Flash du jour
lundi 29 octobre 2018
Champagne-Ardenne Actualités

Economie régionale - Industrie
Face à face : Hongrie et Croatie, deux visions du vignoble.
L’une est hongroise, l’autre croate : ces deux étudiants étrangers, en stage à Avize Viti campus, livrent leurs impressions sur la viticulture champenoise et les différences avec leurs vignobles respectifs.
L'UNION EPERNAY

du 29/10/2018
en page 11
Le chiffre : 15 millions.
En euros, c’est ce que les employeurs de saisonniers en Champagne devraient payer en plus dès 2019. La Champagne, qui paie mieux ses saisonniers que la moyenne, est exclue du dispositif de compensation proposé. (Texte intégral)
L’UNION 29/10/2018 p. 2

L'UNION

du 29/10/2018
en page 2
Oger - Chouilly : vaste escroquerie au champagne.
En se faisant passer pour de vraies sociétés, deux hommes commandaient des milliers de bouteilles de champagne sans jamais payer la note.
L'UNION REIMS

du 28/10/2018
en page 6
Economie régionale - Commerce
Rethel - Plusieurs commerces s’installent.
Ça bouge sur le plan commercial dans la cité Mazarin avec quatre nouvelles boutiques. Un magasin d’informatique, Rea-PC, s’installe rue Robert-Sorbon et ouvrira ce vendredi 2 novembre. Une boutique de vêtements est en préparation dans cette même rue. Un tatoueur, rue Reberotte-Labesse, et un vendeur de cigarettes électroniques, situé dans la rue Colbert, ont déjà récemment ouvert leurs portes. (texte intégral)
L'ARDENNAIS

du 29/10/2018
en page 2
Le Chesne – Commerce - Du pain désormais en libre accès.
En avril dernier, Nicolas et Marie-Christine Vernel, qui possèdent une boulangerie depuis 13 ans au Chesne, ont effectué quelques travaux de rénovation afin d’améliorer le confort et l’esthétique du lieu et de la façade. En plus de l’ouverture de la boulangerie, de la tournée dans les villages aux alentours et de la tenue d’un stand sur le marché paysan de la Cassine, les propriétaires des lieux ont fait l’acquisition d’un distributeur automatique de pains, viennoiseries, pâtés en croûte… Ce distributeur permet à la clientèle de s’approvisionner en dehors des heures d’ouverture du commerce.
L'ARDENNAIS

du 28/10/2018
en page 14
Hargnies – Commerce - Des commerces de proximité bichonnés.
Les communes soignent les commerçants, quitte à acheter des locaux pour les aider à s’installer. C’est le cas à Hargnies où Djessie Durbecq rouvrira les portes du « Panier gourmand » le 1er novembre prochain. À 22 ans, cette enfant de Hargnies n’a pas hésité une seconde à reprendre l’épicerie du village. Un véritable service de proximité puisque le magasin fait aussi point chaud, tabac et même café. Un lieu de vie cher aux habitants depuis des décennies que la jeune gérante entend bien animer.
L'ARDENNAIS

du 28/10/2018
en page 10
Ormes-Tinqueux : de nouvelles cellules commerciales vont sortir de terre rue des Blancs-Fossés.
Le promoteur D2M Immobilier continue d’investir le sud-ouest de Reims en construisant, dans la zone d’activités des Blancs-Fossés, un nouveau bâtiment baptisé « Parc Carré d’or ».
L'UNION REIMS

du 29/10/2018
en page 9
Epernay : le marché du Pressoir attendu le dimanche.
Malgré l’imposant marché du samedi sous la Halle, celui du dimanche au Pressoir, plus modeste, connaît une belle affluence. Pourquoi ? Il se veut « accessible et familial ».
L'UNION EPERNAY

du 29/10/2018
en page 7
Châlons-en-Champagne : les forains ne dormiront plus au Grand Jard.
Pour la première fois, seuls les manèges de la Saint Glin-Glin seront logés au Grand Jard à compter du 23 janvier 2019. Le forains iront au Capitole.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 29/10/2018
en page 7
Epernay : la brocante de la rue Chaude-ruelle approche.
Le quartier nord-ouest d’Epernay sera livré aux chineurs le 11 novembre 2018.
L'UNION EPERNAY

du 27/10/2018
en page 12
La grogne enfle à la pompe et sur le net.
En réaction à la hausse des carburants, un mouvement de contestation est en train de prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux.
L'UNION

du 27/10/2018
en page 4-5
Economie régionale - Services
Sécurité : 24h/24 avec les gendarmes.
A Châlons-en-Champagne, la brigade numérique permet aux citoyens de poser leurs questions, via les outils informatiques, aux militaires.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 29/10/2018
en page 9
Vitry-le-François : plus de spécialistes que de généralistes.
L’espace de 150 m2, prévu au cœur du centre commercial, veut proposer une offre de soins de proximité complète aux habitants mais compte plus de spécialistes que de généralistes.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 29/10/2018
en page 7
Reims : ils veulent sauver le 7h58.
Ils ne veulent pas voir disparaître le TGV Paris-Reims de 7h58 qui leur permet d’aller travailler. Des usagers parisiens ont décidé de se mobiliser contre cette suppression par le biais d’une pétition.
L'UNION REIMS

du 27/10/2018
en page 7
Economie régionale - Hôtellerie, restauration, tourisme
Reims : les hôteliers sentent déjà l’effet Tour de France.
A Reims, les réservations de chambres avaient déjà bien commencé avant même la présentation officielle du tracé du Tour de France.
L'UNION REIMS

du 29/10/2018
en page 7
Economie régionale - Divers
Retraités sur la défensive.
Retraite par points, fin des régimes spéciaux… Ce que prévoit le gouvernement en matière de retraite.
L'UNION

du 29/10/2018
en page 2
Le bénévolat se professionnalise.
Les grosses structures confient de plus en plus aux bénévoles des postes qui correspondent à leurs compétences. Aux Restos du Cœur, on peut même être formé.
L'UNION REIMS

du 28/10/2018
en page 5
Châlons-en-Champagne : le ras le bol des riverains de l’avenue de Metz.
Bruits, interdits contournés, vitesse excessive… Les habitants de cet axe très passant se déclarent prêts à bloquer la voie aux camions pour faire respecter les arrêtés en vigueur.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 28/10/2018
en page 5
Le sud de l’Argonne perd son médecin.
A Givry-en-Argonne, Mariana Nitu a décidé de quitter le centre médical où elle exerçait.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 27/10/2018
en page 17
Nogent-sur-Seine. Avez-vous pensé aux métiers du nucléaire ?
Le grand carénage, synonyme d'importants travaux à la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, représente aussi une opportunité pour les demandeurs d'emploi ou les personnes en reconversion.
L'EST ECLAIR

du 29/10/2018
en page 22
Entreprises à la Une
Haybes - La fonderie Hamel, pépite du marché funéraire.
La fonderie Hamel, située dans la ZI de Haybes, fabrique chaque jour des milliers de pièces en aluminium et notamment celles à destination du marché funéraire dans son atelier de 1.700 mètres carrés. « L’entreprise est même leader sur le marché français. Il s’agit de supports pour les plaques funéraires, des petits et gros chevalets, des supports de croix, etc. C’est d’ailleurs le métier d’origine de l’entreprise », précise Jean-Michel Catteau, son gérant depuis le rachat en 2010. Aujourd’hui, l’entreprise de 12 salariés, affiche un CA de 1,5 million d’euros. L’entreprise qui est la seule du territoire ardennais à utiliser le procédé d’injection sous pression, s’oriente vers des marchés comme l’énergie, le monde de l’agriculture ou encore l’électroménager qui représentent au total plus de 60% de l’activité actuelle. Elle vend ses pièces sur le territoire national à 95% « dont les départements d’outre-mer » mais également en Belgique et au Portugal. Le gérant ne cache pas les difficultés qu’il rencontre dans le recrutement d’ouvriers pour la transmission du savoir.
L'ARDENNAIS

du 29/10/2018
en page 16
Ham-les-Moines - Une dizaine d’embauches et de nouveaux investissements chez SAE-SMB.
SAE-SMB, le fabricant d’essieux et de suspensions pour véhicules industriels, poursuit son développement. Depuis sa reprise par le groupe italien ADR en 2013, l’entreprise a recruté une vingtaine de salariés pour arriver à 78 et son CA est en forte, et régulière, progression. Il est passé de 20,9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013 à près de 27 millions cette année, avec un objectif 2019 de 30 millions d’euros. Huit millions d’euros d’investissements ont été engagés, en particulier dans l’installation de cataphorèse permettant un traitement anti-corrosion répondant aux standards de l’industrie automobile. Depuis mars, le nouveau bâtiment administratif qui abrite un bureau d’études de 5 salariés, est fonctionnel. Mickaël Magnier, le nouveau directeur, prévoit de construire un nouveau bâtiment de production de 1.400 mètres carrés et de réorganiser la logistique, en automatisant le magasin avec un robot qui permettrait de gagner du temps et de l’efficacité. Il souhaiterait également créer un service de dédouanement en interne pour gagner du temps lors de départ de pièces à l’étranger. La Société ardennaise d’essieux va recruter une dizaine de salariés supplémentaires, dont un soudeur et un spécialiste de la commande numérique.
L'ARDENNAIS

du 29/10/2018
en page 10
Ardennes - L’ancien patron d’Arcavi réclame un million d’euros
L’ex-directeur général d’Arcavi, suspecté de malversations et de détournements de fonds présumés au sein de la société de traitement des déchets ardennais, conteste son licenciement et assigne la société qui l’a remercié aux prud’hommes. Il réclame 1,085 million d’euros. L’audience de conciliation aura lieu le 28 novembre prochain.
L'ARDENNAIS

du 27/10/2018
en page 10
Acy-Romance - Les travaux de la clinique équine commencent lundi.
C’est signé. La clinique vétérinaire de Jean-Luc Fraipont, installée dans le Sedanais, à Chémery-sur-Bar, va être transférée à Acy-Romance, en bordure de l’A34. En collaboration avec le chirurgien équin Thomas Van Bergen, il proposera une offre unique dans le Grand Est dans un espace neuf de plus de mille mètres carrés. Les travaux vont commencer ce lundi pour une livraison attendue dans six à huit mois. (texte intégral)
L'ARDENNAIS

du 27/10/2018
en page 2
Des millions d’hosties fabriquées au monastère des Clarisses.
A Cormontreuil, des millions d’hosties sortent des ateliers des 27 sœurs chaque année, à destination de la France entière.
L'UNION REIMS

du 29/10/2018
en page 13
Bétheny : l’escape game Get Out ouvre une salle dédiée au Far-West.
Affichant complet tous les week-ends, la nouvelle salle de l’escape game Get Out, dédiée au Far-West, fait carton plein depuis plusieurs semaines.
L'UNION REIMS

du 29/10/2018
en page 11
Châlons-en-Champagne : une deuxième vie pour la boucherie.
Située rue du Faubourg Saint-Antoine, la boutique a trouvé un repreneur en avril 2018.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 29/10/2018
en page 10
Portrait : un homme haut en couleur.
A Sézanne dans la rue Léon-Jolly vit Bernard Muller, expert ès décoration. Depuis 2016, il a travaillé avec l’architecte Vincent Fierfort pour réaménager les hangars de stockage de la maison de champagne Billecart-Salmon.
L'UNION EPERNAY

du 28/10/2018
en page 9
La femme du jour : Fozia Blanès.
Cela fait 30 ans que Fozia Blanès court les marchés et 13 ans qu’elle est présente sur la halle Saint-Thibault d’Epernay.
L'UNION EPERNAY

du 27/10/2018
en page 13
Esthétique : ils chouchoutent propriétaire et voiture.
Cynthia Château et Teegy Crémont viennent de lancer leur entreprise à Pierry : elle est esthéticienne, lui nettoie l’habitacle des voitures.
L'UNION EPERNAY

du 27/10/2018
en page 13
Châlons-en-Champagne : un cordonnier bien mieux chaussé.
Après des années de bras de fer avec son voisin et la Ville de Châlons-en-Champagne pour un problème de place de stationnement, le cordonnier Tonio Roccasalva a décidé de déménager son local un numéro plus loin.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 27/10/2018
en page 15
Commerce : le B & B se fait une beauté.
Situé rue Michel-Ménard, dans le parc d’activité des Escarnotières à Châlons-en-Champagne, l’hôtel B & B soigne son accueil.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 27/10/2018
en page 12
Châlons-en-Champagne : malaise à la clinique.
Départs de spécialistes, personnel inquiet et transfert toujours pas finalisé… La clinique Priollet, qui appartient au groupe Courlancy, ne va pas bien.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 27/10/2018
en page 10-11
Châlons-en-Champagne : Deliveroo débarque en ville.
Le service de livraison de repas commencera son activité à Châlons-en-Champagne en 2019.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 27/10/2018
en page 10-11
Sermaize-les-Bains : l’ancien site industriel de Cristal Union va revivre.
Sébastien Demangeat, dirigeant de l’entreprise Silitech à Pargny-sur-Saulx spécialisée dans le retraitement des déchets de fonderie, compte développer un centre de recherche sur l’ancien site industriel de Cristal Union. Il prévoit, avec son associé, d’investir trois millions d’euros grâce au soutien de la Banque publique d’investissement, des partenaires bancaires et le soutien d’un fond d’investissement privé.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 27/10/2018
en page 12
Finances
La France fait le forcing pour permettre aux assureurs d’investir plus dans les entreprises.
Bruno Le Maire entend obtenir une réforme de la directive Solvabilité II pour favoriser les investissements en actions. Les assureurs réclament de longue date un tel assouplissement.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 27
International - Secteurs
Automobile : les start-up se ruent sur l’eldorado électrique.
Des centaines de petites sociétés lèvent de grosses sommes pour assembler des voitures électriques, en faisant le pari de la surenchère technologique. Le mouvement est particulièrement dynamique en Chine, avec le soutien de l’Etat.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 14
International - Divers
La Chine et le Japon se présentent désormais en partenaires.
Les deux puissances asiatiques ont multiplié les amabilités et renforcé leurs liens économiques.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 8
Numérique
Intelligence artificielle : le financement des start-up accélère fortement en Europe.
Selon une étude de Serena Capital, plus de 2,2 milliards de dollars ont été investis dans les start-up de l’IA en 2017. C’est près de trois fois plus qu’en 2016, avec quatre secteurs qui concentrent près de la moitié des investissements.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 23
Produits et marchés
La qualité de l’air tend globalement à s’améliorer depuis 2000.
Selon un rapport du ministère de la Transition écologique, les concentrations de polluants touchent moins de zones. Mais 38 agglomérations ont encore dépassé les normes européennes en 2017.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 2
Ressources humaines
Notes de frais : comment éviter les dérapages.
La fraude et les erreurs représentent environ 20 % des frais professionnels. Face au traitement chronophage des notes de frais, certaines entreprises se tournent vers des solutions digitales afin d’allier économies et saine gestion, tandis que d’autres assument le risque d’un redressement fiscal.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 33
Tendances économiques
Données urbaines : les villes tentent prudemment de coopérer avec le privé.
La montée en puissance des gros producteurs de données change les règles du jeu, notamment dans la mobilité. Certaines villes ont topé avec le privé, d’autres craignent de ne pouvoir conserver la souveraineté de leurs données.
> La donnée au coeur de la loi mobilités.
LES ECHOS

du 29/10/2018
en page 24
Champagne-Ardenne Actualités - Rechercher un article Recommander à un ami CCI GRAND EST
ANTENNE CHAMPAGNE-ARDENNE
10 RUE DE CHASTILLON - CS 50537
51011 CHALONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX
Tél. 03 26 69 33 40
SUIVEZ-NOUS SUR :

Champagne-Ardenne | Facebook Champagne-Ardenne | Twitter Champagne-Ardenne | Viadéo
Contactez-nous - www.champagne-ardenne.cci.fr - Mentions légales