Flash du jour
lundi 12 février 2018
Champagne-Ardenne Actualités

A retenir
Montagne de Reims : le Parc lance un appel à projet.
Le Parc naturel et régional de la Montagne de Reims met en place un fonds d’aide aux projets de restauration du petit patrimoine bâti et lance un appel à candidature à toutes les communes du parc.
L'UNION

du 12/02/2018
en page 2
Châlons-en-Champagne : le Forum Planet A aura lieu les 28 et 29 juin.
Projet cher au maire de Châlons-en-Champagne, Benoit Apparu, Planet A a enfin une date : le forum, qui doit rassembler 300 experts nationaux et internationaux, aura lieu les 28 et 29 juin 2018 au Capitole.
L'UNION

du 10/02/2018
en page 2
Groupe de travail sur la gestion des déchets en entreprises le 23 février 2018 à Sedan.
La CCI et ses partenaires vous invitent à échanger sur le thème de la gestion des déchets le vendredi 23 février 2018 de 11h à 14h à Sedan (19, Boulevard Fabert – CCI Ardennes - Salle Lombard), autour d’un lunch.

La problématique des déchets est partagée par toutes les entreprises. Cependant, les déchets d’une activité peuvent être une ressource pour une autre. Le réemploi/la réutilisation peuvent permettre de réduire les pertes de matières premières, engendrer des revenus, vous faire gagner en compétitivité ou en bénéfice d’image…

Ce groupe de travail, organisé dans le cadre du programme Interreg V RE C², vise à identifier les problématiques matière et déchets des entreprises, et rechercher des pistes de solutions.

Informations et inscriptions :
Albane Mercier
03.24.27.87.55
albane.mercier@ardennes.cci.fr
CHAMPAGNE-ARDENNE ACTUALITES

du 12/02/2018
en page
Economie régionale - Industrie
La station d’épuration sera-t-elle transformée en centrale à biogaz ?
A Châlons-en-Champagne, la station d’épuration de la ville pourrait bientôt être équipée d’une unité de méthanisation. Une étude va être lancée par l’Agglo pour étudier cette possibilité.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 12/02/2018
en page 10
Une nouvelle station d’épuration sera mise en service en 2020.
La station d’épuration actuelle de Heiltz-le-Maurupt n’étant plus conforme, l’intercommunalité Côtes-de-Champagne et Val-de-Saulx investit. Celles de Pargny-sur-Saulx et Vauclerc suivront.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 12/02/2018
en page 10
Feu vert pour le champ solaire.
Le projet colossal de champ de panneaux photovoltaïques chemin de Melette à Châlons-en-Champagne verra le jour fin 2019. Le ministère de Nicolas Hulot vient de le sélectionner.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 11/02/2018
en page 5
Sous les éoliennes, des questions en béton armé.
Que deviendront les imposants blocs de béton armé qui soutiennent les éoliennes par huit mètres de fond après leur démantèlement ? Une maire de la Marne s’interroge. Trois questions à Charles Lhermitte, directeur régional pour le Nord et l’Est de la société Quadra spécialisée dans la production d’énergie verte.
L'UNION

du 10/02/2018
en page 4-5
Economie régionale - Commerce
Charleville-Mézières – Saturés par les grandes surfaces ?
Etudes sur les grandes surfaces du territoire. Les opposants aux projets d’extension de la galerie marchande de Cora et d’implantation de Leclerc à Warcq ne manquent pas. Les Ardennes, et l’arrondissement de Charleville seraient déjà bien pourvues niveau grande distribution. Toutes sortes de chiffres semblent aller en ce sens, pointant une densité commerciale de la grande distribution.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 9
Charleville-Mézières - H&M, un choix en béton ?
La décision de la Commission nationale d’aménagement commercial (Cnac), rendue publique pour l’extension de Cora a ravivé des inquiétudes sur l’installation de H&M en centre-ville, en lieu et place de l’ex-Halle aux vêtements. Car s’il est prévu que l’enseigne suédoise ouvre ses portes, rue Pierre-Bérégovoy, au premier trimestre 2019. D’après le maire de Villers-Semeuse, une grande cellule de plus de 1.500 mètres carrés, au cœur du centre commercial de Villers-Semeuse, aurait eu pendant longtemps les faveurs d’H&M. Depuis, le bail signé entre l’enseigne suédois et Arizona Investissements (propriétaire de l’ex-Halle aux vêtements) lui a donné tort. De plus, l’extension de la galerie marchande de Cora est encore loin d’être acquise, puisqu’elle sera attaquée devant les tribunaux. La mairie de Charleville-Mézières a déjà prévu un recours.
L'ARDENNAIS

du 10/02/2018
en page 9
Haro sur les coiffeurs non diplômés.
Environ 10 % des salons de coiffure rémois sont dans l’illégalité, faute de personnel diplômé. La profession leur fait la chasse.
L'UNION REIMS

du 12/02/2018
en page 7
Châlons-en-Champagne : la rue de la Marne a le sourire.
A Châlons-en-Champagne, fini les panneaux « à louer » : les commerçants se réapproprient la rue de la Marne.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 10/02/2018
en page 7
Economie régionale - Services
Cinq villages perdent la fibre… pour l’instant.
Ils devaient avoir la fibre optique d’ici 2020, mais 5 villages du Grand Reims (Cernay-lès-Reims, Champfleury, Trois-Puits, Montbré et Villers-aux-Nœuds) ont peut-être été trop gourmands.
L'UNION REIMS

du 12/02/2018
en page 15
Un million d’euros pour l’intérieur de la gare.
A Châlons-en-Champagne, les travaux de la gare devraient débuter d’ici quelques jours. Ils se feront de jour et n’auront aucun impact sur le trajet des voyageurs assure la SNCF.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 12/02/2018
en page 7
Se financer par le don, ça marche !
Les cagnottes en ligne soutiennent des projets solides et obligent les banques à s’adapter. Des exemples avec une bière et un bar de nuit de Châlons-en-Champagne. Trois questions à Stéphane Getto de la Caisse d’Epargne.
L'UNION

du 12/02/2018
en page 4-5
Economie régionale - Hôtellerie, restauration, tourisme
La SNCF s’engage à sauver les rotondes de Mohon.
La mobilisation semble avoir payé. Les services de la Préfecture viennent d’annoncer que la SNCF a fait connaître au Préfet des Ardennes sa volonté de réhabiliter les ateliers et rotondes de Mohon. Ce site emblématique va faire l’objet dans l’immédiat de travaux de rénovation d’un montant de 150.000 euros afin d’assurer sa pérennité. SNCF Immobilier doit étudier les perspectives de reconversion du site.
L'ARDENNAIS

du 10/02/2017
en page 7
Un spot promotionnel convaincant pour le Der ?
L’Office de tourisme du lac du Der en Champagne a dévoilé sa nouvelle vidéo promotionnelle. Professionnels et habitués du site ne sont pas tous convaincus.
L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS

du 12/02/2018
en page 7
Tourisme : une assemblée générale ordinaire mais hors du commun.
A Sézanne, lors de l’assemblée générale du nouvel office de tourisme, l’élection du conseil d’administration était à l’ordre du jour. La séance a été ajournée.
L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 18
Les indofans remplissent les hôtels.
A Épernay, les fans d’Indochine se déplacent de toute la France pour assister à la première date de la tournée. Une aubaine pour les hôteliers.
L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 7
Economie régionale - Divers
Charleville-Mézières – Stationnement - plus d’un million d’euros grâce aux horodateurs.
En 2017, les 1.500 places payantes et les 500 places en parking fermé ont rapporté 1.012.127 euros. Selon les chiffres des 95 horodateurs du territoire communal, c’est bien plus qu’en 2016 avec 982.667 euros ou en 2015 avec un montant établi à 840.842 euros.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 7
Des départements plus demandés que d’autres.
L’analyse de 50 000 demandes d’immatriculations de voitures laisse apparaître des résultats parfois surprenants. Les Ardennes et la Marne sont des départements pas très bien placés.
L'UNION

du 12/02/2018
en page 6
Les élus accueillis à Paris 100 ans après.
Durant la Première Guerre mondiale, les élus rémois s’étaient réfugiés chez leurs homologues parisiens. Une plaque sera dévoilée le 19 avril 2019 et une exposition est prévue.
L'UNION REIMS

du 11/02/2018
en page 5
Epernay : un projet solide amène la subvention.
La Ville d’Epernay verse une subvention à chaque association déposant un dossier de demande. Mais comment les attribuent-elles ? Quels sont les critères ?
L'UNION EPERNAY

du 11/02/2018
en page 5
Séville, nouveau partenaire pour la cité des sacres.
La nouvelle association dédiée au rayonnement international officialisera le 20 mars 2018 un accord entre Séville et Reims. Le début d’une nouvelle ère pour les jumelages.
L'UNION REIMS

du 10/02/2018
en page 13
La ville se met au vert.
A Châlons-en-Champagne, la secrétaire d’Etat au ministère de l’Ecologie a salué les initiatives locales en matière d’économie circulaire et d’énergies renouvelables, les qualifiant même « d’emblématiques ».
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 10/02/2018
en page 9
Grande région Est
Charleville-Mézières – Un pacte pour le développement économique.
Les Régions, depuis la loi sur la nouvelle organisation de la République (NOTRe), sont désormais seules compétentes pour décider les interventions économiques sur leur territoire. Pour s’adapter à cette nouvelle donne, le Grand Est et Ardenne Métropole vont formaliser, dans un document, leurs intentions de travail en commun. Le pacte, dont le nom sera Rimbaud (Réseau Innovant Métropolitain Branché Ardennais Unique et Diffus) sera signé le 20 février par le président de Région, Jean Rottner, à l’occasion de sa venue dans le département. Ce « pacte offensive croissance emploi » a été présenté la semaine passée en conseil communautaire.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 8
Entreprises à la Une
Vouziers – Commerce - Ils vont encore devoir déménager !
Le magasin « l’Incontournable », spécialisé dans la vente d’objets d’occasion, qui a ouvert en septembre 2016 rue Chanzy, avait déménagé dans un local de la rue Bournizet, en mars 2017. Ce dernier vient d’être racheté par le magasin mitoyen Pulsat qui veut s’agrandir. Les commerçants n’ont pas d’autre choix que de déménager à nouveau. Ils ont trouvé un autre local rue Gambetta, à l’ancienne pharmacie des quatre feux. Le magasin devrait rouvrir pour le 1er mars.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 20
Revin - De grandes marques de bijoux snobent la ville.
Impossible pour Patrick Landis, l’unique bijoutier de Revin de se procurer certaines marques prestigieuses. Leurs représentants se basent entre autres sur la zone de chalandise, la ville, ou encore la situation géographique de la bijouterie. Dans les vitrines, il faut qu’elles soient associées à d’autres grandes marques. En clair, si un commerçant indépendant parvient à obtenir l’une d’elles, les autres pourraient suivre. Patrick Landis déplore un manque à gagner et pense que si son magasin était dans une galerie commerciale, ça aurait été beaucoup plus facile. Il parcourt les événements dédiés au bijou comme dernièrement le salon international Bijorhca. C’est dans ce type de manifestations qu’il déniche des petits fabricants et des nouveautés. Et la tendance est au made in France. « Les Georgettes, ce sont des bracelets fabriqués dans l’hexagone qui se vendent très bien. »
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 13
Paris - Un palace rénové par des Rethélois.
L’entreprise Lavori travaux spéciaux effectue régulièrement des chantiers sur des monuments historiques. Récemment, 8 ouvriers de l’entreprise Rethéloise ont participé à la rénovation du palace parisien Lutetia durant 3 mois.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 2
Sedan - Une micro-crèche privée emménage à Sedan.
Après Floing et Charleville-Mézières, les entrepreneurs Ophélie Florin et Julien Petitpas ouvrent une troisième micro-crèche « Le Royaume des tout-petits » boulevard Chanzy à Sedan. La structure peut accueillir jusqu’à 25 enfants âgés de 2,5 mois à 6 ans entre 7 h et 20h.
L'ARDENNAIS

du 11/02/2018
en page 14
Chalandry-Elaire - Biogénie dépollue ses premières terres.
Le centre de traitement de terres polluées implanté par la société Biogénie fonctionne depuis le début de l’année. Baptisé « SOLutions Nord-Est », le centre démarre avec une unité de traitement biologique pour les polluants organiques (les hydrocarbures). Le site accueille déjà, sous bâches, 4.500 tonnes de terres. Compte tenu du délai de traitement de huit à seize semaines, aucun matériau de réemploi n’est encore sorti du site.
L'ARDENNAIS

du 10/02/2018
en page 12
Invicta - L’ancien patron d’Invicta se défend en dénonçant un acharnement.
La femme de ménage de l’ancien patron d’Invicta, congédiée par l’entreprise, contestait son licenciement devant le conseil de prud’hommes. Cette dernière, qui réclame 100.000 euros, assure avoir non seulement fait le ménage au domicile personnel de l’ancien patron d’Invicta mais aussi avoir géré « les courses, les repas, les enfants qu’elle allait chercher à l’école ». Le tout en étant payée par la société – bulletins de salaire à l’appui – pendant près de quarante ans sans jamais y avoir mis les pieds. L’ancien patron, toujours membre du conseil de surveillance et détenteur de 7 % des parts, nie et parle d’acharnement. La décision sera rendue le 6 avril. En attendant, l’enquête pour travail dissimulé et abus de biens sociaux se poursuit.
L'ARDENNAIS

du 10/02/2018
en page 3
Fini l’immobilier, elle devient artisan sellier.
Anne-Laure Jacquet d’Epoye a abandonné la gestion de syndic pour ouvrir sa propre sellerie.
L'UNION REIMS

du 12/02/2018
en page 14
Champagne vendu en fûts.
Au Mesnil-sur-Oger, le vigneron Julien Launois commercialise son champagne alors qu’il est encore dans des tonneaux. L’acheteur repart avec des bouteilles et le fût à son nom.
L'UNION EPERNAY

du 12/02/2018
en page 12
L’entreprise qui creuse les caves de champagne.
L’entreprise R3C d’Orbais-l’Abbaye est spécialisée dans la destruction. Elle est devenue la référence pour creuser les caves des maisons de champagne.
L'UNION EPERNAY

du 12/02/2018
en page 7
Bien passer le relais.
A Passavant-en-Argonne, le couple de gérants du restaurant Au Relais de la Forêt aimerait passer la main. Cependant ce n’est pas simple de lâcher une affaire familiale à laquelle ils sont attachés.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 11/02/2018
en page 10
Un seul repreneur déclaré pour Tonna.
Les candidats à la reprise de l’entreprise rémoise Tonna Electronique avaient jusqu’à jeudi 8 février 2018 pour déposer une offre.
L'UNION REIMS

du 10/02/2018
en page 10
Les collégiens chez Axon.
Deux collèges de Montmirail ainsi que celui de Sézanne, soit 60 collégiens, ont été confrontés au monde de l’entreprise pendant une semaine chez Axon’Cable.
L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 19
Les échos du commerce.
> Heera, un restaurant de cuisine indienne traditionnelle a ouvert ses portes à l’angle de la place Hugues-Plomb et de la rue Henri IV à Epernay.
> Un restaurant Del Arte ouvrira ses portes en juin 2018 à Reims Village.
> Un nouveau salon de tatouage Santa Skin Art Tatoo vient d’ouvrir au 9 rue des Capucins à Reims.

L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 14
Les Petits Potins, une histoire de famille.
Les Petits Potins, le restaurant de Passy-Grigny ouvert en septembre 2017 par Grégory Bruyen, est une histoire de famille qui s’étale depuis plusieurs générations et qui se mêle à celle du village.
L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 14
Pep’s in Champagne pas si cher
Dans l’article paru jeudi 8 février 2018 sur le centre d’affaires Pep’s in Champagne, une erreur s’est glissée : le budget total alloué pour les travaux d’aménagement et de mise en conformité des locaux, situés place Stasi à Epernay, s’élève à 350 000 euros HT dont 56 % à la charge de la Ville, propriétaire des locaux, le reste étant pris en charge par l’Agglo d’Epernay.
L'UNION EPERNAY

du 10/02/2018
en page 8
Un projet haut perché pour ces cabanes.
A Sainte-Ménehould, une société privée, la SARL 3JM, lance l’idée d’installer des petits chalets au sommet des arbres.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE

du 10/02/2018
en page 19
PAIZI : le coaching en parentalité pour un quotidien paisible.
Aider les parents à retrouver un quotidien harmonieux et paisible avec leurs enfants… tel est le but de PAIZI, une entreprise de coaching parental récemment créée à Reims par Céline Syritellis.
En savoir plus...
CHAMP'ECO

du 12/02/2018
en page
Chômage partiel à Saipol : une centaine de personnes concernées.
L'usine auboise (spécialisée dans la production d'huiles végétales raffinées), comme les autres sites du groupe Avril, subit l'arrivée du biodiesel d'Argentine sur le marché européen. La direction a donc fait une demande d'activité partielle.
L'EST ECLAIR

du 12/02/2018
en page 23
International - Marchés
Forte hausse de la production industrielle italienne en 2017
La production industrielle en Italie a augmenté de 3 % en 2017, signant sa plus forte progression depuis 2010, a annoncé vendredi 9 février l'Institut national des statistiques. Ce chiffre représente une nette accélération par rapport à 2016, année où elle n'avait crû que de 1,7 %. En décembre, elle a même augmenté de 1,6 % par rapport à novembre, soit le double de ce que prévoyait le consensus des analystes. Si elle a -salué cette " bonne nouvelle ", l'Union nationale des -consommateurs a observé que " la production industrielle est encore inférieure de 13,5 % " à son niveau de décembre 2007. (texte intégral)
LE MONDE ECO ET ENTREPRISE

du 12/02/2018
en page 4
Numérique
La révolution numérique met les agences d’intérim en ébullition.
De nouveaux acteurs purement numériques, à l’instar de Qapa ou Gojob, s’attaquent au marché de l'intérim. Les majors répliquent en mode start-up, avec la volonté de préserver leurs réseaux d’agences.
> « La profession d’agence d’intérim est extrêmement encadrée ».
> Les frontières de l’emploi sans cesse repoussées.
> Adecco face à la déferlante de la dématérialisation.
> Bataille rangée dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.
> Staffmatch développe son réseau d’agences.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page
Produits et marchés
La recherche compose avec les fibres.
Les ingénieurs étudient de nouvelles pistes de valorisation des matériaux composites pour améliorer l’équation économique de leur recyclage.
> Suez extrait les fibres de carbone des vieux avions.
> Multiplast navigue entre la course au large et l’industrie.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 39
La difficile équation du recyclage des matériaux avancés.
Pas assez rentable, l’économie circulaire des matériaux composites cherche son modèle. La filière plastique réclame des incitations fiscales et planche sur des alternatives biosourcées.
> 3 questions à Philippe Le Bot, responsable procédés matériaux composites à l’IRT Jules-Verne : « L’équilibre économique est difficile à atteindre ».
> Le lin veut trouver sa place dans les résines écologiques.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 38
Les composites au coeur de la transformation de l’industrie.
Les applications des matériaux composites se multiplient, notamment dans le transport, la construction et les équipements électriques. Mais l’industrie doit encore progresser pour s’automatiser.
> Frédérique Mutel, présidente de JEC Composites : « Le composite, c’est le champ de tous les possibles ».
> Stratiforme met le composite sur la voie.
> Canoe, l’usine à projets.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 36
Auto : les émissions de CO2 repartent à la hausse en France.
Le déclin rapide du diesel et la grande vogue des SUV ont mis fin en 2017 à vingt-trois ans de baisse des émissions de CO2.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 20
Jean-Dominique Senard officialise sa succession chez Michelin.
C’est Florent Menegaux, directeur général exécutif de Michelin, qui succédera à Jean-Dominique Senard à la tête du géant de l’automobile à l’échéance de son mandat, en mai 2019. Ce n’est pas une surprise : l’actuel patron de Michelin avait annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat et Florent Menegaux était largement pressenti. Ayant suivi une formation de gestion, le dirigeant de 55 ans était entré chez Michelin en 1991, après un début de carrière chez Pricewaterhouse. Il avait démarré comme directeur commercial des pneus poids lourds au Royaume-Uni et en Irlande, avant de grimper les échelons jusqu’à devenir numéro deux en 2017. (Texte intégral)
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 18
Voitures autonomes : les Français multiplient les tests.
PSA, Renault et Valeo ont obtenu des dérogations pour tester leurs véhicules autonomes sur les routes françaises. Un enjeu immense alors que la course à la technologie est lancée.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 18
Ressources humaines
Sedan – L’emploi local face au casse-tête des diplômes.
Alors que Pôle emploi a enregistré davantage d’offres en 2017, les postes qualifiés restent difficiles à pourvoir dans le Sedanais.
L'ARDENNAIS

du 12/02/2018
en page 15
Les juristes d’entreprise gagnent en influence.
Mettant en avant leur unité, ces professionnels du droit ont structuré leurs relations avec les pouvoirs publics. Ils sont désormais consultés sur les réformes en cours et continuent de militer pour la confidentialité de leurs avis.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page V
Tendances économiques
Intelligence artificielle : encore peu de déploiements en entreprise.
Selon les experts, les entreprises qui adopteront pleinement cette technologie pourraient doper leur chiffre d’affaires de 38 % d’ici à 2022, obtenir des marges plus importantes et accroître leurs effectifs de 10 %.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page VII
Antoine Petit, PDG du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) : « De beaux projets de recherche peuvent naître de problèmes industriels ».
Ancien patron de l’Inria, Antoine Petit vient d’être nommé PDG du CNRS. Il veut renforcer les liens du centre avec les entreprises et sa place dans les débats de société.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 14
Aides à l’apprentissage : les gagnants et les perdants.
Le gouvernement veut unifier les trois aides et le crédit d’impôt, mais en les ciblant sur les seules entreprises de moins de 250 salariés pour les diplômes bac ou pré-bac.
LES ECHOS

du 12/02/2018
en page 4
Champagne-Ardenne Actualités - Rechercher un article Recommander à un ami CCI GRAND EST
ANTENNE CHAMPAGNE-ARDENNE
10 RUE DE CHASTILLON - CS 50537
51011 CHALONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX
Tél. 03 26 69 33 40
SUIVEZ-NOUS SUR :

Champagne-Ardenne | Facebook Champagne-Ardenne | Twitter Champagne-Ardenne | Viadéo
Contactez-nous - www.champagne-ardenne.cci.fr - Mentions légales