Flash du jour
mercredi 28 février 2018
Champagne-Ardenne Actualités

Dans les CCI
Zoom sur…. L’union fait la force.
Quel point commun entre un artisan, un agriculteur, un commerçant, un prestataire de services ou encore un industriel ? Ce sont tous des patrons ! C’est le constat qui a inspiré les présidents des trois chambres consulaires du département de la Marne, qui ont organisé pour la première fois au Capitole de Châlons-en-Champagne une cérémonie de vœux inter-consulaires.
En savoir plus...
REFLETS ACTUELS

n° 92 du 01/02/2018
en page
Performance PME : Class’Affair 100 % satisfaite.
La société de services haut-de-gamme pour l’accueil événementiel et d’entreprise Class’Affair est suivie dans son développement depuis deux ans par la CCI de la Marne. « Notre objectif : nous réorganiser pour continuer la progression de notre chiffre d’affaires », expliquent Véronique de Misouard et Anne David, les dirigeantes de la société. Face à cette problématique, la CCI de la Marne a ajouté sa touche d’efficacité et de bienveillance via son action Performance PME. Explications.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 8
Economie régionale - Hôtellerie, restauration, tourisme
Deux Argonnais nommés aux Jeunes talents du tourisme.
Deux Argonnais firent parmi les finalistes du concours Jeunes talents du tourisme de la Marne. La remise des prix est prévue le 7 mars 2018 au Centre vinicole Nicolas-Feuillatte.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 28/02/2018
en page 16
Epernay. Les finalistes locaux du concours Jeunes talents.
Quatre des neuf finalistes du Concours Jeunes talents du tourisme de la Marne sont issus du bassin sparnacien. La remise des trophées se déroulera le 7 mars 2018 au Centre vinicole Champagne Nicolas Feuillatte à Chouilly.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 9
Charleville-Mézières – L’ex-associée du «Cochon qui louche» à la barre.
L’affaire du restaurant « Le cochon qui louche », objet de vols et de dégradations, devrait être jugée le 28 février. L’ancienne associée de l’enseigne carolomacérienne se retrouvera à la barre du tribunal pour quatre vols perpétrés en octobre et en décembre 2016. La justice reproche à l’ex-associée d’avoir pioché dans le tiroir-caisse du restaurant et d’avoir saboté des matériels de cuisine. Elle ne sera pas jugée par contre pour l’incendie qui a ravagé le restaurant le 28 mars 2017. Le feu avait endommagé la façade de l’établissement mais également l’intérieur. Acte criminel, selon l’enquête, mais dans l’affaire de l’incendie, aucune charge ne sera retenue contre elle.
L'ARDENNAIS

du 28/02/2018
en page 3
Economie régionale - Divers
Châlons-en-Champagne. La CGT en force pour la venue de Macron.
Agriculteurs, cheminots, syndicat… demandent une entrevue avec le président Emmanuel Macron, présent demain 1er mars 2018 à Châlons-en-Champagne.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 28/02/2018
en page 13
Châlons-en-Champagne / Mourmelon-le-Grand. La police s’entraîne avec l’armée.
La police municipale s’entraîne désormais avec les soldats du 8e RMAT. Une action mise en place dans le cadre du parrainage entre la mairie de Châlons-en-Champagne et les militaires.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 28/02/2018
en page 7
Epernay. La Ville se porte garante pour le ballon captif.
La Ville d’Epernay a accordé à la société d’économie mixte (Sem) en charge d’acquérir et exploiter le ballon captif sa garantie d’emprunt à hauteur de 700 000 €.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 8
Pays d’Epernay. Ces gros chantiers ralentis par le froid.
Tour d’horizon des chantiers plus ou moins touchés par les températures négatives prolongées : le Royal Champagne, le ballon captif, les travaux avenue Jean-Jaurès, le Mont Bernon.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 7
Vitry-le-François. Courson interpelle l’Etat sur la déviation de la RN4.
« Vitry-le-François est la dernière ville entre Paris et Strasbourg qui ne bénéficie pas d’un contournement complet : celui-ci n’a été réalisé qu’à moitié », explique Charles de courson, député de la 5e circonscription de la Marne. Chaque jour, 2 500 camions et 11 000 voitures traversent Vitry-le-François. A la clé : « nuisances, pollutions et bouchons pour près de 6 000 habitants ».
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 28/02/2018
en page 9
Pays vitryat. Ils aiment le froid.
La vague de froid Moscou-Paris est bien perçue par les vignerons du Vitryat. Ceux-ci soulignent le rôle de cet insecticide naturel et espèrent que l’épisode durera longtemps.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 28/02/2018
en page 7
Que vous inspire la venue du président de la République ?
Le président de la République sera en visite ce jeudi 1er mars 2018 dans la Marne. A cette occasion, le journal L’Union a demandé aux habitants ce qu’ils pensent de cette visite aux militaires et ce qu’ils lui demanderaient s’ils pouvaient.
L'UNION REIMS

du 28/02/2018
en page 13
Reims ; « On refait l’éco » se penche sur l’agriculture.
La conférence « On refait l’éco » qui se tiendra aujourd’hui 28 février 2018 à 18h30 au Café des Artistes, aura pour thème « Où va l’agriculture ? ». Elle sera animée par Gérard Marie Henry, économiste (Neoma, ex-Urca) et Julien Bouillé, journaliste (L’Union et L’Ardennais). Le débat sera relayé en direct sur les comptes Twitter et Facebook d’ »On refait l’éco » grâce à la start-up rémoise « Black Moon Lab ».
L'UNION REIMS

du 28/02/2018
en page 9
Agriculture. La terre est un métier d’avenir.
Crise ou pas, la filière agricole, tous métiers confondus, recrute. Près de 50 000 emplois ne seraient pas pourvus chaque année dans l’agriculture. Les métiers de l’arboriculture, de l’horticulture, du maraîchage ou de l’élevage porcin pont parmi les principaux pourvoyeurs d’emplois. > La région Grand Est et l’agriculture transfrontalière. > 3 questions à Yves Couvreur, président de la Fédération régionale des vignerons indépendants de Champagne. > Le champagne, un exemple pour d’autres filières agricoles. > Le champagne peut apprendre de l’Alsace… et inversement.
L'UNION

du 28/02/2018
en page 4-5
Reims. Les Europuces fêtent leurs 30 ans.
140 exposants sont attendus les 3 et 4 mars 2018 au Parc des expositions de Reims à l’occasion des Europuces qui fêtent leurs 30 ans cette année.
L'UNION

du 28/02/2018
en page 2
Christian Bruyen : la solidarité des hommes et des territoires.
Un entretien avec le tout nouveau président du Conseil départemental de la Marne, Christian Bruyen, maire de Dormans durant seize ans.
En savoir plus...
REFLETS ACTUELS

n° 92 du 01/02/2018
en page 8-9
8 premières start-up incubées au ThincLab Châlons.
« Ce que nous proposons ici, c’est l’accompagnement de jeunes start-up. Notre modèle est différent d’autres structures puisque nous travaillons avec l’Université d’Adélaïde mais aussi Neoma, l’ENSAM et l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Ici, nous voulons de la créativité, du marketing, leur apprendre comment mener un projet. Nous accueillons aujourd’hui 8 start-up dont deux singapouriennes et une australienne. A terme, l’objectif est d’en compter 40… », explique Jérôme Mât, président de la Semcha à l’origine du ThincLab Châlons. Trois autres projets sont en discussions.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 9
Du mieux pour le bâtiment marnais.
« L’année 2017 a vu la conjoncture s’améliorer pour notre filière avec une croissance de 2,5 %. Mais si l’activité reprend, la crise que nous avons vécu pendant sept ans a balayé nos marges, menacé gravement nos trésoreries et détruit plus de 107 000 emplois. Nos entreprises sont encore fragiles », explique Dominique Hautem, président de la Capeb Marne.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 6
CDER : l’avenir par le digital.
Lors de l’assemblée du CDER (Centre Départemental d’Economie Rurale) au Millesium d’Epernay, Hervé Jacquinet, président du conseil d’administration, et Eric Folliet, directeur général, ont annoncé que la transformation digitale de l’entreprise était engagée. En seconde partie de l’assemblée, la géographe Sylvie Brunel a expliqué pourquoi le réchauffement climatique pouvait devenir un atout majeur tant pour l’agriculture régionale que le champagne, et rendre la région indispensable à l’avenir de l’équilibre géo stratégique mondial. Précisions.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 6
Blockchain : la nouvelle révolution de l’économie.
Pour comprendre le principe et les possibilités offertes par la blockchain, Innovact a réuni trois spécialistes à venir faire preuve de pédagogie envers une nouvelle donne encore méconnue mais qui tend à se développer rapidement. En résumé, la blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs, ce qui garantit sa sécurité et permet à chacun de ses membres de la vérifier. Explications.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 5
Le Village by CA révolutionne l’écosystème rémois.
Pour faire vivre le Village by CA Reims, qui a nécessité 18 M€ d’investissement à Bezannes au pied de la gare Champagne-Ardenne TGV, le Crédit Agricole du Nord Est a créé l’association Nord-Est Start-Up, dans laquelle se retrouvent 17 partenaires publics et privés. Avec 14 premières start-up, dont 80 % sont issues de la région, le Village by CA Reims a atteint ses objectifs qui étaient d’une bonne dizaine d’entreprises pour l’ouverture le 15 février 2018. Paroles de start-up.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 3-4
Ardennes – L’avenir de la ligne Charleville-Givet en question.
La ligne Charleville-Givet est catégorisée comme une « petite ligne » dans le récent rapport sur la situation du système ferroviaire français (rapport Spinette). A ce titre, elle pourrait être fermée, malgré les 700.000 voyageurs qui l’ont empruntée en 2017. Le député Pierre Cordier a tiré la sonnette d’alarme, évoquant l’enjeu important que représente cette ligne, en cours de rénovation. Le Premier ministre a indiqué que l’avenir des petites lignes serait décidé non par l’Etat, mais par les régions.
LA SEMAINE DES ARDENNES

du 28/02/2018
en page 18
Aubigny-les-Pothées – Développer un parc de 7 éoliennes : un projet de financement participatif.
L’entreprise Renwable Energy Systems (Res) lance un financement participatif à hauteur de 50.000 € pour implanter 7 éoliennes à Aubigny-les-Pothées, Lépron-les-Vallées et Logny-Bogny. Ces éoliennes permettraient de produire l’équivalent de la consommation de 8.600 foyers. Le financement participatif mis en place était réservé en premier lieu aux habitants de la communauté de communes Ardennes Thiérache, il est maintenant ouvert aux habitants du département des Ardennes, jusqu’au lundi 5 mars. Si nécessaire, la collecte de fonds sera ensuite accessible pour tous les habitants du Grand Est, jusqu’au 31 mars.
Renseignements sur http://enerfip.fr

LA SEMAINE DES ARDENNES

du 28/02/2018
en page 16
Sedan – La cité de Turenne a aussi de sérieux atouts.
Dans un contexte économique et social compliqué pour la plupart des villes de sa taille, Sedan a au moins trois raisons d’envisager un avenir meilleur.
> Sa situation géographique : « il est possible de se rendre facilement en Belgique, au Luxembourg ou en Allemagne », indiquent les chefs d’entreprise, et « le TGV permet d’être à Paris en moins de deux heures », même si des inquiétudes demeurent quant à une éventuelle suppression de la desserte ardennaise, dont Sedan est le terminus. L’ouverture prochaine de l’A304 sera également un atout supplémentaire.
> Le patrimoine et la culture : avec un patrimoine architectural remarquable, tel le château fort, la ville a de vrais attraits en terme de tourisme. De plus, son offre culturelle, riche et variée, la place au même niveau que certaines villes beaucoup plus grandes.
> Le sport : Sedan obtient des résultats de premier plan dans de nombreux sports, et son club de football est connu partout en France.

L'ARDENNAIS

du 28/02/2018
en page 17
Nord Ardennes – La très difficile réorganisation des déchetteries du Plateau.
Lors du dernier conseil communautaire de la communauté de communes Vallées et Plateau d’Ardenne, le principal point de discussion résidait dans la réorganisation du parc de déchetteries, que l’intercommunalité souhaite harmoniser. Une décision qui concerne surtout le Plateau (Rocroi, Les Mazures, Rimogne et Renwez), et une dans la partie Vallée, située à Bogny-sur-Meuse. Parmi les premières pistes évoquées, la fermeture de celle située sur le territoire des Mazures, décision poussée par le coût de cinq déchetteries, trop onéreux pour ce territoire. Autre piste à explorer, une réflexion sur les horaires d’ouverture. Pour apporter toujours plus de cohérence au territoire, la commission environnement et ordures ménagères propose aussi de réorganiser les périmètres de collecte. Ainsi, la commune des Mazures serait maintenant collectée par la société Urbaser, qui gère les collectes du reste de la communauté de communes, et non plus par Ardennes Thiérache.
L'ARDENNAIS

du 28/02/2018
en page 14
Val de Bar – Avis défavorable pour le parc éolien.
Le projet d’un parc éolien sur les communes d’Hannogne-Saint-Martin, Sapogne-et-Feuchères et Dom-le-Mesnil a fait à nouveau l’objet d’un avis défavorable du commissaire-enquêteur. Pour rappel, ce projet, porté par les sociétés Quadran et Nordex, prévoit la construction de six éoliennes (91 mètres de haut, 150 avec les pales), devant alimenter en électricité 30.000 habitants environ. Le commissaire-enquêteur a souligné l’impact négatif du projet sur les paysages. Depuis deux ans, l’association de sauvegarde du val de Bar se bat contre le projet, dénonçant notamment les dangers sur la santé et l’environnement, mais aussi l’effet sur les prix de l’immobilier pour les maisons autour. La balle est maintenant dans le camp du préfet, qui se prononcera à la suite de la réunion de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites.
L'ARDENNAIS

du 28/02/2018
en page 11
Entreprises à la Une
« Comme-un-Champenois » ou comment afficher sa fierté d’être Champenois.
Créée par le Marnais Nicolas Vautrin en novembre 2017, « Comme-un-Champenois » est une marque de vêtements et accessoires qui a pour but de valoriser le lifestyle champenois auprès de la population locale et des touristes.
En savoir plus...
CHAMP'ECO

du 28/02/2018
en page
Connantre. Tereos et sa sucrerie déjà à l’orée d’une nouvelle campagne.
Après une campagne betteravière 2017-2018 record avec plus de 3,3 millions de tonnes de betteraves, soit 30 % de plus que l’année précédente, la sucrerie Tereos de Connantre prépare la campagne « sirop ». Explications.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 13
Vertus. L’épicerie fine va changer de visage.
Etiennette Henry cède l’épicerie Les Gourmandies d’Etiennette, créee en mai 2012 à à Vertus, à Sophie Launois et Guy Lux.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 11
Tours-sur-Marne. Laurent Perrier ni vendu, ni à vendre.
La maison de champagne Laurent Perrier située à Tours-sur-Marne fait régulièrement l’objet de convoitises. Dernière en date : Laurent Perrier aurait été racheté par Moët Hennessy. A ce jour, la maison de champagne dément toute vente ou volonté de vente. Selon le dernier rapport financier publié fin novembre 2017, le résultat net, en baisse, pour le premier semestre 2017-2018 s’élève à 7,9 M€.
L'UNION EPERNAY

du 28/02/2018
en page 10
Reims. Ce sera un Maxi Bazar.
L’enseigne Maxi Bazar s’installera dans l’ancien local de Go Sport, rue de l’Etape à Reims. L’enseigne, créée en 1977 dans les Hauts-de-Seine, propose de nombreux articles de décoration, ameublement, accessoires de cuisine, arts de la table, quincaillerie, linge de maison ou encore cosmétiques. L’ouverture est prévue d’ici « trois à quatre mois », mais aucune date précise n’a été arrêtée. Des avis mitigés sur Facebook.
L'UNION REIMS

du 28/02/2018
en page 7
Reims. Le PDG de Courlancy sur le départ.
Le départ de Jean-Louis Desphieux, PDG du groupe Courlancy, et la désignation de son successeur doivent être entérinés lors d’un conseil d’administration courant mars 2018. Le groupe Courlancy regroupe les cliniques Courlancy (Reims), Les Bleuets (Reims), Saint-André (Reims), Priollet (Châlons), Saint-Christophe (Soissons) et François 1er (Saint-Dizier). Il est le premier groupe de santé privé dans la région Grand Est avec 1 200 lits, 1 800 collaborateurs, 350 médecins libéraux associés et plus de 100 000 patients pris en charge chaque année. La future clinique de Bezannes regroupera les 3 sites rémois sur un même lieu et devrait ouvrir fin mai-début juin 2018.
L'UNION

du 28/02/2018
en page 6
Demathieu Bard : nouveau partenariat en construction.
Le Club des partenaires des Flâneries musicales de Reims, aujourd‘hui fort d’une centaine d’entreprises, accueille une grande diversité de métiers. Le BTP y fait son retour cette année avec le groupe Demathieu Bard, l’un des principaux acteurs indépendants de la construction en France. L’entreprise a ouvert une agence à Reims en 2010.
En savoir plus...
REFLETS ACTUELS

n° 92 du 01/02/2018
en page 10
Champagne. Le procès sur la cuvée Clara Morgane renvoyé.
L’affaire de la cuvée spéciale du champagne de Cazanove est renvoyée devant le Tribunal de grande instance de Lille, compétent en matière de propriété intellectuelle.
L'UNION

du 28/02/2018
en page 3
Un commercial passionné.
Créateur de la société de commercialisation de produits d’hygiène, d’entretien et de maintenance Green Line France en 2014 à Donchery, Manuel Dabe consolide son réseau de commerciaux dans le Nord et l’Est avant de s’étendre nationalement. L’entreprise emploie aujourd’hui 13 salariés dont 10 commerciaux. Portrait.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 32
Champagne Alain Bailly : s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation.
Accroître la production et développer l’export sont les deux façons de développer l’entreprise et de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation pour Franck Bailly du champagne éponyme, à Serzy-et-Prin.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 10
Le climat social s’alourdit dans la sphère publique.
Le recours aux ordonnances pour réformer la SNCF est critiqué par tous les syndicats. Ils sont unanimes et s’élèvent contre la « tentation » du gouvernement de vouloir passer en force. La réforme de la SNCF préparée par le gouvernement ne passe pas mieux auprès des partis politiques. La mobilisation des cheminots intervient dans un contexte particulièrement lourd dans la sphère publique : les syndicats de la fonction publique en sont déjà à leur deuxième journée de mobilisation, prévue le 22 mars. Les cheminots avaient d'ailleurs annoncé, avant la présentation de la réforme de la SNCF, qu'ils s'y joindraient. L'intersyndicale, composée de sept syndicats sur neuf, compte sur une forte mobilisation des fonctionnaires ce jour-là pour faire reculer le gouvernement. L'enjeu du 22 mars est d'établir un rapport de force. Ce sera donc une journée-test, voire un " crash-test ", si le résultat s'avérait par trop décevant.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE

du 28/02/2018
en page 3
Reims. « RH and more », plus que des RH.
Claire Galès, créatrice de la société « RH and more », et son associée Marie-Delphine Duciaux proposent une approche différente des ressources humaines. « Notre objectif est de donner les outils aux chefs d’entreprise qui ne sont pas familiers de ce sujet. Nous sommes un peu les couteaux suisses des dirigeants en matière de droit social. Nous apportons toute une palette de services et de compétences… », explique Claire Galès.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE

n° 7748 du 26/02/2018
en page 2
Nogent-sur-Seine. La Société des produits Georges Vernier met nos palais en émoi.
L'entreprise familiale, créée en 1932 par Georges Vernier, s'est spécialisée dans la production d'arômes alimentaires en poudre, tout en continuant ses activités d'origine, le café et la vanille. Elle emploie actuellement une quinzaine de personnes à Nogent-sur-Seine et réalise un chiffre d'affaires de 1,6 million d'euros.
L'EST ECLAIR

du 28/02/2018
en page 19
Une boulangerie Marie Blachère bientôt à La Chapelle-Saint-Luc.
Après Buffalo Grill, Würth, Transgallia et La Mangoune, c'est une boulangerie Marie Blachère qui envisage de s'implanter sur la zone d'activités située derrière L'Escapade. L'enseigne, créée en 2004 à Salon-de-Provence, voudrait ouvrir deux à trois boulangeries dans l'agglomération troyenne.
L'EST ECLAIR

du 28/02/2018
en page 9
Finances
Reims. Fini La Poste, bonjour le relais à Jean-Jaurès.
Le bureau de poste de l’avenue Jean-Jaurès à Reims devrait fermer aux alentours du 15 mars 2018. Un relais au sein du magasin Carrefour Express a ouvert ce mardi 27 février 2018.
L'UNION REIMS

du 28/02/2018
en page 7
Les banques françaises commencent à tirer les fruits de la reprise économique.
En 2017, les six groupes bancaires français ont dégagé plus de 23 milliards d’euros de bénéfices nets. Ils affichent des volumes de prêts record. Les établissements les plus puissants dans l’assurance et la gestion d’actifs ont mieux tiré leur épingle du jeu.
> Les trois phénomènes qui bousculent les établissements bancaires : les mauvaises surprises de la fiscalité ; un millésime exceptionnel pour le crédit ; des restructurations menées tambour battant.
> La Banque Postale accélère sa diversification.
LES ECHOS

du 28/02/2018
en page 26
International - Secteurs
La 5G dans les starting-blocks au Mobile World Congress.
Cette technologie du futur va permettre de développer de nombreux services. Mais des questions subsistent sur son modèle économique.
> Nouvelle génération du mobile : l’Europe à la traîne.
LES ECHOS

du 28/02/2018
en page 22
La fronde anti-diesel irrite Berlin.
La Cour de Leipzig laisse aux villes le droit d’interdire certains véhicules diesel pour respecter les normes de pollution de l’air. L’exécutif minimise cette décision, qui pourrait compliquer la vie des constructeurs et des automobilistes.
> En France aussi, l’étau se resserre sur l’Etat.
> L’Allemagne s’inquiète de l’entrée de Geely au capital de Daimler.
LES ECHOS

du 28/02/2018
en page 17
Numérique
Un grand pas pour la gestion du " cyber-risque " par les entreprises.
Parallèlement au règlement européen sur la protection des données, (dit RGPD, une directive Sécurité des réseaux et des systèmes d'information (Network and Information Security, NIS) est en voie de transposition. Cette directive organise la sécurité numérique des Etats membres. Les entreprises de toutes tailles, qui conduisent de solides politiques de gestion des risques ont compris que le risque cyber est devenu aujourd'hui un risque d'entreprise, pas simplement un risque technique.
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE

du 28/02/2018
en page 7
Champagne-Ardenne Actualités - Rechercher un article Recommander à un ami CCI GRAND EST
ANTENNE CHAMPAGNE-ARDENNE
10 RUE DE CHASTILLON - CS 50537
51011 CHALONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX
Tél. 03 26 69 33 40
SUIVEZ-NOUS SUR :

Champagne-Ardenne | Facebook Champagne-Ardenne | Twitter Champagne-Ardenne | Viadéo
Contactez-nous - www.champagne-ardenne.cci.fr - Mentions légales