Flash du jour
lundi 26 février 2018
Champagne-Ardenne Actualités

A retenir
Macron attendu aussi à Châlons.
Au cours de sa visite aux militaires prévue ce jeudi 1er mars 2018 dans la Marne, Emmanuel Macron, accompagné de la ministre des Armées, terminera sa venue dans la Marne par Châlons-en-Champagne.
L'UNION

du 25/02/2018
en page 4
Champagne : les vignerons indépendants tiennent salon.
Les Vignerons indépendants de Champagne seront présents au Salon international de l’agriculture de Paris le mardi 21 février 2018. Des dégustations commentées de champagnes seront notamment proposées aux visiteurs.
L'UNION

du 24/02/2018
en page 2
8e édition du challenge NEOMA BS Start Up.
La prochaine édition du challenge NEOMA BS Start Up se déroulera les 16 et 17 mars prochains à Reims. Elle réunira 64 étudiants entreprenants des campus rémois pour un marathon de 32 heures non-stop autour de projets collectifs innovants.
En savoir plus...
CHAMP'ECO

du 26/02/2018
en page
Economie régionale - Industrie
Vendre Planet A à Macron.
A Châlons-en-Champagne, l’entrevue avec Macron ce jeudi 1er mars 2018 sera courte mais pourrait être décisive pour le projet Planet A.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 25/02/2018
en page 7
Les prochains défis des vignerons vitryats.
Le Syndicat général des vignerons fait le point sur les dossiers chauds du moment : l’extension de l’aire champagne, la perte de terrain face aux négociants et la qualité des raisins.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 24/02/2018
en page 7
Economie régionale - Commerce
Les Echos du commerce.
> Mouzon – Les Echevins cherchent un apprenti : les propriétaires des Echevins, qui font déjà travailler cinq personnes, cherchent un apprenti cuisinier. Contact au 03 24 26 10 90. > Carignan – Les clients de retour en ville : avec la fin des travaux réalisés en centre-ville pour améliorer l’offre en stationnement et l’accès aux commerces, les commerçants se disent soulagés de la fin des aménagements mais aussi satisfaits du résultat : le centre-ville est plus attrayant et cela ramène une clientèle de l’extérieur.
L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 20
Les échos du commerce.
> Un magasin de snacking de la Maison Poulaillon va ouvrir le vendredi 2 mars 2018 dans la galerie marchande du Leclerc Champfleury.
> L’enseigne O’Temps des fleurs s’installe dans la zone de Leclerc à Saint-Brice-Courcelles.
> Le magasin Leader Price Reims de la Neuvillette est actuellement en pleine rénovation.
> Le magasin bio Natureva propose depuis fin janvier des paniers de fruits ou de légumes livrés à domicile ou sur un lieu de travail à Reims, Ormes ou Tinqueux.
> Au bus Au Local s’arrêtera à Cormontreuil.
Le futur restaurant sur roues de Clément Lemonnier accueillera prochainement ses premiers clients à Reims, Tinqueux, Cormontreuil, Bezannes, Bétheny et Gueux.

L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 11
La générosité qui fait grincer.
La dotation de 20 000 euros votée par la Ville de Châlons-en-Champagne à destination des commerçants fait leur bonheur... mais aussi leur colère. Ils en ont assez de n’être jamais consultés.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 24/02/2018
en page 7
Economie régionale - Services
Pour les naufragés d’internet.
A Reims et ses environs, il existe de plus en plus d’aides pour ceux qui « rament » avec leurs ordinateurs.
Trois questions à Fatih Ozturk, gérant de Carte Grise O’minut.

L'UNION REIMS

du 26/02/2018
en page 10-11
Châlons : la voiture électrique tient la route.
On voit circuler de nombreux véhicules électriques à Châlons-en-Champagne. Mais est-ce simple de piloter de tels engins dans l’agglomération ?
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 26/02/2018
en page 10-11
Châlons-en-Champagne. Inquiétudes des fonctionnaires de la ville : on vous explique tout.
Les agents de la Ville et de l’Agglo de Châlons-en-Champagne ont été appelés à manifester au sujet de la réforme de leur temps de travail. C’était la dernière grande réunion sur ce sujet.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 24/02/2018
en page 9
Economie régionale - Hôtellerie, restauration, tourisme
Le portail du Palais du Tau a besoin d’être restauré.
Le Centre des monuments nationaux a lancé une souscription pour pouvoir restaurer le portail monumental à deux vantaux qui sépare la cour du Palais du Tau à Reims.
L'UNION REIMS

du 26/02/2018
en page 7
Des acteurs du tourisme en balade.
Des professionnels du tourisme se sont réunis à Sompuis pour découvrir le parcours des croix rurales.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 26/02/2018
en page 12
Pour valoriser Saint-Remi.
Des idées se font jour visant à rendre la visite de la basilique Saint-Remi de Reims plus attractive pour les touristes, trop souvent livrés à eux-mêmes aujourd’hui.
L'UNION REIMS

du 25/02/2018
en page 5
Optimiser l’attractivité du territoire.
Elue adjointe au maire d’Aÿ-Champagne, Corinne Mongeard veut harmoniser l’offre touristique de la commune.
L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 10
La métamorphose de l’Office de tourisme.
A Châlons-en-Champagne, le rez-de-chaussée de l’Office de tourisme sera en travaux dès lundi 26 février 2018.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 24/02/2018
en page 12
Economie régionale - Divers
Ardennes - La maison du PNR ouvrira en juillet 2019.
Labellisé en 2011, le parc naturel régional des Ardennes a tiré un premier bilan de son activité. Le Président du PNR revient sur ces premières années d’existence.
L'ARDENNAIS

du 25/02/2018
en page 4
Ardennes – Un peu de vie sous les lignes électriques.
Les lignes très haute tension traversent le massif forestier ardennais, 800 000 euros seront investis pour la biodiversité sous les pylônes électriques du parc naturel régional. Des plantations d’arbustes et la création de vergers, prairies fleuries ou mares verront le jour d’ici 2020. Le parc naturel régional des Ardennes va piloter ce plan d’action à 800 000 euros qui concerne une centaine d’hectares en milieu forestier.
L’objectif ? « Restaurer l’habitat naturel et permettre à de nombreuses espèces de circuler de la Pointe à la vallée de la Sormonne, ou relier encore la zone riche écologiquement de la Semoy. Nous avons le chat forestier, le triton crêté, les chauves-souris, libellules, et bien sûr le gibier… détaille le directeur du parc naturel régional.
Un projet pilote qui « pourrait servir d’exemple à l’échelle nationale » selon un ingénieur de l’Ademe. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et l’État financent à hauteur de 60% ces actions. L’enveloppe restante est avancée par RTE (Réseau de transport d’électricité). Le dossier ardennais a été sélectionné parmi cinquante-six autres projets au niveau national pour bénéficier du financement et label Programme d’investissement d’avenir. D’ailleurs, il s’agit de l’unique site du Grand Est.

L'ARDENNAIS

du 25/02/2018
en page 4
Rimogne – Un nouveau plan local d’urbanisme.
Le plan local d’urbanisme (PLU) arrive dans la phase finale de son élaboration. Ce document va permettre à la commune de se développer pendant 10 à 15 ans.
Il permet de définir le cadre dans lequel la ville se construit et de respecter une harmonie et une qualité de vie pour ses habitants. Les axes de travails retenus sont le « cœur de village » et ses commerces, le renforcement du tissu économique, la requalification de la place de la République, le réaménagement et l’embellissement de la traversée du village, la création d’une zone d’activités intercommunale et la préservation de l’activité agricole.
La commune a aussi l’ambition de poursuivre la valorisation du patrimoine ardoisier et architectural local, de favoriser le développement de voies douces permettant la découverte du bourg et de soutenir les associations locales vecteur de dynamisme.

L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 15
Nouzonville – Une étude pour lancer la requalification des friches Thomé-Génot et Val-Thomé.
Val-Thomé a fermé ses portes à la fin des années 1990 et Thomé-Génot, fleuron de l’industrie ardennaise, en 2007. La Ville et l’Agglo viennent de lancer une étude de 4 mois, préalable à la requalification de ces sept hectares de friche en plein cœur de ville. Trois cabinets d’étude ont été mandatés pour, en prenant en compte les contraintes de dépollution et d’inondabilité, tenter d’imaginer un avenir aux deux friches et pour supprimer l’enclave qu’elles forment et qui entrave le développement, notamment économique, de Nouzon.
En juin prochain, à l’issue de la phase d’étude, deux scenarii seront proposés qui serviront de base de travail pour l’agglo Ardenne Métropole et la Ville. L’important est- d’enclencher une dynamique, les travaux ne pouvant pas démarrer dans l’immédiat.
D’autres friches resteront à requalifier ensuite, comme autant de cicatrices d’un passé douloureux pour la commune.

L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 13
Ardennes – L’autoroute attend ses entreprises.
En juin 2018, le dernier tronçon ardennais de l’A304 devrait ouvrir à la circulation. Une nouvelle voie pour attirer des entreprises et créer de l’emploi. Même si des contacts avec des investisseurs ont déjà été pris, pour le moment, rien de concret ni d’officiel. Les collectivités en profitent donc pour mettre en ordre leurs zones économiques. Le Président d’Ardennes Développement est allé aux Pays-Bas auprès de sociétés spécialisées en logistique, un secteur dont les opérateurs pourraient être intéressés pour s’implanter près d’une autoroute, gage de rapidité et visibilité. Les communautés de communes Ardennes Thiérache comme Vallées et Plateau d’Ardenne révisent les documents d’urbanisme et constituent des réserves foncières, prêtes à accueillir des entreprises. Ardenne Métropole a lancé une étude sur ses zones pour établir un état des lieux des zones présentes sur le territoire, de Tournes à Bazeilles. La collectivité souhaiterait également acheter les zones communales ou départementales (Bazeilles, Lumes, Villers-Semeuse…). La création d’une zone à Belval est à l’étude. Intercommunalités, chambre de commerce et d’industrie et le Département possèdent également des zones, ce qui pose le problème de la cohérence des offres.
Enfin, avant de se décider, les entreprises attendent de connaître la date d’ouverture de l’A 304. La Préfecture l’annonce officiellement : sauf aléas, les vingt-trois kilomètres qui séparent le Nœud de la Chattoire et Le Piquet devaient ouvrir la dernière semaine de juin 2018.

L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 6
Ardennes - Nora Migne, nouvelle présidente de la jeune chambre économique.
Succédant à Alexandre Douteu, Nora Migne est devenue la nouvelle présidente de la Jeune chambre économique en Ardenne (JCEA) qui aura pour 2018 comme programme « Ensemble, prenons notre élan ». La JCEA est composée de jeunes citoyens entreprenants au service de leur cité et qui se fondent sur l’action par la formation pour amener des changements positifs dans la société.
Contact JCEA : ardenne@jcef.asso.fr (texte intégral)

L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 2
Les orientations ont été dévoilées.
A Aÿ-Champagne, les élus de la Grande Vallée de la Marne ont débattu des orientations budgétaires pour 2018. Le plus gros investissement prévu pour cette année 2018 sera pour le futur Centre d’interprétation sensorielle des vins de Champagne.
L'UNION EPERNAY

du 26/02/2018
en page 10
Une piste cyclable mais le lifting attendra.
Avenue du Général-de-Gaulle à Châlons-en-Champagne, les cyclistes seront bientôt roi, pas les piétons. Quant au chantier de rénovation de la chaussée, le Département l’a reporté en 2019.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 26/02/2018
en page 7
Un jardin extraordinaire.
A Châlons-en-Champagne, un nouveau jard va voir le jour à côté des parcs historiques. Celui-ci sera, entre autres, potager, solidaire et biologique.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 25/02/2018
en page 5
Environnement et économies au menu.
Rencontre avec Laurent Combe, maire de Boult-sur-Suippe, qui se livre sans langue de bois.
L'UNION REIMS

du 24/02/2018
en page 17
Troyes. La ruelle des Chats est retombée sur ses pattes.
Sale, glauque et en travaux il y a encore quelques années, la ruelle des Chats à Troyes a entamé une nouvelle vie après la requalification du quartier, concrétisée par l'arrivée de restaurants et commerces.
L'EST ECLAIR

du 24/02/2018
en page 8
Grande région Est
Châlons-en-Champagne : Planet A au Salon de l’agriculture.
Le projet de la cité de l’agriculture, Planet A, mené par le maire de Châlons-en-Champagne, Benoist Apparu, aura sa vitrine au Salon de l’agriculture, un stand implanté de manière avancée sur l’espace de la Région Grand Est.
L'UNION

du 26/02/2018
en page 2
Elles réclament le congé maternité pour toutes.
Infirmières, kinés, orthophonistes…veulent bénéficier, elles aussi, d’une indemnité pour leur congé maternité.
L'UNION

du 25/02/2018
en page 4
Jean Rottner au conseil de surveillance de la SNCF.
Président du Conseil régional du Grand Est, l’Alsacien Jean Rottner a été nommé membre du conseil de surveillance de la SNCF par décret publié au JO du 22 février 2018.
L'UNION

du 24/02/2018
en page 6
Dans les coulisses de la plus grande ferme de France.
La grand-messe du 51e Salon de l’agriculture a commencé depuis deux jours à Paris. Trois questions à Sandrine Vallin de la Chambre régionale d’agriculture.
L'UNION

du 24/02/2018
en page 4-5
Entreprises à la Une
Mouvement de grève chez Valeo ce lundi.
Des salariés de Valeo à Reims contestent les propositions des négociations annuelles obligatoires.
L'UNION REIMS

du 26/02/2018
en page 8
De l’institut de beauté à la vigne.
A Montigny-sous-Châtillon, Angélique Lacroix a lancé sa marque de champagne il y a un an et demi. Une volonté de fer dans un gant de velours.
L'UNION EPERNAY

du 26/02/2018
en page 9
La menuiserie, une affaire de famille.
Chez les Reichart à Bouy, on travaille le bois depuis 44 ans. Rencontre avec le dirigeant.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 26/02/2018
en page 14
La success story d’Intermarché.
Deux ans et demi après son déménagement, le supermarché de Courtisols fait un carton. Classée numéro un dans le Grand Est, la surface alimentaire draine avant tout une clientèle locale.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 26/02/2018
en page 13
Après Reims, Gobee.bike quitte la France.
Gobee.bike, c’est fini ! Les vélos vert pomme avaient déjà quitté Reims en janvier 2018 : ils désertent désormais l’ensemble de la France.
L'UNION

du 26/02/2018
en page 6
Le monde rural vers la fibre optique.
La caisse locale du Crédit Agricole du châlonnais vient de tenir son assemblée générale annuelle. Devant près de deux cents sociétaires, Philippe Hincelin a insisté sur la nécessité de s’adapter aux changements rapides mondiaux et les conséquences du numérique sur le comportement des consommateurs.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 25/02/2018
en page 8
Sur l’autoroute de la logistique.
La patronne de l’entreprise de transports Jaltrans, Delphine Ouler, lance une plate-forme de logistique et stockage dans la zone industrielle de Saint-Martin-sur-le-Pré, sur la friche des établissements Marchal.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 25/02/2018
en page 8
Vos déchets pour du gaz bio.
Le gaz devient de plus en plus vert... et GRDF le fait savoir de façon insolite. Même la pelouse fraichement tondue du Stade de Reims est injectée dans le réseau de gaz de ville d’une grande partie de l’agglomération rémoise et ce, grâce à la mise en service, il y tout juste un mois, du premier site marnais de méthanisation, implanté à Cernay-lès-Reims.
L'UNION REIMS

du 24/02/2018
en page 15
Cormicy : la boulangerie fête ses un an.
La boulangerie Aux délices de Margot et Kévin a ouvert son fournil au public pour fêter son premier anniversaire.
L'UNION REIMS

du 24/02/2018
en page 13
Le Seralena a su trouver sa place.
Ouvert le 1er septembre 2017 à Fère-Champenoise, le restaurant Seralena emploie 4 salariés et n’a pas tardé à se faire connaitre dans la commune et aux alentours.
L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 13
La femme du jour : Maria Monteiro.
Maria Monteiro est la nouvelle gérante du restaurant de spécialités portugaises « La feuille d’or » qui vient d’ouvrir à Epernay.
L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 11
Leclerc-Briant ouvre sa maison d’hôtes.
Le 25bis by Leclerc-Briant, tel est le nom de la maison d’hôtes qui vient d’ouvrir ses portes sur l’avenue de Champagne à Epernay.
L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 11
Les pesticides ce n’est pas automatique.
Le journal L’union est allé à la rencontre du maraîcher Gauthier Rouchaussé de Mardeuil. Sur son exploitation, l’utilisation des pesticides est contrôlée et réduite au maximum.
L'UNION EPERNAY

du 24/02/2018
en page 7
« Vitry est un petit village, je connais bien ce monde ».
A Vitry-le-François, Franck Batonnier vient de fêter les 20 ans de sa société éponyme spécialisée dans le chauffage et la climatisation. Rencontre avec ce quadragénaire qui explique sa réussite locale.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 24/02/2018
en page 11
La Région au chevet des gares SNCF.
La commission permanente du Conseil régional du Grand Est a voté le versement de 5,8 millions pour les gares de la région. Il s’agit d’améliorer l’accueil par des équipements d’information, de confort, de sécurité…
L'UNION

du 24/02/2018
en page 6
L’été sera light à l’aéroport de Vatry.
Le programme des vols passagers à l’aéroport de Vatry devrait être concentré sur deux destinations : Porto et Marrakech. Stéphane Lafay, en poste à la direction de l’aéroport depuis fin 2014, a été confirmé pour les deux prochaines années. Depuis un an, il cumule les commandes de l’aéroport marnais et de celui de Metz-Nancy, propriété de la Région Grand Est.
L'UNION

du 24/02/2018
en page 6
Romilly-sur-Seine. Le groupe DocteGestio reprend la clinique.
Les cliniques du Pays de Seine à Romilly-sur-Seine et Saint-Brice à Provins quittent le groupe Elsan pour rejoindre le groupe DocteGestio qui souhaite renforcer son réseau en Ile-de-France et dans l'Aube.
L'EST ECLAIR

du 24/02/2018
en page 20
Revue du commerce aubois. Une nouvelle offre de mode durable.
Angela Leroux a installé son magasin Ekyog rue Général-Saussier à Troyes, dans lequel elle propose des vêtements écoresponsables moyen et haut de gamme.
L'EST ECLAIR

du 24/02/2018
en page 9
Les cadres de la SCIAE retirent leur offre.
Les trois cadres de l'entreprise de meubles en kit de Dienville ont retiré leur offre de reprise, alors que le tribunal de commerce de Troyes a choisi d'étudier une deuxième offre déposée hors délai par l'ancien dirigeant Denis Lavandier. Décision prévue le 6 mars.
L'EST ECLAIR

du 24/02/2018
en page 5
International - Divers
A Bruxelles, premiers signes de tension sur le budget européen.
Réunis en sommet informel, les dirigeants ont entamé les discussions sur l’avenir financier de l’Union européenne. Le caractère hautement conflictuel du débat est déjà perceptible.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 7
Marketing et Stratégie
Obsolescence programmée : ce que risquent les entreprises.
Les sociétés surfant sur la vague du renouvellement systématique de la demande et du marketing de l’esthétisme doivent faire face à une augmentation des risques de réputation, financiers et judiciaires.
> Un concept contesté.
> La pomme écornée ?
> La garantie à vie, le marketing du non jetable.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page I
Produits et marchés
5G et intelligence artificielle en vedette au Mobile World Congress de Barcelone.
Le Salon mondial de la téléphonie mobile ouvre ses portes ce lundi dans la capitale catalane. Plus de 100 000 personnes sont attendues à cette grand-messe où doivent être dévoilées les dernières nouveautés.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 22
Comment Promosalons vend les salons français à l’export.
L’organisme génère la venue de 70 % des visiteurs étrangers sur 80 des 100 plus gros salons professionnels. Mais la concurrence est de plus en plus rude avec la Chine, l’Italie et l’Allemagne.
> IDe plus en plus d’événementiel dans les stands.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 21
Ressources humaines
Charleville-Mézières – Candidatures ouvertes pour l’école des codeurs.
L’école de codeurs de Charleville-Mézières ouvrira ses portes le 16 avril prochain. Cette formation développeur web, portée par la CCI et l’Agglo, a été confiée à Simplon, réseaux de « fabriques » formant aux métiers du numérique. Les candidatures pour constituer la première promotion sont ouvertes depuis le 5 février. Elles seront clôturées le 16 mars. L’ambition pour cette première formation de sept mois, est de recruter 24 à 25 élèves. Ce qui devrait se faire sans trop de soucis, le métier de développeur logiciel, auquel formera l’école, offre en effet de nombreuses perspectives d’emploi. Cette formation, gratuite, offrira un titre professionnel de niveau III, soit bac + 2. Pas de prérequis ou de diplôme préalable n’est demandé pour intégrer l’école de codeurs, une réelle motivation sera la seule exigence. Les choses avancent bien donc, y compris côté financement, puisque des engagements financiers ont été pris par les différents partenaires il y a peu en Préfecture. Enfin, pour en savoir plus, rendez-vous à l’Apéro digital du jeudi 8 mars à 18h30, au restaurant Le Garage, place de la Basilique à Mézières. Le Pôle formation de la CCI des Ardennes expliquera tout ce qui a trait à l’école. Une occasion à ne pas manquer pour se renseigner.
Pour s’inscrire à la formation : www.simplon.co, rubrique candidatures/trouve ta formation.

L'ARDENNAIS

du 24/02/2018
en page 7
Les Millennials, des profils qui changent la donne pour les industriels.
Adepte des réseaux sociaux, la génération Millennials (18-35 ans) a un rapport différent avec les marques. Elle privilégie l’usage plutôt que la possession et se montre plus sensible au poids de l’image.
> La dictature de l’image s’impose dans les restaurants américains.
> Les jeunes prêts à renverser le système du crédit aux Etats-Unis.
> L’automobile fait toujours rêver les 18-34 ans.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 16
Assurance-chômage : la question des contrats courts empoisonne l’exécutif.
Le gouvernement hésite à reprendre la main sur les contrats courts pour mettre en place un bonus-malus. Celui-là s’avère très compliqué techniquement et politiquement.
> Big bang annoncé pour la formation professionnelle.
> La copie va évoluer sur l’indemnisation des démissionnaires.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 3
Tendances économiques
Les nouvelles ambitions de l’aide publique au développement française.
Le gouvernement veut, d’ici à 2022, amener l’aide au développement à 0,55 % du revenu national brut au lieu de 0,38 % actuellement. Il vient de confier une mission au député Hervé Berville pour examiner les nouvelles pistes à suivre.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 8
Les acteurs de l’économie sociale craignent une forme de concurrence.
Le futur projet de loi Pacte de Bruno Le Maire, notamment avec la création d’un nouveau statut optionnel d’entreprise à objet social étendu, ou entreprise à mission, inquiète les entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS). Ce nouveau statut d’entreprise pourrait ainsi bénéficier des mêmes avantages fiscaux et sociaux.
> L’agrément Esus.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 4
Philippe donne le coup d’envoi de la réforme de la SNCF.
Le Premier ministre doit dévoiler, ce lundi, le calendrier et la méthode de la réforme ferroviaire. Le recours aux ordonnances reste le scénario privilégié. Un motif de « conflit majeur » pour les syndicats.
LES ECHOS

du 26/02/2018
en page 2
Champagne-Ardenne Actualités - Rechercher un article Recommander à un ami CCI GRAND EST
ANTENNE CHAMPAGNE-ARDENNE
10 RUE DE CHASTILLON - CS 50537
51011 CHALONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX
Tél. 03 26 69 33 40
SUIVEZ-NOUS SUR :

Champagne-Ardenne | Facebook Champagne-Ardenne | Twitter Champagne-Ardenne | Viadéo
Contactez-nous - www.champagne-ardenne.cci.fr - Mentions légales