocolat.
Portrait de Frédéric Lefèvre, champion de France de Dessert, chef pâtissier de restaurant étoilé, formateur et consultant. Il a ouvert la Chocolaterie Champenoise fin 2018 à Saint-Brice Courcelles.
En savoir plus...
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 40
Viticulteurs.Market : le portail e-commerce de la filière.
Après le matériel d’occasion, la start-up Bazam poursuit son développement au service de la filière en créant Viticulteurs.Market, un site de vente de matériel neuf, qui compte Acolyance comme premier distributeur partenaire.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7805 du 01/04/2019
en page 4
International - Marchés
Le ralentissement du commerce mondial se confirme.
L’OMC a encore réduit sa prévision de croissance du commerce mondial à 2,6 % cette année. Elle appelle à une résolution du conflit entre les Etats-Unis et la Chine.
> Echanges transatlantiques : la France en plein bras de fer avec ses partenaires européens.
LES ECHOS

du 03/04/2019
en page 6
Juridique et fiscal
« Sur les baisses d’impôts, nous allons plus loin que nos ambitions initiales ».
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire dévoilent la nouvelle trajectoire budgétaire de la France, qui prévoit une diminution de 1,4 point de PIB de la pression fiscale sur le quinquennat. Les ambitions de réduction du déficit public sont revues à la baisse.
> Comment les « gilets jaunes » ont modifié la stratégie budgétaire de Macron.
> « Nous ne comptons pas sur la taxe carbone pour boucler notre budget ».
LES ECHOS

du 03/04/2019
en page 2
Produits et marchés
Compactage : les territoires face au défi des friches laissées par PSA.
La réduction des usines lancée par le groupe automobile PSA a libéré 320 hectares en périphérie ou en coeur des villes. Elle contraint les collectivités locales à réussir l’aménagement de ces emprises sous peine de friches.
> Le foncier libéré par Alstom reste à reconvertir.
> La Française de Mécanique se déleste de 100 hectares.
LES ECHOS

du 03/04/2019
en page 24
Champagne-Ardenne Actualités - Rechercher un article Recommander à un ami CCI GRAND EST
ANTENNE CHAMPAGNE-ARDENNE
10 RUE DE CHASTILLON - CS 50537
51011 CHALONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX
Tél. 03 26 69 33 40
SUIVEZ-NOUS SUR :

Champagne-Ardenne | Facebook Champagne-Ardenne | Twitter Champagne-Ardenne | Viadéo
Contactez-nous - www.champagne-ardenne.cci.fr - Mentions légales